Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Du kilomètre en fin de semaine

Publié le par lariegeoise

100 3757 (Large)

 

 

En ces belles journées que nous avions en ce moment, il serait difficile pour un cycliste retraité de rester enfermé devant sa télévision. En conséquence, j'avais décidé en cet après midi de vendredi de m'ébrouer dans la campagne de Seine et Marne. Et j'allais avoir comme principal objectif, d'aller à la chasse de chateaux que je ne connaissais pas et j'allais partiellement être comblé car certains je ne les aurai vu que sur Internet. En réalité et de visu , je ne les verrais pas, comme quoi il faudra peut-être que je change de lunettes ou que j'ai un guide personnel. Mais celui que je verrai me comblera amplement. Ces châteaux n'étaient pas trop loin puisqu'ils étaient dans la région de Rozay en Brie.

 

Donc départ comme toujours vers 13h en direction de Villeneuve le Comte, Châtres, Liverdy, Chaumes que j'éviterai puisque je me ferai le plaisir de faire un détour en passant près du premier chateau en ruines du Vivier. Cela me permettait d'éviter de passer en ville. Direction Vilbert. Et le vent fort de face était toujours là. Et  j'ai bien peur qu'on le conserve assez longtemps pendant nos sorties, celui-là.

 

100 3759 (Large)

 

Je pouvais voir que la nature était bien en avance tout comme dans mon jardin où le poirier, le prunier, le mirabellier étaient en fleurs sans parler des jonquilles tout comme les tulipes. Plus qu'un temps de printemps puisque la température annonçait par mon compteur était de 17°. Et j'apercevais ces couleurs bien connues en Seine et Marne du jaune et du vert des champs de colza. Mais attention aux allergies! Bref, j'admirais cette nature qui s'éveillait. A l'entrée de Vilbert, je filais à droite du village pour aller sur Bernay en Brie et j'allais me retrouver sur la route qui pouvait me ramener à Beauvoir. Mais ayant consulter auparavant une carte, je savais qu'il fallait que je revienne sur Rozay pour prendre la route de Nangis. Le fameux premier château prévu n'était qu'à quelques encablures. Un peu de circulation mais j'allais rouler avec prudence.

 

100 3760 (Large)

 

Et bien mes yeux allaient être récompensés en voyant ce fameux château de la Grange Bléneau, Résidence d'autrefois de La Fayette, lieu que doit bien connaitre mon ami Régis quand il sévissait encore dans la région. Et pour JP37, je lui laisse le plaisir de fouiller dans les archives d'internet pour connaître l'histoire. Un magnifique lieu car la pelouse était superbement bien tondue. Dans les champs avoisinants de beaux étalons broutaient. Le château est situé sur le village de Courpalay. Bien sûr, il faut savoir son existence car il ne se voit pas de la route principale  mais à priori, il est actuellement habitué et il y a des dépendances un peu en avant. L'allée principale étant pavée, je me suis limité à laisser von vélo au début de l'entrée du château et je faisais le tour du propriétaire à pied. Bon, dommage, pour l'image, le soleil écrasait un peu la beauté du site.

 

100 3761 (Large)

 

Trouver le bon angle ne fut pas facile mais je reviendrais. Ou Alex passera par là car il l'avait prévu dans son périple du WK dernier mais il avait abandonné d'aller le voir à cause du temps menaçant.

 

100 3763 (Large)

 

Un cours d'eau entourait le lieu et cet abri semblait d'époque. Un bateau trainait à la berge donnant comme une envie de flâner autour du chateau.

 

100 3764 (Large)

 

Une église était proche du château comme dans tous les lieux historiques comme quoi, on peut imaginer la ferveur religieuse de ces princes.

 

100 3765 (Large)

 

L'autre face du château me montrait son aspect de forteresse.

 

100 3766 (Large)

 

Je n'arrivais pas à me détâcher de ce lieu magique. Mais je devais reprendre ma route et essayer de découvrir d'autres châteaux que je ne verrai pas mais qui m'auront permis de connaître un autre circuit cycliste. D'ailleurs j'en rencontrais deux en sens inverse. Je passais au dessus la N4 en revenant sur Rozay pour rejoindre Voinsles et Le Plessis Feu Aussous. J'allais me retrouver sur la route qui allait me ramener à Touquin. Après le chemin du retour m'était tout tracé mais je voulais me faire encore une bosse en vue du circuit du lendemain avec mon ami Alex comme je lui avais promis.

 

100 3767 (Large)

 

Pézarches en passant près de l'église, pour un clin d'oeil pour mon ami JP37. D'ailleurs les internautes ne l'oublient pas leurs de leurs virées! Direction Hautefeuille, Courtesoupe, Dammartin sur Tigeaux, Tigeaux et hop la bosse pour revenir sur Villeneuve le Comte et retour par le moulin de Jossigny où j'allais être aidé avec le vent dans le dos.

 

J'aurai fait 97kms avec 345m de dénivelé. C'est peu mais je savais que le lendemain je ferai mieux.

 

100 3768 (Large)

 

RDV avait été pris avec Alex , allias Xeland de VT, les jours précédents à qui j'avais proposé de découvrir quelques bosses de la S/M comme lui s'ennuyait un peu des bosses sévères de la montagne qu'il aime tant. 8H30, il  arrivait près du plan d'eau de Vaires comme lieu de RDV dans le passé. J'avais fait un petit détour par les hauts de Lagny via Guermantes, histoire de m'échauffer un peu. Et c'était parti. Je lui précisais que 8H30 était un peu tard pour moi comme heure de RDV car j'avais l'habitude de rentrer avant midi. Bref, nous allions composer mais je ne réduirais pas pour autant le tracé prévu car il espérait bien que l'on fasse 1000m de dénivelé, ce qui était honorable dans notre région.

 

P1030498 (Large)

 

Je le mettais tout de suite dans le bain des bosses en attaquant par la bosse de Torcy pour plonger sur St Thibaut des Vignes. Pour l'instant, il connaissait le terrain puisqu'il y était passé de multiples fois. Inutile de vous dire qu'il m'attendait en haut des bosses. Ses 37ans lui permettaient d'avoir cette fougue naturelle dans les jambes. Pour une fois, c'était moi qui était attendu en haut des bosses!

 

100 3769 (Large)

 

Moi j'attendais qu'il se relance avec toute son énergie pour prendre le cliché de ce bolide. Mais j'en n'aurai pas trop l'occasion car les bosses allaient se suivre très rapidement.

 

P1030499 (Large)

 

Et cela montait encore jusqu'au prochain feu rouge. Pour une fois que j'avais droit à un cliché en live, je n'allais pas m'en priver.

 

P1030500 (Large)
Après le plongeon de St Thibault, nous remontions vers Guermantes. Il craignait que je l'emmène sur l'entrée de Bussy St Georges et cette belle bosse allant vers l'église de Bussy St Martin. Ce sera pour une autre fois. Il fallait dire que je ne l'avais jamais empruntée.

 

P1030492 (Large)

 

Petit coup d'oeil au château de Guermantes, lui qui avait fait provision de ces clichés la semaine précédente. Ils sont tout de même beaux nos châteaux mais s'il n'y a pas de vigne à côté mais de superbes chevaux.

 

100 3771 (Large)

 

Guermantes, nous allions traverser tranquillement le carrefour en respectant partiellement le feu rouge. Direction Jossigny où rencontrions quelques coureurs isolés. Après le passage au dessus de l'A4, nous allions nous diriger vers le moulin de Jossigny.

 

100 3772 (Large)

 

Villeneuve St Denis, Villeneuve le Comte et hop nous partions sur Tigeaux, laissant à notre gauche, cette belle bosse qu'il avait fait de multiples fois. Elle laisse toujours des traces, bizarre! Son dénivelé certainement. Mais nous devions monter vers Monthérand. Une belle montée en zigzag et je le laissais une fois de plus filer.

 

P1030506 (Large)

 

Je jouais le jeu du cyclo qui plonge sur le photographe pour avoir le cliché optimal. Cabotin je suis et resterai! Mais de la bosse, nous allions en avoir à répétition.

 

100 3773 (Large)

 

Après un plongeon sur Guerard où j'atteignais la vitesse maxi de 54kms/h, nous montions vers Villeneuve, juste avant d'arriver à Pommeuse.

 

P1030509 (Large)

 

Les bas côtés de la route nous évoquaient le printemps en étant jonchés de "coucoux" superbes fleurs jaunes et de primevères. Et nous descendions la côte de Pommeuse pour arriver à la belle pente de Faremoutiers. Bon, nous n'étions pas entâmés encore. Descente au stop, à gauche, pour rejoindre l'autre côté de Pommeuse que MJo connait bien, je crois! Mourroux en vue et au feu, nous filions à droite pour nous diriger vers la gare SNCF.

 

P1030512 (Large)

 

Après le passage à niveau, nous laissions sur notre droite la direction de St Augustin que je lui promettais de voir au retour de notre périple. Direction Courrois avant de croiser la route qui allait à Coulommiers. Alex n'arrivait pas à situer véritablement la ville. Je lui donnais quelques direction pour l'avenir et là, j'étais sur mon terrain donc inutile de déplier une carte routière.

 

100 3774 (Large)

 

Nous allions nous retrouver sur un plateau pour rejoindre Saints et là, nous n'avions pas trop le vent de face comme dans les heures précédentes.

 

100 3775 (Large)

 

Au détour d'un virage, nous allions découvrir un groupe d'oie qui jacassait un maximum. Je lui précisais qu'à partir de Saints nous attaquerions le chemin du retour. Nous revenions sur St Aubierge et je lui conseillais d'être prudent en traversant la route qui menait à Coulommiers. Et là après le lieu de pélerinage, nous allions attaquer la belle bosse qui nous ramenait vers ST Augustin. C'était certainement du 8% régulier sur 300m environ mais de quoi se faire mal aux  jambes. Et à la sortie de St Augustin, en direction de Pommeuse, nous allions plonger sur Le Poncet pour se refaire une rampe en direction de Faremoutiers. Du 11% au départ pour revenir à du 8% et le tout sur 600m. Faremoutiers, nous allions partir sur La Celle d'en Bas.

 

100 3776 (Large)

 

En montant vers Guérard, Alex me hélait car un cerf passait juste devant moi. Pas le réflex du photographe, car nous remontions une pente. Descente sur Guérard jusqu'au stop où nous filions au stop à gauche sur Dammartin sur Tigeaux. Bon, la route n'était pas terrible car elle était jonchée de nids de poule. J'appelais mon épouse au téléphone car je voyais qu'on approchait de midi et que c'était rappé de rentrer à l'heure. Dammartin, nous revenions sur Mortcerf après le passage à niveau. Dans le centre du village et plus exactement au stop, nous filions à droite pour revenir sur La Houssaye.

 

100 3777 (Large)

 

Au feu, je lui indiquais de prendre la direction de Neufmoutiers à droite. Je lui précisais que je le laisserai à Villeneuve le Comte, où il voulait refaire le plein d'eau, ne sachant s'il allait continuer son périple car à chaque sortie, il roulait pratiquement une bonne partie de la journée. Pour moi le retour était préférable car nous atteindrions une heure de l'après midi à Jossigny. Je filais comme prévu en passant à Villeneuve St Denis vers le moulin.

 

P1030516 (Large)

 

Et dans la montée, j'allais être rattrapper par Alex qui n'avait pu faire le plein à Villeneuve, n'ayant pas d'eau à la fontaine. Je lui proposais de faire le plein chez moi. Nous avions parcouru 105kms ensemble. Pas mal pour un début de bosses.

 

P1030488 (Large)

 

Dernier regard au moulin qui n'est plus en activité avant d'arriver à mon domicile.

 

Résultats de la sortie :

120kms pour moi avec pratiquement 1000m de dénivelé.

 

Alex aura fait 155kms pour 1200m de dénivelé. Il décidait de rentrer directement en ayant assez de ce vent violent de face. Bon, les bosses ne l'avaient pas entâmé mais il était content, je crois, de la sortie dans des lieux qu'il ne connaissait pas, partiellement.

 

 

Voir les commentaires

Encore une belle sortie avec bosses!

Publié le par lariegeoise

100 3752 (Large)

 

En ce lundi matin ensoleillé mais frais puisqu'au maximum, je n'aurai que 7° au compteur, je partais pour une belle ballade bosses pour changer et en prévision de mon séjour ariègeois où elles seront plus sévères. Enfin il faut parfois se contenter de ce qu'on a! Et puis cela faisait quatre jours que je n'avais pas tourné, me privant même du 200kms de Noisiel qui roulait sur mon terrain. Là, je ne me serai pas perdu! Mais cette sortie ne sera pas mouvementée puisqu'étant en solo, je n'allais pas être la cause de chute. Je n'allais pas resté enfermé sur mon terrain, isolé.

 

Départ comme d'habitude, Villeneuve le Comte par le bois de Ferrières et direction Tigeaux que connaissent bien les cyclos de la région. Mais pas un seul à l'horizon car il n'était que 7H10. Un peu tôt pour les braves, non. Première véritable montée vers Monthérand sur 2kms environ pour descendre sur Guérard que j'éviterai pour filer sur Villeneuve par Rouilly,  en prévision de la montée sur Faremoutiers. Un coin que je ferai peut-être prochainement connaître à Alex, à défaut de chateau. Descente sur Pommeuse pour remonter sur Courrois qui me ferait éviter St Augustin mais surtout cette route très fréquentée venant de Coulommiers. Je passerai par un sens giratoire où c'est plus facile à passer sans risque.

 

100 3754 (Large)

 

Sur le plateau, je retrouvais une route bien tranquille où je pouvais lancer les chevaux jusqu'à Saint. A l'entrée du village, j'allais filer à gauche en direction d'Amillis en n'oubliant pas de prendre un cliché du paysage pour Régis qui semble avoir oublié la Brie. Mais je suis sûr qu'il va se reconnaitre!

 

100 3753 (Large)

 

Et là-haut miracle,  ils avaient déplacé la grotte de Lourdes ou j'avais fait pas mal de kilomètres sans m'en rendre compte. Non, mon compteur n'indiquait que 50kms. Alors ce devait être un mirage. Et après renseignement, j'apprenais que ce lieu avait été édifié par des otoctones qui avait été à Lourdes, il y a fort longtemps. Ouf, je respirais. Je repartais en direction des Bordes pour rejoindre la D209 dont le bitume était excellent et qui allait me ramener à Pecy que je retrouvais à droite. Je continuais en direction de Gastins en admirant comme à chaque fois, en passant,  le moulin à vent du XIIIème siècle. 

 

100 3755 (Large)

 

Je partais en direction de La Chapelle Iger mais je m'arrêtais au niveau du chateau de Champ Gueffier pour immortalisé le chateau pour mon ami Alex qui en est très friand. Il a dû faire des rêves de chatelain avec toute sa petite famille qui ne laisse pas dormir tranquillement et l'empêche de faire prouesses cyclistes! Lol!

 

Rozay en vue, ville que j'avais failli voir lors de ma sortie de vendredi. Beauvoir, encore un chateau! C'est vrai qu'en région parisienne, il y en a plein.

 

100 3756 (Large)

 

Chaumes en vue et là le cliché est pour mon ami JP37 dont l'église est perchée tout là-haut. Et là, j'allais dérouler tranquillement jusqu'à mon domicile mais il y aurait encore quelques bosses à l'actif. Châtres, passage au dessus de la N4, Les Lycéens avant d'arriver à Neufmoutiers, Favières et voilà la dernière bosse qui permettait de passer au dessus de l'A4.

 

Belle sortie de 117kms avec 715m de dénivelé et plein de belles images en tête. Il ne fallait pas rater une belle journée ensoleillée puisque la pluie était annoncée pour les jours suivants. Le printemps sera-t-il pluvieux? Mystère! J'aurai dû mettre un cierge à la grotte. Mais ça, Régis avait oublié de me le dire. Et j'oubliais de vous signaler que j'avais croisé quelques cyclos et un dans mon sens mais je l'avais laissé filer, arrivant en fin de parcours.

Voir les commentaires

Deux sorties et une chute!

Publié le par lariegeoise

100 3744 (Large)

 

 

En ce mardi matin, je savais que cette semaine serait limitée en nombre de sortie, désirant reprendre mon rythme d'une sortie tous les deux jours et que la fin de semaine serait vouée à mes petits enfants qui viendraient chez moi pour le week-end, les parents étant partis en escapade amoureuse. De plus, il fallait que je récupére un peu de ma longue sortie du dimanche précédent de 220kms. 

 

Départ pour Villeneuve le Comte par la forêt de Ferrières, comme d'hab. Le fond de l'air était un peu frais et j'avais opté pour le long cette fois-ci. Par certains endroits, il y avait eu des petites gelées. Je n'allais pas faire spécialemnt de la bosse, désirant simplement un décrassage mais je ne sentais pratiquement pas de douleur, tout juste une petite raideur dans les cuisses comme d'habitude.

 

Neufmoutiers, Châtres, j'allais contourner Chaumes en passant près du chateau du Vivier, toujours en ruine, et pas trace de lapin pourtant le printemps n'était pas loin. Vilpert et j'arrivais à Rozay. Direction Pécy et là, mon premier chateau qui garnira la collection d'Alex. C'était celui après Vilpré. Régis doit connaitre le coin! Il me donnera bien le nom exact.

 

 

100 3745 (Large)

 

J'arrivais à l'entrée du village que j'allais éviter en partant sur Mormant. Mais très vite, je savais qu'il y avait un autre chateau que je ne devais pas manquer : celui de Beaulieu. Deux clichés pour ce matin, cela suffirait emplement. Go vers Mormant mais j'allais tourner à droite, un peu avant pour rejoindre directement Aubepierre. L'étang (village rattaché à Verneuil l'Etang) Guignes. Les feux se mettaient au vert pour moi! On peut y croire, non! Ozouer le Voulgis, Courquetaine, j'apercevais au loin un autre cyclo et je rattrapais assez rapidement après la côte de Villepatour en direction de Tournan. J'avais dû le surprendre car il se retournait brusquement sans me dire un mot. Je le dépassais en le saluant et je filais sur Tournan pour rejoindre Villé, Favières et la grande ligne droite pour arriver chez moi.

 

J'avais eu droit à pas mal de vent comme à chaque sortie actuellement mais j'aurai parcouru 103kms. Pas mal pour une sortie décrassage en solo. Richard36, tu vois, je sors parfois seul et où je veux. C'est l'avantage des sorties solo. On roule à l'instinct mais parfois on est content de retrouver les copains. Ah, Michel, c'était une sortie chateaux, pour les images, désolé!

 

 

 

100 3746 (Large)

 

Jeudi après midi, j'avais décidé de me faire une sortie avec mon ami Cigogne mais dont l'heure de RDV allait être retardée par rapport à d'habitude car aujourd'hui, il sortait avec son capitaine de route. Oui, il l'avait fait progresser de grade mais pour le salaire, rien n'avait changé. Donc RDV comme d'hab au plan d'eau de Vaires où je les attendais quelque peu, voyant passer pas mal de clubs. C'était leur jour de sortie. Le ciel était bleu et la température élevée puisqu'il faisait 23°. Presque l'été! Là, je m'étais mis en court mais j'avais conservé un petit blouson.

 

14H, ces messieurs arrivaient. Je leur proposais de les emmener à Rozay pour changer. Mais très vite Jean-Claude, son capitaine, me disait qu'il ne fallait pas qu'il rentre tard. Donc mes plans allaient être caduques comme souvent et je les laissais mener la sortie.

 

100 3747 (Large)

 

Direction Villeneuve St Denis pour rejoindre Châtres. Ils avaient décidé qu'il ferait le tracé suivant l'heure à laquelle on y arriverait. La décision fut vite prise puisque nous rejoindrions Liverdy.

 

100 3748 (Large)

 

Liverdy atteint, Jean-Claude réclamait une pause technique, ce que nous allions faire de toute façon car nous arrivions déjà à mi chemin. Mon compteur affichait déjà 50kms. Il fallait dire que j'avais fait le petit détour habituel avant de les rejoindre par la bosse vers les hauts de Lagny en passant par Guermantes. Nous étions au niveau du parc du chateau de Liverdy  mais pas trace des daims.

 

100 3749 (Large)

 

      Dix minutes plus tard, nous repartions en direction de Tournan où nous passerions par le centre. Jean-Claude craignait que l'on se fasse la partie pavée du village, ce qui n'était pas le cas comme ce lieu était situé plus à gauche et dans le centre de Tournan. Et nous allions rentrer tranquillement vers Favières. Nous commençions à dépasser quelques cyclos isolés.

 

100 3750 (Large)

 

Intersection de la D10 et la D21. Remarquez que nous nous arrêtions au stop! Direction Jossigny après qui j'allais les accompagner comme d'habitude jusqu'à Gouvernes. Le vent nous était un peu plus favorable mais il allait nous jouer des tours dans les kilomètres suivants.

 

100 3751 (Large)

 

Dernière bosse avant d'arriver à Jossigny. Et c'était après que tout allait se compliquer.

 

Après le passage du village, nous étions sujet à un vent violent de travers. J'avais prévenu mes coéquipiers d'un jour que je l'avais subi à l'aller, étant obligé de bien tenir mon vélo. Et c'était là que nous étions dépassé par le véhicule de l'adjoint au maire de Jossigny chargé de poubelles qu'il emmenait à la décharge. Et là, brusquement un couvercle de ses poubelles allait se détacher et heurter le vélo de mon ami Cigogne. La conséquence fut qu'il chuta. Je l'évitais de justesse. Il se relevait,ne se plaignant pas trop, par rapport à sa dernière chute. Après avoir pris de ses nouvelles, nous repartions pour finir notre parcours. A l'arrivée à son domicile, il examinait les dégâts causés par sa chute qui semblait se limiter à quelques égratignures mais en définitif, il avait la main enflée et son alliance étranglait son doigt. Ses amis l'invitait à faire oter son alliance et d'autres, à d'éviter de rouler à l'avenir avec moi, semblant être l'oiseau de malheur, qui lui portait personellement à chaque fois, trop de critiques (sans mauvaise intention toutefois de ma part!). A titre indicatif, son capitaine de route avait aussi été présent à chaque chute. Donc ce sera lui qui décidera pour l'avenir. Et cela rassurera son ami Richard36!

 

Je lui souhaite bon rétablissement car il doit faire un 200kms avec Jean-Claude la semaine suivante à Boulogne s/Seine.

 

Et pour la semaine suivante, pour des sorties,  on fera avec le temps, ce qui semble bien incertain après la grosse chaleur que nous avions eu ces temps derniers. Mais dans un peu plus d'un mois, j'irai rouler dans une région que j'affectionne beaucoup plus par ses véritables sommets.

Voir les commentaires

Le BRM de Longjumeau

Publié le par lariegeoise


100 3712 (Large)

 

Depuis plusieurs semaines, nous avions envisagé avec VELOTEUR de participer au BRM de Longjumeau. Ce serait une découverte pour moi car je n'ai jamais participé à ce type d'épreuve autant pour sa façon de courir comme dans la situation géographique. Cela m'intéressait assez car j'aime bien découvrir des lieux nouveaux. C'est vrai qu'en ne faisant que peu de kilomètres, on se sclérose rapidement dans les circuits. Donc hop, c'était parti aux alentours de 7H pour 203kms qui allaient s'avérer beaucoup plus. Une fois de plus, j'allais être sujet à des erreurs de parcours. Mais je vous donnerai la vraie cause plus tard.

 

100 3713 (Large)

 

Et dans le jour qui se levait rapidement, un chapelet de cyclos se déroulait dans la ville. J'avais décidé de me laisser entrainer par quelques groupes, ne connaissant pas trop le parcours qui n'était pas de plus, flêché. Il parrait que c'est le challenge des BRM mais ne vous inquiétez pas, ils nous donnaient un parcours contre la somme de 6euros. J'avais emmené un sac à dos pour le cas échéant me dévêtir en cours de parcours ou m'alimenter aux différents points de pointage car l'organisation ne s'occupait pas de l'alimentaire, bien différent des randos classiques, sans challenge.

 

100 3714 (Large)

 

Nous avions trouvé un groupe qui semblait rouler à notre portée, celui du Perreux avec qui, Cigogne avait dû rouler la semaine précédente dans la Seine et Marne. J'allais pouvoir faire encore une photo de VELOTEUR qui déroulait avec une certaine facilité comme d'habitude, en début de sortie. Mais ce sera la seule puisque j'allais le perdre rapidement mais je vous en parlerais plus tard. Pour l'instant j'étais encore avec lui. Sortie de la ville de Longjumeau, Saulx les Chartreux, Villejust par des orientations souvent différentes. Il fallait connaitre et c'était certainement la principale cause de mes erreurs de parcours quand j'allais me retrouver en solo. 

 

100 3715 (Large)

 

Nous avions droit aux premiers rayons de soleil qui allait nous accompagner toute la journée. J'avais adopté la tenue courte sachant que la route serait longue, gardant toutefois un cuissard long dans mon sac à dos. La Folie Bessin, Janvry, nous n'étions pas loin de l'autodrome de Linas-Montlhery. Mais là, les circuits se faisaient à une autre vitesse. Mais celle des cyclos était déjà bien pour un départ avec un vent contraire. 

 

100 3717 (Large)

 

Première véritable bosse qui allait m'être défavorable puisque je me faisais éjecter du groupe très rapidement. J'essayais en vain de revenir sur le groupe à la faveur d'un plat. Mais que nenni, en solo, avec le vent contraire, difficile et en plus la route qui faisait apparaitre et disparaitre le groupe, compliqué à voir où il fallait aller. Chante-Coq, Roussigny franchis, je me fiais à un cyclo solitaire avec qui j'allais rouler pendant plusieurs kilomètres et qui allait m'éviter ma première erreur. Le groupe avait tourné à gauche à un rond point pour atteindre Limours, sans que je le distingue. Mon compagnon d'infortune m'invitait à le suivre en me certifiant que je ne ferais pas beaucoup plus de route et j'aurai roulé sur un meilleur bitûme.

 

100 3718 (Large)

 

De grandes lignes droites d'infortune m'attendait avec ce vent contraire pourtant je diminuais pas trop en vitesse, restant aux alentours de 25kms/h, ce qui me semblait raisonnable pour une rando. Quelques cyclos qui étaient souvent au nombre de deux, effectuant quelques pauses techniques. De ce côté, je n'avais pas trop à me plaindre puisque je n'en effectuerai que pour les pointages ou alimentaire.

 

100 3719 (Large)

 

J'allais faire le yoyo avec certains cyclos isolés avec qui, aucune conversation ne s'établissait vraiment. A savoir comme si chacun voulait montrer son énergie sans en faire part à l'autre. Et toujours ce vent de face. Bonnelles, Rochefort en Yvelines, il semblait que j'avais changé de département puisque j'étais passé dans les Yvelines.

 

100 3720 (Large)

 

St Arnoult en Yvelines (ville dont le club était assez représenté) je demandais à une charmante cycliste, le chemin à prendre étant un peu perdu car j'avais changé de multiples fois de compagnon de route. Je consultais mon itinéraire pour être plus sûr et hop pour la direction d'Ablis. Quelques bosses étaient aussi présentes car si les clichés montraient leur absence, ce n'était pas toujours le cas sur le parcours. 

 

100 3722 (Large)

 

Et une fois de plus, j'allais changer de département puisque j'étais dans la vallée de l'Eure pour le département de l'Eure et Loire. Je n'étais pas loin de Chartres. Auneau, Roinville s/Aneau, j'allais quitter les grandes routes pour me retrouver sur des routes secondaires assez tranquilles. Beville le Comte, j'allais faire mon premier pointage dans un café. Ce serait souvent ce type de lieu pour ce repérage des cyclos. Ils pouvaient s'y restaurer sans que l'organisation s'en occupe. J'allais me retrouver dans un bon groupe que j'allais suivre quelque temps avant qu'il effectue une vraie accélération. Donc j'allais lâcher prise rapidement. Nous avions franchi 62kms. Cherville, Umpeau, Gallardon Yermonville, je longeais le cours d'eau La Voise.

 

100 3724 (Large)

 

Et j'allais me retrouver dans des lieux chargés d'histoire puisque j'allais franchir la ville de Maintenon. Et sur sa continuité La Malmaison. Et pratiquement pas de cyclo. C'était vraiment une ballade en solitaire, si on peut appeler cela, une ballade!

 

100 3725 (Large)

 

Et j'allais traverser une ville qui en valait le détour : Nogent le Roi. J'avais retrouvé le cours d'eau L'Eure. Tiens un cyclo que j'allais suivre pendant pas mal de kilomètres jusqu'à même à entamer une conversation. Parfois il faut croire au miracle. Il avait une superbe randoneuse mais roulait à une bonne vitesse. Un vrai cyclotouriste comme dirait L'Amiral de VT.

 

100 3726 (Large)

 

J'apercevais de magnifiques maisons à colombage. J'avais qu'envie de m'arrêter pour admirer les splendeurs mais je ne voulais pas perdre de vue le cycliste qui me précédait. Et c'est pour cela qu'à deux, j'aurai plus tendance à le faire. Tant pis, je reviendrais.

 

100 3727 (Large)

 

Chaudon, Mormoulin, j'apercevais de belles batisses dont ce chateau de Renancourt mais il aurait fallu que je m'en approche pour que je puisse mieux l'apprécier.

 

100 3729 (Large)

 

Mauzaire, quelques plans d'eau étaient aménagés sur le bord de l'Eure où certains bateaux se plaisaient à naviguer. Et toujours mon cyclo en ligne de mire.

 

100 3730 (Large)

 

Je récupérais un petit groupe qui m'avait fait prendre une mauvaise direction à un moment donné dans le village d'avant mais ils avaient vite rebrousser chemin! Et puis tout le monde peut se tromper! Nous n'étions plus loin du deuxième lieu de pointage. Et on s'était arrêté au feu rouge!

 

100 3731 (Large)

 

Cherisy, km 102 et lieu de notre deuxième pointage dans un restaurant. Beaucoup se doraient au soleil en s'alimentant quelque peu, ce que je fis mais côté ombre. Je n'avais pas envie de rester trop longtemps sur place car je craignais d'attrapper des crampes après une trop grande pause. Je rechargeais mes bidons et en profitais pour remettre une pastille Isostar que j'avais apprécié. Il était aux alentours de 11H30. Je voyais arriver un groupe du Perreux et je me demandais si j'allais voir apparaitre VELOTEUR. Que nenni, pas d'oiseau. D'ailleurs je ne savais pas s'il était devant ou derrière moi suite à l'erreur de parcours plus haut, et surtout tout absence de téléphone portable de sa part. Il n'aimait pas être dérangé sur ce type d'épreuve. Mais parfois ça aide. Mais à chacun son avis sur le sujet.

 

100 3732 (Large)

 

Vingt minutes plus tard, je repartais en solitaire comme d'hab. Je me faisais dépasser de temps à autre par des flêches mais je n'essayais pas spécialement de les suivre, jugeant que j'avais encore de la route à faire. Abondant, Bû, Havelu, La Forêt, des villages bien tranquilles, surtout en ce dimanche après-midi.

 

100 3733 (Large)

 

Je réussissais même à prendre quelques églises au passage pour mon ami JP. Mais lui aura bien d'autres plus beaux clichés à m'offrir.

 

 

100 3734 (Large)

 

Houdan, la ville était tranquille. La Maulette, Le Boulay étaient des villages sans animation, non plus et pas de cyclo en vue.

 

100 3735 (Large)

 

J'allais entamer mon retour par la Haute Vallée de Chevreuse, bien connue par les cyclistes du week-end. Et j'allais traverser la forêt de Rambouillet sur une bonne douzaine de kilomètres. Gambaseuil au beau milieu du bois.

 

100 3736 (Large)

 

St Léger en Yvelines, je revenais dans le département qui porte son nom et je retrouvais un groupe que j'allais suivre pratiquement jusqu'au point de contrôle. Et toujours le soleil. Je ne regrettais pas de m'être habillé en court.

 

100 3737 (Large)

 

Le Matz, Les Bréviaires, une belle ligne droite. Le Perray en Yvelines, St Benoit, j'avais atteint le kilomètre 160. J'avisais au pif le trajet car il n'y avait guère d'indication comme souvent.

 

100 3738 (Large)

 

La Celle Les Bordes avant dernier contrôle, et là j'allais m'attarder le moins possible car je voulais terminer rapidement avec cette randonnée où je n'arrivais pas à trouver de plaisir. Juste le temps de pointer et je repartais. J'entendais des conversations qui m'interpellaient : à savoir que certains ne terminaient pas la rando qu'ils jugeaient assez dure, à croire que la vitesse de certains était peut-être en cause mais ce n'était que mon opinion!

 

100 3739 (Large)

 

Et je repartais tranquillement en direction de Bullion où j'apercevais quelques sites fortifiés. Et le calme plat sur la route. En partant du contrôle, j'avais droit à une belle bosse. Mais comme dans toute rando, c'est souvent à quoi on a droit en repartant. Bizarre, non?

 

100 3740 (Large)

 

Bonnelles, je vérifiais de plus en plus l'itinéraire car il parlait de plusieurs ronds points à prendre. A la sortie, je me trouvais sur la D988 et quelle direction prendre? Je décidais de descendre la route et bingo, je ne me trompais pas. Et là, j'allais me retrouver sur une petite route.

 

100 3741 (Large)

 

Et je découvrais avec plaisir le chateau de Bissy. Bon, après Malassy, ça se compliquait car je ne trouvais pas la direction de Le Cormier qui n'était pas indiquée une fois de plus pour rejoindre Limours. Je me retrouvais à nouveau sur la D988 et je décidais d'aller sur Limours directement. Dilemne à l'entrée de la ville car je n'avais pas compris comme faire pour retrouver la direction de Roussigny malgré quelques demandes à différentes personnes. Comme quoi certains ne connaissaient pas leur région. Je persistais à prendre la D24 dans le mauvais sens. Et c'était là que je croisais un autre cyclo. Je décidais de faire demi tour pour le rattrapper et lui poser la question sur la direction à prendre. Et bien m'en avait pris car il était fort sympa en m'emmenant jusqu'à cette fameuse côte de Roussigny. On avait même eu le temps de tailler une bavette et j'avais appris que c'était un bon cyclo qui était désespéré d'être arrivé à la retraite en ayant de grâves problèmes respiratoires, le privant de plaisir cyclo. Comme quoi la vie est parfois injuste.

 

100 3742 (Large)

 

En haut de la côte, je me retrouvais face à deux cyclos qui étaient perdus aussi. Bref, je leur expliquais qu'il fallait prendre le chemin inverse que nous avions pris le matin. Chante Coq, Janvry, on redemandait à des passants le chemin à suivre pour rejoindre Le Déluge mais ils n'étaient pas d'accord. Facile pour se repérer, non! Bref je faisais confiance à mon instinct et je savais qu'il fallait emprunter la D3 jusqu'à La Folie Bessin. Et là, miracle, nous étions rattrappé par d'autres cyclos que nous n'allions pas quitter jusqu'à l'arrivée. Ils semblaient bien connaitre le circuit. Ca aide parfois!

 

100 3743 (Large)

 

Villejust, Saulx Les Chartreux, nous étions sauvés car la direction de Longjumeau figurait sur les panneaux officiels. Dans la ville, ils allaient prendre des directions que seuls eux pouvaient connaitre. Et enfin nous arrivions à la salle Anne Franck.

 

J'avais parcouru 220kms pour une moyenne dépassant les 25kms/h et avec 1125m de dénivelé par une belle journée. Mais je restais un peu déçu sur le déroulement de la randonnée que je venais de découvrir. Pas sûr que je réessaye ce genre de sortie. J'étais toutefois bien content de l'avoir réalisée. Pas de présence à l'arrivée de mon compagnon de départ VELOTEUR. De toute façon, je n'avais aucun moyen pour le contacter donc je décidais après pointage, de rentrer directement chez moi après m'être fait offrir un verre de coca. Mais si je repars pour ce genre d'épreuve, il faudra que j'étudie sérieusement le parcours pour éviter ce genre d'erreur car je ne suis pas équipé de GPS! Seule ma voiture en est fournie!

 

Voir les commentaires

Une sortie Cigogne aux couleurs VT!

Publié le par lariegeoise

100 3694

 

Comme assez souvent le vendredi après-midi, j'avais envisagé une sortie avec Cigogne par SMS sans vraiment lui préciser le parcours que j'avais prévu car je savais qu'avec lui, on affinerait au fil du circuit. Eh oui, il ne faut pas qu'il rentre avant la nuit et sur RN34, il a toujours du monde pour le retour à partir d'une certaine heure. Mais j'avais ma petite idée et les bosses seraient présentes. Ici, nous avons toujours du mal à faire du vrai dénivelé. RDV pris au plan d'eau de Vaires comme d'habitude. Je faisais toutefois un petit détour en me faisant la bosse des hauts de lagny, histoire de m'échauffer un peu. Et c'est vrai que j'appréciais vraiment la reprise en main de mon carbone.Mais rien à voir avec les dénivelés que se fait actuellement Régis. Tout comme moi quand je suis en Ariège. Rien que la bosse au dessus de chez moi : 700m de dénivelé. Imaginez! Enfin, on fait ce qu'on peut!

 

100 3695 (Large)

 

Cigogne avait revêtu sa tenue VT, peut-être son sponsor! Moi, je n'avais pas encore le mien, n'ayant pas eu encore la livraison, donc j'arborais la tenue Bianchi mais nous étions en court tous les deux. Il fallait dire que la température annoncée, était de 20°. Plus qu'un temps de printemps. Je lui précisais que la direction serait  Faremoutiers donc des bosses au programme! Il était un peu en avance puisque je le retrouvais sur la piste cyclabe de Torcy. Il m'annonçait déjà qu'il faudrait qu'il fasse une pause technique. Départ vers Gouvernes, Guermantes, sa première bosse pour rejoindre la route principale pour regagner Jossigny, mon domicile.

 

100 3696 (Large)

 

Après la première bosse, regard sur le chateau de Guermantes qui sert beaucoup comme lieu de séminiaires pour les entreprises, depuis le décès du baron et de la baronne Hautinguère, qui étaient des nobles très sympatiques. Nous filions sur la Jonchère. Le circuit pourrait être bon à comprendre pour Alex qui se plaint du plat dans la région. Et encore je lui ai épargné la bosse de Torcy!

 

100 3697 (Large)

 

J'adoptais un rythme tranquille de 26/27kms/h, espérant que Cigogne me suivrait  facilement. Et c'était bien mon erreur puisqu'il était à 500m, malgré le vent de dos que nous avions. Je ne savais s'il sétait accroché à un cyclo qui allait me dépasser. D'ailleurs des cyclos nous en rencontrerions pas mal, cet après-midi. Eh oui, je prenais toujours des photos en aveugle, alors parfois on a des surprises.

 

 

100 3698 (Large)

 

Même de dos, il ventait les mérites de VT. Un vrai pro, quoi! Mais il avait décidé de faire une pause technique après le passage au dessus la ligne de TGV. 

 

100 3699 (Large)

 

Non, non, il n'y avait pas du verglas comme le supposait Newanne, mais simplement qu'il revenait de sa pause technique. Mais ce ne serait pas la seule. Et hop, nous repartions pour Villeneuve St Denis, Villeneuve le Comte et nous allions nous diriger vers Tigeaux au niveau de l'église. Désolé JP mais je n'ai pas pris le cliché. Pour l'instant, nous ne subissions pas le vent contraire! Et hop, nous montions la bosse de Monthérand.

 

100 3700 (Large)

 

Il y avait bien 3kms de montée, sur une route pas terrible au niveau revêtement. Un bon pourcentage pour ce mettre dans le rythme car nous aurions droit à une succession de bosses. Un parcours que j'aime particulièrement quand je me prépare pour aller dans l'Ariège. Le ciel était assez brumeux : la pollution.

 

100 3701 (Large)

 

Et nous plongions sur Guérard. Bon, je ne vous dis pas que Cigogne était à fond sur ses freins. moi, j'atteignais la vitesse maxi de 52kms/h. Je freinais vraiment quand j'arrivais à l'épingle à cheveux. Régis comprendra. En bas, à gauche toute, pour rejoindre Rouilly et ça remontait une fois de plus.

 

100 3702 (Large)

 

Montée assez tortueuse qu'on n'en voit pas la fin. En haut, à droite, toute, pour plonger sur Pommeuse avant de se faire la belle bosse. J'aurai le temps de me placer en haut pour le cliché, ayant pris un peu d'avance dans la descente. Cigogne jouerait de la moulinette comme il disait si bien.

 

100 3703 (Large)

 

Je ne faisait pas  attention au pourcentage de la bosse mais cela devait bien osciller les 9%. Et le tout sur presqu'un kilomètre puisqu'après le passage à niveau, cela montait  encore. En haut, nous allions bifurquait vers La Celle d'en Haut. Cigogne avait peur que je l'entraîne dans des coins pavés. Eh bien, non, puisque nous allions tourner en haut pour rejoindre la Celle d'en Bas.

 

100 3704 (Large)

 

A l'école, je m'arrêtais pour prendre le cliché des enfants qui étaient en plein carnaval. Il fallait dire qu'en ce moment, c'était la grande période mais rien à voir avec celui de Rio. Cigogne passait à côté de moi, fier comme un jeune coq mais ne s'arrêtait pas. Je le rattrappais au croisement avant de rejoindre Guérard.

 

100 3705 (Large)

 

Du coup, nous décidions de tourner à gauche pour se refaire la montée sur la gare et rejoindre Hautefeuille. Il voulait avant que nous bifurquions pour rejoindre Mortcerf mais je refusais, pour une fois, car je lui précisais que cette route m'était maléfique puisque j'y crevais à chaque passage. Nous tournerions au centre d'Hautefeuille pour rejoindre Courtesoupe.

 

100 3706 (Large)

 

Un vrai billard nous attendait car ils avaient refait entièrement la route sur un passage secondaire. Nous pouvions accélérer au maximum. Au croisement, nous revenions sur Mortcerf où nous ne ferions que passer car nous allions sur Crêvecoeur.

 

20140314 155114 Mortcerf (Large)

 

Et après l'intersection avec la route de Melun, Cigogne me réclamait une nouvelle pause technique. J'en profitais pour m'alimenter quelque peu. Je lui précisais que j'avais fait un essai avec les pastilles Isostar dans mon bidon et j'avouais que ce n'était pas mauvais. A renouveler. Et nous allions repartir vers La Houssaye où je voulais lui faire découvrir le chateau qu'il ne connaissait pas.

 

20140314 160951 La Blanchardière (Large)

 

 

J'allais même escalader le mur pour essayer de prendre le meilleur cliché. Mais difficile! Dommage que la grille était toujours fermé mais le chateau était habité.

 

100 3709 (Large)

 

Un de plus pour la collection d'Alex. Bon, quand nous fera-t-il le reportage des chateaux de la Seine et Marne?

 

100 3707 (Large)

 

Sur le parking, d'autres cyclos faisaient une pause piplettage! Rien à voir avec celles de Cigogne qui signalait sa position à sa belle. Et on allait repartir. Vu l'heure, nous allions rejoindre directement Neufmoutiers.

 

100 3710 (Large)

 

Ah je n'allais pas oublier l'église pour JP37. Et hop, on repartait et là plus d'arrêt jusqu'à nouvel ordre, même aux Lycéens où Cigogne fait toujours une pause technique. L'arbre attendra son prochain passage. D'ailleurs nous n'y passerions pas puisque nous traverserions le village pour tourner un peu plus loin à gauche et rejoindre la route habituelle de Favières.

 

100 3711 (Large)

 

A partir des Lycéens, il restait à Cigogne 20kms à parcourir. Passage à Jossigny et je l'accompagnais jusqu'à Gouvernes comme d'habitude. Les 6kms du retour me permettraient d'arriver au 100kms pour un bon circuit avec 600m de dénivelé. Un bon entrainement pour le 200kms qui m'attendait dimanche matin. Mais là, je changerais de partenaire puisque le circuit se ferait avec VELOTEUR, Cigogne ayant refusé mon invitation. Dommage!

 

Et maintenant repos bien mérité après une bonne douche.

Voir les commentaires

Un circuit en sainteté!!!!!

Publié le par lariegeoise

100 3685 (Large)

 

En ce mardi, j'avais envisagé de me faire une belle sortie mais peut-être pas autant (le kilomètrage!) car je n'aurai pas trop le temps de rouler cette semaine étant pris par d'autres activités et désirant m'économiser un peu en prévision du BRM de 200kms à Longjumeau que j'envisageais de faire avec mon ami VELOTEUR (70ans, cela laisse l'espoir pour certains!) le dimanche qui suit.  Et puis, j'avais décidé de reprendre le rythme, d'une sortie tous les deux jours. Je n'ai pas l'énergie de Cigogne qui sort tous les jours. Je partais un peu à l'aventure comme assez souvent mais ayant toutefois une petite idée derrière la tête. 

 

Donc direction Favières mais en l'évitant à l'entrée car je filais vers Les Lycéens (lieu de pause de mon ami Cigogne qui a son arbre, rien à voir avec l'arbre en boule : expression militaire pour renseigner Jean-Charles) mais là je ne ferai pas de pause. D'ailleurs je m'arrête rarement, à part si le froid me provoque des envies présentes. Le truc des personnes âgées! Et là, j'avais mis la tenue de printemps, soit le court puisque la température affichée sur mon compteur était de 18°. C'était beaucoup plus qu'un printemps annoncé.

 

Le reportage serait sous le signe des églises mais qui n'ont pas la splendeur de celles de la région bordelaise, chère à JP37. C'est même du commun! Et pour Régis, cela lui rappelera des souvenirs car les églises sont toujours des lieux stratégiques. Ah, pour Alex, je commençais par un chateau. Un de plus à sa collection.

 

100 3686 (Large)

 

Je filais ensuite sur Châtres, à ne pas confondre avec Chârtres pour Chocoboul! Liverdy, Coubert, Soignolles, Solers, Courquetaine. Un cyclo me dépassait pour me montrer qu'il était très fort. Bon, je le suivais quelque peu mais sans intérêt car il ne m'avait pas dit bonjour en passant. Parfois il n'y a pas des cyclos sympas et pourtant cela l'aurait été de rouler un peu ensemble. Et là, il est assez comique car il s'arrête au cimetière avant Ozouer le Voulgis. Enfin, à chacun, son plaisir. D'ailleurs à l'entrée d'Ozouer, il me redoublais mais je prenais une autre direction à droite dans le village, la route à gauche est plus qu'en mauvais état.

 

100 3687 (Large)

 

Et toujours ce ciel bleu. On aurait tort de se priver de faire de telle sortie même si on était ralenti par un vent fort quand on l'avait de face. De quoi vous casser les jambes. Mais rien n'arrêtait Lariégeoise! Après mon petit détour dans le village qui était plus que désert, je filais sur Chaumes. Bon, une petite bosse , histoire de se mettre en jambes et j'avouais qu'avec mon carbone retrouvé, la montée était assez souple. Traversée de la départementale qui va sur Melun.

 

100 3688 (Large)

 

A Chaumes, je ne prenais pas la bifurcation poids lourd pour pouvoir prendre le cliché de l'église. Je voulais compléter ma collection seine et marnaise pour JP.  Direction Fontenay Trésigny que je n'aborderai pas car à la sortie du village, je prenais la direction de Rozay. Je me payais le vent de face et je peux vous dire que j'avais parfois du mal à atteindre les 20kms/h, tellement il soufflait. J'apercevais au loin un petit groupe mais je n'arriverai pas à les rattrapper. Et d'ailleurs en avais-je envie? Je passais pas loin du chateau de la Plumasserie mais pas question d'arrêt comme d'habitude.

 

100 3689 (Large)

 

Vilbert, quelques personnes promènaient leur chien. Je faisais attention car les petits chiens sont parfois un peu hargneux! Voyez ce que je veux dire. Direction Rozay mais que je n'atteindrais pas car je filais vers Les Ormeaux. Et toujours ce vent de face et en terrain découvert, je vous laisse imaginer le reste. A Nesles la Gilberte, je laissais le parc aux félins pour les touristes. (Pourvu que je ne me trompe pas dans l'orthographe!)

 

100 3690 (Large)

 

Les Ormeaux, toujours aussi désert à part quelques voitures! Et la route qui assurait quelques bosses dûes à la terre amenée par les agriculteurs. Tiens pour info pour Régis, un peu avant ils avaient fait des forages pour le gaz de chiste. Mais les tests étaient arrêtés.

 

100 3691 (Large)

 

Une grande ligne droite pour arriver à Touquin. Ah, là, je n'allais pas faire un détour pour prendre le meilleur cliché pour l'église. Vous vous contenterez de la mairie, typique tout de même. Je filais vers les Etangs Fleuris, lieu de résidence de mobil-homes d'été et pour les pêcheurs. Un autre cyclo me dépassait mais celui-là me saluait. Je prenais sa roue mais très vite il allait tourner à droite. Dommage car il était assez costaud et m'abritait du vent. Eh, il faut être rusé parfois. A la sortie de cette petite route, je revenais en direction de Touquin mais très vite je filais à droite pour me diriger sur Ste Aubierge. Et c'est là que je m'apercevais que je m'étais planté dans l'intitulé du village dans mon dernier reportage. Enfin Régis avait été là pour me remettre sur le droit chemin. Ah, c'est un lieu saint où des femmes en quête d'un mari venaient prier. A croire que c'était important à cette époque!

 

100 3692 (Large)

 

Je longeais l'Aubetin pour remonter en direction d'Hautefeuille. Ah, une petite bosse intéressante qu'il faudra que je fasse découvrir à mon ami Cigogne. Vendredi, si le coeur lui en dit. Je traversais le petit bois pour revenir sur Lumigny et regagner Marles en Brie. 16H30, c'était la sortie des écoles et il fallait se montrer prudent dans la traversée du village.

 

100 3693 (Large)

 

Je continuais sur des routes tranquilles pour arriver aux Chapelles Bourbon. Quelques coureurs s'ébrouaient à cette heure avancée mais il s'arrêtaient très vite. Et là, j'allais entâmer le chemin du retour à mon domicile. Je passais par Beaumarchais pour rejoindre Neufmoutiers, Les Lycéens car je n'étais pas loin des 100kms parcourus. Favières et hop, Jossigny.

 

Voilà, j'avais parcouru 112kms pour une moyenne avoisinant les 25kms/h malgré le vent mais que pour 355m de dénivelé mais mon but était plutôt la distance. Les bosses seront consacrées à un circuit spécifiques. Mais c'était une belle sortie et je crois que je suis prêt pour le BRM de dimanche. Mais avant je retrouverai bien Cigogne pour une sortie commune.

 

Numériser0003-copie-1

Voir les commentaires

Une semaine bien remplie

Publié le par lariegeoise

100 3658 (Large)

 

Après un séjour assez long en Ariège, j'avais décidé de reprendre les routes de Seine et Marne sérieusement , c'est à dire avec assez de kilomètres parcourus en peu de temps. Eh oui, le ski ne permet pas d'avoir la bonne musculation pour le vélo! Lol! Et en plus, le soleil avait vraiment fait son apparition dans la région contrairement à ce que m'avait annoncé mon ami Cigogne. D'ailleurs, lui, s'ébrouait depuis longtemps sur nos routes communes. Le HT ne permet pas tout, surtout parfaire le bronzage!

 

Le dimanche précédent, j'avais déjà fait une belle sortie mais là, j'avais fait un petit break car je recevais des amis charentais. Donc ce n'est que mercredi que je pouvais faire une première escapade et même l'après midi pour profiter au maximum de l'ensoleillement. C'est ça les avantages des retraités. Pour l'instant, je préférais me faire une sortie en solo. J'attendrai vendredi pour proposer une sortie commune à Cigogne. Pour les photos du paysage, ce ne serait pas mon but puisque c'était des routes parcourues de multiples fois mais je ne manquerai pas de m'arrêter à un chateau pour le plaisir des yeux de mes amis JP et Alex. Eux font dans les chateaux bordelais. Nous n'avons pas les mêmes valeurs!

 

Donc départ vers 13H pour une petite sortie de 75kms. Je restais sur un parcours pas trop accidenté pour me remettre vraiment en jambes. Départ habituel Villeneuve le Comte, La Houssaye , j'en profitais pour reprendre le cliché car j'avoue que ce chateau mérite le détour. Comme quoi on est vite séduit par des résidences "princesses"! Marles en Brie, Ozouer le Voulgis, Courquetaine, Tournan, Favières. Vraiment un circuit basique. Mais c'était une bonne reprise. Lundi, j'avais été déposer mon carbone chez mon vélociste pour l'entretien annuel. Il faut dire qu'il avait bien roulé cet été et surtout en montagne. Je devais le récupérer le soir même. Donc je rêvais déjà de tourner avec, le lendemain. Et c'était pour cela que j'avais envisagé un circuit court.

 

100 3659 (Large)

 

Et après avoir récupéré comme prévu mon carbone, j'allais me faire une joie de lui faire faire ses premiers tours de roue. Je lui remettais mon compteur Polar beaucoup plus précis dans les instructions mais je n'avais pas étudié toutes les possibilités pour la reprise. Pas grâve, je verrai plus tard. Et vers 13H, je partais la fleur au fusil. Mais la cartouche du plaisir allait vite s'éteindre car 100m plus loin, la chaîne cédait sous mes premiers efforts. D'où ma grande déception, vous vous doutez bien. La scoumoune continuait à sévir sur mes plaisirs. Mais comme j'avais décidé de sortir, je rentrais bien vite à mon bercail et je reprenais mon mulet. Je me ferai une petite sortie pour ramener mon vélo chez le vélociste pour remettre tout cela en état.

 

Départ toujours habituel : Villeneuve le Comte, La Houssaye, Crêvecoeur, Mortcerf, Marles en Brie, Fontenay Trésigny, Liverdy. Ah encore un chateau, j'allais encore m'arrêter pour faire le cliché pour le plaisir des yeux de mes lecteurs de mon blog. Ils avaient ressorti les cerfs! Et j'allais filer vers mon domicile pour aller reconduire mon carbone chez le médecin.

 

100 3665 (Large)-copie-1

 

Mais quelle ne fut pas ma surprise sur mon chemin du retour, et plus précisément après Liverdy, j'apercevais au loin, le canari alsacien qui voulait se prendre pour une Cigogne. Le printemps était vraiment annoncé! Je le hélais et nous allions tailler la bavette brièvement car nous avions des projets différents qui allaient nous contraindre à rentrer rapidement. On se donnait RDV le lendemain pour une sortie commune. Le SMS serait notre liaison pour fixer exactement l'heure de départ. Cela dépendrait, s'il avait la compagnie de son lieutenant ou pas.

 

Donc retour rapide à mon domicile après un parcours de 75kms, un peu comme la veille. Et hop, je rechargeais mon carbone dans mon véhicule. La réparation fut rapide car c'était l'attache rapide qui n'avait pas tenu. Je croisais les doigts pour que le lendemain, je puisse le reprendre vraiment en main.

 

100 3660 (Large)

 

Et comme annonçé, le lendemain, j'allais pouvoir rouler avec mon ami Cigogne pour une chevauchée à deux car son lieutenant n'était pas disponible, et surtout avec mon carbone. Donc départ vers 13H pour le retrouver sur la base de loisirs de Vaires comme nous le faisions régulièrement. Lui, avait gardé la tenue hiver/printemps et moi j'avais osé celle d'été. Il fallait dire que le soleil était vraiment de la partie depuis pas mal de jour et la température annoncé était de 16°. Acceptable pour mettre les gambettes à l'air. Et cela me permettrait de commencer mon bronzage! Il me laissait le choix du parcours et je n'allais pas me priver du plaisir comme les journées avaient commencé à bien se rallonger.

 

Direction, Bussy St Martin pour un circuit dont il fera une partie découverte, n'allant pas dans ses coins. J'allais hanter les circuits de VELOTEUR mais je savais que je ne le rencontrerai pas car je savais qu'il roulait le matin.

 

100 3662 (Large)

 

Bussy St Georges, Ferrières en Brie, première petite bosse, histoire de se mettre en jambes, et direction Pontcarré. Je lui annonçais le circuit ce que je désirai faire pour changer un peu de ceux que nous faisions habituellement.

 

100 3663 (Large)

 

La grande ligne droite en direction de Favières bien connue par les cyclos et d'ailleurs nous en rencontrerions pas mal avec ce temps idéal pour rouler, vous vous doutez bien. On allait filer sur Tournan.

 

100 3664 (Large)

 

Gretz, Presles en Brie, une petite bosse et même Cigogne se mettait en danseuse pour se relancer. Nous subissions quelque peu le vent de face. Après le passage au dessus de la ligne TGV, je lui proposais de filer sur Courquetaine pour rejoindre plus facilement Solers et par conséquence Soignolles où là, j'allais lui faire découvrir un nouveau circuit.

 

100 3667 (Large)

Et une autre petite bosse mais je lui promettais qu'en haut, on pourrait faire une pause technique. Je connaissais ses besoins physiques et cela permettrait de faire un break.

 

100 3668 (Large)

 

Cela allait lui permettre de signaler sa position à sa belle qui le suit par internet à chacune de ses sorties. Je lui signalais qu'il y aurait encore une petite bosse avant de rejoindre Cossigny.

 

Cgosms 2014-03-0703-22-27 (Large)

 

Le cliché d'usage pour bien prouver que nous étions ensemble. J'avalais quelques figues sèches en guise de casse croûte et on allait achever notre circuit commun en direction de Chevry Cossigny. Je lui signalais que le domicile de VELOTEUR n'était qu'à une dizaine de kilomètres et qu'au loin, on pouvait voir Evry Grégy.

 

100 3669 (Large)

 

Et c'était reparti. Nous aurions des parties plates jusqu'à Ozoir la Ferrière. Je lui indiquais le kilomètrage à faire car cela l'inquiétait toujours autant pour savoir s'il rentrerait avant la nuit! Lol! Pontcarré et nos chemins allaient être différent puisque lui, allait revenir sur le circuit du départ et moi, je filais sur Jossigny par le bois.

 

Une bonne sortie commune de 92kms pour ma part avec une bonne reprise en main de mon carbone. C'est quand même agréable d'avoir un vélo plus léger. Pour le compteur, il n'était pas tout à fait bien réglé mais j'allais remédier à cela le soir même. Cigogne me signalait qu'il allait faire "Les Boucles de l'Est" le dimanche matin mais il ne connaissait pas exactement la distance. Il passerait très certaienement par mon domicile. On se donnait RDV pour de prochaines sorties communes.

 

100 3670 (Large)

 

Le lendemain, j'allais remettre cela pour une sortie solo mais ce serait le matin, comme je préfére, même si la chaleur ne serait très certainement pas encore au RDV. Je remettais la tenue longue car une petite gelée était encore présente mais pas de cyclo dehors. Eh, c'était la journée de la femme, donc ils devaient être restés au chaud. Vu l'arbre en boule!

 

Départ habituel et j'allais refaire le circuit du dimanche précédent qui me convenait assez bien. Villeneuve le Comte, La Houssaye, Mortcerf, je filais en direction de Faremoutiers que je n'atteindrais pas car je bifurquais un peu avant à droite, vers Hautefeuille. Touquin était aussi tranquille, Les Ormeaux....

 

100 3671 (Large)

 

J'allais filer en direction de Rozay. Remarquez que je m'arrête au feu rouge. Je traversais partiellement la ville pour repartir en direction de Beauvoir.

 

100 3672 (Large)

 

Les champs arboraient déjà leur couleur verte. A croire qu'il n'y avait pas eu d'hiver. Et toujours pas de cyclo. L'étang, c'est bien le nom du lieu dit qui est marié avec Verneuil l'Etang, Guignes et j'allais commencer ma route du retour.

 

100 3673 (Large)

 

Une église pour mon ami JP! Ah, pas le même style que dans le bordelais. Ici c'était plutôt le style donjon. Ozouer le Voulgis.

 

100 3674 (Large)

 

Et un chateau, un, pour mon ami Alex avant de filer vers Presles que je n'atteindrai pas car après le passage à niveau, je filer en direction de Liverdy, Châtres et la grande ligne droite m'attendait et j'allais bientôt rencontrer quelques cyclos.

 

100 3675 (Large)

 

Et comme prévu j'en rencontrais quelques uns à Villeneuve le Comte qui voulaient me montrer leur dextérité sur le bike. Pas fou, je restais dans les roues, à l'abri du vent.

 

104kms pour ce périple matinal, ce qui n'était pas mal. Et cette fois-ci mon compteur fonctionnait correctement. Demain, je ferai un peu de bosses pour changer et me tester en prévision de la montagne qui m'attend dans quelques mois.

 

100 3676 (Large)

 

Dimanche matin, le jour se levait à peine. Il n'était que 7H12. Simplement un peu d'activité à l'orée des bois de quelques êtres en mal d'amour. A chacun son plaisir! Moi ce serait quelques bosses.

 

Direction Villeneuve le Comte et au centre, j'allais me diriger vers Tigeaux, et là, je savais que je trouvais circuit à ma taille! Première montée vers Monthérand. Je grimpais sans trop de difficulté même à un bon rythme. En haut, j'allais plonger sur Guérard, atteignant le 51kms/h. Avant le pont, je filais à gauche vers Rouilly.

 

100 3677 (Large)

 

Et l'enchaînement des bosses allait se poursuivre. De quoi bien se réchauffer. Et toujours pas de cyclo. En haut je replongerai sur Faremoutiers pour me faire la belle bosse à de bons pourcentages. 

 

100 3679 (Large)

 

En haut, je prenais le temps de prendre l'église cossue de Faremoutiers, toujours pour faire plaisir à JP. Je plongeais ensuite sur Pommeuse, lieu qu'il connait bien puisque MJo y a des souvenirs. Mouroux avec passage au dessus du Grand Morin mais pas de pêcheurs. Bizarre pourquoi, je pensais qu'au petit matin, certains iraient se réveiller au bord de l'eau. Montée en direction de St Augustin, au passage, je me faisais arrosé par un agiculteur qui mettait de l'engrais dans son champ. Je me faisais fouetter les jambes une fois de plus. Rien à voir avec la saleuse de la semaine précédente.

 

100 3680 (Large)

 

Avant d'arriver à Mauperthuis, j'apercevais un point de ravitaillement pour cyclos en rando. Mais plus tard, je voyais que celui-ci était prévu pour la rando d'Ozoir. D'ailleurs Cigogne pourra me dire s'il l'a rencontré. Après j'allais plonger vers St Thibierge.

 

100 3681 (Large)

 

Petit cliché au moulin qui avait été remis en état ces derniers temps et qui servait de lieu de réception. Ah le cours d'eau, c'est l'Aubetin, si je ne me trompe pas. Mais Régis, l'ancien Seine et Marnais saura me remettre dans le droit chemin, le cas échéant. J'allais longer le cours d'eau avant de remonter sur St Augustin.

 

100 3682 (Large)

 

Et fou comme je suis, j'allais après le village, plongeait sur Le Poncet pour me refaire la côte qui me ramènerait vers les hauteurs de Faremoutiers. Ensuite j'allais aller en direction de La Celle d'en Haut pour plonger sur celle d'en bas! Ensuite Guérard que je traverserai partiellement pour filer à gauche vers Tigeaux. Et là, j'allais trouver de plus en plus de cyclos. Des randonneurs, quoi mais pas de Cigogne! Il ne devait pas être par là.

 

100 3683 (Large)

 

Morcerf, je remonterai en direction de La Houssaye, Neufmoutiers et j'attaquais le chemin du retour. Là aussi de plus en plus de cyclos, plus ou moins rapides. Je méfiais des groupes qui sont un peu fou et qui veulent faire la course. Chute à éviter. Villeneuve le Comte, Villeneuve St Denis, je suivais un groupe à distance.

 

100 3684 (Large)

 

Et le cliché habituel du moulin de Jossigny pour une dernière bosse que pratique régulièrement mon ami Cigogne. Voilà, j'allais terminer mon périple pour une belle sortie avec du dénivelé. 85kms avec 700m de dénivelé, ce qui n'est pas mal dans la région.

 

Résumé de la semaine : 5 sorties consécutives avec 420kms et de bons circuits et des retrouvailles avec Cigogne après mon périple ariégeois. Mais je compte bien retrouver la région pour faire de belles chevauchées cyclottes avec mon nouveau club.

Voir les commentaires

100kms finissant en galère

Publié le par lariegeoise

100 3656 (Large)

 

En ce dimanche matin,  et après mon retour d'Ariège, j'avais décidé de faire mon premier 100kms pour me remettre dans la course, n'ayant pas roulé depuis trois semaines. Il faut dire que je m'étais mis à un autre sport pour accompagner mes petits loups sur des pistes où ils sont plus heureux. Eh oui, la glisse, ils préférent. Et pourtant j'aurai pu faire du vélo au début de mon séjour tant le temps était super : pas de pluie et des température avoisinnant les 15°, l'après midi. Imaginez! Mais ce sera pour le printemps qui va bien arriver à grands pas.

 

Donc 7H30, je me lançais sur les routes Seine et Marnaises mais je n'allais pas à la rencontre de chateau. Rouler me suffirait pour une reprise. Météo France annonçait un -2° avec un ressenti de -5°. Je m'équipais chaudement contrairement à ce que je faisais en janvier. Pas question d'attrapper à nouveau froid. J'avais le souffle un peu court mais cela allait bien s'améliorer au fil des kilomètres. Imaginez que je ne croisais pas d'autres cyclos. D'ailleurs je croiserai des groupes pas avant neuf heures.

 

Départ pour Villeneuve le Comte comme assez souvent, Neufmoutiers, La Houssaye. Et là, je me faisais arroser copieusement par une saleuse qui a dû trouver cela drôle. Entre parenthèses j'allais me montrer assez prudent à certains passages, de peur de glisser. Je tenais à rester sur mes deux roues.

 

Mortcerf, j'allais un peu plus loin, tourner à droite pour rejoindre Hautefeuille, Touquin, et là effectivement je croisais des groupes qui étaient aussi habillés chaudement et qui roulaient à un rythme de sénateur. Eh oui VELOTEUR j'avais envisagé de me faire une sortie Roulotage, histoire de me remettre dans le bain sans forcer.

 

100 3657 (Large)

 

Avant d'arriver en haut de la bosse de Rozay, je m'arrêtais pour prendre en photo, le plan d'eau, haut lieu de pêcheurs mais là ils étaient absents. Ils avaient dû préférer rester sous la couette! Je traversais partiellement Rozay pour aller  sur Beauvoir que j'éviterai pour rejoindre Guignes. Ozouer le Voulgis où un petit marché avait attiré quelques clients, Courquetaine et au passage à niveau, je remontais sur Châtres. Et là, je commençais à ressentir un souci avec ma roue arrière. En haut de la bosse, je constatais que mon pneu se dégonflait. Je décidais de réparer, chose que je n'aime pas trop. Et là, la galère allait commencer car je n'arrivais pas à regonfler convenablement , la valve étant trop petite. Je décidais de changer de chambre, et là , cette dernière ne gardait pas l'air. Donc réparation compromise! Je décidais d'appeler mon épouse qui n'était pas en mesure de venir à ma rencontre immédiatement. Donc je réessayais la réparation et là, victoire, cela tenait mais en fermant la valve, elle se cassait. J'étais donc maudit. Ni une, ni deux, le pneu étant gonflé, je remontais sur mon engin en priant les dieux que je puisse arriver à bon port. Je me faisais dépasser par certains groupes mais je n'essayais pas spécialement de les suivre car j'étais encore en reprise. Donc pas la peine de me tuer mais je maintenais un bon rythme, surveillant les kilomètres franchis.

 

12H, j'étais presqu'arrivé. Quel bonheur! La vraie réparation, je la ferai plus tard , me consacrant plus à prendre une bonne douche chaude. J'avais assez eu d'émotions.

 

Résultat, j'avais franchi mes premiers 100kms de mars en prévision d'un éventuel 200kms pour garder mon rythme de DODECAUDAX. La fin de la semaine suivante devrait être plus agréable et je pourrai peut-être rouler plus facilement. J'avoue que j'étais rentré avec de grosses cuisses. Il fallait donc que je me refasse une santé. A suivre......;;;;;

Voir les commentaires