Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mes retrouvailles avec Cigogne....

Publié le par lariegeoise

100 3213 (Large)

 

Cela faisait une dizaine de jours que j'étais remonté de l'Ariège et je n'avais toujours pas trouvé l'occasion pour rouler avec Madone et mon ami Cigogne en Seine et Marne. Il fallait dire que j'avais eu pas mal de travail dans mon jardin pour le remettre en état après ma longue absence. Bon, c'est vrai que j'étais déjà sorti plusieurs fois en solo mais le matin. Il faut dire que je n'aime pas trop rouler après le repas du midi. Problème de digestion mais ce n'est que mon avis. Je lui avais proposé le mercredi AM mais en dernier ressort j'avais dû annuler n'avançant pas trop dans mon jardin.

 

Donc en ce vendredi am, j'allais enfin retrouver mon ami Cigogne qui s'était fait accompagné par son fidèle lieutenant JC. Donc vers 14H je les retrouvais près du plan d'eau de Vaires comme à l'accoutumée. J'avais décidé que Cigogne serait le capitaine de route en temps que cyclotouriste comme il se plaisait à dire.

 

100 3214 (Large)

 

JC et Cigogne était déjà en grande conversation sur leurs derniers périples, depuis un bon bout de temps. Je n'allais pas trop les déranger en suivant tranquillement derrière ou en prenant un peu d'avance sur eux pour faire de bons clichés. Passage par la piste cyclabe de Vaires pour partir en direction de Pontcarré comme ils se plaisaient très souvent à prendre cet itinéraire de départ.

 

100 3215 (Large)

 

Et à cette heure-ci, nous avions toujours autant de circulation. Guermantes, Bussy St Georges et la petite montée de Ferrières à côté du chateau. Tout allait bien. Et nous roulions à une bonne cadence, Cigogne s'étant fait charié sur la vitesse du cyclotouriste!

 

100 3216 (Large)

 

En direction de Favières, la belle ligne droite allait nous inciter JC et moi-même à pousser un peu plus fort sur les pédales et nous atteignons très vite la vitesse de 40kms/H. Mais il fallait dire que Cigogne avait lancé la machine en premier. Donc avec JC j'allais simplement accentuer la vitesse. Une envie de se griser, bien légitime.

 

100 3217 (Large)

 

Traversée de Favières pour rejoindre Villé au niveau de l'église mais déjà JC était appelé au téléphone. Que cela ne tienne, il répondait en roulant, à croire que la vitesse n'était pas importante. Il parrait qu'en voiture , c'est interdit et pour les cyclos, je ne sais pas. Direction Tournan pour partir ensuite en direction de Soignolles qui serait notre point le plus éloigné de notre sortie.

 

100 3218 (Large)

 

Mais avant Soignolles, il nous faudrait passer par Coubert. Et le soleil comme le vent étaient encore de la partie. Donc si nous faisions pas trop de dénivelé, ce fameux vent nous freinerait quelque peu. Mais pour l'instant nous ne l'avions pas trop de face. 

 

100 3219 (Large)

 

Tiens, une petite côte où j'avais faussé mes compagnons, histoire de prendre le cliché dans de bonnes conditions. Les maïs qui n'étaient pas encore coupés , nous protégeaient quelque peu de vu. Passage à niveau et nous laissions Courquetaine sur notre gauche pour arriver à Coubert.

 

100 3220 (Large)

 

Nous passions à côté du centre médical de rééducation après divers traumatismes dont ceux de la route. Cigogne avait bien affiché sur son cuissard qu'il était cyclotourisme. Alors! Nous traversion Coubert à gauche pour plonger sur Soignolles qui serait notre première pause.

 

20130927 154243 Rue du Moulin[1] (2) (Large)

 

Non, nous n'étions pas des gravats mais l'heure de la pause technique avait sonné pour mes compagnons de route. Un cyclo pro s'était arrêté pour discuter avec nous. Une petite barre était la bienvenue mais la chaleur nous avait pas encore affaibli. Quelques minutes après on remontait sur nos monstres d'acier pour avaler la belle côte pour traverser le village et couper une départementale assez fréquentée. Pas mal de cyclos sur la route.

 

100 3221 (Large)

 

Après être passé au dessus de la ligne TGV, nous traversions Courquetaine pour aller en direction de Coubert que nous éviterons en prenant la bosse qui nous menait à Forest. Nous avions pris la route du retour. Quelques cyclos se mêlaient à notre groupe.

 

100 3222 (Large)

 

Près de Chaumes, nous prenions la direction de Châtres pour rentrer tranquillement ou presque puisque les événements à venir aller nous faire vivre le contraire malgré nous. Nous allions en direction de Neufmoutiers en passant au dessus de la N4.

 

100 3223 (Large)

 

Mais en franchissant le dernier rond point au dessus de la N4, Cigogne allait mal juger sa trajectoire et frapper un véhicule de la gendarmerie de Tournan qui était en observation, à l'arrêt. Et arriva ce qui devait arriver, Cigogne chuta violemment sur le bitûme , cognant le véhicule à l'arrière gauche. JC roula même sur sa roue et pour ma part, j'avais un peu ralenti et faisait un écart sur la gauche.Il se relevait difficilement, souffrant de l'épaule gauche et s'étant coupé la main gauche avec le feu arrière du véhicule. Sa chambre à air éclatait  peu de temps après. Courageux comme un vrai cyclotouriste, il voulut rentrer par ses propres moyens pour éviter d'alerter sa compagne. Sa roue avant n'avait rien malgré notre crainte. Je la remettais en état de rouler et go pour 30kms dans la souffrance car l'épaule lui faisait très mal , lui interdisant de tirer dessus. Et il y avait encore des petites bosses à monter.

 

100 3224 (Large)

 

Cigogne montait courageuseement la bosse du moulin mais en roue libre , ne pouvant se lever du vélo. J'allais les quitter au rond point de Jossigny car l'heure avançait et je savais que JC l'accompagnerait jusqu'au bout.

 

100 3225 (Large)

 

La saison était certainement terminée pour Cigogne et nos retrouvailles avaient été de courte durée. Dommage! Je lui conseillais d'aller consulter , ne serait-ce peut-être pour un point de suture à sa main. Mais un Alsacien étant plus têtu qu'un breton, ce n'était pas gagné! Donc il ne me resterait plus qu'à attendre son retour. Je vais continuer à rouler seul le matin en ayant une pensée à son intention. L'hiver dernier c'était moi qui était à l'arrêt suite à une fracture de la clavicule. A croire que le sort n'épargne pas les retraités!

 

A point de détail, j'avais fait 98kms pour seulement 355m de dénivelé!

Voir les commentaires

Reconnaissance d'un parcours pour une éventuelle sortie avec des membres de VT sur la région Parisienne!

Publié le par lariegeoise

100 3192 (Large)

 

Avant les vacances, nous avions prévu avec mon ami Cigogne, d'essayer de faire une mini rencontre avec les membres de VT de la RP et plus si amateur, il y a. Bien sûr nous le ferions dans les prochaines semaines avant que l'hiver nous empêche de rouler. Donc j'avais décidé ce matin, de partir en éclaireur ce matin, pour essayer de trouver le circuit le plus intéressant, permettant de leur faire découvrir la région et leur prouver qu'il y avait tout de même quelques bosses en Seine et Marne.

 

Donc démarrage de ma rando vers 7H30 mais rassurez-vous, je ne vous ferai pas partir si tôt!  15° au mercure et un ciel assez clair ou presque. J'avais toutefois une petite idée du circuit que je voulais reconnaitre. Direction Villeneuve St Denis, via le moulin de Jossigny, route empruntée par mon ami Cigogne de multiples fois. Pas mal de circulation! Eh oui, il y en a qui bosse. j'avais toutefois garder un blouson léger.

 

100 3193 (Large)

 

Villeneuve le Comte, le soleil commençait à se lever. J'allais partir en direction de Tigeaux où je savais que je trouverai bien quelques bosses. Bon, bien sûr, rien à voir avec mes montagnes que j'avais quittées, il y a quelques temps. Et toujours autant de voitures. Et oui, ils cherchent tous des routes où ils peuvent passer plsu facilement. Pas évident! Je faisais tout de même attention car souvent les véhicules faisaient des dépassements hasardeux alors que j'arrivais en face.

 

100 3194 (Large)

 

Tigeaux traversé après une belle descente, j'allais aborder la première véritable bosse de Monthérand que certains connaissent, je crois. 2 bons kilomètres à escalader, juste pour se réchauffer un peu et voir si les jambes répondent.

 

100 3195 (Large)

 

Plongeon sur Guérard une fois atteint le plateau au dessus de Crécy la Chapelle. Et toujours beaucoup de fleurs dans les jardinières des villages. Bien agréable à regarder. Mais je ne passerai pas au dessus du Grand Morin car à l'entrée à gauche toute.

 

100 3196 (Large)

 

Eh oui, une autre bosse m'attendait pour arriver près de Faremoutiers. Il faut dire que je les cherchais! Mais ce qui était agréable, c'est que j'allais vers des passages très boisés. Bon, je n'étais pas brûlé par les rayons du soleil à cette heure-ci. Et toujours de la voiture. J'allais bien trouver un endroit tranquille à un moment donné, non!

 

100 3197 (Large)

 

Mais pour atteindre le centre de Faremoutiers j'allais escalader une belle rampe qui plairait bien à mon ami JP37, lui qui les recherche en ce moment. J'allais jusqu'en haut, histoire de faire un peu plus de dénivelé. Certains piétons se dépêchaient de rejoindre la gare. Par ailleurs, je passais auprès d'une école et je ne vous dis pas le nombre voitures qui déboîtaient sans regarder. Il fallait que je me fasse prudent. Une chute est si vite arrivée.

 

100 3199 (Large)

 

En haut, je filais sur la gauche pour rejoindre Pommeuse que notre amie MJo connait bien. Je prenais la direction de Mouroux.

 

100 3200 (Large)

 

Au feu tricolore, je filais à droite pour rejoindre la gare SNCF de Mouroux avec une petite bosse bien sûr! Au passage, j'admirais quelques pêcheurs qui taquinaient le goujeon sur les berges du Grand Morin à l'abri des maïs. Je passais au dessus de la voie ferrée pour aller sur Courrois. Je voulais éviter St Augustin que j'avais traversé dernièrement et dont je savais que la rue principale était impraticable jusqu'à la mairie. Vous comprendrez plus tard, pourquoi!

 

100 3201 (Large)

 

Je partais vers Bautheil par une route tranquille où là, je pouvais jouer l'avion chasseur. Eh oui, la chasse était ouverte! Pas trop de vent contraire. J'étais un peu protégé par les cultures de maîs que les cultivateurs ramasseraient  vers le mois d'octobre. Les labours par contre étaient commencés.

 

100 3202 (Large)

 

Bautheil, j'allais filer tout droit pour rejoindre la route de Touquin. Le cas échéant, on pourrait faire une pause technique comme aime faire mon ami Cigogne au bout de 40kms. Je n'arriverais pas à Touquin directement puisque j'emprunterai la route des étangs fleuris , haut lieu de repos pour les pêcheurs.

 

100 3203 (Large)

 

 

Avant d'atteindre Touquin, je pouvais voir que les tournesols étaient arrivés à maturité et avaient été brûlés au maximum par les rayons du soleil. L'été avait été chaud, non? Pas de gamins sur ma route, ils étaient à l'école donc pas de danger! Certains comprtendront pourquoi!

 

 

100 3204 (Large)

 

Dans le centre du village, je tournais à droite comme pour revenir sur Faremoutiers que j'atteindrai plus tard. J'allais prendre le chemin des écoliers! Je passais par Ste Aubierge où cette église a une histoire : autrefois les femmes venaient y prier pour trouver des maris. Les temps ont bien changé! Passage accidenté à souhait mais une bosse et peut-être plus, m'attendait.

 

100 3205 (Large)

 

A la sortie du village, je remontais vers St Augustin mais là, je savais que la route était praticable. En haut de la bosse, je filais à gauche en direction de Pommeuse. Et après surprise!

 

100 3206 (Large)

 

A la sortie de St Augustin, je tournais à gauche pour aller sur Poncet où là une bosse m'attendait à un bon pourcentage au moins sur 800m. Et oui, ici elles ne sont pas plus longues! En haut, j'arrivais sur Faremoutiers que je quittais tout de suite pour partir sur Hautefeuille. Bon, l'état de la route , pas terrible mais on peut y rouler.

 

100 3208 (Large)

 

A Hautefeuille, droite, gauche pour rejoindre Mortcert par des endroits plus tranquilles. Des ouvriers travaillaient dans la forêt mais pas de sangliers comme quelquefois. Arrivé au village, je filais à gauche pour rejoindre Crévecoeur mais attention à la traversée de la route qui est assez passagère et surtout par pas mal de camions.

 

100 3209 (Large)

 

Une fois, la route traversée, une belle ligne droite m'attendait pour atteindre La Houssaye que je traversais  pour partir en ligne directe sur Neufmoutiers. J'allais aborder un circuit que j'avais pris de multiples fois. Et là maintenant j'étais tranquille. Pas de voiture! L'écurie approchait!

 

100 3210 (Large)

 

 

 

Je passais par la route des Lycéens où mon ami Cigogne fait toujours une pause...Technique!  D'ailleurs, remarquez comme l'arbreà gauche a pris une couleur jaune. Lui, il s'en souvient! Direction Favières après un passage au dessus de la ligne TGV.

 

100 3211 (Large)

 

J'allais me faire dépasser par une bombe après laquelle j'allais m'accrocher pour arriver jusqu'au rond point de Villeneuve St Denis/Pontcarré. Bonne moyenne derrière ce fuyard. Mais j'avais encore les jambes!

 

100 3212 (Large)

 

Traversée de la forêt de Ferrières avant d'arriver à domicile après une dernière bosse et un passage au dessus de l'A4.

 

Voilà le circuit était reconnu et pour ma part, je le trouvais sympa. Reste plus à Cigogne de me donner son avis et je le ferai publier sur VT pour le proposer avec une date.

 

Ah résultat essentiel : 100kms avec seulement 595m de dénivelé qui peut se faire facilement en 4H, avec pauses techniques si besoin est.

Voir les commentaires

Retour en Seine et Marne

Publié le par lariegeoise

100 3186 (Large)

 

Depuis quelques jours, j'avais fait mon grand retour mais que physique à mon domicile de Seine et Marne et j'avais décidé en ce jeudi am de faire une tentative de sortie bike comme le temps semblait être plus clément. Le HT c'est pas mon truc!  Pas de pluie prévue à l'horizon mais le ciel était bien nuageux. Que cela ne tienne. La pluie n'arrête pas le pélerin comme me le précisait dernièrement mon ami Joël de VT. Et puis j'avais depuis mardi fait la récolte de mes fruits qui étaient plus qu'abondants dans mon jardin. Mon épouse était passé aux fourneaux et plus exactement aux confitures. Donc je m'accordais cette petite sortie , sans mon ami Cigogne qui devait être en pleine préparation de sa rando du WK Versailles/Chambord. Donc je ne voulais pas le perturber et je décidais de partir en solo. Il fallait dire que j'avais vu le matin pas mal de cyclos sur les routes et cela me titillais un peu de ne pas les accompagner.

 

13H30, top départ. Circuit programmé : pas du tout comme très souvent . Je roulerai à l'instinct. Mais je comptais bien finir par quelques bosses, histoire de me désintoxiquer de mon séjour ariégeois. Oh je savais que ce serait bien autre chose ici. D'ailleurs ces bosses, il fallait aller les chercher.

 

Donc je traversais la forêt de Ferrières où j'irai très prochainement pour chercher quelques champignons. Ca, c'est le petit message rassurant pour mon ami Penn qui s'inquiéte toujours de mes allucinations. On voit ce qu'on veut.

 

Direction Favières, Tournan, Presles, route que je prenais souvent . la seule vraie difficulté que je rencontrais, c'était un vent violent de face. Et comme dit Cigogne, cela vaut bien quelques bosses.

 

100 3187 (Large)

 

Courquetaine, résidence que j'admire toujours. Et j'allais filer sur Ozouer, Chaumes, mon chateau en ruine et peut-être hanté, le chateau du Vivier où il y avait quelques pêcheurs près des étangs, Rozay. Je croisais quelques cyclos mais qui étaient moins nombreux que le matin.

 

100 3188 (Large)

 

Je traversais pas mal d'endroits boisés qui sont toujours agréables en tant qu'abri quand il fait chaud. Les cultures actuelles dans les champs se limitaient surtout au maïs qui me protégeait quelque peu du vent. Je ne traversais pas Rozay car avant je prenais la direction de Touquin. Les étangs fleuris où quelques étrangers me doublaient et qui m'obligaient à garder bien ma droite. Le mètre cinquante de distance entre leur véhicule et moi était loin d'être respecté. Mais j'avais l'habitude. Et à la sortie de cet itinéraire, je décidais de mettre quelques bosses à mon programme.

 

100 3189 (Large)

 

Saints serait ma première bosse pour remonter dans le village. J'arrivais à Saint Augustin où la route était déplorable suiet aux travaux actuels. A déconseiller pendant un certain moment. Je sentais que mon pneu avant perdait un peu d'air. Serais-je sujet au malédictions de Cigogne ou @PH_O de cet été! Je me décidais de regonfler le pneu avant en espérant que ce n'était rien. Que nenni, la suite me dira le contraire.

 

100 3190 (Large)

 

Pommeuse, je coupais pour rejoindre l'autre versant de cette commune, si cher dans le passé à MJo la compagne de JP37 de VT. Je m'apercevais bien vite que même si le pneu avant, perdait doucement, qu'il serait plus sage de changer la chambre avant. Ce que je fis sans trop de problème. Je testais par la même occasion ma nouvelle pompe et j'étais assez content car elle fonctionnait bien tout en étant légère. Je finissais la côte pour plonger sur Guérard et remonter sur Monthérand. Une belle suite de bosses.

 

100 3191 (Large)

 

Tigeaux, dernière bosse avant de me retrouver sur le plateau de Villeneuve le Comte. Il me restait une quinzaine de kilomètres à parcourir. Cela s'accomplissait sans difficulté, le vent m'étant un peu plus favorable. Et j'atteignais facilement mon domicile de Jossigny. J'avais donc passé vers d'autres circuits qui n'avaient pas cet aspect majestueux de la montagne. Enfin je roulais!

 

Sortie de 97kms pour un peu plus de 26kms/h de moyenne mais que pour 555m de dénivelé. Mais je m'étais bien aéré!

Voir les commentaires

L'au revoir à mes montagnes

Publié le par lariegeoise

 100 3167 (Large)

 

Et oui, mon séjour ariègeois allait toucher à sa fin et je voulais garder les dernières images de la région avant de retrouver mon plat pays ou à peu près. Cigogne ne dira peut-être pas la même chose mais j'aurai de belles ballades à lui conter. J'en avais sillonner des kilomètres pendant ces quatre mois et plus.

 

Donc pour commencer la semaine, je me faisais un 70kms de presque plat puisque je n'allais afficher que 380m de dénivelé en allant vers Saverdun mais avec un vent de face assez fort et en début  d'après-midi. De quoi m'adapter à des sorties RP avec mon ami Cigogne quoique j'irai certainement plus le matin. Bref, j'avais déjà de beaux projets en tête.

 

Mercredi, je remettais cela mais un parcours un peu plus court 64kms mais pour 685m de dénivelé avec mon retour à mon domicile, donc la belle montée de 5kms à 7% environ. Départ pour Foix avec ces deux belles bosses à 13% de moyenne que je me garderai bien d'offrir aux cyclos de VT s'ils viennent l'année prochaine en Ariège pour un week-end. Ensuite je filais en direction de Loubens où je croisais pas mal de filles par ci, par là, à croire qu'elles avaient quelque chose à préparer. Après le petit col de 485m du Pas du Portel, je descendais vers St Jean de Vergès pour revenir sur Foix mais sur l'autre rive de l'Ariège. Eh oui, il y a deux rives.

 

100 3168 (Large)

 

Et retour sur Tarascon s/Ariège avec en point de mire, la célèbre horloge, avec le vent dans le dos car là, j'avais effectué un circuit. Et hop, ces 5kms de grimpette pour rejoindre mon domicile. Mais là, j'avais encore la forme. Fin de cet après-midi car j'étais encore ressorti l'après-midi. J'y prenais goût car la température était plus agréable.

 

100 3169 (Large)

 

Jeudi matin, j'avais changé mes heures de sortie et j'allais enfin faire de la vraie montagne. C'était bien elles que je voulais saluer pour la dernière fois avant de remonter sur la RP. Donc circuit que j'avais fait nombre de fois mais  je  le savourais toujours autant puisqu'il était pour moi à portée de main. Descente au lever du jour, soit 7H15' , à fond la caisse comme d'hab mais il valait mieux garder les mains sur le guidon car le vent était toujours là. Passage par Tarascon pour rejoindre le site de Sabart où des manifestations en l'honneur de la Vierge Noire avaient été faites le week-end dernier. Et 15kms pour rejoindre Vicdessos avec une pente douce mais aux alentours de 4/5% de quoi bien s'échauffer. Température 10° au départ, j'avais donc garder un petit blouson.

 

 100 3170 (Large)

 

Dans le village, tout à droite pour faire cette grimpette de 11,5kms avec des passages plus ou moins difficiles. D'ailleurs les 3 premiers kilomètres oscillaient entre le 8/9%, de quoi se mettre bien en jambes.

 

t40hn7yxgckcw00gk4swsgg-port de lers vicdessos profile (Lar

 

D'ailleurs un graphique vous en dira un peu plus long . Mais en le gérant bien , on le monte assez facilement. Mais je le montais petit plateau. Il faut en conserver sous la pédale! De quoi donner des idées pour les éventuels cyclos de VT. Ils s'en paieront une belle tranche.

 

100 3171 (Large)

 

Après le passage de la maisonnette, la pente était un peu plus douce sur 2kms environ, en oscillant à 5/6%. Mais je restais sur le petit plateau, histoire de récupérer tranquillement. Je me faisais dépasser par quelques voitures, soit des randonneurs, soit des vachers qui allaient voir où en était leur estive.

 

100 3172 (Large)

  Dans un dernier virage,  là je repassais à des poucentages plus conséquents de 7/8%. Mais j'arrivais à la moitié du parcours. Et toujours pas de cyclistes. Un peu tôt, non!

 

100 3173 (Large)

 

Je passais à côté de la plus grande cascade visible qui avait sû me donner de la fraîcheur au mois de mai à mon passage , tellement le débit était fort. Et le bruit de cette chute, on la garde en tête un bon moment.

 

100 3174 (Large)

 

Et je commençais à deviner les derniers lacets car cette fois-ci, les nuages étaient encore présents dans les sommets. Et le soleil était présent. Un peu plus haut ils étaient en train de nettoyer les pentes. Eh oui, la montagne , cela s'entretient aussi car par certains les vaches ne viennent pas brouter. Surtout qu'à cet endroit, elles étaient parquées.

 

100 3175 (Large)

 

Port de Lers, je venais de franchir le premier sommet de mon circuit , soit à 1423m. Mais impossible d'apercevoir le sommet du col d'Agnes. Quelques randonneurs étaient  arrêtés sur le bas côté. Je m'alimentais un peu avant de plonger dans la vallée. Il y avait 15kms à descendre avec quelques virages à négocier mais en prenant souvent de la vitesse. Mais quand on connait bien le circuit , on peut se lâcher.

 

100 3176 (Large)

 

Je me faisais dépasser par deux énormes cars et je me demandais ce qu'ils faisaient dans un tel endroit tant la route était étroite. Mais à cette heure-ci, il n'y avait personne. Après quelques virages, j'arrivais  au lieu du parapente où je pouvais apercevoir les quelques lacets que j'allais prendre.

 

100 3177 (Large)

 

 Je restais toujours subjugué par la beauté du paysage. L'an passé, j'avais vu des vautours dans la vallée, animal redouté par les bergers, tout comme l'ours et le loup.

 

100 3178 (Large)

 

Je pouvais commencer à apercevoir l'étang de Lers où des pêcheurs viennent taquiner la truite ou tout autre poisson. Mais les camping cars étaient moins présents à cette époque.Et toujours ces nuages bas.

 

100 3179 (Large)

 

Mais la fin de la descente vers l'étang me permettait de retrouver mes copines en liberté. Elles ne sont pas belles, ces biches, non ces vaches! Au loin, la suite de la descente .

 

100 3180 (Large)

 

 

Et dans le dernier virage, je rencontrais le maître de ces dames qui pour l'instant n'était simplement intéressés que par brouter l'herbe tendre. C'est vrai que les belles étaient à sa disposition, alors.... De quoi faire rêver plus d'un homme! Mais quelle bête! Mais il me restait 10kms encore à descendre.

 

100 3181 (Large)

 

 

Massat était à portée de main et il me faudrait remonter vers le Col de Port, derrière montée de mon circuit. Dans la descente j'avais croisé pas mal de cyclos qui montaient à des vitesses différentes. Et toujours ce vert du paysage où les champignons commençaient à pousser.

 

100 3182 (Large)

 

12,5kms m'attendaient à un pourcentage oscillant entre 5/6,5%, rien de bien éprouvant. Au passage je craquais par cette batîsse et on y vend du très bon fromage. Un atout de l'Ariège. J'allais arriver à la moitié de la bosse.

 

100 3183 (Large)

 

Je ne pouvais pas m'empêcher de jeter un coup d'oeil sur la vallée que je venais de quitter. Mais pas grand monde dans la montée, à part quelques camping cars, toujours les mêmes. A croire qu'ils ne savaient se déplacer qu'avec ce genre de véhicule. Mais en vélo la sensation est vraiment différente.

 

100 3184 (Large)

 

Et j'arrivais au sommet du col de Port 1243m. 12kms de descente ou presque m'attendaient que j'allais avaler en à peine 20'. Grisant, non? Les vaches étaient dans les sommets donc pas trop de bouses sur la route. Comprenez pourquoi!

 

100 3185 (Large)

 

Après avoir traversé les villages de Prat Communal et de Saurat, j'arrivais à cette dernière bosse de 800m environ qui fait bien mal aux jambes après une descente vertigineuse. Comprenez qu'il vallait mieux faire tourner les jambes dans la descente.

 

Fin du périple pour 74kms pour 1685m de dénivelé qu'on pourrait offrir à VT lors d'un éventuel passage.

 

Et mon séjour bike allait s'achever là, dans mes montagnes pour cette année car malheureusement la sortie envisagée avec @PH_O n'allait pas se faire à cause du temps qui nous était annoncé, un peu de pluie, et peut-être de la motivation.

 

Merci @PH_O d'avoir voulu m'accompagner dans différentes sorties telles les 250kms de Saverdun, celle de Pailhères et les 220kms dans ta région, mes temps forts.  A l'année prochaine mes chères montagnes qui m'apportent tant de bonheur même si le vélo est dur. Il faut s'arracher parfois! Espérons que j'aurai toujours la forme. Et la Moutagnole, je ferai tout pour être au RDV, sauf incident comme j'ai connu cette année. A bientôt!

Voir les commentaires

Un 200kms à travers la Hte Garonne, les Htes Pyrénées, le Gers

Publié le par lariegeoise

 100 3134 (Large)

 

Avec @PH_O nous avions projeté de faire un 200kms dans sa région, qu'il avait fait plusieurs fois dans les mois précédents avec son ami Loutcho, pour suivre l'objectif qu'on lui a donné  sur un site internet. Mais son ancien compagnon de route et ami de son club de Huos avait refusé de nous accompagner. Bien dommage car il faut avouer qu'à trois, cela aurait été plus sympa mais chacun fait comme il le désire. Donc RDV fixé à 7H30 au domicile de @PH_O, ce qui voulait dire que pour moi il me fallait me lever 4H30 pour être à l'heure au départ prévu car j'avais 1H40' à faire en voiture. Mais que cela tenait,  quand on veut réaliser une belle sortie, il faut savoir se lever! Et là, il faudra rouler une bonne partie de la journée et certainement sous la chaleur car la température attendue serait chaude. D'ailleurs les membres de son club avaient refusé de nous suivre, considérant qu'on était un peu fou de rouler par ces climats. Bon, j'allais déroger à mes principes mais  il  était pourtant difficile de faire autrement.

 

 100 3133 (Large)

 

J'arrivais bien avant l'heure prévue malgré un brouillard assez épais à certains endroits sur la route. Je retrouvais @PH_O à son domicile qui m'offrait un bon petit café, de quoi me réveiller un peu plus. Et hop, on se préparait bien vite pour être dans les temps prévus. Ce qui fut fait sans problème. Nos compteurs lancés et on pouvait attaquer cette belle randonnée qui me ferait découvrir une région un peu moins montagneuse mais bosselé à souhait. 2000m de dénivelé étaient prévus. Presqu'une sortie montagne. De quoi rendre jaloux mon ami Cigogne!

 

100 3136 (Large)

 

Et ce départ matinal (7H30) allait nous permettre de découvrir un merveilleux paysage après avoir quitté St Gaudens, envahi par des automobilistes pressés de rejoindre leur lieude travail. Face à @PH_O la chaîne des Pyrénées s'offrait , géante et envoûtante. Et une  superbe vue du Pic du midi allait nous accompagner pendant un bon bout de temps, restant parrallèle à cette chaîne.

 

WP 20130905 006 (Large)

 

Nos yeux n'allaient pas être assez grands pour savourer ce monde grandiose. Et vous comprenez pourquoi on est amoureux d'un tel paysage mais ce plaisir n'appartient qu'à ceux qui se lèvent tôt. L'après-midi , la montagne étant inondée par le soleil , nous faisant croire que les montagnes deviennent pudiques! Lol!

 

100 3137 (Large)

 

Notre premier objectif de @PH_O allait être de montrer le lieu de RDV de son club, là où tous ses circuits partaient. Nous passions à Clarac où habitait Loutcho qui devait dormir du sommeil des justes. Tout était paisible et nous allions serpenter pas mal de routes tranquilles. Et cela nous convenait parfaitement.

 

WP 20130905 007 (Large)

 

Nous allions longer quelque temps la Garonne qui était maintenant apaisée. @PH_O allait me montrer les sillons qu'elle avait creusés lors de la dernière crû que certains ont malheureusement subie. Un barrage pour réguler son débit mais peut-on aller à l'encontre de la force de l'eau!

 

WP 20130905 011 (Large)

 

 

Le calme actuel de la Garonne ne pouvait nous laisser imaginer la force qu'elle avait dégagé les mois précédents mais certains alluvions laissés sur les berges nous remettaient rapidement dans la réalité.

 

100 3138 (Large)

 

@PH_O roulait come un métronome et je le suivais comme son ombre, étant sur son terrain habituel. J'allais à la découverte des chemins qui empruntaient régulièrement.

 

100 3139 (Large)

 

Huos était très vite atteint après 15kms de roulage. @PH_O devait être bien échauffé quand il retrouvait ses compagnons de club les autres fois. Petit village tranquille où avait été créé son club depuis une trentaine d'années.

 

100 3140 (Large)

 

Et très vite nous allions quitter son département de la Hte Garonne pour traverser les Htes Pyrénées en direction de Lannemezan. Mais n'ayez crainte, nous prenions des routes tranquilles ou presque.

 

WP 20130905 013 (Large)

 

Et toujours ce Pic du Midi qui était majestueux au milieu du massif. Je ne pouvais m'empêcher de prendre le cliché. Et c'était bien le but de cette sortie : mémoriser les lieux traversés.

 

100 3141 (Large)

 

Et l'on s'apercevrait que la principale culture de ce département était le maïs. Il fallait dire que la région pluvieuse permettait facilement celle-ci sans besoin d'arrosage artificielle.

 

100 3142 (Large)

 

Je profitais des dernières images du Pic du Midi car nous allions contourner Lannemezan pour remonter sur Auch en évitant au maximum les routes à grande circulation. C'est moins stressant car parfois les voitures ne font pas de cadeau! Sans commentaire, non!

 

100 3143 (Large)

 

Après avoir contourné par le côté est ,  Lannemezan, nous nous retrouvions sur une route à grande circulation exceptionellement mais avec le vent de dos, nous permettant de mener bon train. Direction Capvern Les Bains mais nous nous arrêterions pas au Casino!  Et nous allions prendre la direction du Nord, soit vers Auch.

 

100 3144 (Large)

 

Nos premiers 50kms parcourus, arrêt technique ou presque comme l'avait prévu @PH_O et cela se produira à chaque 50 kilomètres, un principe technique de @PH_O. Histoire d'envoyer sa position sur Facebook. Pas trop de dénivelé pour l'instant mais nous n'étions qu'au début de notre parcours.

 

WP 20130905 019 (Large)

 

Après cet arrêt de 10', c'était reparti en direction de Trie s/Baise par des routes tranquilles et toujours ces cultures de maîs. Rien de bien spécial au niveau panorama. C'est un peu à regretter. Mais notre but était peut-être de faire des kilomètres.

 

WP 20130905 020 (Large)

 

Nous allions traverser différents petits villages mais qui ne nous arrêteraient pas dans notre remontée sur Auch. Et toujours des routes secondaires, nous évitant les voitures. Traversée de Montastruc. mais notre prochain arrêt ne serait que dans 50kms comme prévu.

 

100 3145 (Large)

 

On s'amusait à savoir celui qui prendrait le mieux l'autre. Mais heureusement qu'il n'y avait pas de voiture mais de grandes lignes droites mais parfois bosselées mais pas trop. Donc on avait encore l'énergie nécessaire.

 

WP 20130905 023 (Large)

 

Cela changeait un peu de nos vues de dos! Et toujours du maïs! On apercevait encore au loin certains sommets mais pas pour nous.

 

100 3146 (Large)

 

 

Pas mal de panneaux ventaient l'élevage de veaux sous la mère. Mais là, les vaches ne sont pas en libertés. Donc pas risque de glissade et le soleil commençait à pas mal taper. Nos compteurs affichaient 27° alors que nous n'étions pas encore  au point le plus haut.

 

100 3147 (Large)

 

Nous restions bien en ligne mais pas la moindre ombre. Nous pensions que dans peu de temps, il faudrait faire le plein de nos bidons pour ne pas mourir de soif.

 

100 3148 (Large)

 

Trie s/Baise qui avait gardé son aspect régional et @Ph_o allait se faire insulter par une conductrice qu'on gênait en prenant le cliché. Et pourtant cool la vie! Ah en face, c'était la mairie.

 

100 3149 (Large)

 

 

Nous rencontrions quelques cyclos isolés mais le terrain ne comportant pas trop de difficultés, ils pouvaient être nombreux. Pas de maillot typique.

 

100 3150 (Large)

 

Et nous arrivions dans un nouveau département : le Gers. Mais pour l'instant pas de grande différence. Et toujours une grosse chaleur.

 

100 3151 (Large)

 

Ah enfin nous trouvions de nouvelles cultures! Le tournesol.  Mais aussi une route à grande circulation à Mielan pour rejoindre une route secondaire où nous serions bien plus tranquilles.

 

WP 20130905 030 (Large)

 

La faim commençait à nous tenailler car nous n'étions pas loin de midi! Ralentissement provoqué par @PH_O! Eh oui, nous avions franchi les 100kms avec que 680M de dénivelé ce qui voulait dire que les belles bosses seraient annoncées en fin de parcours car @PH_O savait qu'on franchirait plus de 2000m de dénivelé.

 

100 3152 (Large)

 

@PH_O n'hésitait pas de signaler sur facebook notre positionnement. Eh oui, certains nous suivaient certainement. Mais il nous faudrait bien vite trouver de quoi manger car la région semblait déserte.

 

100 3153 (Large)

 

Enfin nous dépassions un lieu qui nous faisait vraiment penser que nous étions vraiment dans le Gers. De quoi se régaler à Noël mais pour l'instant on se limiterait au sandwich! Le bonheur était vraiment dans le pré.

 

100 3154 (Large)

 

 

Montesquiou serait notre village étape mais il nous faudrait monter si l'on voulait manger. Je bousculais @PH_O car je voyais que l'heure passait et que j'avais grand faim. Bizarre, non!

 

WP 20130905 031 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de boulangerie, donc pas de sandwich consistant! On se rabattait sur un multiservice où nous achetions du pain de mie, du jambon, du fromage mais aussi du coca pour remonter nos batteries. Et le tout à l'ombre des platanes du village.

 

WP 20130905 035 (Large)

 

 

Toutefois nous étions dérangés par des ouvriers municipaux qui démontaient des poteaux téléphoniques mais c'étaient des gens civilisés car ils s'excusaient du bruit causé. Des randonneurs du parcours de St Jean de Compostelle venaient discuter avec nous. Ils avaient fait 17kms depuis le matin. Nos moyens de locomotion étaient tout de même plus rapide.

 

100 3155 (Large)

 

Et après cette pause alimentaire, nous reprenions notre route en direction d'Auch. Il nous restait 29kms à faire. Petit détail pour mon ami Cigogne, nous étions redescendus du village pour reprendre la route principale par une qui était jonchée de gravillons. De quoi descendre à pied! Et hop, on se repayais la montée pour partir vers l'Isle de Noe. @PH_O s'éclatait dans les descentes. Il voulait imiter son ami Loutcho.

 

100 3156 (Large)

 

Et nous attaquions déjà quelques bosses, sous la chaleur bien sûre. Le thermomètre annonçait les 37° et pas trace d'ombre. Allons-nous tenir cette cadence?

 

100 3157 (Large)

 

Nous ne manquions pas de refaire le plein de nos bidons car l'eau se réchauffait rapidement. On appréciait les quelques fortifications. C'est ce que nous allions faire le plus possible lors de la fin de notre parcours, le plein, je voulais dire.

 

100 3158 (Large)

 

 

Nous arrivions dans la banlieue d'Auch. Pas trop de circulation et nous allions traverser que partiellement la ville.

 

WP 20130905 038 (Large)

 

Les clichés ne seront que furtifs , pris à prêter attention à la circulation. Nous tournions à droite dès le centre ville pour rejoindre la D929 en direction de Lannemezan car nous avions très vite compris qu'on dépasserait les 200kms pour arriver à St Gaudens.

 

100 3159 (Large)

 

Une belle ligne droite nous attendait sur plus de 25kms et on appréciait l'ombre des villages où nous refaisions le plein! Mais pas de super! Mais nos jambes tenaient bon en traçant au maximum à plus de 30kms/h.

 

100 3160 (Large)

 

Après Seissan, nous faisions une halte. Eh oui, nous arrivions au 150kms. Et nous avions encore du chemin à faire et pas du moindre à faire. Et toujours cette chaleur. J'en profitais pour manger une banane. le plein d'énergie serait nécessaire.

 

100 3161 (Large)

 

Passage par Masseube pour arriver à nouveau dans les Hautes Pyrénées et cela commençait à se bosseler un max! La soif commençait à nous titiller et déjà @PH_O me promettait de me payer à boire au prochain village.

 

100 3162 (Large)

 

A Castelnau, nous n'en pouvions plus et nous espérions qu'au prochain carrefour nous trouverions un débit de boisson. Que nenni, il nous fallait remonter le village en espérant car nous trouvrions l'estaminet! Gagné! Nous prenions un demi panaché et un coca chacun, histoire de remonter les accus.

 

100 3163 (Large)

 

Et après cette pause dégustation, nous repartions comme de vrais guerriers. @PH_O pour me réconforter me précisait qu'il nous restait à faire que 5 bosses. Et là je ne serai pas déçu car déjà la première était assez costaud sur plusieurs kilomètres. Bien sûr, on avait refait le plein avant de repartir.

 

WP 20130905 040 (Large)

 

Avant d'arriver à Boulogne s/Gesse, nous retrouvions notre département de départ : la Hte Garonne. St Gaudens pouvait être en vue mais que dans l'esprit!

 

 WP 20130905 041 (Large)

 

Et une borne ne suffisait pas pour nous signaler ce changement de département. Mais cette pancarte nous réservait une autre surprise. Devinez?

 

WP 20130905 042 (Large)

 

Une superbe bosse bien sûr! Et ce n'était pas fini. Je me mettais même à les compter.

 

100 3165 (Large)

 

@PH_O ayant raté sa photo du panneau indicateur du changement de département et par conséquent revenant en arrière, j'en profitais pour prendre de l'avance. Bien sûr, il s'amusait à me tirer la langue en passant! Avait-il soif?

 

WP 20130905 049 (Large)

 

Dans la prochaine bosse, @PH_O s'arrêtait pour photographier une dernière fois son compteur. Eh oui, nous avions franchi les 200kms et il nous restait 20kms pour atteindre notre point de départ, et bien sûr quelques bosses.

 

WP 20130905 047 (Large)

 

J'en profitais pour grimper car je préférais garder mon élan pour franchir la pente. J'avoue que la chaleur avait fait son travail de sappe.

 

100 3166 (Large)

 

Je l'attendais au sommet pour prendre le cliché d'usage. Mais pour sûr que les bosses commençaient à s'égrainer.

 

WP 20130905 054 (Large)

 

Mais l'oeil de lynx me surveillait toujours . Dernière bosse, @PH_O décidait de finir en roue libre pour faire évacuer les toxines. Moi, j'avais hâte d'arriver car j'avais le feu sous les pieds.

 

WP 20130905 057 (Large)

 

Dernière bosse et nous étions dans la banlieue de St Gaudens. le compteur annonçait 220kms. Nous avions rempli notre mission pour plus de 2000m de dénivelé sur 220kms. Pas mal, non? Et la moyenne approchait 25kms/h.

 

Mais quelle belle randonnée à faire et à refaire.

Voir les commentaires

Col de Portel/de Port....une sortie VT 2014?

Publié le par lariegeoise

 

100 3121 (Large)

 

 

6H55, j'avais décidé de tester un circuit que je pourrais proposer à VT pour un parcours 2014 pour une rencontre VT en Ariège. Il fallait que je ne dépasse pas les 2000m de dénivelé et sans de vraie difficulté, dixit la demande notre Président. Et je pensais que cette montée de deux cols sans pourcentage trop important devrait convenir et surtout que le paysage à découvrir par beau temps était splendide. Eh oui, ici, en général, on est obligé d'escalader deux cols si on veut faire un vrai circuit montagne. Sinon dans la plaine, on ne peut escalader que des petites bosses mais en cumul qui font pas mal de dénivelé. Donc ce sera un sujet à débattre.

 

Le soleil était de la partie mais la température n'affichait qu'un petit 10°. J'en connais qui se couvrirait largement! Suivez mon regard! Pour ma part je mettais simplement un coupe-vent ce qui me permettrait de me dévêtir dès l'ascension de la première bosse. Dans cette région, on se réchauffe très rapidement si on veut. C'est bizarre!

 

Et c'était parti. Descente rapide de mes 4kms pour rejoindre Tarascon s/ariège et direction Foix par Arignac. Bon, pour sûr que j'aurai droit à mes deux bosses à 13% de pourcentage mais avec l'habitude, cela se montait très facilement. L'expérience facilite parfois bien les choses. 20kms pour rejoindre Foix et près du chateau, je filais en face pour prendre la direction de Péguère. Mais mon but final serait le col de Portel, soit 30kms d'ascension avec des pourcentages fluctuant mais je montrerai des graphiques correspondants. Bon jusqu'à la pancarte annonçant le montée du col, il y avait bien déjà 5kms de grimpettes faites, gentilles mais.....

 

Le soleil était présent et j'imaginais déjà le magnifique paysage que j'allais pouvoir admirer là-haut. Foix voyait partir les manèges de sa fête foraine du week-end. Les touristes étaient moins nombreux. Alors les cyclos!

 

5qtt4z8e4gs0skwckk8o4c4-col de peguere la mouline profile (

 

Col assez facile dans sa première partie jusqu'au col des Marrous. Je restais sur le 42X25 pour dérouler tranquillement. La montée étant longue, il valait mieux que je me ménage. Un peu de voiture mais pas trop dérangeant.

 

  100 3122 (Large)

 

Je passais à côté du restaurant des myrtilles que KIKI de VT connait très bien. Il faut dire que leurs tartes sont excellentes. Mais on n'est pas là pour parler gastronomie! Là, je passe sur le petit plateau car la pente commençait à être un peu plus sévère abordant des poucentages de 7/8%. La température se réchauffait doucement. Mais je ne m'en plaignais pas pour autant.

 

100 3123 (Large)

 

Après avoir pasé le col de Jouels, je pouvais apercevoir la vallée de La Bastide de Sérou. Mais je vais par là parfois quand je suis solitaire car sur la D117, il y a toujours trop de circulation. Une variante, et de ce côté-là je suis servi. L'an passé avec Joel de VT, nous avions traversé cette forêt, pas avec autant de plaisir car nous avions eu droit à la pluie continue.

 

100 3124 (Large)

 

Péguère, première arrivée au sommet du presque plateau. Le TDF 2012 était arrivé en face. Mais nous allions prendre la route de droite pour prendre la direction du col de Portel.
Dans la montée, j'avais rencontré pas mal de voitures arrêtées, certainement pour aller cueillir le CEP qui était de sortie ne ce moment. Penn, le spécialiste, m'en aurait parlé!

 

w4d0vh4u0wwg40gwow8gowg-col de portel col crouzette profile

La montée du Col de Portel avait son petit pourcentage que l'on ressentait , surtout après les 17kms de la montée de Péguère. Mais rien de bien méchant.

 

100 3125 (Large)

 

Je laissais la descente qui menait à la moitié de la montée du col de Port/Massat mais une à un pourcentage qui ferait peur à plus d'un. Il vaut mieux avoir de bons freins. Alors en montée, je ne vous dis pas. En face, je pouvais voir Massat que je regagnerai un peu plus tard. Et toujours de la neige sur certains sommets. L'hiver avait été rude.

 

100 3126 (Large)

 

Sur mon parcours, je rencontrais quelques copines mais rien à voir avec celles de Gilles de facebook. Nous n'avons pas les mêmes valeurs. Et leurs mamelles ne servaient qu'à nourrir leurs petits! Bon, je ne vous dis pas la qualité de la chaussée. Il y a certaines choses qu'on a du mal à éviter.

 

100 3127 (Large)

 

Et j'atteignais mon plus haut sommet de la matinée. Donc à la @PH_O, je ne privais pas de prendre le cliché de mon bike. Avant le sommet, il y avait des champs de myrtilles mais elles étaient passées. Et maintenant, j'allais attaquer la descente sur 12kms environ, histoire de se refaire un peu.

 

100 3128 (Large)

 

J'avais droit à un magnifique panorama que seul @PH_O aurait pu immortalisé pour moi. Tant pis ce sera pour une autre fois. Là, j'en prends simplement plein les yeux. Je croisais une charmante dame en vélo. Eh, elles aussi, elles savent escalader.

 

100 3129 (Large)

 

La Crouzette, là, ce serait du sérieux pour la descente sur 8kms car les trois premiers kilomètres affichaient du 13% de moyenne. Donc une descente où il vaut mieux être prudent.

 

75v1c6vkwk4kwsk080kcooo-col de la crouzette biert profile (

 

Un graphique parle certainement plus qu'un long discours! Donc mettez vos bikes au point! Tout se passe pratiquement en partie boisée mais là où on ne pourrait pas prendre encore des clichés de la valléecar on se laisse vite embarquer par la vitesse. Mais vous auriez pu voir la vallée de St Girons.

 

100 3130 (Large)

 

 

Surprise, j'avais réussi à prendre un cliché avant la vraie descente. Au loin, on pouvait voir un peu de brouillard restant car la fraîcheur matinale était présente en ce début du mois de septembre. Et hop, c'était parti. Il valait mieux se méfier des gravillons encore présents. C'était tout en bas que je devais arriver.

 

100 3131 (Large)

 

 

Biert, petit village tranquille qui était mon point de fin de la descente. Je filais à gauche en direction de Massat qui était à 4kms environ. Les estivants avaient quitté les lieux jusqu'à l'année prochaine.

 

100 1329 (Large)

 

Je quittais Massat pour gravir les 12,5kms de l'ascension pour arriver au col de Port, deuxième vraie arrivée comme prévu.

 

9njv1q9a0wkkg808wkoocs8-col de port massat profile (Large)

 

Col qui se monte sur le 42X25 sans trop de difficulté et malgré les kilomètres déjà franchis en ascension. C'est assez ombragé donc on ne souffre pas trop de la chaleur. Mais pas la moindre trace de cyclos.

 

100 3132 (Large)

 

Col de Port franchi, il me restait à plonger jusqu'à mon domicile. D'autres copines m'attendaient. A gauche, il y a un restaurant super sympa La Sapinière où l'on mange très bien après l'effort. A conseiller. 12kms de descente mais avec une petite bosse sur 800m qui fait mal au jambes. Donc essayez de faire tourner les jambes en descente pour éviter les crampes.

 

Résultat des courses : 95kms avec 1875m de dénivelé.

 

Je pense que c'est un bon parcours à proposer. A voir ce que VT décidera s'il y a une rencontre en 2014.

Voir les commentaires