Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une semaine en solo.......

Publié le par lariegeoise

100 3423 (Large)

 

La saison avançant, il devienait de plus en plus dur de sortir sans risque de pluie, voire de neige, de froid, et d'attendre la disponibilité de compagnons,  donc la solution : sortir quand on en a envie et quand on le peut, n'hésitant pas à sortir seul. Mais que cela tenait, j'étais sorti de multiples fois seul donc je n'allais pas refuser de m'ébrouer en pleine nature, comme un actif. Car nous, les retraités , nous avons encore cette chance. Bon, cette semaine, le tout cumulé, je n'allais pouvoir, ne sortir que trois fois et pour des distances bien inférieures à 100kms. Donc je ne réaliserai certainement pas le souhait de Jean-Charles qui me voit arriver à 12000kms avant la fin de l'année. Mais qu'importe, je ne fais jamais de projets de ce genre. Quoi...que!

Lundi matin, le froid s'était installé et même un petit gel sur le matin. Donc tenue longue exigée avec gants longs : pas facile de prendre des photos en plein vol. J'allais m'en rendre compte lors de ma sortie de dimanche. Il me fallait aussi être prudent quand je passais sur les ponts allant au dessus de l'A4 et des lignes TGV. Ca glissait certainement. De plus, je m'équipais de lumière pour pouvoir partir au lever du jour. Ce n'était pas le risque de voir mais d'être vu, déjà que les automobilistes nous rasent assez souvent de près. J'étais paré , donc départ avant 8H et j'essairai de me rapprocher le plus des 100kms. Donc go, go, jp....

Départ vers Villeneuve St Denis, Villeneuve le Comte, Tournan longeant la N4, Villepatour, Coubert car je voulais éviter la traversée de Courquetaine dans ce sens (ils ont fait un passage jaune pour signaler l'entrée du village, mais passage risqué en temps de gel) Coubert, Soignolles, Solers, Courquetaine, Ozouer, Fontenay Trésigny, Marles, Lumigny du côté de la serre, Les Ormeaux, Touquin, Pezarches, Hautefeuille, Mortcerf, Crêvecoeur, La Houssaye, Neufmoutiers, Les Lycéens, Favières.

 

100 3424 (Large)

 

Et j'allais presqu'atteindre mon projet de faire un circuit de 100kms. Mais cela s'arrêterait qu'à 98kms. Il ne me manquait pas grand chose! J'allais traverser à nouveau le bois de Ferrières où je pouvais entendre certains coups de fusil des chasseurs qui étaient bien présents. Et oui, lundi, jour de chasse. Heureusement que la route était parsemé de leurs pancartes. Mais était-ce pour cela qu'en cette matinée, il n'y avait guère de cyclos? Mystère. Bref, une belle sortie encore une fois.

 

100 3425 (2) (Large)

 

Mardi, une pause non pas technique après la belle sortie, mais musculaire! Mercredi, présence de la petite fille, donc une autre activité, mais toujours aussi agréable pour un papy. Jeudi, je décidais de faire un peu de HT, histoire de faire tourner les jambes malgré que cela ne soit pas ma passion. Ce sera 25kms mais j'aurai bien tiré sur les cuisses. MJo ne peut qu'être encouragée à le pratiquer pour se remettre en forme car si on le pratique sérieusement, cela ne peut qu'être bénéfique. Vendredi AM, je me décidais à faire un petit tour dans la nature, sachant toutefois qu'il me faudrait rentrer avant 16H30 comme le préconisait Jean-Charles. Donc j'allais suivre son conseil et par la force des choses faire un circuit court.

 

Départ 13H sans VELOTEUR qui avait préféré rouler avec son pote de Brie, le matin, et CIGOGNE qui ne me donnait pas signe de vie pour une sortie commune. Direction Villeneuve le Comte, Neufmoutiers, Coubert, Soignolles, Solers, Courquetaine, Ozouer, Forest, Fontenay Trésigny, Marles. J'allais tourner à gauche à la deuxième sortie de Marles pour rejoindre Crêvecoeur, La Houssaye et je tournais dans le centre à gauche pour revenir sur Marles. Ah, tiens, une bâtisse qui me rapelait l'Alsace et ses cigognes. Un signe peut-être! Les Chapelles Bourbon, Les Lycéens, Favières et retour par le bois de Ferrières mais là, plus de chasseurs et un peu plus de vélos. 80kms à mon actif, j'allais arriver à temps pour prendre le thé après une bonne douche. Une bonne sortie quand même. Ah, j'oubliais de préciser qu'au passage de Neufmoutiers une balayeuse aurait l'instinct de nettoyer la route, suite à certains travaux , plus que remplie de boue, donc je ne vous dis pas l'état du bike au retour.

 

 

100 3426 (2) (Large)

 

Dimanche, là, j'étais certain qu'en fin de parcours, je trouverai du monde surtout avec quelques clubs du coin. Et je n'allais pas être déçu. Bon départ 7H50 et 1° au baromètre. Il valait mieux se couvrir. Mais pas l'ombre d'un cyclo. D'ailleurs, j'allais vraiment en apercevoir certains isolés pas avant 10H. Il leur faut le temps de déjeuner à ces jeunes gens! Départ Villeneuve le Comte, Châtres, Soignolles, Solers, Marles, Crêvecoeur, Marles, Les Chapelles Bourbon et j'allais me faire rattrapper par pas mal de cyclos, un peu parsemés mais style licenciés FFC! J'allais les accompagner sans essayer de trop forcer. Et au niveau des Lycéens, c'était bien un groupe d'une cinquantaine qui arrivait. Des clubs de Pontault Combault et Ormesson. J'allais les laisser filer à partir de Favières, voulant terminer tranquille. 88kms à mon actif pour cette sortie. Cela faisait du bien de s'ébrouer malgré le froid et surtout le vent très fort que l'on subissait depuis pas mal de temps mais pas de neige. J'avais éliminé les toxines de la teuf avec mes amis anciens du village, la veille mais aussi d'une crêve qui me poursuivait depuis quelques jours.

 

Voilà une bonne semaine tout de même en cette saison où il faut subir les caprices du temps. Mais que le paysage est magnifique. Bientôt il n'y aura plus de feuilles sur les arbres et on sera encore protégé du vent. Et alors, à quand la neige. M'en fout, j'ai fait équiper ma voiture de pneus neige mais mon bike!!!!! Bon, on va y croire, encore un peu.

Voir les commentaires

Notre 200 de Chateau Thierry

Publié le par lariegeoise

100 3392 (Large)

 

Depuis plusieurs semaines notre 200kms était dans les tuyaux avec VELOTEUR, suivant son challenge qu'il avait pris avec un site internet et que certains fous de VT connaissent bien, mais le temps nous jouait encore des misères depuis quelques temps. Et enfin depuis plusieurs jours, nous avions l'espoir de le réaliser, plus  qu'une éclaircie pour la journée était annoncée par Météo France. RDV fut pris pour que nous partions ensemble depuis Combs la Ville, lieu de résidence de VELOTEUR. Et voilà que cette belle journée de mercredi dernier nous était effectivement proposée et nous ne serions pas déçus. Départ prévu sur nos bikes à 7H40, soit au lever du jour après que j'ai regagné en voiture sa demeure. Tout était parfait. Bon, il m'avait transmis plusieurs jours à l'avance le circuit proposé avec les temps de passage tout comme l'heure d'arrivée au point de départ. Tout était superbement planifié. Pas un amateur ce VELOTEUR. Donc, je lui faisais entièrement confiance et ne regardais que d'un oeil distrait sa feuille de route. D'ailleurs il me le reprochera mais comme je ne connaissais pas le tracé, je ne pouvais guère me faire une opinion. Voilà l'excuse que je lui proposais mais pas sûr qu'il m'ait crû. Et à l'heure fixée nous faisions nos premiers tours de roue. Bon un peu moins speed que d'habitude avec VELOTEUR car il y avait tout de même 200kms à faire et il faudrait tenir la distance.Donc on ne partait pas comme des fous mais le compteur affichait tout de même des 25/27kms/h. Et ce n'était que le début. Alors cap sur Chateau Thierry par le nord de Meaux pour revenir par La Ferté sous Jouarre. Et bensaïd pour 200kms. J'avais goutté à cette expérience avec mon compagnon et ami @PH_O cet été et cela m'avait bien plu. Alors pourquoi pas renouveler cette expérience.

 

J'allais revenir à mon domicile mais  en bike malgré que  VELOTEUR croyait au départ et par conséquence, qu'il allait me prendre au passage pour sa grande aventure des 200. En conséquence les premiers kilomètres ne seraient pas une inconnue pour nous les avons faits ensemble déjà de multiples fois. Direction Brie Comte Robert qui est à portée d'oiseau de Combs mais il valait mieux se montrer prudent sur la route car il y avait de la circulation. Pour ma part, j'avais mis ma lumière rouge arrière. Et pour la tenue, j'avais opté pour la longue, sachant que nous n'aurions pas spécialement de fortes températures. Très cornélien comme choix quand on part pour un long circuit. Et j'avais emmené mon petit sac à dos pour les provisions d'usage au cas où on se retrouve dans un lieu désert. Mais je faisais confiance à mon ami VELOTEUR.

 

100 3393 (Large)

 

Chevry Cossigny, nous voyons les traces des pluies abondantes qu'il y avait eu la veille. Et en traversant la ville, j'avais eu ma roue arrière qui avait chassé sur un passage piètons. Cela allait être une adresse à la prudence pour moi-même. Les chutes, j'ai donné et je n'y tenais pas même si nous allions arriver en hiver.

 

100 3394 (Large)

 

Ozoir la Ferrière, mon ami VELOTEUR étant toujours fringuant et allait me surprendre en ne prenant pas de pause technique avant 90kms. Il fallait dire que le véritable froid ne sévissait pas encore. En ce moment, c'est bien différent. Pontcarré et nous allions prendre la direction de Jossigny. J'étais sur mes terres. Je saluais quelques amis en passant. Non, non, je ne faisais pas de campagne électorale! Chanteloup en Brie, nous étions encore sur des endroits très fréquentés.

 

100 3396 (Large)

 

Montévrain, Chessy, VELOTEUR allait me conseillait de rouler sur le trottoir pour éviter le secteur pavé. Celui-là, j'allais l'éviter mais bien d'autres j'allais les subir. Et je comprenais la douleur d'un circuit comme celui de Paris/Roubaix. Chalifert, Lesches, Tribaldou et là nous allions lartgement salir nos bikes par cette route détrempée par le passage des camions transporteurs de terre. Imaginez! Et nous prenions cette bosse en sortant du village pour rejoindre la N3. Passage au dessus du canal de l'Ourcq que nous croiserions de multiples fois lors de notre périple. Cela allait me rappelait la rando de "Du canal de l'Ourcq à la Marne" organisée par le club de Thorigny. D'ailleurs, nous prendrions de multiples fois, le même circuit.

 

100 3397 (Large)

 

Traversée de la N3 assez difficile car en pleine semaine, il y a pas mal de circulation en direction de Meaux. Donc nous allions nous montrer prudents car la bifucartion est un peu plus loin sur la gauche. Et là, nous allions attaquer pas mal de grandes lignes droites où nous subirions un petit vent de face mais rien à voir avec celui que nous subirons dans les jours suivants.

 

100 3398 (Large)

 

Chauconin Neufmoutiers, et là je me faisais piéger par le passage pavé. VELOTEUR avait déjà filé sur le trottoir. Cela aide quand on connait bien le circuit. Mais je me méfiais car les pavés étaient mouillés. Et VELOTEUR toujours rectiligne sur son bike. L'impénétrable! Penchard, Chambry étaient franchis. De charmants petits villages!

 

 

 100 3399 (Large)

 

Chambry, Varredes, nous allions rejoindre un cyclo isolé mais nous ne ferions que le saluer. Il n'envisageait pas de nous suivre. Nous gardions notre rythme. Là, je reconnaissais encore plus la route de la rando précédente de Thorigny et je savais que j'allais avoir droit à quelques petites bosses.

 

100 3401 (Large)

 

Congis sur Thérouanne, petit village que nous n'aborderions pas comme bien d'autres.

 

100 3402 (Large)

 

Le panorama était un peu uniforme en cette saison où les cultures sont arrêtées et les routes salies par les tracteurs sortant des champs. Nos bikes auront besoin d'une bonne toilette au retour. Et dans cette régions bosselée à juste titre, il valait mieux ne pas avoir trop de vent car pas le moindre route boisée.

 

100 3403 (Large)

 

Nous passions la grande bourgade de Lizy sur Ourcq où nous retrouvions le canal. Coulombs en Valois, Gandelu, pas trop de circulation mais cela nous convenait assez. Les kilomètres commençaient à s'égrainer et je demandais à VELOTEUR si Chateau Thierry était au centre du circuit au niveau du kilomètrage. Et toujours pas d'arrêt . De vrais guerriers! @PH_O s'arrête tous les 50kms pour signaler sa position sur ses 200. Mais nous n'étions pas pourvus de ces engins modernes.

 

100 3404 (Large)

 

Au loin, nous commencions à voir des éoliennes, ce qui était un signe que parfois le vent devait être fort. Donc nous avions bien de la chance de ne pas trop le subir. On s'approchait de Chateau Thierry. VELOTEUR se payait le luxe d'essayer de m'emmener dans un chemin boueux. Un moment d'égarement. Cela aurait pu marcher. Un clown, ce VELOTEUR!

 

100 3405 (Large)

 

Nous n'allions pas aller en ligne droite sur Chateau Thierry car plus d'une fois, nous quittions la route principale. Et j'avoue que je faisais entièrement confiance à VELOTEUR. Il faut dire que je n'avais pas le choix. D'ailleurs il avait perdu le circuit qu'il avait imprimé. Un clown, je vous dis! Ou alors il voulait me perdre comme l'ogre avec le petit poucet.

 

100 3406 (Large)

 

Bussiaires, un petit village un peu plus grand. VELOTEUR me disait que nous allions passer à côté d'un grand cimetière américain. Moi, je m'alimentais avec des figues sèches que je pouvais prendre sans trop m'arrêter. Aliment que je consomme beaucoup en montagne : l'aspect pratique.

 

100 3407 (Large)

 

Nous allions le contourner, nous éloignant une fois de plus de la grande route. Au loin, le drapeau américain flottait.

 

100 3408 (Large)

 

Belleau, VELOTEUR se payait le luxe de se lever de sa selle mais cela devait être pour se dégourdir les jambes. nous allions traverser une grande nationale pour emprunter toujours des petites routes.

 

100 3409 (Large)

 

Bouresches, Vaux, Monneaux, Essônes sur Marne, nous allions nous retrouver dans des endroits un peu plus boisés. A gauche, on pouvait dicerner l'A4. Nous nous approchions de Chateau Thierry. VELOTEUR en profitait pour me lâcher dans la montée pour faire sa pause technique. Il avait tenu 90kms. Trop fort!

 

100 3410 (Large)

 

Nous allions traverser entièrement la ville pour bifurquer à gauche pour prendre le chemin du retour en passant au dessus de la Marne. Nous étions dans l'Aisne. Cigogne me dira qui est cet homme illustre, lui qui l'a traversé de multiples fois, cette ville.

 

 100 3411 (Large)

 

La Marne était assez haute après toutes les pluies des jours précédents. Mais ce n'était pas une ville très encombrée par la circulation. Il faut dire que l'animation était sur l'autre rive.

 

100 3412 (Large)

 

A la sortie de la ville, je demandais à VELOTEUR que l'on prenne le cliché avec le panneau de la ville pour bien montrer que l'on était passé à Chateau Thierry. Il prenait la pose comme une grande star! Et en repartant il s'apercevait qu'il avait un fil de fer qui bloquait sa roue arrière. Nous allions attaquer la route du retour.

 

100 3413 (Large)

 

A la sortie de la ville, nous filions à droite pour partir en direction de La Ferté sous Jouarre  et là nous avions un léger vent favorable que nous apprécierons à juste titre puisque notre compteur affichait 105kms. Je réclamais à VELOTEUR une pause pique nique puisque nous avions dépassé midi et que je commençais à avoir une petite faim. Au loin nous apercevions les vignes où le raisin avait été récolté. Moi je mangeais mes sandwichs, tandis que mon ami VELOTEUR grignotait ses chocos BN de Le Prince. Il avait dû voir la pub à la télé et c'était certainement pour cela qu'il roulait si fort. Un coca et lui, de l'eau claire. Un pur quoi!

 

100 3414 (Large)

 

Chézy sur Marne, Nogent l'Artaud, nous allions longer la vallée de la Marne pendant pas mal de kilomètres, subissant quelques montagnes russes où il fallait se relancer régulièrement mais plus de grandes bosses pour l'instant. Il les gardait pour la fin.

 

100 3415 (Large)

 

Je prenais un peu moins de clichés, considérant que le paysage ne variait pas beaucoup. Pavant, Citry, Saacy sur Marne, Mézy sur Marne, Luzancy, Reuil en Brie et nous atteignons la ville beaucoup plus vivante de La Ferté sous Jouarre. Presqu'à la sortie, VELOTEUR croyait me faire la surprise en me faisant prendre la direction de Jouarre mais je connaissais le terrain et je savais qu'il y avait une belle bosse de presque 3kms.

 

100 3416 (Large)

 

Dès le centre ville franchi, nous revenions vers la route qui va de La Ferté à Crécy la Chapelle. Une belle bosse une fois de plus. Mais je la montais sans trop forcer. Nous n'étions pas encore rentré. Pierre Levée, La haute Maison et nous atteignons Crécy la Chapelle que nous traverserions.

 

100 3417 (Large)

 

Et nous attaquions la dernière véritable bosse de Voulangis pour revenir sur Villeneuve le Comte, Villeneuve St Denis et nous aborderions le circuit commun à celui du départ mais en sens inverse.

 

100 3418 (Large)

 

Nous approchions du but à l'heure près, que nous avions projeté soit 16H15. Pour une sortie de 205kms où nous n'étions pas trop éprouvés et un dénivelé de plus de 1400m (calcul effectué sur openrunner) et une vitesse moyenne d'un peu plus de 24kms/h. Nous étions assez contents de notre sortie. Maintenant je rentrais à mon domicile mais en voiture. Mais les jours futurs ne seraient certainement pas aussi brillants. Donc à nous le 200 de décembre pour qu'il remplisse son contrat mais ce n'est pas gagné.

 

parcour (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

90[1] (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

100 3419 (2) (Large)

 

Mais la semaine sportive ne s'arrêterait pas là pour moi puisque je remettais le couvert vendredi après-midi en solo mais pour un circuit plus soft, relativement car il y avait lait un vent violent en cette journée. Il ne sera que de 72kms car car le vent me cassait littéralement. Petit passage à Retal en venant de Tournan, Liverdy pour rejoindre Forest.

 

100 3420 (2) (Large)

 

Traversée du sous bois toujours aussi magnifique mais pas trace de VELOTEUR. Il était sorti le matin avec son pote de Brie. J'allais jusqu'à Fontenay Trésigny, Marles et j'allais tourner après le village, juste avant Lumigny mais la route était assez mal entretenue.

 

100 3421 (2) (Large)

 

Crêvecoeur, La Houssaye, les Lycéens et je prenais à gauche pour rejoindre Favières par Villé. Je m'arrêtais à cette demeure en limite de bois. Et retour tranquille. Je ferai mieux le lendemain. Une bonne douche m'attendait pour me réchauffer car le froid commençait à sévir.

 

100 3422 (2) (Large)

 

Samedi matin vers 7H45, je remettais le couvert par un temps assez brumeux mais qui laissait croire que le soleil allait sortir. Mais ce fut bien le contraire qui se passa puisque le gris se mettait à la fin de ma sortie de 108kms. Villeneuve le Comte, Tournan en longeant la N4, Coubert, Soignolles, Solers, Courquetaine, Ozouer, Chaumes, Rozay, Beauvoir, Guignes, Soignolles, Cossigny, Chevry Cossigny, Ozoir, Pontcarré et la ligne droite était toute tracée. J'avais roulé un peu vite que d'habitude, le vent étant moins fort. Et la semaine cyclo se terminait. Par contre, pour des sorties, la semaine suivante, ce n'était pas gagné. VELOTEUR lui aura certainement retrouvé son club en ce dimanche matin.

 

Donc à suivre pour mes prochaines aventures.......

Voir les commentaires

Petit à petit, je m'approche des 10000kms!

Publié le par lariegeoise

100 3374 (Large)

 

Jeudi après-midi, VELOTEUR et moi-même, nous avions décidé de faire une sortie commune. Eh oui, les anciens savent s'adapter par rapport au temps et aux disponibilités de chacun. J'avais préparé un peu le circuit sur openrunner pour essayer de calculer le kilomètrage à faire comme les journées sont de plus en plus courtes. Et oui, il fallait penser à rentrer avant la nuit. J'avais par ailleurs changé notre lieu de RDV, rapport au circuit envisagé mais notre VELOTEUR qui avait dû partir très tôt, s'offrait quelques kilomètres de plus en passant pas loin de Soignolles pour arriver à Chevry Cossigny. Il allait même s'offrir le luxe de venir à ma rencontre alors que nous avions décidé de se retrouver au rond point. Ah, ces jeunes, cela n'écoute rien. Pour le temps, c'était annoncé plus ou moins mitigé mais on allait faire avec , toutefois le vent était toujours aussi fort. Je vous laisse imaginer quand on l'avait de face. Et mon cher VELOTEUR qui n'est pas assez épais! Il n'allait pas faire écran à ce vent! Mira devra me le faire manger un max lors de sa rencontre Lavandou! Lol!

 

100 3375 (Large)

 

Donc départ réel depuis le rond point de Chevry Cossigny situé sur la route allant de Brie à Gretz. VELOTEUR allait râler parce que je prenais la photo du personnage qui avait les cheveux dans les yeux à ce moment-là. Comprendra qui vaudra bien comprendre. Direction Gretz pour rejoindre Tournan, donc une petite ballade en ville après avoir traversé la départementale allant sur Melun et assez fréquentée. Bien sûr, nous avions le vent de face et c'est pour cela que je laissais VELOTEUR diriger les débats. Nous commencions par essuyer un petit crachin mais rien de bien méchant, pas de quoi s'arrêter pour mettre le Kway. A la sortie de la ville, nous nous retrouvions sur la route allant à la Houssaye. Bien sûr, VELOTEUR n'écoutait pas mes instructions et s'engageait un peu trop vite dans une rue du centre de Tournan. Mais ne vous inquiétez pas, il m'avait bien vite rattrappé. Petite attention aussi sur le passage pavé après la pluie qui était tombée quelque temps avant. Et après nous allions être sur une route plus tranquille.

 

100 3376 (Large)

 

VELOTEUR s'amusait à passer à mon côté gauche puis à droite pour que je ne le prenne pas en photo. Encore un caprice de star! Direction La Chapelle Bourbon pour filer sur Fontenay Trésigny. VELOTEUR voulait m'indiquer une route pour éviter le feu du centre de Fontenay mais peine perdue car c'était le circuit que je prenais toujours pour rejoindre Marles en Brie. Eh oui, depuis quelques temps, j'évitais de passer au dessus de la N4 car j'avais glissé plus d'une fois quand il avait plu auparavant. Prudence était mon maître mot, à mon âge!

 

100 3377 (Large)

 

Marles en Brie, pas d'arrêt car VELOTEUR avait bien sa barre de céréales dans sa poche. Donc je ne risquais pas de le doper. D'ailleurs a-t-il besoin de cela? A droite, toute, pour rejoindre Lumigny. Nous allions prendre une route que nous n'avions pas emprunté jusqu'à là.

 

100 3378 (Large)

 

Lumigny, au niveau de l'église, nous tournions à gauche pour rejoindre le rond point de Pezarches. Avant je lui indiquais le lieu de la ferme, à côté de laquelle nous étions passé, qui était productrice d'asperges. Il se moquait de moi car avant nous passions à côté d'un ancien champ de maïs. Aucun respect ces jeunes! Bref, je lui précisais que sur la grande route avant Pezarches, il fallait se montrer prudent car des camions circulaient ssez vite pour aller sur Provins. Nous tournions à gauche, gauche pour aller sur Hautefeuille. Et là VELOTEUR devait l'être, dur de la feuille, car il allait une fois de plus, trop loin. Enfin, nous allions profiter du vent dans le dos.

 

100 3379 (Large)

 

Et là, la route était bien plus tranquille. Nous pouvions enfin appuyer un peu plus fort sur les pédales. Bon, je n'allais pas lui indiquer la maison de retraite de Hautefeuille que m'avait conseillé Veloblan dans le passé, car VELOTEUR était bien loin d'y séjourner avec la forme qu'il a !

 

100 3380 (Large)

 

 

Je lui disais de faire attention aux bandes blanches car elles m'ont fait chuté plus d'une fois. Nous allions aller sur un passage boisé où il y avait peut-être des chercheurs de champignons, pour rejoindre Faremoutiers que nous aborderions partiellement mais par le centre pour filer sur La Celle sur Morin. Nous allions commencer notre route du retour mais il y avait encore du chemin à faire.

 

100 3382 (Large)

 

Plongeon sur La Celle d'en Bas mais nous étions arrêtés par un signal pour quelques travaux sur la route. Prudents, nous nous étions arrêtés. Mais ce n'était pas un mal que le Conseil Général refasse cette route. Ces travaux étaient faits après la mise en service du tout à l'égout dans les villages. Le modernisme était arrivé.

 

100 3383 (Large)

 

Après le plongeon prévu vers le Grand Morin, nous allions vers Guérard que nous n'allions que traverser partiellement car au stop, nous tournerions à gauche pour rejoindre Dammartin sur Tigeaux. Et pas d'arrêt technique de VELOTEUR. Serait-il devenu chameau? A voir! Belles petites bosses à suivre où il montrerait une fois de plus tous ses talents.

 

100 3384 (Large)

 

Damartin sur Tigeaux, j'arrivais tout juste à l'avoir dans mon cadre photo. De toute façon, j'allais le retrouver au prochain stop, ne sachant vers où je le menais. Allez, on va y croire. Bon, malheureusement dans la descente vers Tigeaux, nous avions droit à une petite averse, style crachin. Mais une fois de plus, je n'avais pas l'attention de m'arrêter.

 

100 3385 (Large)

 

Et à l'entrée de Tigeaux, nous allions nous faire la bosse de 2kms qui plairait bien à mon ami JP37. Mais nous avions encore la pluie. VELOTEUR accélérait! Il avait certainement une idée derrière la tête. Et j'allais très vite le comprendre quand je me retrouvais à son niveau.

 

100 3386 (Large)

 

Eh oui, la pause technique de VELOTEUR! Mais il ne prenait même pas le temps de manger ses ingrédients habituels faits d'une barre céréales ou autre. Eh oui, nous avions encore de la route à faire. Direction Villeneuve le Comte. Nous allions retrouver d'autres cyclos qui avaient eu la même folie que nous pour sortir par ce temps.

 

100 3388 (Large)

 

Veloteur était resté derrière eux au feu tricolore croyant qu'ils allaient me suivre. Que neni, ils gardaient leur train de sénateur. Donc je dus l'attendre et go pour la fin de notre périple. Direction Villeneuve St Denis, Pontcarré, Ozoir, Chevry Cossigny. J'avais décidé de l'accompagner jusqu'à notre point de départ pour boucler le circuit que j'avais prévu.

 

100 3389 (Large)

 

Nous longions quelque temps la N4 et nous allions nous quitter au rond point de départ, lui partant vers Combs et moi rejoignant Jossiogny par Gretz. La nuit commençait à faire plus ou moins son apparition et par prudence , je mettais mon feu arrière en fonction surtout que j'allais après Favières, être sur une route boisée.

 

111kms pour VELOTEUR et 112kms pour moi pour 570m de dénivelé mais je ne vous mettrais pas la vitesse comme nous sommes que des cyclotouristes. RDV était pris pour notre 200kms de mercredi si la météo se maintenait.

 

70 (2) (Large)

 

 

100 3390 (2) (Large)

 

 

Samedi matin, le temps semblant clément encore et étant disponible entre deux beuveries (le vélo permet d'éliminer les toxines!) j'allais me faire un petit circuit en solo , tranquille pour enfin franchir cette barre des 10 000kms. Quoique je ne me plains pas par rapport au retard que j'avais ces derniers temps.

 

Départ en direction de Tournan, Coubert, Soignolles, Courquetaine, Ozouer, Forest, Fontenay Trésigny, Marles, Lumigny, Mortcerf et retour sur Neufmoutiers par Beaumarchais. J'allais enfin atteindre mon objectif en filant sur Villeneuve le Comte.

 

100 3391 (2) (Large)

 

A la sortie de Neufmoutiers, je me faisais rattrapper par un cyclo de Combs la Ville. Et non, ce n'était pas VELOTEUR, d'alleurs, après renseignement auprès de lui, je sus qu'il ne faisait pas partie du club du cyclo. Il parrait qu'il y a deux clubs à Combs la Ville. Ils ont les moyens! J'embrayais sa roue jusqu'à l'embranchement de Favières/Jossigny car lui habitant à Solers, il faisait un retour à son domicile. Et moi, je fis de même dans l'autre direction;

 

J'avais accompli 92kms et j'avais franchi cette barre des 10 000kms. Donc à moi, les 11 000kms pour la fin de l'année. On peut y croire, non? Mais un autre challenge m'attendait pour la semaine qui venait. Donc gardons des forces!

Voir les commentaires

Sortie : combat contre le vent!

Publié le par lariegeoise

100 3367 (Large)

 

Dimanche matin : j'avais attendu cette matinée pour sortir comme la veille, j'avais consacré ma journée à élaguer les arbres de mon jardin avant l'hiver. Pluie plus ou moins annoncée mais comme disait Joël, cela n'arrête pas lariégeoise! Par contre, vent violent et de cela j'en ferai mon combat perpétuel pendant tout le parcours. Il soufflait de face au démarrage, donc je priais pour l'avoir dans le dos à un moment de mon périple. Peine perdue car souvent, je l'avais plus ou moins trois quart face. Bref vers 7H30', soit au lever du jour, je partais, comptant bien faire un 100kms ou une distance approchante. En réalité, je n'avais aucune idée de la distance, n'ayant pas fait jusqu'à maintenant le circuit que j'avais envisagé. Départ Villeneuve St Denis, Villeneuve le Comte et à l'église je tournais à gauche pour revenir sur la route qui m'emménerait à Villiers sur Morin. Pensée à mon ancien ami Régis puisque je monterai la bosse qui me conduirait au centre de Voulangis. Descente vers Crécy la Chapelle en faisant bien attention à la tenue de mon vélo car souvent je sentais une poussée de côté, faite par le vent. S'il fallait veiller à ne pas glisser sur les routes détrempées, jonchées de feuilles, il fallait aussi veiller au vent.

 

100 3368 (Large)

 

A l'entrée de Crécy, je filais sur la droite pour monter la bosse de Tigeaux que bien des cyclistes connaissent. Mais là, c'était le désert. Il fallait dire qu'il était un peu tôt. Là, j'avais le vent de trois quart face. Bon, cela pouvait se gérer. Pas de ciculation. Je coupais la route qui allait de Faremoutiers à Mortcerf pour me diriger sur Lumigny.

 

100 3369 (Large)

 

Traversée du bois pour aller sur Lumigny, j'appréciais d'être un peu protégé du vent par les arbres qui avaient encore quelques feuilles. Par contre, les bûcherons avait largement élagué la forêt. A croire que les habitants utilisaient de plus en plus le bois pour se chauffer. Et pas de voiture arrêtées pour les chercheurs de champignons. Il faut dire que le froid venant, cela avait arrêtait leur poussée. A Lumigny, je me dirigeais vers l'église pour prendre la direction des Ormeaux.

 

100 3370 (Large)

 

Je prenais souvent ces grandes lignes droites qui malheureusement n'étaient pas toujours bordées d'arbres pour me protéger. Je passais à côté du parc animalier de Nesles. Mais en cette saison, pas beaucoup de touristes. Au feu de la localité propre, je tournais à droite pour aller sur Vilbert. Et là, j'étais planté littéralement au bitume par ce vent violent. Il me fallait relancer régulièrement en danseuse pour voir avancer ma monture. J'en profitais pour faire une pause technique pour m'alléger quelque peu. Cela pouvait aider! Lol! Direction Chaumes que je contournerai au stop pour filer sur la droite en direction de Lumigny.

 

100 3371 (Large)

 

En haut de la première bosse, je filais à gauche, pour prendre ce petit passage qui me faisait longer le chateau du Vivier. Après le passage d'Halloween, il resterait bien quelques petits fantômes dans ces ruines. Même pas! Je filais à gauche pour rejoindre Forest et descendre la bosse pour revenir vers Ozouer le Voulgis. Là, je commençais à croiser quelques clubs cyclistes mais personne dans ma direction. J'avais peut-être mal choisi le sens de mon périple!

 

100 3372 (Large)

 

Courquetaine, même les canards s'étaient mis à l'abri du vent. Et toujours des cyclos! Les quelques rayons auxquels j'avais droit , les avait incités à sortir. Et mon compagnon de la semaine avait dû retrouver un de ses clubs ou son ami de Brie Comte Robert. Direction Solers et toujours ce vent violent. Et là, moi aussi je me faisais violence pour relancer mon mulet. Il n'était pas têtu et m'obéissait! Je passais au dessus des lignes de TGV qui passaient et allaient beaucoup plus vite que moi.

 

100 3373 (Large)

 

Je plongeais sur Soignolles pour me faire encore une belle bosse à la sortie du village. En haut, je tournais à droite pour aller en direction de Cordon où encore une bosse m'attendait mais je ne ressentais toujours pas le bénéfice du vent dans le dos. Suisnes, Grisy-Suisnes où je coupais la route qui venait de Guignes, Cossigny, Chevry-Cossigny et j'arrivais à Ozoir la Ferrière. Là, j'allais rencontrer en sens inverse pas mal de clubs qui devaient rentrer sur leur lieu de départ. Pontcarré, là je commençais à sentir le vent dans le dos et je pouvais lâcher les chevaux. Au croisement, il y avait un cyclo qui avait eu un accrochage avec une voiture car les pompiers étaient sur place. Plus que 8kms pour rejoindre mon domicile. Au carrefour, à gauche toute et c'était parti mais aucun cyclo dans ma direction.

 

101,17kms s'affichaient à mon côté pour ce périple où j'avais été bien cassé par le vent et où ma moyenne devrait rassuré VELOTEUR car je n'avais fait que 24,5kms/h. Dans ses cordes! Et j'avais vu des beaux coins autre que lui,  parsemés par le vent. Et pour la semaine, c'était pas gagné pour d'éventuelles futures sorties car des RDV d'amis et de petite fille étaient prévus mais surtout la vraie pluie était annoncée. Bref, ce n'était pas gagné comme quoi j'avais eu raison de sortir plusieurs fois dans la semaine.

Voir les commentaires