Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sortie : combat contre le vent!

Publié le par lariegeoise

100 3367 (Large)

 

Dimanche matin : j'avais attendu cette matinée pour sortir comme la veille, j'avais consacré ma journée à élaguer les arbres de mon jardin avant l'hiver. Pluie plus ou moins annoncée mais comme disait Joël, cela n'arrête pas lariégeoise! Par contre, vent violent et de cela j'en ferai mon combat perpétuel pendant tout le parcours. Il soufflait de face au démarrage, donc je priais pour l'avoir dans le dos à un moment de mon périple. Peine perdue car souvent, je l'avais plus ou moins trois quart face. Bref vers 7H30', soit au lever du jour, je partais, comptant bien faire un 100kms ou une distance approchante. En réalité, je n'avais aucune idée de la distance, n'ayant pas fait jusqu'à maintenant le circuit que j'avais envisagé. Départ Villeneuve St Denis, Villeneuve le Comte et à l'église je tournais à gauche pour revenir sur la route qui m'emménerait à Villiers sur Morin. Pensée à mon ancien ami Régis puisque je monterai la bosse qui me conduirait au centre de Voulangis. Descente vers Crécy la Chapelle en faisant bien attention à la tenue de mon vélo car souvent je sentais une poussée de côté, faite par le vent. S'il fallait veiller à ne pas glisser sur les routes détrempées, jonchées de feuilles, il fallait aussi veiller au vent.

 

100 3368 (Large)

 

A l'entrée de Crécy, je filais sur la droite pour monter la bosse de Tigeaux que bien des cyclistes connaissent. Mais là, c'était le désert. Il fallait dire qu'il était un peu tôt. Là, j'avais le vent de trois quart face. Bon, cela pouvait se gérer. Pas de ciculation. Je coupais la route qui allait de Faremoutiers à Mortcerf pour me diriger sur Lumigny.

 

100 3369 (Large)

 

Traversée du bois pour aller sur Lumigny, j'appréciais d'être un peu protégé du vent par les arbres qui avaient encore quelques feuilles. Par contre, les bûcherons avait largement élagué la forêt. A croire que les habitants utilisaient de plus en plus le bois pour se chauffer. Et pas de voiture arrêtées pour les chercheurs de champignons. Il faut dire que le froid venant, cela avait arrêtait leur poussée. A Lumigny, je me dirigeais vers l'église pour prendre la direction des Ormeaux.

 

100 3370 (Large)

 

Je prenais souvent ces grandes lignes droites qui malheureusement n'étaient pas toujours bordées d'arbres pour me protéger. Je passais à côté du parc animalier de Nesles. Mais en cette saison, pas beaucoup de touristes. Au feu de la localité propre, je tournais à droite pour aller sur Vilbert. Et là, j'étais planté littéralement au bitume par ce vent violent. Il me fallait relancer régulièrement en danseuse pour voir avancer ma monture. J'en profitais pour faire une pause technique pour m'alléger quelque peu. Cela pouvait aider! Lol! Direction Chaumes que je contournerai au stop pour filer sur la droite en direction de Lumigny.

 

100 3371 (Large)

 

En haut de la première bosse, je filais à gauche, pour prendre ce petit passage qui me faisait longer le chateau du Vivier. Après le passage d'Halloween, il resterait bien quelques petits fantômes dans ces ruines. Même pas! Je filais à gauche pour rejoindre Forest et descendre la bosse pour revenir vers Ozouer le Voulgis. Là, je commençais à croiser quelques clubs cyclistes mais personne dans ma direction. J'avais peut-être mal choisi le sens de mon périple!

 

100 3372 (Large)

 

Courquetaine, même les canards s'étaient mis à l'abri du vent. Et toujours des cyclos! Les quelques rayons auxquels j'avais droit , les avait incités à sortir. Et mon compagnon de la semaine avait dû retrouver un de ses clubs ou son ami de Brie Comte Robert. Direction Solers et toujours ce vent violent. Et là, moi aussi je me faisais violence pour relancer mon mulet. Il n'était pas têtu et m'obéissait! Je passais au dessus des lignes de TGV qui passaient et allaient beaucoup plus vite que moi.

 

100 3373 (Large)

 

Je plongeais sur Soignolles pour me faire encore une belle bosse à la sortie du village. En haut, je tournais à droite pour aller en direction de Cordon où encore une bosse m'attendait mais je ne ressentais toujours pas le bénéfice du vent dans le dos. Suisnes, Grisy-Suisnes où je coupais la route qui venait de Guignes, Cossigny, Chevry-Cossigny et j'arrivais à Ozoir la Ferrière. Là, j'allais rencontrer en sens inverse pas mal de clubs qui devaient rentrer sur leur lieu de départ. Pontcarré, là je commençais à sentir le vent dans le dos et je pouvais lâcher les chevaux. Au croisement, il y avait un cyclo qui avait eu un accrochage avec une voiture car les pompiers étaient sur place. Plus que 8kms pour rejoindre mon domicile. Au carrefour, à gauche toute et c'était parti mais aucun cyclo dans ma direction.

 

101,17kms s'affichaient à mon côté pour ce périple où j'avais été bien cassé par le vent et où ma moyenne devrait rassuré VELOTEUR car je n'avais fait que 24,5kms/h. Dans ses cordes! Et j'avais vu des beaux coins autre que lui,  parsemés par le vent. Et pour la semaine, c'était pas gagné pour d'éventuelles futures sorties car des RDV d'amis et de petite fille étaient prévus mais surtout la vraie pluie était annoncée. Bref, ce n'était pas gagné comme quoi j'avais eu raison de sortir plusieurs fois dans la semaine.

Commenter cet article