Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une petite sortie tranquille!

Publié le par lariegeoise

100 2992

 

Après m'avoir laissé embarquer par mon petit fils dans une galère de descente en VTT à Bonascre,  j'avais décidé de faire une petite sortie tranquille dans la plaine avec juste des petits cols comme ceux de JP pendant ses vacances en Pyrénées Orientales. De plus, je voulais ne pas rentrer trop tard comme mes petits enfants étaient encore chez moi. D'ailleurs à mon retour, mon petit fils était encore au lit. Oui, celui qui m'avait entraîner dans des descentes d'enfer. Au fait, Cathare je n'ai pas changé de discipline car le "route" me va beaucoup mieux! Lol!

 

100 2996 (Large)

 

6H15, je démarrais mais en allumant ma petite lumière en avant car à cette heure-ci, il y avait quelques personnes qui devaient partir au travail. Direction Arignac pour rejoindre Foix. Au passage à Mercus, le plan d'eau pour les skieurs nautiques, était bien calme. Bon, après j'avais droit à ces deux bosses à 13%, histoire de m'échauffer mais mon cardio ne montait quà 150. J'avais un petit vent de dos mais pas aussi fort que celui qu'avait subi JP toujours au même endroit.

 

100 2997 (Large)

 

Traversée de la ville encore un peu endormi, je n'avais parcouru que 20kms tranquilles. J'avais décidé de ne pas forcer sentant encore quelques étirements dans les genoux, dus certainement aux secousses de la veille. Montée vers Vernajoul pour rejoindre Labouiche, la rivière souterraine. Joel connait bien le coin!

 100 2998 (Large)

 

 Cela montait doucement jusqu'à Baulou par un passage assez boisé mais il était tôt et la température n'était que de 15°. D'ailleurs pour descendre vers Tarascon quelque temps avant, j'avais mis mon coupe vent. Je rencontrais mon premier cyclo. Un ancien! Ceux qui se lèvent tôt et qui savent qu'il vaut mieux rouler à la fraîche!

 

100 2999 (Large)

 

J'allais passer mon premier col, celui du Pas de Portel 498m. Même en dessous de l'altitude de chez moi mais celui-là était signalé. Après la descente , remontée vers Loubens où habite un ancien participant du "Le bonheur est dans le pré" sur la 6. Et direction vers Pamiers que je quitterais à Rieux de Pelleport.

 

100 3000 (Large)

 

Varilhes, petite ville, que je traversais en me plantant un peu avec une déviation qui avait été mise en place pour des travaux. Mais très vite, je retrouvais ma route pour aller à Dalou, petit village typique de l'Ariège. A la sortie, je n'allais pas prendre un autre col à gauche mais me diriger directement sur le col de Py. Cela montait tranquillement. Et je rencontrais un autre cyclo. Toujours un ancien!

 

100 3001 (Large)

 

Les ouvriers communaux étaient déjà sur le terrain. J'admirais les petits potagers bien nets et ce petit cours d'eau. Mais pas question de flaner , je devais ne pas rentrer trop tard. Ah, je n'avais toujours pas bien calibrer mon tour de roue car en me basant sur le km indiqué sur le bas côté, j'étais encore en retard. Mais je vais bien y arriver, à moins que quelqu'un me donne le chiffre.

 

100 3002 (Large)

 

Pour info à Cigogne, j'enlevais la mise en service du flash de mon appareil-photo. Qu'en pensez-vous surtout Cigogne? A gauche, il y avait une carrière car je devais laisser le passage à des camions qui roulaient à tout allure. Maintenant j'entamais la descente vers Foix. Et là d'autres cyclos mais des jeunes. Eh oui, il était 9H! Et  je commençais à sentir le vent de face.

 

100 3003 (Large)

 

Je retrouvais FOIX et en face, je voyais le Pla d'Albis que je monterai au mois d'août car de là-haut, par temps clair, on a une vue magnifique. D'ailleurs beaucoup de cyclos s'entraînent sur cette montée avant de faire l'Ariègeoise. Belle bosse tout de même.

 

100 3004 (Large)

 

Je prenais la direction de Montgailhard où je pouvais apercevoir le plan d'eaux vives car il avait servi l'an dernier aux championnats mondiaux juniors. Ce plan d'eau avait été aménagé pour la manisfestation et à cet effet l'EDF avait lâché de l'eau pour la circonstance.

 

100 3005 (Large)

 

Le plan d'eau continuait jusqu'à l'entrée de la ville. La ligne SNCF longeait l'Ariège ce qui posait parfois des problèmes quand il y avait des inondations.

 

100 3007 (Large)

 

Passage de Montgailhard, j'arrivais aux Charmilles où était l'entrée de la quatre voies. Il me restait une quinzaine de kilomètres à faire en passant par Mercus, Arignac et la belle montée pour rejoindre mon domicile.

 

Résulat des courses : 75kms pour 605m de dénivelé mais je n'avais pas l'attention de faire de la bosse. Petit détail, j'avais le vent de face de retour mais rien à voir avec celui de JP lors de ses narrations. Il était 10H.

Voir les commentaires

Une petite sortie matinale!

Publié le par lariegeoise

 

100 2970 (Large)

 

6H15', le jour commencait à se lever mais je préférais  installer sur Madone mon éclairage que j'avais acheté pour ma rando nocturne de Saverdun. Et dire que pendant ce temps-là, JP se préparait pour partir au teuf. A chacun son plaisir! Il faisait une température idéale avec un 15°. Je respirais de la nuit chaude que je venais de passer. Et pas d'arrière pensée pour certains! Lol! J'avais quelques soucis avec mon compteur, un CS500 de Polar que je n'ai pas vraiment en main. Eh oui, ils ont fait un manuel mais qu'en anglais et de plus, des soucis de réglage de roue. D'ailleurs si quelqu'un a un tuyau en m'indiquant la distance réelle à mettre, je suis preneur. Car j'allais vite me rendre compte que j'étais en dessous de la distance réelle par rapport aux kilomètrages indiquées pendant une montée de col. Bref, je décidais de partir dans ma chevauchée pour le premier col. Eh oui, j'avais choisi un parcours en montée , partant de mon domicile.

 

100 2971 (Large)

 

Une heure plus tard, j'étais à bout de mes 12kms d'ascension avec des pourcentages à 7% sur les 5 premiers kms, pour les puristes. Mais j'étais bien! Mais je sais que @PH_O n'aime pas ce challenge! Et toutefois, vu le brouillard qu'il y avait dans la vallée, j'avais préféré emmené mon Kway que je mettais en franchissant le col. Quelques camping-cars étaient au sommet et cela dormait profondément et les vaches étaient sur les hauteurs où était l'herbe tendre.

 

100 2972 (Large)

 

Bon, descente de 12kms pour atteindre la vallée et le brouillard était toujours présent. Mais de côté, j'en avais l'habitude! Et quelques voitures , donc j'allais faire attention en coupant les virages. L'avantage de partir tôt. Et quelques sommets enneigés.

 

100 2973 (Large)

 

Massat se réveillait doucement donc pas grand monde dans les rues. Mais j'allais prendre un circuit encore plus tranquille me menant à mon deuxième col de ma sortie : celui de Saraillé, que je n'avais pas franchi depuis bien longtemps. Je m'en étais simplement approché lors de la Mountagnole. La route  étroite n'aurait pas été appréciée par mon ami Cigogne. Un peu comme lors de ma montée du col de Lauze, j'allais franchir un peu des montagnes russes mais avec parfois des pourcentages intéressants.

 

 100 2974 (Large)

 

Paysage bien connu mais je pouvais découvrir une petite chapelle à laquelle je n'avais pas fait attention jusqu'ici. Parfois j'allais un peu trop vite mais quelle beauté ce paysage.

 

100 2975 (Large)

 

J'allais traverser différent petits burons comme des lieux dit. Et l'apparition des premières maisons typiques du Couseran. Et notre ami @PH_O pourrait peut-être vous en dire plus mais je pense que ce petit escalier de chaque côté du toit permettait aux habitants d'avoir plus facilement accès à leur temps en hiver pour enlever la neige. Quelques anciens touristes prenaient l'air dans le jardin. La fraîcheur du matin est toujours appréciable, surtout en ce moment.

 

100 2976 (Large)

 

6kms plus loin, j'étais au sommet où j'allais faire un superbe soleil en dehors de cette réverbération! Eh oui, mes cales ne s'étaient pas détachés et moi, je ne m'étais assez concentré. Bref un roulé boulé dans le jardin où j'allais me dépétrer rapidemment. 946m ce n'était pas trop haut.

 

100 2977 (Large)

 

 

Et j'allais me retrouver dans l'autre vallée qui va d'Oust au col d'Agnes que je monterai une prochaine fois, au village de Cominac, et vallée que j'aime beaucoup. il y a des coins comme cela. Un automobiliste qui reculait pour sortir de chez lui, ne m'avait pas vu arriver et j'ai dû hurler pour passer sans problème. Les cyclos de tous les dangers!

 

100 2978 (Large)

 

 

 

Dans le creux de l'image, on pouvait deviner la direction de St Girons que j'allais éviter en prenant après Oust la direction de Massat pour reprendre le chemin de l'aller. J'allais longer l'Aurac pendant une dizaine de kms où j'allais voir quelques pêcheurs de truite.

 

100 2979 (Large)

 

 

Juste avant d'arriver  à Biert, je rencontrais une jeune cycliste que j'admirais de rouler avec un tel chargement. mais j'allais garder mon chargement. Une fille qui bleuffe! Bon, il me restait le col de Port à monter, soit 12,5kms.

 

100 2980 (Large)

 

Belle montée en une heure comme d'hab. Et il me restait 12kms de descente que j'allais faire à fond. Et là, c'était la chaleur qui donnait cet aspect à l'image. Et la température atteignait le 24° d'un café

 

90kms à une moyenne d'un peu plus de 20kms. Pour le dénivelé mon compteur m'indiquait 1095m mais je restais septique  

 

Voir les commentaires

Le dolmen de SEM

Publié le par lariegeoise

 IMGP0145 (Large)

 

Un blog n'ayant pas pour vertu que de raconter ses circuits bike quand on lui a donné cette optique, laissez-moi vous conter cette ballade à pied avec mes petits loups.

 

La chaleur nous ayant envahi depuis plusieurs jours je me décidais d'aller faire une petite rando avec mes petits enfants pour leur faire découvrir un aspect de la nature que ma montagne ariègeoise m'a laissé, mais à l'ombre ou presque! Seule ma petite fille semblait savoir ce que c'était un dolmen donc je voulais leur montrer un, de plus près. Bien sûr, cela n'allait pas être aussi fantastique qu'en Bretagne mais cela avait l'avantage d'exister. Donc montée en voiture jusqu'à Vicdessos que j'éviterai en empruntant la route vers Goulier et arrêt au croisement Sem/Goulier et là l'aventure allait commencer. Montée sur trois kilomètres d'une route en pleine réfection où les agents du Conseil Général était en train de regoudronner.

 

IMGP0146 (Large)

 

En montant, nous allions savourer les aspects de la nature car la floraison était là, nous laissant ses saveurs et sa beauté. Nous allions même découvrir des fraises sauvages délicieuses. Mais dans notre montée, nous allions être arrêtés par des agents qui répandaient ce goudron et de plus mon épouse avait un peu de difficulté pour faire une telle montée que je n'avais pas aussi bien jugée, l'ayant faite qu'en vélo. On était sur du plus de 10% de dénivelé en moyenne. Moi aussi comme JP, j'étais bloqué dans certaines sorties par notre moitié qui avait une certaine difficulté à franchir certains obstacles. Eh oui, le vélo, nous avait donné cette énergie que nous n'arrivons pas toujours à doser, tout au moins pour moi, je l'avoue! 

 

IMGP0159 (Large)

 

Au bout d'une demie-heure, nous arrivions à cet endroit buccolique à souhait, la nature étant restée vierge, loin du tourisme envahissant. Enfin un coin de paradis préservé! Nous apercevions en même temps un sentier de randonnée beaucoup plus agréable à arpenter. Nous le prendrions  pour le retour.

 

IMGP0150 (Large)

 

Et nous découvrions ce fameux dolmen, perché tout en haut de la montagne. A croire que cet ancêtre rêvait d'être exposé à sa mort vers un paysage magnifique. Et comme j'allais le comprendre. Maintenant il restait plus qu'à gravir la pente d'accès par un petit chemin escarpé pour apprécier ce vestige.

 

IMGP0152 (Large)

 

Effectivement là-haut, c'était magnifique. Un peu plus bas, on pouvait voir le village de Vicdessos et les montagnes qui commençaient à perdre leur manteau neigeux  conservé de l'hiver. Mes petits loups ouvraient grands leurs yeux devant cette immensité.

 

IMGP0154 (Large)

 

Un petit cliché pour mémoriser cette rencontre et pour relativiser la taille à l'échelon humain de ce dolmen. Mon petit fils essayait de profiter des rayons du soleil pour parfaire son bronzage!

 

IMGP0156 (Large)

 

Dernier regard sur ce paysage magnifique avant de reprendre le chemin du retour. Auzat était un peu plus bas, ayant perdu son activité industriel de Pechiney.

 

IMGP0157 (Large)

 

Une descente prudente étaiet recommandée jusqu'au calvaire car en général, on monte plus facilement que l'on descend. Mon petit fils se moquait des conseils que je donnais pour franchir cet obstacle. Eh oui, la jeunesse ne vous épargne pas parfois!

 

IMGP0167 (Large)

 

Avant de prendre le chemin du retour balisé pour les randonneurs, nous faisions une halte ou plutôt une pause mais seulement alimentaire pour reprendre notre souffle et recharger nos batteries.

 

IMGP0164 (Large)

 

Et là, nous attaquions la descente jusqu'à la voiture, appréciant à juste titre, ce sentier de randonneur bien entretenu. La descente serait un peu plus loin, beaucoup plus rapide. Une sortie pour Veloblan.

 

IMGP0165 (Large)

 

Et là nous allions découvrir les premiers champignons qui avaient profité des premières chaleurs pour sortir de terre.

 

IMGP0166 (Large)

 

Cela nous permettait de faire une petite halte réparatrice car le chemin semblait long. Et cela changeait des fleurs et des fraises sauvages. Et nous étions loin du bitume. Le sentier devait mener jusqu'au bas du village! Donc à préciser aux éventuels randonneurs.

 

C'était une belle sortie aérante dans une nature protégée car il fallait se la gagner cette découverte. Mais nous retrouvions notre véhicule avec plaisir surtout pour mes petits enfants qui n'avaient pas l'habitude de marcher aussi longtemps.

Voir les commentaires

Mon premier bon de sortie en Ariège!

Publié le par lariegeoise

100 2942 (Large)

 

Ben oui, on m'a autorisé de sortir ce matin malgré la présence de mes petits enfants qui se lèvent assez tardivement  mais de toute façon, en ce moment, l'après-midi, c'est impossible par cette chaleur. Donc j'allais largement profiter de l'occasion qui m'était donnée!

 

6H30', la bonne heure, sous une température de 15°, j'allais donner mes premiers tours de roue pour mon plus grand plaisir mais dans la vallée pour reprendre le rythme comme toujours après une interruption assez longue. J'allais faire un parcours que j'avais plutôt tendance à  faire en sens inverse. Mais je n'allais pas être déçu.

 

Départ via Arignac pour Mercus où là, j'avais droit à ma premier bosse. Le rythme cardiaque allait atteindre son niveau maximum de 153. De quoi, bien m'échauffer mais j'avoue que je n'avais plutôt projeter de faire une sortie sans trop forcer. Bon, l'aspect de la région était loin de celui de la garrigue qu'avait connu JP37 au mois de juin. C'était encore bien vert et même je voyais la neige sur certains sommets. L'hiver ne mourait pas.

 

100 2941 (Large)

 

Direction Foix mais j'allais tourner à droite au niveau des Charmilles pour aller vers St Paul de Jarrat, route que je prenais souvent pour aller vers Celles. Mais j'allais tourner au niveau du rond point pour monter sur Soula et retrouver la route qui vient de Foix et qui mène à Roquefixade. Une bien belle bosse avec un bon pourcentage sur 4kms. Après j'avais droit à quelques montagnes russes. Le chateau de Roquefixade où je voyais quelques randonneurs et des VTTistes.

 

100 2943 (Large)

 

A la sortie du village, j'apercevais le chateau de Montségur que je n'avais pas remarqué lors de mes sorties précédentes. Un petit clin d'oeil à l'attention de mon ami JP 37 qui s'en était rapproché lors de son passage ariègeois. Sur la photo, il est au centre de l'image! J'allais prendre sa direction après avoir plongé sur 5kms vers la route Lavelanet/Foix par un passage assez tortueux mais je me méfiais des gravillons qui pouvaient joncher la route après les orages derniers.

 

100 2944 (Large)

 

Encore une petite bosse dans le passage forestier et j'allais monter gentiment vers le village de Montferrier qui allait me faire quitter la route qui menait à Montségur. Car je ne voulais  pas trop m'absenter donc ne pas faire trop de kilomètres. Dans le village, je n'étais pas le seul photographe. Avec le mois de juillet, les touristes étaient arrivés. Après la traversée du village, je montais vers le col de La Lauze.

 

100 2945 (Large)

 

La montée était assez courtes mais avec des pourcentages intéressants. Et ce serait des passages à l'ombre, bien agréables avec la chaleur qui commençait à sévir. Ah tiens, quelques cyclos. Ils s'étaient décidés à sortir tôt!

 

100 2946 (Large)

 

Cliché obligé de la montée du col pour imiter @PH_O et j'allais avoir droit sur une quinzaine de kilomètres  à quelques montagnes russes avec des passages remplis de gravillons. Donc la prudence était de mis jusqu'au village de Freychenet. Et là quelques randonneurs, très à la mode en ce moment.

 

100 2947 (Large) (2)

 

Toujours aussi vert, n'est-ce-pas? Quelques voitures pour me ralentir, un comble! Et toujours une descente prudente, d'ailleurs ma moyenne s'en ressentira! Mais l'essentiel n'est-il pas de se faire plaisir!

 

100 2948 (Large)

 

  Arrivée à Celles avec un clocher pour JP! Et retour par le chemin emprunté à l'aller. Dans la côte arrivant chez moi, je me permettais de dépasser un brave homme qui peinait dès le début de la montée. Il n'avait pas fini car le col était à 15kms!

 

Pour moi, cela aurait été une sortie de 64kms avec 905m de dénivelé. Un bon démarrage!

Voir les commentaires

D'un chateau à un autre.....

Publié le par lariegeoise

100 2923 (Large)

 

La journée s'annonçait encore sous de bons hospices, à croire qu'enfin l'été était vraiment arrivé et je décidais de faire un dernier baroud d'honneur dans la Seine et Marne avant de regagner l'Ariège. Bon d'accord, le vent était encore là et il allait falloir que je compose avec , en essayant de prendre des routes où je ne serai pas trop exposé au vent de face. Mais ce n'était pas gagné. Et j'envisageais de prendre la route en direction de Melun, route que j'aime bien et en ce samedi matin, je savais qu'il n'y aurait pas trop de camions. Redoutable quand il y a du vent.

Donc go, vers la forêt de Ferrières où j'admirais toujours autant cette maison forestière qui avait été rénovée. Architecture de 1900 certainement. Mais des spécialistes m'en diront un peu plus. Tournan en Brie, Presles....

 

100 2924 (Large)

 

J'allais traverser pas mal de forêts jusqu'à Coubert me gratifiant d'une bonne température mais pas de biche à

l'horizon. Ah si un cyclo, toujours le même que je rencontrais comme par le passé au petit matin. Je n'étais pas le seul courageux.  Ah dans le bois, il y avait peut-être des chercheurs de champignons mais je n'étais pas allé vérifier.

 

100 2926 (Large)

 

 

 

Coubert, Soignolles... Une église pour mon ami JP37 et le seul magasin ouvert, le boulanger. Et cela sentait bon le pain chaud. Je prenais la direction de Melun et je me gratifiais de quelques petites bosses. Mais en ce moment comme elles sont courtes, je les montais dans la foulée. J'étais loin des randonnées montagneuses.

 

100 2927 (Large)

 

Je croisais la route de Melun Sénart mais je filais en face en passant par Réau avec cette ancien entrepôt de grains transformé en maison cuturelle. Et j'allais avoir droit à une route en mauvais  état comme toujours. Et là j'avais tendance à rouler au milieu de la chaussée où le macadam était meilleur.

 

100 2928 (Large)

 

Après le passage au dessus de l'A5, j'allais avoir droit à une route en meilleur état. J'allais la quitter quelques temps après pour rejoindre à gauche cette allée royale qui allait m'emmener à mon premier chateau.

 

100 2929 (Large)

 

Et j'arrivais à ce chateau magnifique de Vaux Le Vicomte ayant appartenu à l'intendant Fouquet de Louis XIV mais pas l'ombre de vie à l'horizon. La belle au bois dormant était peut-être encore endormie. Mais il était toujours aussi majestueux et encore je ne pouvais voir les jardins qui sont sur l'autre face.

 

100 2930 (Large)

 

Sa rénovation était terminée mais il n'avait pas l'étincelance habituelle car nous étions avec un ciel assez brumeux en ce début de matinée. Eh oui, j'étais parti de chez moi vers 6H45 et il était encore tôt. mais j'avais franchi 45kms environ. Et j'avais encore de la route à faire. Donc pas question de trop m'attarder.

 

100 2931 (Large)

 

Mon deuxième chateau m'attendait : Blandy les Tours, bien différent. Je croisais quelques cyclos qui étaient encore bien couverts alors que pour ma part, j'étais en court. Question d'habitude. Moissenay et j'allais contourner la route directe pour éviter le vent.

 

100 2933 (Large)

 

Empruntant une partie de la route de Provins, j'allais apercevoir de loin ces superbes tours de ce chateau féodal. Toujours aussi beau. Mais il était un peu tôt pour les animations équestres.

 

100 2934 (Large)

 

Et une église de plus pour JP37, une! Bon quelques cyclos faisaient le tour du chateau. Mais c'était toujours calme , à part un cyclo qui venait chercher le pain. Entre parenthèse, il s'était englouti un croissant avant de repartir. Certainement du pain frais pour sa belle, car le quartier était plutôt un quartier de résidence secondaire.

 

100 2935 (Large)

 

Par contre , pas de pont levis. Pas authantique, quoi! Mais la porte était fermée, l'essentiel, non?

 

100 2936 (Large)

 

Et je reprenais ma route en allant plutôt vers l'est pour faire un peu plus de kilomètres et pour avoir le moins de temps possible ce vent de face. Champeaux qui allait m'amener à Mormant, prochaine grande étape et cette maison où le fer à cheval était un peu partout pour conjurer le sort certainement.

 

100 2937 (Large)

 

Mormant, la mairie annonçait le feu d'artitifice de 14/7, fête nationale, et son grand bal. Mais toujours pas une foule énorme sur les trottoirs. J'allais continner en direction de Rozay en Brie que je n'atteindrais pas.

 

100 2938 (Large)

 

J'allais prendre la direction de Pompierre, croyant pouvoir me retrouver vers Bernay pour rejoindre la route qui me mènerait vers Chaumes. Peine perdue car j'allais tourner en rond.

 

100 2939 (Large)

 

J'allais prendre la direction de Courtomer ayant raté la bonne route mais je n'allais pas faire mieux puisque je me retrouvais au point de départ mais cela allait me permettre d'apprécier ce beau jardin privé. Je regagnais Bernay par la route directe et là, j'allais retrouver véritablement ma route envisagée mais aussi le vent de face que je redoutais.

 

100 2940 (Large)

 

Chaumes, il me manquait un chateau à mon actif. Que cela ne tenait et je retrouvais celui du Vivier où des artificiers étaient en pleine préparation pour le feu d'artifice de la soirée. Châtres et j'étais en terrain connu. Les Lycéens, Favières et j'apercevais de loin quelques cyclos que j'allais rattraper. Mon lieu de résidence n'était plus loin , soit un peu moins de 10kms et pas de groupe pour m'entrainer jusqu'à chez moi.

 

Toutefois résultat des courses :

 

- 123kms pour une moyenne de 28,9kms/h. Ce sera bien différent quand je regagnerai mes montagnes! Mais j'avais monté quelques bosses!

 

Voir les commentaires

La S/M....le retour! Ou presque!

Publié le par lariegeoise

100 2916 (Large)

 

En ce beau lundi matin car les jours se ressemblent en ce moment, j'avais décidé de devancer l'autorisation de mon staumato pour aller tester mes réflexes sur mon mulet (le carbone étant resté en Ariège!) et voir si mon passage en montagne était bénéfique. Je m'en rendis rapidement compte car tout en déroulant gentiment, j'atteignais déjà une vitesse de 30kms/h, de quoi figurer dans le groupe 1 bis de JP37! Un petit parcours allait me convenir sans trop de bosses, histoire de faire tourner les jambes comme dirait mon ami @PH_O qui lui se bat actuellement avec des crevaisons à répétition. Et pourtant il est gonflé mais pas chez Michelin! Il faut dire qu'il est tous les jours sur son bike. Mais je crois que je vais l'imiter cette semaine car le mois de juillet étant consacré à mes petits enfants, je n'aurai guère l'occasion de rouler. Il me faudra attendre vraiment le mois d'août à moins que j'ai des bons de sortie. Et même peut-être aurai-je une possibilité de tourner en Vendée, lieu encore plus plat, car la plage pour moi, cela se limite à quelques heures!

Départ habituel vers la forêt de Ferrières pour aller en direction de Tournan en Brie. Tranquille car l'école étant terminée, pas grand monde dans les rues, simplement les automobilistes qui partaient au travail. Et là, il fallait que je m'arme de prudence. Eh oui, je n'étais plus dans mes montagnes où là, seules les vaches me saluent!

 

 

100 2917 (Large)

 

Courquetaine, Ozouer Le Voulgis, Forest, Chaumes, cela ne bougeait guère plus. Quelques traces d'un mariage au Chateau du Vivier et les eiders qui broutaient l'herbe. Le calme, la sérénité et je menais mon chemin tranquillos pour imiter @PH_O mais pas de cyclo en vue. Tant pis, je déroulais tranquillement.

 

100 2918 (Large)

 

Direction Vilbert où de jeunes lièvres traversaient la route sans souci mais pas le temps de les prendre en photo. Ils étaient trop rapides. Et là, pas de limitation de vitesse. Les champs étaient à eux. Les moissons commençaient à jaunir mais les maïs étaient encore petits. Touquin pour rejoindre les Etangs Fleuris mais toujours pas d'âme qui vive.

 

100 2919 (Large)

 

Les champs étaient parés de coquelicots à travers les blés. L'avantage de ne plus mettre de désherbants. La plaine avait une autre allure. Je revenais vers Touquin pour rejoindre Hautefeuille où je voyais, peut-être la maison de retraite que me promettait Veloblan quand je ne ferai plus de vélo.

 

100 2920 (Large)

 

Et j'allais traverser ces belles allées forestières, ombragées à souhait par la chaleur qui commençait à sévir. Mortcerf t j'attaquais la montée pour rejoindre la route de Provins que je ne ferai que traverser pour rejoindre La Houssaye. Et toujours pas de cyclo.

 

100 2921 (Large)

 

Et retour vers Les Lycéens avant Neufmoutiers où le premier cyclo me rattrapait en m'invitant à le suivre , ce dont je n'allais pas me priver car un compagnon de route, cela ne se manquait pas. Bonne allure puisque nous roulions entre 30 et 35kms/h. J'allais être avec lui jusqu'à Villeneuve Le Comte car à cette localité, il allait faire demi-tour. Moi, j'allais entamer la fin de ma sortie.

 

100 2922 (Large)

 

Et au niveau de Villeneuve St Denis, je me faisais rattraper cette fois-ci par un petit jeune qui portait un maillot de l'Ariègeoise. A croire que la course commençait à être connue! Mais je n'aurai pas le temps de parler avec lui car je le laissais filer. Moi, j'avais déjà dépassé les 100kms, ce qui était déjà pas mal après une semaine de break. Il allait touner à droite en direction de Jossigny et s'arrêter au niveau de l'autoroute. Je connais bien ce style de roulage qui se fait sur une courte distance;

 

A l'arrivée, j'avais 110kms au compteur pour une moyenne de 28,91kms/h ce qui n'était pas si mal pour une reprise et en solo ou presque. Mon passage en montagne m'avait bien fait accumuler des globules rouges! Mais je ne connaitrais pas mon dénivelé car je n'avais un compteur basique. Le vrai étant resté en Ariège. Encourageant pour la fin de la semaine. Et pas de crevaison. Une bonne chose car je n'avais pas de pompe sur moi! Le bon Dieu était avec moi.

Voir les commentaires

L'Ariégeoise, La Moutagnole 2013

Publié le par lariegeoise

WP 20130629 001 (Large)

 

7H, le jour se levait tranquillement , @PH_O et moi allions partir pour un long périple mais chaun sur notre parcours. Eh oui, nous n'avions pas le même âge et il était beaucoup plus armé que moi en kilomètres cette année.

Donc pour lui,ce serait L'Ariégeoise 163Kms avec 3540m de dénivelé et moi seulement 101kms avec 2345m de dénivelé, soit trois cols en moins. Mais nous avions repéré le terrain depuis longtemps.

 

WP 20130629 009 (Large)

 

@PH_O était arrivé plus tôt pour récupérer son dossard 735 et il allait porter la couleur de son club. Pour ma part, j'avais mis celle de Velotrainer comme d'hab en pareil événement car pour le reste de l'année, j'étais plutôt avec celle de L'Ariégeoise comme il rappelle mon nom de blog. Pour moi, le numéro sera 2641. Je descendais de chez moi vers 7H et je rencontrais @PH_O en bas de la descente en train de monter son vélo.  Eh oui, il venait de St Gaudens.

 

WP 20130629 005 (Large)

 

L'assistance technique était déjà en place et elle allait être bien utile pour certains car il y aurait beaucoup d'incidents pendant la course. Presque normal quand on sait qu'il avait 953 participants sur l'Ariègeoise et 2602 sur la Mountagnole. Mais de ce côté assistance, l'organisation allait être au top comme à chaque fois.

 

WP 20130629 008 (Large)

 

Pour ma part, j'allais faire un petit réveil musculaire en faisant tourner les jambes sur 15kms autour de Tarascon/Mercus comme toujours même si j'allais me refroidir dans le sas de départ. Mais je crois que c'était pour moi une préparation psycologique! On remontait sur les hauteurs de Tarascon pour plonger sur la ligne de départ qui joustait l'Ariège, notre cours d'eau. Cela grouillait un peu partout.

 

WP 20130629 011 (Large)

 

 

Nous allions chacun dans notre sas respectif puisque @PH_O partirait à 8H et moi à 8H30. La moyenne d'âge était dans les 30/50 sauf les cracks qui étaient largement plus jeunes. Un peu excitation des participants comme d'hab.

 

100 2894 (Large)

 

J'arrivais dans le sas vers 7H30 et déjà les coureurs étaient déjà assez nombreux en place. Les discussions battaient leur train, ne serait-ce pour connaître le parcours pour certains, et pour d'autres, dire que l'entraînement n'avait pas était suffisant cette année, à cause du temps. Pour ma part, cela faisait deux mois que j'étais dans la région et j'avais déjà pas mal tourné. Entre autre, j'avais reconnu le parcours et ses pièges.

 

100 2895 (Large)

 

8H30, départ canon mais avec attention car les cyclos sont toujours un peu énervés en pareil cas. Nous allions passer le pont de Tarascon pour prendre la direction de FOIX qui serait notre premier gros passage.

 

100 2896 (Large)

 

Départ à une vitesse allant de 40 à 50kms/h, de quoi étourdir certains participants et le palpitant montait assez vite. Mais j'essayais de ne pas trop m'affoler et me laissais dépasser par les bolides. Je savais que la vraie bosse arriverait bien à temps, soit à 15kms du départ. Et là, on pourrait remonter tranquillement. Bompas, pas d'étranglement comme l'an passé mais quelques voitures qui arrivaient en face. Je prenais la résolution de rester sur ma droite mais sans forcer.

 

100 2897 (Large)

 

Et une première petite montée allait s'offrir à nous en sortant de Mercus, de quoi faire égrainer un peu plus le peloton. J'essayais de rester calé , bien au chaud dans un groupe mais toujours cette nervosité du départ.

 

100 2898 (Large)

 

Premier ralentissement aux Charmilles avec ce premier rond point mais les bénévoles étaient bien présents pour nous rendre prioritaire. Ils auront  bien fait leur travail toute la journée. Leur premier souci : la sécurité des cyclos. Nous allions arriver vers Foix en passant Montgaillard.

 

100 2899 (Large)

 

 

Foix et son chateau, les choses allaient commencer dans peu de temps. Traversée de la ville pour regagner notre premier col, celui des Marrous situé à 990m mais d'autres allaient s'enchaîner avant de plonger dans la vallée.

 

100 2900 (Large)

 

Et c'était parti. Certains coureurs étaient étonnés de me voir prendre des photos pendant la compétition. Mais il n' y avait rien à gagner donc je pouvais me permettre ce genre de fantaisie et puis cela allait me permettre de garder un bon souvenir. 10kms assez tranquilles avant d'atteindre la première pancarte signalant la vraie montée. Une fille allait faire une chute juste derrière moi, comme l'an passé. A croire qu'il ne faisait  pas bon de me suivre.

 

100 2901 (Large)

 

Nous traversions différents petits villages mais il y avait des coureurs assez groupés. La vraie difficulté allait commencer dans deux kilomètres car les premiers pourcentages atteignaient les 4/5%. J'allais garder la plaque de 42 jusqu'au premier col, l'ayant monté de multiples fois et je savais que je pouvais le tenir sans trop forcer.

 

100 2902 (Large)

 

9,5kms de montée jusqu'au premier col. J'allais me trouver avec une fille qui était accompagnée par un ancien et qui avait un dossard du grand parcours. Avait-elle jugée plus prudent de faire la moyenne? D'ailleurs, beaucoup de filles étaient là cette année. Eh, il n'y avait pas la montée de Beille, dur juge de paix!

 

100 2903 (Large)

 

Col des Marrous, le brouillard nous avait rejoint pour quelques kilomètres mais je savais qu'en ce moment, nous étions souvent sujets à ce genre de climat. Je ne regrettais pas de n'avoir pas pris mes lunettes de soleil car je sais qu'en pareil cas la vision est pratiquement nulle!  Certains cyclos étaient inquiets de cet atmosphère!

 

WP 20130629 015 (Large)

 

@PH_O subissait le même climat puisque notre parcours était commun jusqu'à la descente de la Crouzette. Mais c'était moins risqué car ses concurrents commençaient à bien s'espacer.

 

100 2904 (Large)

 

Après le col des Marrous, j'avais adopté le petit plateau pour m'économiser car je savais qu'on n'était qu'au début le montée à 8% de moyenne. Et déjà le ciel s'éclaircissait. Et toujours un tir groupé.

 

WP 20130629 017 (Large)

 

Col de Jouels, deuxième col. La pente allait devenir un peu plus facile. Un peu plus loin, il y aurait l'intersection de la montée depuis La Bastide de Sérou. Et quelques spectateurs et les motos suiveuses. Nous n'étions pas seuls!

 

100 2905 (Large)

 

Les derniers kilomètres allaient se faire à des pourcentages à 2/3%. Mais il valait mieux rester sur le même développement quelque temps, le temps de récupérer car nous n'étions pas à la fin de la montée. Depuis le col des Marrous, nous avions 8kms à monter pour atteindre le col de Péguère.

 

WP 20130629 019 (Large)

 

Col de Péguère, deuxième col de la journée. On pouvait apercevoir le paquet de nuages dans la vallée. Le Col de Portel n'était qu'à 4,5kms. Toujours sur le parcours commun avec @PH_O.

 

100 2906 (Large)

 

 

J'y parvenais à mon tour mais pas question de s'arrêter. D'ailleurs, j'avais projeter de ne faire aucun arrêt, m'étant chargé de ravitaillement suffisament et ayant assez à boire pour 101kms. La température était moindre que celle de l'année dernière.

 

100 2907 (Large) (Large)

 

Col de Portel, troisième col. Certains en profiter pour faire une pause.Je tenais bon! Mais pas mal de monde au ravitaillement. Il me fallait me frayer un chemin pour continuer.

 

WP 20130629 021 (Large)

 

Ah, le 'Ouf' d'encouragement. Un truc de l'organisation mais déjà à trois kilomètres on nous signalait le reste de kms à parcourir jusqu'au sommet.

 

WP 20130629 022 (Large)

 

Un peu plus loin des organisateurs nous tendaient des verres d'eau dont nous devions nous débarasser un peu plus loin dans des filets. Un truc de propreté mais certains cyclos sur la route n'avaient pas cette bonne intention, jetant n'importe où, leur pipette regénérante. Un manque de civisme évident.

 

WP 20130629 023 (Large)

 

J'accélérais au passage du col pour essayer d'être seul dans la descente de la Crouzette qui était de 8kms avec les trois premiers kilomètres à 13/14% de dénivelé. Et il valait mieux la connaitre. @PH_O allait vivre l'incident redouté du cyclo : la crevaison et en descente, cela craignait un maximum car il y avait des virages serrés.

 

WP 20130629 024 (Large)

 

D'ailleurs @PH_O allait recontrer des compagnons de route qui avaient été au tapis. Mais la sécurité était vraiment présente. Toutefois cela pouvait en refroidir quelques uns. Je réussissais à doubler certains concurrents, tout en maintenant une vitesse avoisinant les 50kms/h. Des gravillons, il n'y en avait pas trop.

 

WP 20130629 026 (Large)

 

Biert, nos parcours allaient être différents car @PH_O allait fait sa première ascension de l'étang de Lers. Ils y reviendront pour le final.

 

100 2908 (Large)

 

Pour nous, ce serait bien différent puisqu'une bosse de 4,5kms nous attendait pour regagner le village de Saraillé où se situait la route qui allait au col qui portait le même nom. Première kilomètre facile mais pour le reste c'était plutôt du 8/9% sans en voir vraiment la fin. Pour ma part, ayant repéré dans les jours précédents, je ne m'affolais pas. Je me permettais même de dire à certains où nous en étions de la montée.

 

WP 20130629 028 (Large)

 

Montée facile pour @PH_O pour les 2 premiers kilomètres jusqu'au village "Le Port", pour un village de montagne, drôle de nom! Il était escorté par les motards tel un grand champion. Cette police nous permettrait de nous signaler l'arrivée des cadors de l'Ariègeoise. D'ailleurs, je verrai le premier dansla montée de l'étang de Lers.

 

WP 20130629 031 (Large)

 

Sur son parcours, les groupes se formaient plus facilement, alors que sur le notre, chacun se battait en solitaire avec la pente. Et toujours les dépanneurs qui allaient pouvoir distribuer d'éventuels boyaux.

 

100 2909 (Large)

 

 

Et pour ma part, j'en avais terminé avec la belle bosse et je replongeais sur Massat qu'avait déjà traversé @PH_O. descente assez tortueuse où on ne pouvait pas vraiment prendre de la vitesse. Au passage du lieu dit Buron, il fallait donner un petit coup de cul pour se relancer. Donc c'était inutile de mettre le grand plateau.

 

WP 20130629 048 (Large)

 

Massat, au loin, je distinguais le col de Port mais j'allais plutôt vers le Port de Lers après un passage difficile au ravitaillement car il y avait des coureurs dans tous les sens, cherchant un peu de ravitaillement;

 

100 2910 (Large)

 

Et à mon tour, je me retrouvais sur le parcours de @PH_O pour attaquer la montée de l'étang de Lers. Les motards bénévoles prenaient un peu de repos.

 

WP 20130629 032 (Large)

 

La chaleur et les pourcentages allaient se faire sentir car jusqu'à l'étang de Lers , il y avait 12kms à parcourir et là, nous avions des pourcentages à 8% de moyenne.

 

WP 20130629 035 (Large)

 

La montée en zig zag nous permettait de voir qu'il y avait vraiment du monde sur la route et que nous n'étions pas les seuls à peiner. Les vaches avaient étaient éloignées dans les estives! C'était préférable!

 

WP 20130629 037 (Large)

 

 

Un peu plus loin, on pouvait distinguer la montée vers le Port de Lers. Encourageant ou pas, à chacun de choisir!

 

WP 20130629 038 (Large)

 

Derniers kilomètres de la première montée pour @PH_O qui allait se diriger vers le col d'Agnes. 5kms avec du 7% de moyenne. Il n'était pas seul!

 

100 2911 (Large)

 

Nos parcours allaient différents puisque lui, tournait à droite et moi à gauche. Il lui restait le col d'Agnes, le Col de Latrape, et retour à Massat par Seix pour remonter l'étang de lers et enfin le Port de Lers. Donc il lui fallait du courage car la chaleur commençait à se faire sentir.

 

WP 20130629 043 (Large) (2)

 

Dans sa cavacalde vers le col d'Agnes, il pouvait distinguer encore quelques traces de neige. Mais aussi d'autres concurrents. Ca encourageait aussi!

 

WP 20130629 041 (Large)

 

Son appareil photo aurait pu lui servir de rétroviseur. Mais il allait en user un peu trop car ses batteries le lâcheraient en fin de parcours. Et pour moi, cela allait m'interdir de le situer, m'inquiétant quelque peu connaissant le bolide dans les descentes.

 

WP 20130629 039 (Large) (2)

 

La vue du ravitaillement en haut d col ne pouvait que l'encourager. Ses collègues commençaient à vraiment s'éparpiller sur le parcours.

 

WP 20130629 042 (Large)

 

Peut-être avait-il pris un peu de boisson au passage. Ce genre de ravitaillement au vol m'avait été d'un précieux secours. Mais là, il fallait jouer les équilibristes! Et au loin le sommets enneigés.

 

WP 20130629 044 (Large)

 

Et enfin la descente pour @PH_O pour 12kms jusqu'à Aullus, atteignant des moyennes allant jusqu'à 70kms/h, de quoi faire peur à certains. Mais la route tortueuse au départ était assez large et en bon état. Ca facilitait la sécurité.

 

WP 20130629 045 (Large)

 

 

Montée de 5kms jusqu'au col de Latrape à un bon pourcentage et les kilomètres montés devaient se faire sentir. D'ailleurs @PH_O commençait à avoir quelques problèmes avec son genou.

 

WP 20130629 046 (Large)

 

@PH_O avait dû faire une petite halte avant de plonger sur Seix et rejoindre la route qui l'emmènerait vers Massat, route venant vers St Girons. Ce serait un faux plat montant. Et rebelote, il escaladera la bosse de l'étang de Lers pour la deuxième fois.

 

100 2912 (Large)

 

Et moi pendant ce temps, je finissais la montée vers le Port de Lers depuis l'étang pour 4,5kms. Et après : la délivrance. Et toujours du monde! Je retrouvais certains concurrents.

 

100 2913 (Large) (2)

 

 

La route était moins bouchée que les fois précédentes et là, je pouvais sortir la plaque que je ne quitterais plus jusqu'à l'arrivée. J'allais descendre assez vite mais je n'atteindrais que la vitesse de 62kms/h. Trop fort @PH_O!

 

WP 20130629 047 (Large)

 

Et lui n'était pas encore arrivé au ravitaillement de Massat, où il allait faire un break avant d'entamer sa dernière bosse avant sa plongée commune sur Auzat avec passage à Vicdessos.

 

WP 20130629 049 (Large) (2)

 

Et pour lui, cela devait être la délivrance après ses problèmes de genou. Le plus dur était derrière lui. D'ailleurs quand on faisait la bascule, on se sentait beaucoup mieux.

 

100 2915 (Large)

 

12kms de descente avant de remonter un peu vers la zone sportive d'Auzat. Et même certains concurrents terminaient à pied, victimes de crampe. Eh oui, les parcours ne pardonnaient pas! Un entraînement était plus que nécessaire.

 

100 2914 (Large)

 

Et à l'arrivée, nous attendait notre ami Cathare avec toute sa petite famille. Sympa, non? C'est ça l'entente VT. Après avoir papoté un peu , je déposais mon bike au parc vélo pour aller m'alimenter un peu et discuter avec d'autres concurrents.

 

Résultat pour @PH_0 : 8H36'57" par l'organisation qui ne tient pas compte du temps pour les arrêts car il n'avait en route pure 7H51'6" pour se classer 651 et 162 dans sa catégorie.

 

Pour ma part, j'étais dans la dernière catégorie F + de 65ans! J'avais mis 5H25'36" 1651 sur 2253 classés et 82 sur 154 classés dans ma catégorie. Le vieux n'est pas mort.

 

Quelle belle journée et quelle épreuve avec une organisation top! Vivement l'année prochaine mais ce sera un autre challenge. @PH_O refaira-t-il la grande?

Voir les commentaires