Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Derniers claps de l'année 2013

Publié le par lariegeoise

100 3516 (Large)

 

C'est sûr qu'en fin de saison, on s'adapte au temps et si en plus les fêtes de fin d'année s'en mêlent, n'en parlons pas!

Bref, ce serait une semaine courte en sorties puiqu'elles ne seront qu'au nombre de 2. Mais en décembre il ne fallait pas se plaindre.

Donc jeudi après midi, je décidais d'aller rouler un peu pour éléminer les toxines accumulées pendant la fête de Noêl et pour ne pas perdre le rythme de l'année, et même qu'en plus le beau temps était là. Je précisais à mon ami Cigogne que j'allais faire un tour l'après midi comme c'était sa période en général. Il m'avançait qu'il avait eu un superbe jouet par le père noël et qu'il voulait l'essayer. Donc j'allais sortir en solo mais j'en avais l'habitude.

Pour info, Cigogne avait eu un HT dernier cri! Mais il allait être dérouté par ses compagnons de Gagny avec qui il allait faire une soixantaine de kms, de quoi, juste s'aérer.

Il y avait un vent qui n'était pas négligeable. Je décidais de faire un circuit que je n'avais pas trop l'habitude de faire mais qui allait me permettre de ne pas trop en souffrir ou presque. Mais j'allais composer. Départ comme d'habitude vers Villeneuve le Comte. Je croisais quelques cyclos isolés. Des retraités certainement! Après Neufmoutiers en allant vers le croisement avant Châtres, je tournais à gauche pour me diriger vers La Houssaye. Là, je filais tout droit en direction de Morcerf pour garder la direction de Faremoutiers que je n'atteindrais pas puisque que je prendrais une route à droite qui m'emmènerait à Tournefeuille. Là je commençais à subir le vent de face. Donc c'était une autre paire de manches!

 

100 3517 (Large)

 

Je traversais Pézarches pour revenir sur Touquin, Les Ormeaux, Nesles, Le Mée, pour arriver en dessous de la N4. Là, je filais tout droit vers Pompierre où j'allais admirer ce magnifique lavoir qui avait été conservé en l'état. Là, il fallait pas avoir peur des petites routes mais elles n'étaient pas inondées par l'Yvron qui était tout de même sorti de son lit. Je débouchais sur la route qui venait de Rozay pour me diriger vers Beauvoir. Après c'était un rituel : Chaumes, Châtres, Neufmoutiers, Les Lycéens et j'arrivais chez moi après avoir parcouru un petit 90kms. Une bonne sortie tout de même.

 

100 3518 (Large)

 

Dernier sortie effective de l'année car mes diverses occupations ne me permettraient pas de pouvoir rouler encore quelques kilomètres de plus. Inquiétude, la pluie faisait son apparition au petit matin mais en regardant les infos météo sur internet, je savais qu'elle allait cesser avant que je ne parte effectivement. Et j'avais bien raison d'espérer puisque le soleil allait m'accompagner tout le long de mon périple mais aussi ce vent fort que j'avais subi lors de ma dernière sortie.

 

Donc départ à 8H30' pour me diriger vers la forêt de Ferrières pour rejoindre Villeneuve le Comte. J'allais faire au début le même circuit que jeudi jusqu'aux Ormeaux que j'allais quitter à droite pour revenir sur Marles en Brie.

 

100 3519 (Large)

 

Ah, sur mon parcours, j'avais découvert un magnifique chateau dont je vous laisse deviner le lieu. Une petite devinette de temps en temps! Mais mes amis cyclistes Cigogne et VELOTEUR devrait découvrir si parfois ils se sont montrés curieux. Moi, je l'ai plus ou moins aperçu à travers les arbres qui avaient perdu leurs feuilles. Mais j'étais bien loin de l'imaginer à cet endroit.

 

100 3520 (Large)

 

Sur mon parcours, je croisais quelques groupes mais bien moins importants qu'en pleine saison. Ils devaient tous être en vacances ou en train de préparer le réveillon du nouvel an. Il fallait dire aussi que l'air était malgré le soleil, encore assez frais.

 

A Marles en Brie , je consultais ma montre et je voyais qu'il n'était que 10H40' donc je pouvais considérer que je pouvais parcourir quelques kilomètres de plus. Direction Fontenay Trésigny pour me diriger sur Forest que je n'atteindrais pas car à l'intersection de la route venant de Chaumes en Brie, je tournais à droite pour aller sur Châtres. Je dépassais quelques coureurs isolés car j'arrivais parfois à des vitesses dépassant le 30kms/H. Et cette fois-ci personne me dépassait . Les cadors devaient se reposer. Les Lycéens, Favières et plus que 9kms pour arriver chez moi. Arrivée avant midi pour un parcours d'un petit 87kms, honorable en cette saison, ne pouvant partir plus tôt.

 

J'allais pouvoir faire le bilan de mon année de cycliste puisque mon score allait s'arrêtait pour cette année par la force des choses. J'aurai parcouru 12 270kms en 9 mois avec plus de 1300kms en HT, mais bien loin du score de Cigogne. Mais j'avoue que ce n'est pas mon truc.

 

Et cette fin d'année qui approche, je vais vous souhaiter de la terminer dans les meilleurs hospices et amusez vous bien. Merci d'avoir visiter mon blog et de m'avoir parfois mis des commentaires, tout au long de l'année.

 

VELOTEUR m'a précisé que je devrais parcourir 16000kms pour coller à mon challenge de cette année, donc tous les espoirs me sont permis. Et je compte bien faire de beaux 200kms, distances qui plaisent bien, en compagnie ou en solo.

 

A l'année prochaine et portez vous bien.

Voir les commentaires

Objectif : 12000kms

Publié le par lariegeoise

100 3499 (Large)

 

Cette semaine serait très certainement de courte distance car je n'avais pas prévu de mettre de grandes randonnées à mon tableau de chasse, n'étant plus qu'à 150kms du chiffre des 12000kms. Je ne pensais pas y arriver d'ailleurs , il y a quelques mois après mon no-bike pendant trois mois, suite à la fracture de ma clavicule droite.

Et comme c'était l'époque du père noël, père noël, qui se pendait d'ailleurs un peu partout à force de voir des volets clos, mais aussi il était bien en avance, je n'osais pas y croire. Dans la vie, il y a toujours des événements qui vous empêchent de réaliser vos rêves.

Donc je me lançais en ce lundi matin sur les traces de VELOTEUR ou plutôt de son parcours régulier avec son pote de Brie mais à l'envers, espérant pourquoi pas le rencontrer. Mais comme il avait roulé la veille, j'avais peut-être pas beaucoup de chance de réaliser ce souhait. Allez, j'allais croire au père Noël, une fois de plus!

Départ Villeneuve le Comte, Neufmoutiers, La Houssaye par la voie directe mais pas la meilleure, Marles en Brie, Fontenay Trésigny, Forest où je croisais ce cher père noël. La matinée était un peu fraîche et ça glissait encore un peu. Il fallait jouer pas mal les funambules en ce moment.

 

100 3500 (Large)

 

Ozouer le Voulgis, Solers, Soignolles et en haut de la bosse, j'allais tourner à droite pour arriver jusqu'à Chevry Cossigny. Je n'étais qu'à une douzaine de kilomètres de chez lui mais je n'allais pas le déranger sur ses terres. Il avait peut-être des préparatifs à faire. Ozoir la Ferrière, Pontcarré et je rentrais chez moi.

Une bonne mise en bouche pour le début de la semaine puisque je cumulais 77kms, donc je n'étais plus tellement loin du but. Et j'aurai bien Cigogne qui viendrait m'accompagner dans la semaine pour atteindre ce chiffre mémorable pour moi.

 

100 3501 (Large)

 

Mercredi après-midi, cela aurait pu être un temps pour faire sortir Cigogne du bois mais que nenni, il préférait aller se mouiller à la piscine. A chacun son plaisir, donc je décidais de prendre la route en solo. Là, je pensais bien atteindre ce chiffre que je souhaitais. Le ciel était gris mais il faisait doux, donc bonne sortie pour un cyclo. Villeneuve le Comte, Neufmoutiers, Châtres, Liverdy, Forest et j'allais m'arrêter à ce Chateau'confort qui n'en était pas un en définitif mais un groupement de lieu de remise en forme. Mais j'appréciais cette allée aves ces arbres dépourvus de feuille. L'hiver était vraiment proche. Un petit moment d'égarement et je reprenais ma route pour Fontenay Trésigny.

 

100 3502 (Large)

 

 Et après la traversée du village, en direction de Marles en Brie  et après le passage sous le pont, je prenais cette route à droite, ne sachant où elle menait mais elle longeait la N4. La route était bien goudronnée et je voyais ce fameux Breguet un peu plus loin. Je décidais de le rejoindre et c'était là que je m'apercevais que c'était un petit aérodrome pour coucou. Cette avion avait été transformé en restaurant et je trouvais l'endroit sympa. Bonne découverte. C'était certainement le présage que j'allais franchir les 12000kms!

 

100 3503 (Large)

 

 

 

Peu de kilomètre avant, j'avais trouvé le même site qu'à Forest ce Chateau'confort mais là c'était vraiment une forteresse puique l'on ne pouvait y entrer sans y être invité. Mais je réussisais à me faufiler à côté du compteur EDF pour prendre le cliché du Manoir. Belle bâtisse. Encore une découverte de plus à mon actif. Mais je n'allais pas trop trainer sur mes rêveries et revenir sur mes pas pour rejoindre Marles.

 

 100 3504 (Large)

 

 

Je partais en direction de La Houssaye après avoir fait le contournement de Marles que je me plais à faire depuis quelques temps,  pour rejoindre Neufmoutiers par la ligne directe. Je rencontrais d'autres sportifs, style Eric mais un peu plus mince. Mais il va y arriver. Il faut dire que sa profession ne l'aide pas vraiment. Villeneuve le Comte où trois cyclos me dépassaient. Mais je me faisais un plaisir de les suivre. Du style du groupe 1bisde JP37.  Villeneuve St Denis, je les perdais derrière moi car j'avais repris les commandes,  mais j'avais vu que certains tiraient la langue depuis un moment. On n'allait pas rouler en dessous de 30 de moyenne.

Et voilà, j'achevais mon périple de l'après midi avec 83kms au compteur. Cette fois-ci, je les tenais mes 12000kms.

 

100 3505 (Large)

 

Vendredi après midi, le temps était propice pour une sortie avec Cigogne. On se donnait RDV comme d'hab vers le plan d'eau de Vaires. Mais j'allais être un peu à la bourre par rapport à d'habitude. Et pour être au top niveau avec lui, je m'échauffais en montant la bosse des Hauts de Lagny. Je m'arrêtais devant ces lamas, rares en ces lieux. Bon, il ne fallait pas traîner car l'oiseau noir et blanc devait être en route!

 

100 3506 (Large)

 

Et comme de fait, je le retrouvais sur la piste cyclabe au dessus de la Marne. Il arborait sa belle tenue VT pour me montrer l'équipement qu'il avait pris et que j'envisageais d'acquérir. Un bon vendeur. Pour le parcours à venir, rien de précisé comme d'hab. Au fil du vent qui était absent en cet après-midi et c'était parfait. Petite discussion comme à chaque fois qu'on se retrouve.

 

100 3507 (Large)

 

Nous continuions la piste cyclabe jusqu'à St Thibault pour revenir sur Gouvernes. Il me proposait de faire la bosse de la montée des Hauts de Lagny que j'avais faite avant de le retrouver. puis plongeon sur La Jonchère, Jossigny.

 

100 3508 (Large)

 

Il m'indiquait quel circuit il comptait que nous fassions pour qu'on fasse en globalité un petit 80kms. Direction Villeneuve St Denis en passant à côté du moulin de Jossigny, route qu'il connaissait bien. Direction ensuite Villeneuve le Comte. Nous croisions quelques cyclos isolés mais cela ne manquait jamais dans cette région dès qu'il y avait un rayon de soleil.

 

100 3510 (Large)

 

Nous partions en direction de Neufmoutiers, toujours à allure régulière. Lui tournait à 90 tours/minute, une allure de bon sénateur.

 

100 3511 (Large)

 

Un autre cycliste s'était joint à notre groupe et restait bien calé derrière Cigogne. Nous allions le conserver à nos trousses jusqu'à bifurcation au niveau de la N4 puisque nous partions vers Tournan en Brie par la zone industrielle. Nous allions traverser la ville pour faire une pause réclamée par Cigogne à la sortie de la ville.

 

100 3512 (Large)

 

Et oui, il fallait qu'il donne sa position à sa belle. Et puis la pause technique ou sanitaire comme dirait JP37. Il n'était pas tard mais il me précisait qu'il lui restait 30kms encore à faire, donc on ne tarderait pas.

 

20131220 ..[1] (2) (Large)

 

J'en profitais pour me restaurer aussi avec quelques figues sèches, très pratique à consommer en vélo. Et on allait repartir. Je lui précisais qu'il n'était pas tard et que je rallongerai mon circuit quand je le quitterai.

 

100 3513 (Large)

 

Favières, un peu de circulation, route à pratiquer gentiment car il y avait pas mal de camion. Il avait sorti son mulet mais avouait que son bike était vraiment lourd. J'en savais quelque chose depuis un bon moment car j'avais quitté mon carbone bien avant lui.

 

100 3514 (Large)

 

 

Sortie de Favières, nous allions sur Jossigny. J'allais faire un petit coup de manivelle avec un jeune de Combs la Ville qui m'avait dépassé. Non non, ce n'était pas VELOTEUR mais cela aurait pu être. Là, il devait être bien au chaud ou avec ses emplettes de Noël.

 

100 3515 (Large)

 

 

Dernière bosse pour arriver à Jossigny. J'allais l'accompagner jusqu'à Gouvernes et je lui souhaitais joyeux noël, avant de revenir sur Bussy St Georges, Ferrières, Pontcarré et retour par le bois. J'avais arrondi mon chiffre de mon parcours.

 

82kms pour cette fois-ci mais maintenant tous ces kilomètres seraient du bonus. Et j'allais pouvoir faire des projets en kilomètrage pour l'année prochaine. 14000kms me disaient certains. Pourquoi pas puisqu'en 2011 j'avais atteint 13900kms, stoppé dans mon élan par le mauvais temps, comme me l'avait précisé JP37.

 

Peut-être arrivions-nous à sortir encore une fois ensemble avant la fin de l'année! Et ce cher VELOTEUR viendra peut-être nous rejoindre en 2014. On peut croire au père noël, non? Je l'attends pour le 200kms de janvier s'il compte poursuivre ses objectifs de DODECAUDAX.

 

Et ce sera tout pour cette semaine car la pluie en ce dimanche avait fait son apparition. Nous étions en hiver. Une autre saison.

Voir les commentaires

Avec le temps.......

Publié le par lariegeoise

100 3471 (Large)

 

Encore une belle semaine où j'ai pu engranger quelques kilomètres pour me rapprocher de l'objectif que je m'ai fixé ces derniers temps : 12000kms en 9 mois puisqu'avec ma blessure en début d'année et les vacances avec mes petits enfants m'avaient freiné dans mes projets. On ne peut pas tout faire. Mais en cette saison, il fallait faire avec le temps et ses caprices. Et là, cela devait être top. Alors autant en profiter. Et j'ai eu le plaisir de retrouver mon ami Cigogne avec qui je n'avais plus roulé depuis bien longtemps, suite à sa blessure. Mais toutefois, cela m'avait permis de rencontrer VELOTEUR avec qui j'avais pu réaliser deux superbes 200kms : un challenge qui me plait bien, je l'avoue. Cela me permettait de découvrir d'autres horizons que ces circuits que nous rodons toute l'année. A force, les routes en sont usées.

 

Donc mardi matin, je prenais RDV avec Cigogne pour faire une sortie commune pour l'après midi car lui n'est toujours pas un adepte des sorties matinales, jugeant qu'il avait plein de choses à faire le matin. 13H, nous partions chacun de notre côté pour nous retrouver sur l'aire du plan d'eau de Vaires, célèbre après son passage au journal télévisé de TF1. Il avait adopté sa tenue favorite canari. Et c'était parti.

 

100 3472 (Large)

 

Nous prenions des nouvelles l'un de l'autre et de ses dernières sorties passées et futures, entre autre celle en Alsace. Et oui, il allait accumulé quelques kilos de trop! Bof, il n'y a pas de mal à se faire plaisir. Direction Gouvernes, Bussy St Martin, Bussy St Georges, Ferrières, Pontcarré. Je lui précisais que je lui avais concocté un circuit pour roder dans la région de VELOTEUR que j'avais découvert ces derniers temps. Et comme très souvent, il allait m'argumenter que cela ferait trop de kilomètres et qu'il fallait qu'il rentre avant la nuit. Et oui, les après-midis sont courts en cette saison et comme dirait mon ami Jean-Charles, il faut rentrer avant 16H30. Donc je le laissais prendre les directions de notre sortie.

 

100 3473 (Large)

 

On allait prendre un circuit que nous avions l'habitude de faire depuis bien longtemps. Favières où la forêt était maintenant dénudée mais où les chasseurs étaient encore présents. Dans le centre du village, nous prenions la direction de Villé. Ah, changement de programme, il ne me réclamait pas de pause technique à cet endroit. Cela me convenait car je tiens mieux la route l'après-midi!

 

100 3474 (Large)

 

 Nous contournions Tournan pour nous diriger vers La Chapelle Bourbon et atteindre Marles en Brie que connait bien VELOTEUR. Nous arrivions à La Houssaye où je lui faisais découvrir le chocolatier de La Ferme au Chocolat dont j'avais pu déguster les douceurs, ces derniers temps. Il y reviendrait certainement, étant aussi gourmand que moi!

 

100 3475 (Large)

 

Nous allions dans le village, filer tout droit, dès le feu tricolore et il me précisait qu'il ferait une pause technique après les différentes intersections. Et le soleil était toujours de la partie. C'était vraiment un bel après-midi. 

 

100 3476 (Large) (2)

 

Bon, il avait son arbre habituel, en bon jardinier qu'il ait. Et toujours ces betteraves qui sont en attente de ramassage sur le bord des champs. Et vous comprendrez qu'en ce moment les routes sont assez sales suite au passage des tracteurs. Et comme dit mon ami Normand de VT, il faut bien qu'ils travaillent ces braves gens.

 

20131210 151333[1] (2) (Large)

 

Moi, j'en profitais pour manger quelques figues séchées, très pratique à ingurgiter en cours de route. Pas de papier à se débarasser! Bref, la pause semblant terminée rapidement,  nous allions reprendre notre route.

 

100 3477 (Large)

 

Direction Neufmoutiers et nous croisions d'autres montures écologiques. La rencontre de deux mondes! Dans le village, nous prenions la direction de Villeneuve St Denis. De grandes lignes droites nous attendaient.

 

100 3478 (Large)

 

Nous approchions de Villeneuve St Denis et nous allions prendre cette bosse incontouranble pour Cigogne du moulin de Jossigny. Il avait bien récupéré de sa chute car il la montait facilement. Malgré ses kilos en trop et son absence de sortie sur route. Un nouveau jeune, quoi!  Donc VELOTEUR, tu vas avoir de la concurrence pour une éventuelle rencontre. Allez, on va y croire!

 

100 3479 (Large)

 

Nous traversions le village pour nous diriger vers Guermantes car j'allais l'accompagner comme à chaque sortie commune, encore quelques kilomètres.

 

100 3480 (Large)

 

Un derrnier cliché de l'oiseau Cigogne pour faire parraitre son portrait sur Facebook où il est un fidèle conteur et j'allais le laisser à la sortie de Gouvernes. Et nous prenions des chemins différents pour le retour. Petit détail, dans la montée vers Guermantes, ils ont fait une piste cyclabe. Pas terrible car on a l'impression de ne pas avancer. Bon pour des VTT ou VTC. Et nos fortunes allaient être différentes puisque lui,  allait crever à 3kms de chez lui, à cause d'un silex. Mais en cette saison, rien d'étonnant d'avoir ce genre d'incident. J'allais réaliser 84kms à une bonne allure, acceptable en cette saison où nous devrions simplement dérouler. Ce serait notre seule sortie commune de la semaine car lui allait partir quelques jours en Alsace dans sa belle famille. Mais d'autres RDV étaient projetés.

 

 100 3481 (Large)

 

Je faisais l'impasse de sortie mercredi comme ma petite était venue passer son après-midi pour différentes décorations, entre autre le sapin de noël, à ne pas oublier en cette période.

 

Donc jeudi après-midi, je décidais de me faire une petite sortie avant la grosse du lendemain que j'avais planifiée sur openrunner que j'utilise assez régulièrement après les conseils de JP37. A Courquetaine, je voyais que les oies hésitaient à faire du patin à glace sur la mare. La froidure était encore présente même si nous avions un grand soleil. Et oui, nous approchions de l'hiver. Et pour arriver à ce lieu, j'étais passé par  Favières, Les Lycéens, Châtres, Liverdy, les routes habituelles, quoi! Et toujours un vent pratiquement inexistant.

 

100 3482 (Large)

 

Ozouer le Voulgis où je passais à côté du lavoir qu'ils avaient mis en fonction. Cigogne m'en avait parlé lors de la dernière sortie mais je le connaissais déjà. Bizarre, ils avaient planté un sapin au milieu du bassin! Je montais Forest, Fontenay Trésigny, Marles en Brie à la deuxième sortie pour y revenir après mon passage à La Houssaye mais pas d'arrêt chez le chocolatier, La Chapelle Bourbon, Villeneuve St Denis. Et j'allais terminer ma boucle de 75kms tranquillement. Pas trop de cyclos sur les routes. Et oui, nous étions en milieu de semaine.

 

100 3483 (Large)

 

Vendredi matin, mon épouse étant absente toute la journée, j'avais décidé de me faire une grande rando en solitaire. VELOTEUR me transmettait son petit logiciel XCEL pour  planifier le parcours après une vérification sur openrunner. Il me disait que j'irai tout seul à Provins , comme un grand. Il avait d'autres occupations personnelles. Quant à Cigogne, il n'aimait pas ce style de sortie dans la froidure. Mais comme dit @PH_O : même pas peur! Ce serait une sortie d'environ 140kms en solo mais qui en réalité ferait plus. Et oui, j'allais me planter plus d'une fois de parcours suite aux indications pas trop précisées sur les panneaux indicateurs. Bon, -4° était annoncé donc il valait mieux que je me couvre bien. Quelques provisions dans mon sac à dos et je partais vers 10H. J'espérais un dégel des routes encore glissantes. Mais je ne devrai attendre que l'après-midi pour y avoir véritablement droit. Donc imaginez que je ne ferai pas de photo, tout en roulant. Trop risqué. Et j'allais même friser la correctionnelle plus d'une fois.

 

100 3484 (Large)

 

Au démarrage, j'allais prendre des routes que j'avais l'habitude d'emprunter lors de mes grandes randonnées dès le printemps. Villeneuve St Denis, Châtres, Chaumes et j'arrivais à Rozay, célèbre pour les lecteurs de VT  pour son garage Renault. Une bouttade de potâche. Le soleil était de la partie et je l'appréciais grandement. Mais je n'avais pas la notion du froid.

 

100 3485 (Large)

 

 

Pécy , la froidure était bien existante dans la traversée des endroits boisées et même dans le village, dans un virage, ma roue arrière se dérobait quelque peu. Je me faisais klaxonner par certains automobilistes ne comprenant pas que je roulais par ce temps. Arrivé à la D209, j'allais rouler vers l'inconnu car je n'avais pas été aussi loin. C'était ça l'intérêt de ces grandes sorties. Je l'empruntais quelques kilomètres avant de filer à gauche vers le Petit Paris mais rien à voir avec la grande ville. La chaussée était glissante donc j'essayais de ne pas trop bouger sur mon vélo et mettre mon centre de gravité le plus bas possible. J'allais doucement, je vous prie de croire! Et c'était là que cela allait se compliquer en revenant vers la D209, ne trouvant pas trop ma route pour Chenoise comme je l'avais souhaité. Du coup, j'allais rencontrer pas mal de camions. Bref, je décidais de filer tout droit sachant que je trouverai bien une grande route. J'allais jusqu'à Maison Rouge ayant atteint 70kms et arrivant vers 13H, une pause alimentaire était nécessaire pour vaincre le froid.

 

100 3486 (Large)

 

Au centre de l'agglomération, je voyais l'indication de Provins, ce qui me rassurait quelque peu car j'étais un peu découragé de ne pas voir la direction souhaitée et j'étais prêt à rebrousser chemin. Mais en voyant ma carte détrempée par la transpiration, je comprenais que je n'étais qu'à 11kms mais que je devrais emprunter une ancienne nationale donc pas mal de circulation. Donc un repas rapide car l'heure avançait et je ne désirais pas rentrer de nuit. Et hop, je repartais. J'avais droit à une grande ligne droite jouant aux montagnes russes. Vulaines les Provins, je n'étais plus qu'à une portée de fusil  de ma destination finale.

 

100 3487 (Large)

 

Dernier rond point et je prenais la direction de la cité médiévale. Tout n'était que découverte pour moi, essayant de trouver le bon cliché. La ville n'était pas trop encombrée en cette fin de semaine.

 

100 3488 (Large)

 

Des petites ruelles fréquentées pas très peu de voitures car la cité n'était pas trop conseillée aux visiteurs. J'avais en point de mire la tour principale. Des maisons très rustiques où se cachaient des petits restaurants. Mais il faudrait que je revienne pour mieux apprécier la cité.

 

100 3490 (Large)

 

Je réussissais à faire ce cliché avec l'église en second plan avec un beau soleil, ce qui ne gâchait pas mon plaisir des yeux. J'allais contourner la tour pour essayer de m'approcher de l'église.

 

100 3491 (Large)

 

Mais la pente étant trop importante, j'étais obligé de mettre pied à terre pour prendre le cliché. Je ne pouvais par ailleurs faire le tour de l'église car je rentrais dans un lycée et je fus vite exclu par un concierge. Donc je rebroussais chemin pour attaquer ma route du retour.

 

100 3492 (Large)

 

Je prenais un sens interdit pour aller plus vite mais il n'y avait pas trop de circulation sur une route étroite. J'appréciais encore plus les remparts. J'arrivais au rond point d'arrivée à la cité mais je ne savais quelle route prendre. J'empruntais la route de Meaux , soit la D 231 mais j'étais dépassé par pas mal de camions, donc je comprenais très vite que je devrais la quitter pour être un peu plus tranquille et enfin prendre la route que j'avais prévu au départ. J'étais en direction de Chenoise que j'aurai dû passer à l'aller. Après 6kms, je consultais ma carte et je bifurquais à gauche pour aller sur Châteaubleau et ainsi reprendre ma route initiale. J'allais traverser quelques petits villages, déserts d'habitants. Il valait mieux ne pas avoir peur de l'inconnu. La Brosse, Ducharmoy , Corberon, Vieux Champagne, enfin j'étais dans la bonne direction. Le givre sur les routes avaient disparu mais le ciel était plombé. J'espérais ne pas rentrer avant la nuit et j'appuyais un maximum sur les pédales. Je dépassais souvent le 30kms/h, vitesse refusée par VELOTEUR lors de rando.  Quand on part dans l'inconnu, on perd tout repaire. A Châteaubleau, je ne me plantais pas et je prenais bien la D49 pour aller sur Gastins. Quelques bosses m'attendaient.

 

100 3493 (Large)

 

Gastins, je retrouvais mes repères car j'allais emprunter un circuit que je connaissais bien et j'avais enfin la notion du kilomètrage qu'il me restait à faire. Ca aide parfois! J'admirais une dernière fois le moulin du 13ème siècle. Direction Rozay.

 

100 3494 (Large)

 

La Chapelle Igier, je m'arrêtais en plein carrefour pour prendre le cliché. Pas trop grâve car il n'y avait pas trop de circulation. Il me restait une quarantaine de kilomètres à faire et le jour diminuait de plus en plus. Le plafond bas du ciel n'arrangeait rien.

 

100 3495 (Large)

 

J'arrivais à l'intersection au dessus de Rozay. Beauvoir, Chaumes, Châtres, inutile de prendre de photos du circuit car le peu de muminosité n'allait donner rien de bon. Les Lycéens et j'empruntais la forêt de Ferrières. Il ne me restait plus que 9kms à faire. J'allumais mon feu arrière par sécurité.

 

157kms, je finissais mon périple après 6H20' de vélo pur. Content de cette sortie que je partagerai peut-être un jour avec un autre cyclo mais la prochaine fois, j'aurai mes repères. C'est l'avantage qu'a VELOTEUR quand il fait des grandes randos habituelles.

 

100 3496 (Large)

 

Dimanche matin, je repartais au combat des kilomètres mais là, la froidure avait disparu. Par contre la route était humide. Le soleil qui se levait à peine, donnait un ton rosé à la route. Je rencontrais même d'autres cyclos isolés mais il était déjà 8H30 : le lever du jour. Mais le dimanche, ils sont toujours plus courageux. Villeneuve le Comte , Châtres, Liverdy. Quelques chasseurs étaient dans les champs. Ils allaient vivre leurs derniers plaisirs avant la fermeture. Bon, je n'irai pas une fois de plus à la messe. Je croisais un groupe de Brie Comte Robert accompagné d'une voiture suiveuse. Coubert, Soignolles, pas trace de VELOTEUR. Avec son club en général, ils vont dans l'autre sens, lors de leurs périples. Ces routes, il les emprunte avec son pote de Brie. Solers, Courquetaine, Ozouer le Voulgis, Forest, Fontenay Trésigny. Des routes habituelles, mais ne désirant pas trop m'attarder, je planifiais le kilomètrage.

 

100 3497 (Large)

 

Marles en Brie, j'allais rencontrer de plus en plus de groupes. Le soleil étaint présent tout comme la douceur, cela ne pouvait que les inciter à rouler. La Houssaye, Neufmoutiers, et là j'étais dépassé par un groupe de quatre que j'allais accompagné jusqu'à Villeneuve St Denis car lors de la montée au dessus de la ligne TGV, 3 allaient décrocher et je précisait à leur capitaine que le reste de la troupe était loin derrière. Mes contractures dans les cuisses au départ avaient disparu. Et j'allais arriver à mon domicile.

 

83kms au compteur, j'avais accumulé cette semaine 400kms, m'approchant à 150kms des 12000kms envisagés pour cette semaine. Cela devrait se faire! Et après ce sera du bonus. Un record pour moi, petit cyclotouriste!

Voir les commentaires

Une semaine tranquille après mon 200.....

Publié le par lariegeoise

2+s2+sanim3

 

Mon 200kms m'avait apporté pas mal de bonheur en découvrant ce site grandiose que je me promettais de revenir découvrir au printemps prochain, tout comme la région assez riche en découvertes. Et j'imaginais une semaine plus tranquille puisque le froid était annoncé et que les journées allaient être de plus en plus courtes. Il valait mieux envisager des sorties de l'ordre au maximum de 80/90kms, ce qui n'était pas si mal en cette période.

 

chateau de fontainebleau

 

Je laissais ces images de Fontainebleau pour d'autres temps. Mercredi matin, je reprenais mon bâton de randonneur, non de cyclostouriste comme dirait mon ami Cigogne pour aller dans des coins bien connus de tous. Départ avant véritablement le lever du jour et il n'avait pas gelé contrairement à la veille. Mais je me méfiais de certains endroits qui pourraient être glissants ou très sales comme la région de Neufmoutiers suite aux travaux actuels.  Départ vers Favières pour passer aux Lycéens pour rejoindre Châtres et comme à l'accoutumée, pas de cyclo.

 

100 3465 (Large)

 

Ah, j'oubliais : arrêt au niveau de la ferme des Rotschild dans le bois de Ferrières. Il était signalé que c'était un endroit privé où des tirs d'entrainement étaient effectués à balle réelle. Entendra qui voudra bien comprendre. Bref, il valait mieux ne pas traîner dans de pareils endroits. Donc Cigogne, pas de pause technique à cet endroit! Les arbres commençaient à être entièrement dénudés.

 

100 3466 (Large)

 

Second arrêt au niveau de Châtres pour voir que le père noël était déjà arrivé. Il arrive de plus en plus tôt. Mais pas de cadeau pour moi et je filais vers d'autres lieux. Direction Liverdy et j'allais rejoindre Coubert pour éviter ce passage glissant de Courquetaine. Il parrait que cette parure jaune sur la route était faite pour signaler le début du village. Glissant plutôt à certains moments de la saison. Donc Soignoles mais pas de vision de VELOTEUR qui démarre par là, car en cette journée, il était sur la région parisienne. Traversée de Courquetaine, Ozouer le Voulgis, Forest, Fontenay Trésigny, Marles en Brie, Crêvecoeur, Marles, Les Chapelles Bourbon, Les Lycéens et retour à mon domicile. Bref, un circuit très commun mais en cette période le roulottage était plus que conseillé. Les bosses, je les ferai plus tard.

 

89kms tranquilles et qui me faisait progresser dans mes scores puisque mon objectif était de me rapprocher au maximum des 12000kms avant la fin de l'année.

 

100 3467 (2) (Large)

 

 

Vendredi après-midi, un beau soleil persistait et j'allais donc gambader une fois de plus dans notre belle région. Cigogne était parti en Alsace pour la Saint Nicolas. Ca festoyait un maximum. Bon, je n'allais rien dire car j'allais faire de même en fin de semaine. Départ toujours identique par Favières, Les Lycéens, Les Chapelles Bourbon, Marles en Brie, Fontenay Trésigny, Forest, Ozouer, Courquetaine, Coubert et j'allais hanter le coin de VELOTEUR. Soignoles, Chevry Cossigny, Ozouer, Pontcarré, et le tout avec le vent assez fort car il était revenu en cette journée.

 

82kms et j'étais rentré avant 16H30 comme le conseillait depuis longtemps mon ami Jean-Charles. Un thé bien chaud et une bonne douche! Une sortie agréable.

 

100 3468 (2) (Large)

 

 

Dimanche matin, il n'avait pas gelé mais il fallait que je fasse court car le midi, j'étais invité par Monsieur Le Maire de mon village pour un repas gastronomique avec tous les anciens du village. Et il fallait que j'ai le temps de prendre au retour une bonne douche et me faire beau. Donc départ vers Favières, Les Lycéens, au petit jour donc avec éclairage. Bon là, le soleil s'était levé et je me délestais de cet type d'équipement.  Châtres, Liverdy, Courquetaine, Ozouer, Forest, Fontenay Trésigny, Marles, Crêvecouer, La Houssaye et là je m'arrêtais à la Ferme au Chocolat auprès de laquelle je passais régulèrement sans m'arrêter. Et la gourmandise m'aidant, je stoppais pour visiter les lieux et voire le cas échéant faire un achat de chocolats. Ce qui fut fait et je n'allais pas le regretter car ile étaient délicieux. Bon, je n'en prenais pas des tonnes mais suffisament pour y goûter. A conseiller. Parfois on a de bonnes idées.

 

100 3469 (2) (Large)

 

Chargé de délices, je filais sur Marles où je voyais un père noël gravir le toit de la mairie avant la date historique. Va comprendre! La Chapelle Bourbon, Et là, je rencontrais des tonnes de cyclistes qui allait en direction de Villeneuve le Comte. Une vraie troupe que je suivais, bien au chaud. Et je terminais tranquillement mon périple.

 

73kms au compteur. J'avais le temps de me rafraîchir. A moi, le festin! Plus de 450kms au compteur pour la semaine. J'avais fait un grand pas en cette période. A suivre...........

Voir les commentaires

Le 200kms en passant par Fontainebleau et Nemours

Publié le par lariegeoise

 

 

Numériser0027 (2) (Large)

 

Ayant déjà fait un 200kms avec mon ami VELOTEUR le mois précédent et sachant qu'il en ferait un, en décembre suivant son planning DODECAUDAX d'après les avis de plusieurs, je lui avais réclamé un circuit nous conduisant vers Fontainebleau et Nemours, coins où je n'étais jamais allé en vélo. D'ailleurs, il allait me confier que lui non plus. Il faut dire que c'est un lieu qui n'est pas tout près de chez nous. Et de plus en décembre, il fallait que l'on choisisse bien notre jour pour ne pas trop souffrir du temps. En conséquence, nous scrutions depuis plusieurs jours, la météo de la région. Donc mon ami VELOTEUR m'avait envoyé le parcours qu'il envisageait de faire pour que nous arrivions à 200kms. Moi, je vérifiais sur Openrunner ses dires. Et lundi, le temps annoncé devait être clément,  et vu le climat des jours suivants, nous avions bien jugé de choisir cette journée. RDV fut pris pour un départ effectif à 7H45 sachant que le début de parcours se ferait de nuit car les jours avaient raccourci un max. Donc éclairage obligatoire pour être vus par les automobilistes car en début de journée, ils sont toujours nombreux. J'étais arrivé assez tôt et dès 7H20', je piétinais déjà devant sa porte. Stimulés, nous allions être pour cette sortie. J'avais reçu pas mal d'encouragements d'amis pour notre périple, et entre autre un SMS de Cigogne avant le départ. Des petits signes vraiment sympas.

 

100 3431 (Large)

 

VELOTEUR montrait son museau vers 7H30, hors de chez lui et nous allions effectivement partir à 7H40, de nuit, comme prévu. Nous avions mis nos équipements d'usage pour suivre le respect du code de la route. Mais le ciel était étoilé, ce qui nous présageait un lever du jour assez rapide. Pas de basse température. Tout allait bien et pendant pas mal de kilomètres pas un mot. Et comme VELOTEUR me dirait plus tard, il était en phase de réveil et n'effectuait que des grattements de gorge. Mais pas sur les pédales car il ne s'économisait pas comme à l'habitude. Mais je connaissais le bonhomme! Les premiers kilomètres étaient sur des passages que nous connaissions bien car ils étaient plus qu'empruntés par nous lors des autres sorties. Départ en direction d'Evry Grégy avec prudence tout de même sur des routes assez étroites à travers  Combs la Ville. Soignolles et nous avions déjà une première grimpette pour rejoindre Solers. En haut VELOTEUR s'arrêtait pour éteindre son éclairage. Il faut dire qu'avec ses gants, il ne pouvait pas trop effectuer de gestes rapides. D'ailleurs, il avait mis une cagoule pour protéger son épaisse chevelure! Comprendra qui voudra bien comprendre! Moi j'avais adopté des gants courts pour pouvoir prendre plus facilement des clichés. Et oui, il fallait mémoriser cette sortie.

 

100 3432 (Large)

 

Courquetaine, Ozouer le Voulgis et nous regagnions Chaumes pour prendre la direction d'Aubepierre. La circulation commençait à être plus calme et nous ne souffrions pas du vent. Il faut dire qu'en général, tôt le matin, on le subit pas trop. Traversée de Chaumes délicate à cause d'un tracteur. Et oui, nous sommes dans des lieux agricoles et d'ailleurs, assez souvent les routes n'étaient pas très propres. L'utilisation de mon mulet était plus que conseillé.

 

100 3433 (Large)

 

Mormant, nous allions prendre au feu à droite pour rejoindre Champeaux par une grande ligne droite. J'allais lâcher un peu les chevaux comme pour me réveiller physiquement. On était déjà chaud. VELOTEUR refusait de me suivre dès que je dépassais les 30kms/h. Mais il serait largement meilleur que moi dans d'autres portions. A chacun ses moments de bravoure.

 

100 3434 (Large)

 

A Champeaux, nous allions plus loin, tourner à gauche pour rejoindre Blandy les Tours. Pas facile de prendre un cliché sans s'arrêter mais de ce côté-là, je sais jongler mais il ne fallait pas nous retarder car nous n'étions qu'au quarante troisième kilomètre et VELOTEUR était déjà loin devant. Je retrouvais une route que j'avais dû emprunter lors d'une rando de Verneuil l'Etang.

 

100 3435 (Large)

 

Châtillon la Borde, La Borde, nous allions emprunter des petites routes pratiquement pas fréquentée et VELOTEUR les prenait comme si il les connaissait. Nous étions encore protéger du vent mais VELOTEUR restait couvert et il ne me réclamait même pas une pause technique. Serait-il devenu chameau?

 

100 3436 (Large)

 

Le soleil pointait son nez et nous commencions à emprunter des routes pas terribles. D'ailleurs pour arriver aux Ecrennes, je pouvais même dire que ce n'était pas tellement praticable. Nous allions même passer par une route empierrée de gravillons qui me faisait penser à Cigogne lors de sa rando Versailles/Chambord où il avait préféré mettre pied à terre. Je le précisais à VELOTEUR. Je préférais me tenir à distance pour éviter toute chute collective. Parfois il valait mieux avoir de bons pneus. Et toujours ces traversées de bois des forêts Lillefermoy et St Germain-Laval. Mais là pas d'animal qui vive!

 

100 3437 (Large)

 

 

Echouboulains, nous devions nous arrêter pour consulter notre carte. J'avouais qu'à force de tourner je perdais le sens de l'orientation. Mais très vite, on se remettait sur le bon chemin. Il fallait dire que cela manquait sérieusement de panneau indicateur. Au loin, un site assez spécifique où une église perdue existait dans un corps de ferme. Et là nous avions droit à de grandes étendues de terre. Mais un GPS nous aurait été bien utile.

 

100 3438 (Large)

 

Coutençon, je prenais quelques photos de VELOTEUR de face pour éviter que Mira me fasse des remarques. Mais il restait inflexible sur son vélo. En définitive nous descendions tranquillement tout en nous dirigeant vers l'est.

 

100 3439 (Large)

 

Montigny-Lencoup, km72, nous nous arrêtions dans le village pour demander à un passant la direction de Forges qui nous ramenerait sur Montereau. Et là, nous comprenions que nous devions tracer tout droit. Des endroits où le TDF avait dû passer lors des étapes partant de Montereau. Donc à droite, toute et bensaïd!

 

100 3440 (Large)

 

La route était assez large et assez fréquentée. Nous profitions d'un peu de vent dans le dos. Mais le ciel était plus ou moins plombé par moment. Mais il ne gelait pas, c'était bien l'essentiel. A Forges, nous partions à gauche pour revenir sur Montereau.

 

100 3441 (Large)

 

Km 80, VELOTEUR me réclamait une pause technique où il profitait pour se restaurer quelque peu. Moi, j'avais depuis un moment avalé des figues sèches. Très pratique pour ne pas se laisser distraire. VELOTEUR ressortait ses immanquables chocos BN. Le prince de la route! Au loin les grandes bâtisses de Montereau que nous contournerions.

 

100 3442 (Large)

 

 

Nous étions passés au dessus de l'A5 et de la ligne TGV. Nous ressentions un peu le froid car le vent était bien présent mais nous ne nous attardions pas trop longtemps de peur de se refroidir. VELOTEUR commençait à enlever une pelisse!

 

100 3443 (Large)

 

Et nous attaquions notre remontée vers Fontainebleau. Marangis, je m'arrêtais pour essayer de répondre au téléphone. Mais pas facile quand il est dans ton sac à dos. Tant pis, ils rappelerons!

 

100 3444 (Large)

 

Et nous allions longer la Seine pendant quelque temps. Vernou, la Celle sur Seine, la Seine était très haute et quelques péniches étaient arrêtées. A croire qu'elles étaient bloquées par la montée des eaux. En tout cas, nous n'avions pas la pluie.

 

100 3445 (Large)

 

La Celle sur/Seine, Champagne sur Seine, nous passions sur la Seine où nous voyons bon nombre de péniches. Et c'est là que nos ennuis allaient commencer! Si l'on peut dire bien sûr car tous les chemins mènent à Rome!

 

100 3446 (Large)

 

Au loin, nous apercevions quelques embarcadères pour les navigateurs sur la Seine mais en cette saison, il n'y avait pas grand monde, à part quelques agents de la municipalité qui installaient les guirlandes pour les fêtes.

 

100 3447 (Large)

 

Et c'est là qu'on se plantait en longeant le Loing qui allait se jeter dans la Seine. Et toujours ces péniches à quai. Nous aurions dû prendre la route de Thomery pour rejoindre Avon et Fontainebleau. Mais on ne se laissait pas décourager.

 

100 3448 (Large)

 

Cette erreur nous permettait de découvrir la ville magnifique de Moret sur Loing que nous vous invitons à aller visiter. D'ailleurs je le ferai aux beau jours. Mais pas mal de pavés. Nous étions dans un site classé.

 

100 3449 (Large)

 

Je m'attardais pour prendre d'autres clichés. Dans la ville, nous croisions un autre cyclo à qui nous demandions la route pour aller sur Fontainebeau. Et cela n'allait pas être triste car nous aterrissions sur une quatre voies, soit la N6. Donc je ne vous dis pas la circulation. Une dizaine de kilomètres nous restait à faire pour rejoindre Fontainebleau.

 

100 3450 (Large)

 

J'accélérais au maximum pour ne pas rester trop longtemps sur cette route où on se faisait dépasser par des gros camions. Je perdais VELOTEUR qui ne voulait pas aller au delà des 30kms/h. Je m'en apercevais en arrivant à la route qui allait m'emmener au chateau. Bon le supplice de cette grande route se terminait.

 

100 3454 (Large)

 

Et nous devinions les premiers bâtiments du chateau. Nous passions à côté des plans d'eau, pareils à ceux de Versailles. Nous rentrions dans la ville par de grands portails. Mais où était l'entrée, tellement c'était immense. Il nous aurait fallu Cigogne pour nous guider. Non pas à vol d'oiseau mais presque!

 

100 3451 (Large)

 

Et après avoir essayé de contourner le chateau, nous accèdions à ce fameux domaine des rois. Enfin j'arrivais à ce fameux chateau qu' Amiral Bibi m'avait parlé le samedi d'avant. Je ne ratais pas le cliché et je me faisais même abordé par un touriste qui connaissait bien l'Ariègeoise. A croire que j'étais mondialement connu!

 

100 3452 (Large)

 

Je ne manquais pas la photo de VELOTEUR devant la bâtisse , attestant notre arrivée. D'ailleurs, je la divulgais sur VT car il le méritait bien. Mais toujours cagoulé donc Jean-Charles, je ne sais si tu le reconnaitras à l'avenir.

 

100 3453 (Large)

 

VELOTEUR jouait le photographe à son tour pour qu'enfin, une fois, on me voye sur les reportages. Rien que pour faire plaisir à Joël de VT. Et toujours ces pavés. Mais nous reprenions très vite la route car nous n'avions que 120kms dans les jambes. Eh oui, notre erreur nous avait fait faire 10kms de plus.

 

100 3455 (Large)

 

Nous reprenions la route en sens inverse pour rejoindre la direction de Bourron Marotte. Et je ne pouvais m'empêcher de prendre une dernière fois le cliché de ce magnifique chateau. Et aussi malheureusement nous allions reprendre brièvement la N6 jusqu'à l'obélix. Et là nous prenions une autre voie à grande circulation : la N7. Il faudrait qu'on la quitte rapidement. 12H20', là c'était moi qui demandait à VELOTEUR une pause technqiue pour me substanter quelque peu avant que je n'ai quelques crampes dûes à la faim. Sandwichs, banane, coca pour moi et rechoco BN pour VELOTEUR. Il doit y avoir quelque chose dans ses gateaux ou alors il a des actions! Lol!

 

100 3456 (Large)

 

Nous arrivions à trouver une aire de repos semi tranquille. Mais il nous faudrait trouver rapidement cette route beaucoup plus tranquille à travers la forêt de Fontainebleau. Cela se fera à la dernière montée où nous bifurquerions à gauche et trouver cette route que nous aurions emprunter depuis longtemps.

 

100 3457 (Large)

 

Bourron-Marlotte, ville résidentielle où figurent de magnifiques grandes demeures en pierre de taille.

Impressionnant et beaucoup de maisons fermées. Bizarre. Gretz sur loing où nous passerions le canal du même nom. Nemours n'était pas loin. Montcourt et nous voici à cette célèbre ville .

 

100 3458 (Large)

 

 

Nemours, ville assez vivante mais que traverserions rapidement. VELOTEUR était en terrain connu et nous allions enfin parcourir des routes en très bon état. Rien à voir avec celles du matin. Par contre, nous allions avoir droit au vent fort de face. Mais nous étions sur le chemin du retour. Larchant, La Chapelle vaudoué, nous allions avoir à faire à de belles lignes droites.

 

100 3459 (Large)

 

La Chapelle la Reine, VELOTEUR commençait à avoir chaud à la tête et enlevait sa cagoule. La forêt était devant nous mais aussi le vent, sans parler de l'Essonne, département limitrophe de la Seine et Marne. Les kilomètres s'égrainaient.

 

100 3460 (Large)

 

Nous faisions un petit détour par le centre de Milly la Forêt où VELOTEUR voulait me montrer une halle à grains du 12/13ème siècle, bâtiment assez courant dans cette région où les cultures sont nombreuses. Mais bien vite, nous revenions sur notre route.

 

100 3461 (Large)

 

Moigny s/Ecole qui porte le nom du cours d'eau l'Ecole. Nous allions traverser différents petits villages où de belles bâtisses figuraient. Nous allions arriver dans la Seine et Marne à Moigny sur Ecole, quittée briévement. Nous étions dans le pays de Bière, célèbre par la bière qu'on y faisait autrefois et où Barbizon, cité des peintres, faisait partie.

 

100 3462 (Large)

 

Soisy sur Ecole, VELOTEUR m'invitait à prendre une piste cyclabe sur plusieurs kilomètres mais qui était assez sale à cause des agiculteurs. Mais c'était plus prudent car la route principale était étroite et assez fréquentée. Nainville les Roches, Auxonettes, Ponthierry, petits villages tranquilles.

 

100 3463 (Large)

 

Et nous allions retrouver la Seine à Seine-Port. Mais aussi un peu plus de circulation. Nous nous rapprochions de la capitale! VELOTEUR me demandait quelle route je voulais prendre. Je le laissais libre du choix mais à la fin, je pensais qu'il fallait que je reprenne la voiture pour rentrer à mon domicile, une fois chez lui, et je lui demandais de prendre le chemin le plus court, sachant toutefois qu'on ferait plus de 200kms.

 

100 3464 (Large)

 

Après quelques routes sinueuses, nous nous retrouvions sur de grandes lignes droites où il valait mieux être prudent, se faisant même parfois insulter par des automobilistes. La route n'était-elle pas à eux? Savigny le Temple, Moissy Cramayel où VELOTEUR faillit se faire broyer par une voiture, Lieusaint et nous allions contourner cette agitation pour arriver directement chez lui par une zonne industrielle.

 

En conclusion, nous avions fait 206kms pour 1200m de dénivelé en 8H27', sachant que parfois nous avions dû ralentir l'allure pour des raisons diverses. Belle sortie et je remercie publiquement mon ami VELOTEUR de m'avoir emmené dans cette région que je n'aurai pas eu l'occasion de connaitre.....en vélo. Mais je reviendrai! VELOTEUR avait accompli son 12ème 200kms de l'année et réalisait son objectif. Donc vivement le 200kms de janvier. Un autre challenge!

Voir les commentaires

Avant mon 200 avec VELOTEUR

Publié le par lariegeoise

100 3427 (Large)

 

 

Et oui, je ne suis pas passé comme JP37 sur la course à pied, pouvant profiter encore de journées calmes, soit avant la neige et la possibilité de rouler en semaine. Il valait mieux que je m'éclate encore un peu sur route. VELOTEUR avait retrouvé son pote de Brie et Cigogne préférait toujours les sorties d'après-midi. A chacun son choix! Donc je partais pour une balade tranquille en solo , sachant que je ne ferai pas trop de kilomètres, étant sorti la veille mais je voulais tout de même rouler comme je risquais de sauter certaines sorties suite à diverses invitations. La suite me donnera raison ou la fatigue accumulée m'aura incité à faire un break.

 

Donc départ Favières pour éviter le passage de Neufmoutiers où j'avais plus que sali mon bike le vendredi passé, suite à cette balayeuse qui voulait remettre de l'ordre sur la chaussée. Toujours personne sur la route mais cela n'allait pas m'arrêter. Détour par les Lycéens où la chaussée comportait pas mal de trous donc je me montrais prudent une fois de plus. Châtres , je tournais à droite pour revenir sur Liverdy. Passage à côté de ce plan d'eau où seules des poules d'eau s'amusaient. Eh oui, les pêcheurs n'étaient là que le week-end par contre dans les champs avoisinants les chasseurs étaient largement présents. Et oui, ils tiraient peut-être leurs dernières cartouches car la fermeture de la chasse était proche. Dans le centre, je filais à gauche pour rejoindre Forest, Fontenay Trésigny, Marles en Brie. A la deuxième sortie, je filais à gauche pour revenir sur Crêvecoeur, La Houssaye, retour sur Marles profitant d'un peu de vent de dos car il était toujours là. Les Chapelles Bourbon, fin du circuit par les Lycéens, Favières et voilà mon petit tour terminé de 80kms à bonne allure mais pas de cyclistes. Le froid commençait peut-être à les geler. Et puis les sorties clubs c'était le mardi.

 

100 3428 (2) (Large)

 

Mercredi matin, j'avais plus ou moins échaffaudé un circuit la veille sur openrunner mais j'allais jongler avec le kilomètrage comme j'étais invité le midi à un repas des anciens. Et oui, c'est fête en ce moment pour nous. On nous entourait de plein d'attention. Bizarre, non? Des élections? Donc je prenais la direction de Favières pour rejoindre Chaumes par Ozouer en faisant un détour par Soignolles pour éviter ce passage jaune que je n'aime pas à Courquetaine. C'est hyper glissant en cas de gel et là, c'était un peu le terrain actuel. Donc à certains passages j'allais me montrer prudent. Tout compte fait Cigogne avait peut-être raison de rouler l'après-midi. J'étais aussi accompagné par un petit crachin matinal , mais rien de bien méchant. Chaumes, je prenais la direction de Rozay où je prenais le temps de prendre ce cliché. Des canards sauvages se débattaient sur la rivière. Retour sur Beauvoir pour filer ensuite sur Guignes, évitant Verneuil l'Etang. A la sortie de l'agglomération, je filais à droite pour rejoindre Ozouer. Je me retrouvais sur le circuit de départ. Je consultais ma montre et je me décidais à aller vers Soignolles pour reprendre la route de VELOTEUR à l'envers quand il roule avec son pote de Brie. Que nenni, je ne le croiserai pas. D'ailleurs il parrait qu'ils font des pauses café. Le luxe, quoi! Soignolles, Chevry Cossigny, Ozoir la ferrière, Pontcarré et je regagnais mon domicile. J'avais largement le temps de prendre une douche bien chaude car en ce moment, c'est bien réparateur de la froidure. 92kms avaient été accomplies, toujours à bonne allure.

 

Vendredi après-midi, j'avais envisagé de sortir une fois de plus mais le ciel couvert n'allait pas m'inciter à sortir. Donc je restais près du feu. Mais attention de ne pas trop m'assécher. Mais pas envie, non plus de faire du HT.

 

100 3429 (Large)

 

Dimanche matin, je me décidais à faire tout de même une sortie courte, ayant fait la fête la veille avec mes copains de théâtre et étant rentré à minuit passé. Donc, j'allais faire tranquillos, sachant toutefois que j'allais croiser quelques cyclos en ce dimanche où ils s"ébrouaient encore. Donc départ vers Villeneuve le Comte, Châtres. Un cyclo  me dépassait mais je n'essayais pas de le suivre, restant sur ma cadence. Châtres, Liverdy, Forest, Fontenay Trésigny et là je croisais des coureurs à pied. Une petite pensée pour mon ami Cathare, tout comme JP qui devaient courir à cette heure-ci. Marles en Brie et toujours le même circuit, La Houssaye, retour sur Marles pour retrouver Les Chapelles Bourbon mais je n'allais pas à la messe. La maison n'était plus tellement loin. Les Lycéens et là j'allais croiser des groupes qui roulaient encore à bonne allure. Mais là aussi, je n'allais pas forcer. Favières et la grande ligne droite du retour était devant moi. 70kms tranquilles avec un vent modéré mais pas trop fort. J'avais testé le port des gants courts en prévision du lendemain pour pouvoir prendre des photos plus facilement.

 

100 3430 (Large)

 

Tout compte fait, j'avais accompli une bonne semaine cyclo et je pense que je suis prêt pour cette grande sortie que m'avait proposée VELOTEUR. Donc à demain pour de nouvelles aventures. Nous partirions en direction de Fontainebleau/Nemours depuis Combs la Ville. Le beau temps devrait être avec nous alors..... A suivre....

Voir les commentaires