Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bilan Mars 2012

Publié le par lariegeoise

114 0260 (2) (Large)

 

   

Quelquefois des chiffres sont plus parlants!  Mais pour des problèmes techniques , vous ne pourrez voir mon tableau récapitulatif qu'en fin d'article. Là j'ai largement besoin d'aide d'informaticien!

 

 En un mois j'ai largement dépassé le nombre de kilomètres parcourus en deux mois et je pense être bien parti pour réaliser mon objectif qui est d'avoir au moins 5000kms dans les jambes avant la cyclosportive L'Ariègeoise qui est prévue pour fin juin.

 

 Il faut dire que le temps a été plus que clément en ce mois de mars, me permettant de faire même de belles sorties avec mon ami Cigogne et ses mousquetaires et sans oublier une randonnée à laquelle j'étais assez réfractaire, n'aimant pas trop m'arrêter lors de mes circuits, considérant qu'il est souvent difficile de repartir après. Mais parfois, Dame nature t'y oblige!

 

 

J'ai prévu d'aligner maintenant  des sorties de 100kms chaque fois pour garder la distance. Pour le dénivelé, je m'adapte car dans la Seine et Marne, les bosses sont assez limitées mais on fait ce que l'on peut. Et je me rattrapperai dès que je serai dans l'Ariège. Départ prévu fin Mai.

 

Je suis retourné sur des circuits que je n'avais pas fait depuis longtemps, négligeant les routes au nord de Lagny s/marne. Mon ami Cigogne m'a fait changé d'avis, découvrant la bosse d'Esbly. On s'y casse assez facilement les dents. On t'attend l'Amiral!

 

J'ai utilisé au maximum mon petit appareil photo, cadeau du Père Noël! Et ainsi j'ai pu prendre mes compagnons de route quand ils sont libres et adaptés à mes heures ,  car je suis plus généralement en solo.

 

Par contre, j'ai dû modifier mon temps de sortie pendant quelque temps, suite au changement d'horaire mais bientôt je recommencerai mes belles chevauchées dès 6H30 comme par le passé, n'aimant pas les grosses chaleurs de l'après-midi, surtout en montagne.

 

Et ce vent, doit-on en parler? Nous ralentissant car souvent il tourne! Donc on s'adapte.

 

Et dans ce bilan, je vous offre quelques clichés de ces belles demeures de la Seine et Marne.

 

114 0261 (2) (Large)

 

114 0262 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chateau de Plumasserie qui se trouve situé au sud de Fontenay Trésigny et où vous pouvez utiliser les lieux pour faire des festivités.

 

114 0263 (2) (Large)

 

 

Village de Soignolles, au sud de Coubert. Le calme y est présent et c'est le départ de la côte qui nous emmène à Solers. Cela vaut le détour.

 

 

  114 0264 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

Chateau de Rozay où les propriétaires ont trouvé la bonne idée de mettre des vaches en métal devant la batisse pour faire plus champêtre.

 

114 0265 (Large)

 

 

 

 

 

Chateau de Dagny où la belle au bois dormant devait dormir car tout était clos.

 

114 0266 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

Moulin à vent de Gastins qui est l'un des derniers moulins de ce type en Seine et Marne. CDV a eu peur que les pâles se prennent dans les ailes. Qu'elle se rassure, tout va bien.

 

114 0267 (Large)

 

 

 

 

 

 

Magnifique demeure qui sert de lieu de fête pour rentabiliser cet endroit. Champ Gueffier juste avant La Chapelle Iger.

 

114 0268 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

Belle Halle du 13ème siècle de la Chapelle Iger.

 

Elle n'ait pas belle ma Seine et Marne. Vous pouvez y venir quand vous voulez. On fera vos guides touristiques sans problème!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2012 Jan Fév Mars Total
Nb scores 7 3 19 29
kms faits 641.16 249.57 1729.52 2620.25
dst moy 91.59 83.19 91.03 90.35
vit moy 26.98 25.61 25.21 25.68
temps pas 23H47' 09H45' 68H33' 102H04'
tps moyen 23H47' 09H45' 68H33' 03H31
dénivelé + 2260 1005 6720 9985

Voir les commentaires

Encore une belle semaine!

Publié le par lariegeoise

 

velo-032012-031--Large---2-

Pour sûr que c'est une bonne semaine pour cyclo retraité et elle n'est pas finie.

 

Dimanche, ouverture de la pêche pour certains par un temps gris et ils nous avaient promis de la pluie. Mais que cela ne tienne, la pluie n'arrête pas l'ariégeois qui demeure en moi et qui veut sortir. Et d'ailleurs la suite m'aura donné raison puisque je n'ai rencontré aucune goutte d'eau mais simplement des cyclos qui voulaient prendre l'air. Bon là, il n'était pas encore question de mettre ses cuisses à l'air.

Donc départ comme d'hab vers 7H, pour un circuit qui en comptera 102kms. Il faut avouer que j'ai attrappé le rythme des 100kms minimum à chaque sortie, bonne préparation en vue de la cyclosportive de fin juin, L'Ariégeoise.

Direction Villeneuve St Denis, Châtres, Liverdy, Courquetaine, Ozouer, Chaumes, Rozay, Touquin et petit détour vers le plan d'eau des Etangs Fleuris où pas mal d'étrangers viennent faire une halte en cours d'année. Petit regard sur le compteur et je me décidais de finir par les bosses de Farmoutiers : Passage vers le bas de Mauperthuis pour remonter sur la départementale en vue de Farmoutiers, La Celle d'en Bas, Guérard, Monthérand, Tigeaux, Villeneuve Le Comte. Là , je me disais qu'il fallait que j'arrondisse le chiffre de mon kilomètrage et je revenais vers Les Lycéens pour finir en beauté avec un cyclosportif de Gagny. Ils me poursuivent ceux-là! Entre temps, je rencontrais les mousquetaires de Cigogne qui avaient perdu leur capitaine qui était resté au lit. Il faut dire que lors de la semaine, il avait roulé tous les jours. Alors un repos du guerrier n'est jamais de trop. Notre ami Jean-Claude me contait ses malheurs : trois crevaisons depuis le matin. Il rentrait écoeuré avec son équipe. Et moi je finissais en beauté, atteignant une bonne moyenne.

 

Bonne sortie dominicale  de 103kms mais je n'avais pas rencontré de pêcheurs.  Et toujours pas de pluie!

 

 

1140224large

Lundi repos. Eh oui, je préfére rouler que tous les deux jours sauf exception car parfois, il faut faire reposer l'homme pour qu'il soit plus performant après.

 

Mardi, premier jour du printemps, mais la petite gelée nocturne avait fait son apparition et le compteur m'annonçait -2°. Mais là encore, je m'étais couvert normalement mais pas style hiver. De ce côté-là, j'essaye d'être résistant.

 

Départ vers Villeneuve Le Comte comme souvent, Châtres, Liverdy, et là je pousse jusqu'à Solers, histoire de me faire une petite bosse en plus, Courquetaine, Ozouer, Chaumes avec un contournement par Forest, Rozay, Touquin, Les Etangs Fleuris, le côté buccolique de Brie (je ne sais pas si Cigogne connait?), Hautefeuille, Mortcerf, Crêvecoeur, La Houssaye, Neufmoutiers,  Les Lycéens (mais là je décidais de prendre la route de gauche pour rentrer dans Favières car les forestiers avaient dimanche déversé de la terre sur la route qui était devenue glissante) et retour sur Jossigny.

 

Bonne sortie encore de 118kms.

 

114 0228 (2) (Large)

 

114 0229 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

114 0230 (2) (Large)

 

 

 

Mercredi AM, les choses sérieuses allaient commencer car j'allais retrouver mon ami Cigogne avec sa garde rapprochée Jean-Claude et Roland. Mais surprise un quatrième s'était mêlé aux autres et deviendrait en définitive le capitaine de route : André. Après quelques questions sur le type de circuit que nous allions faire,  André nous décidait à partir vers quelques bosses et on ne serait pas déçu!

 

114 0231 (2) (Large)

 

 

 

 

 

J'avais retrouvé la bande à l'entrée du plan d'eau de Vaires S/Marne qui est splendide et où on peut faire diverses activités et entre autre de la planche à voile. Avec ce petit vent qui allait nous poursuivre tout le long du trajet, c'était idéal pour les navigateurs. Pour nous, moins, car souvent nous devions nous mettre en épis pour s'en protéger.

 

114 0232 (3) (Large)

 

 

 

 

 

Flanqué de son lieutenant habituel, Cigogne déroulait tranquille mais il allait bien vite jouer de la moulinette comme il le dit si bien. Donc nous rejoignions Lagny S/Marne après un petit passage par Gouvernes et la première bosse de St Thibault, histoire de se mettre en jambes.

 

114 0233 (2) (Large)

 

 

 

 

 

Nous rentrions dans Lagny et on allait rejoindre les bords de Marne comme en direction de Meaux pour mieux situer l'orientation géographique. André se régalait à l'avance car nous allions tous être assez surpris, surtout pour le début de la bosse promise. Montévrain et cette belle côte de Chessy, municipalité qui jouste le parc de Disneyland.

 

114 0236 (2) (Large)

 

 

Narration de la bosse après renseignement donné par le professeur Cigogne : passage de 30 à 105m en 760m soit une pente de 9,21%. Les cinquante premiers mètres ont un pourcentage moyen de 18%. Qu'en dîtes-vous? Note "L'amiral" pour ton prochain brevet de Seine et Marne. C'est à marquer d'une pierre blanche.

 

114 0238 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout juste le temps de se remettre et on se dirige vers Chalifert, Coupvray,   Esbly, Lesches. Ce qui veut dire qu'on monte et on descend sans arrêt. Une sacrée mise en jambes! Mais là on ne subissait pas encore la fureur du vent. Mais pas le temps vraiment d'admirer le paysage.

 

114 0239 (2) (Large)

 

114 0240 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André ne musarde pas et Roland suit sans complexe. Par contre, avec la chaleur qu'il fait, je me posais la question comment il pouvait être toujours en tenue longue. Le printemps était pourtant là et au compteur j'avais enregistré 27°.

 

114 0241 (2) (Large)

 

Nous traversions ce charmant petit village de Tribaldou, lieu bien connu des pêcheurs et pas loin du Canal de l'Ourcq que nous retrouverions plus tard. Et là nous allions entâmer les grandes lignes droites avec un vent fort de trois quart face. Presque le vent dont Cathare me parle depuis un certain temps.

 

114 0244 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien vite nous traversions la N3 qui allait vers Meaux dont nous n'étions pas loin. Mais là, il valait mieux être prudent et traverser en deux temps. Nous allions entâmer le chemin de retour par Villeroy, Charny pour arriver à Fresnes. Et là le vent était passé de dos, donc nous pouvions passer le grand plateau avec grand plaisir jusqu'au prochain arrêt.

 

114 0246 (2) (Large)

 

 

img0000 4899 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eh oui, 16H, l'heure du goûter , bien connu des cyclotouristes de Gagny! Allez, il faut bien que je les charrie! Bon, là, ce n'était pas la prison puisque nous allions repartir en direction d'Annet que nous traversions sans même voir les anciens du club. Quel manque de respect.   Des petits jeunes de plus de 80ans.Mais nous les retrouvions vers les hauts de Montjay La Tour. Une belle montée sur Carnetin.

 

114 0248 (2) (Large)

 

Et nous pouvions admirer la base de loisir de Jablines où mes compagnons ont crû reconnaître le bateau d'un de leurs potes. Mais nous n'étions pas rentrés et déjà Cigogne avait quelques soucis avec son cale pied. Pourvu qu'il tienne! Réfractaire aux pédales automatiques, il subit la loi des problèmes cyclistes.

 

Bon, je ne vous l'ai pas indiqué mais on a fait entre temps quelques bosses. N'étions-nous pas venu pour cela!

 

Villevaudé, Le Pin franchis, André et moi nous nous retournions et là plus personne derrière. Nos compagnons nous avaient lâchés depuis un moment suite aux problèmes que venait de subir Cigogne. Après un appel téléphonique, nous décidions de poursuivre notre chemin, chancun de son côté, Cigogne regagnant Gagny par Pomponne et nous , nous poursuivions notre chemin. Deux belles bosses étaient encore prévues au programme. Mais voyant l'heure passer, je quittais André vers Coubron pour reprendre la direction Chelles, Brou Sur Chantereine, Lagny et enfin mon terminus Jossigny. Et pour les bosses, Cigogne m'a promis de me les faire découvrir. J'y compte bien!

 

Numériser0031 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Elles ne sont pas belles ces bosses. Je me suis promis d'essayer de refaire ce parcours en solo pour parfaire une bonne préparation avant la montagne.

 

106kms tout de même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Sortie collective 21-03-2012[1] (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

114 0249 (2) (Large)

 

Après cette belle sortie, il valait mieux que je fasse une sortie tranquille le lendemain matin et sans trop de bosses. Un décrassage quoi! Ce qui fut chose faite.

 

Donc départ au petit matin par un circuit habituel : Favières, Tournan, Gretz, Courquetaine où je me suis aperçu qu'ils avaient changé le gardien de la belle demeure classée (voir cliché joint!) Ozouer, Chaumes contournement par Forest et les ruines du chateau hanté, Vilbert, Ormeaux, Touquin, Les étangs fleuris, retour sur Touquin, Hautefeuille, Mortcerf, Crêvecoeur, La Houssaye, Favières en passant près des Lycéens mais moi, je ne fais pas de halte! Et me revoilà à Jossigny.

 

Beau parcours encore puisqu'il faisait 102kms.

 

Je ne sais pas si mes amis de Gagny accepteront de le faire comme ils ont 20kms de plus pour venir jusqu'à Jossigny. Dommage car il est sympa et tranquille mais on peut faire des réajustements!

 

114 0250 (Large)

 

Vendredi pose, suite à diverses occupations qui n'ont rien à voir avec le vélo.

 

Et Samedi 24/3 avant le changement d'heure, je m'offrais ce beau parcours au petit matin. Départ 6H38 et là je ne rencontrais pas de cyclo. Bizarre.

 

Le soleil se lèvait déjà et une brume subsitait. Pas trop de vent mais c'est souvent l'avantage quand on part tôt. Et c'est bien pour cela que je préfére mes circuits matinaux.

 

Villeneuve St Denis, Villeneuve Le Comte, Tigeaux, Monthérand, Guérard, La Celle d'en Haut, Pommeuse où je faisais déjà quelques bosses mais sans pression.

 

114 0253 (Large)

 

Et je me retrouvais sur les hauteurs de Farmoutiers. Plongeon vers l'autre côté de Pommeuse, Mouroux et je remontais sur St Augustin.

 

J'aime bien aussi cette heure car il n'y a pratiquement pas de voitures.

 

 

114 0254 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

Petite chapelle de St Augustin. Le village à proprement parlé que je traversais pour arriver sur Mauperthuis, Saints.

 

114 0255 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

Une petite halte avant Amilis pour prendre le cliché de cette magnifique demeure cachée et en plus faire une petite vidange. Eh, oui, le froid du matin en général me déclenche des besoins vitaux pour mieux apprécier la route.

 

Et je repartais pour Dagny où j'allais dérouler un peu sur de grandes lignes droites qu'il vaut mieux éviter quand on est en solo et avec du vent.

 

 

 

114 0256 (Large)

 

 

 

 

Traversée tranquille de Jouy Le Chatel qui était très calme. Certains automobilistes venaient juste chercher les croissants du petit déjeuner.

 

114 0257 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je passais PECY SUR MARNE en longeant sa carrière et son puits de pétrole! Et oui, en Seine et Marne, il y en a !

 

114 0258 (Large)

 

Gastins où il y a un magnifique moulin à vent du 13ème siècle et j'allais en direction de Mormant que je n'atteindrai pas car au niveau d'Yvernailles, je filais sur AUBEPIERRE pour prendre la direction de Chaumes.

 

Le retour et la fin de parcours s'annonçaient.

 

114 0259 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaumes et je tournais à gauche en haut de la côte pour rejoindre Châtres, Les Lycéens toujours sans pose et espérant trouver quelques cyclos qui seront peu nombreux en cette matinée, Favières et final à Jossigny pour aller prendre une bonne douche.

 

Ca y est, je commence à bien tourner et j'arrive presqu'à mon poids souhaité de 73kgs pour 1m75.

 

Et là, j'aurai tourné pendant 113kms.

 

Belle semaine pour ma part, puisque je serai sorti 5 fois sur 7 jours pour un kilomètrage global de 530kms. Mais pas aussi bien que Cigogne. Que voulez-vous c'est un cyclotouriste professionnel!

 

Attention, demain , ce sera différent puisque l'on perd une heure de sommeil.

Voir les commentaires

Les Boucles de Farmoutiers

Publié le par lariegeoise

114 0219 (2) (Large)

 

Par un beau vendredi après-midi d'hiver ou presque, j'avais décidé comme je l'avais annoncé dernièrement, d'emmener mes compagnons de route de Gagny, Cigogne et son garde du corps Jean-Claude, dans mes bosses de Farmoutiers que je franchis régulièrement dès que le printemps s'annonce.

 

La chaleur était au rendez-vous puisque mon compteur affichait 27°. Pas mal en hiver mais il n'y a plus de saison.

 

Nous avions bien sûr sorti les cuissards courts pour commencer à faire bronzer nos gambettes mais il va falloir que l'on songe à se raser ses jambes pour avoir l'air plus pro quoique certains vont me dire que nous ne sommes que des cyclostouristes.

 

Bon, nous n'allions pas faire tout le circuit promis car ces Messieurs avaient déjà 40kms de plus à faire que moi en partant de Jossigny. Et puis on m'avait demandé de ne pas trop charger la mule! Forcément certains ont roulé toute la semaine.

 

114 0220 (2) (Large)

Donc j'allais m'éxécuter et réduire le circuit aux bosses au plus fort pourcentage en ciblant pour un parcours de 100kms en partant de Gagny. Ce qui n'était pas si mal.

 

Ayant comme d'hab, des fourmis dans les jambes avant de faire un bon circuit, j'allais à leur rencontre jusqu'à trois kilomètres de leur point de départ et en faisant un petit détour par la bosse des hauts de Lagny, histoire de m'échauffer un peu. Je ne voulais pas être ridicule auprès de ces Messieurs. Donc à 13H30, je les attendais en bord de Marne.

 

Et là, c'était parti. Retour vers Jossigny, en longeant la Marne mais subissant ces gendarmes couchés, pas terrible pour le bike, le plan d'eau de Vaires, Guermantes (il valait mieux en garder sous la pédale car Cigogne avait envie de faire la bosse de Torcy) Jossigny, villeneuve St Denis, Villeneuve Le Comte. Et là on allait attaquer les choses sérieuses en montant vers Monthérand.

 

114 0222 (2) (Large)

 

 

Pas mal de cyclos étaient de sortie avec cette température idéale. Ce serait dommage de rester enfermé. Plongeon vers Guérard et là Cigogne reste fidèle à sa légende et reste planté sur ses freins. Pour ma part, j'allais atteindre la vitesse maximale de 54,9km/h en descente sur l'une des portions de route. Mais cela est dû à mon habitude de descendre les cols de l'Ariège.

 

A l'entrée de Guérard et avant le Grand Morin, nous filions à gauche pour rejoindre La Celle d'en Haut. Et replongeon vers une partie de Pommeuse pour remonter sur Farmoutiers. Là, nous allions juqu'en haut pour revenir sur l'église de Farmoutiers et replonger sur l'autre côté de Pommeuse que nous traversions en passant sur le Grand Morin. Mais cela manque d'eau. On risque de le payer tout cela , un jour.

 

114 0221 (2) (Large)

 

Là, à cette heure-ci, il y a tout de même un peu moins de voiture. A l'entrée de Mouroux, nous tournions à droite, au premier feu pour rejoindre la gare. Donc après droite, droite pour aller sur St Augustin que nous ne ferions qu'aborder car nous plongions sur Le Poncet où la première côte sérieuse se présentait. Bon à priori, ce n'était pas une découverte pour mes compagnons mais une belle partie de manivelle.

 

Nous traversions Farmoutiers pour replonger sur sa gare et déjà mes cyclotouristes réclamaient une pose "prostate" et goûter, donc un endroit tranquille pour une pose salutaire. Eh oui, nous avions atteint l'heure de 16H et il y a des moments de la journée qu'il ne faut pas rater.

 

Donc en bas de la côte, nous tournions à gauche pour revenir sur La Celle d'en Bas et trouver un endroit bucolique pour mes compagnons en longeant le Petit Morin. Ils ne m'ont pas réclamés un endroit pour ceuillir des fleurs!

 

20120316 160717[1] (2) (Large)

 

 

 

 

Enfin ils allaient pouvoir communiquer avec le monde, fidèles à leurs habitudes. Moi, de ce côté-là, j'évite mais ce n'est qu'une question d'habitude.

 

Donc vidange, ingurgission  de quelques barres et nous allions repartir. Mais cela râlait toujours, ayant peur de faire trop de kilomètres. L'obsession des 40kms de plus par rapport à moi les stressait. Que cela ne tienne , on me suit. Qui c'est le capitaine de route!

 

20120316 160712[1] (2)

 

 

Arrivés au centre de La  Celle d'en Bas, on est stoppé par un défilé d'enfants.

 Alors vélo sur le dos on contourne l'obstacle et on reprenait notre périple pour replonger sur Guérard. Après le passage du Grand Morin, nous filions à gauche pour revenir sur Monthérand mais un côté que l'on visite moins souvent. Mes collègues pestaient car il est vrai que la route était en piteuse état. Cigogne faisait connaissance de ce passage mais n'appréciait pas. Le pourcentage atteignait les 15% sur un petit kilomètre.

 

Plongeon sur Dammartin mais nous étions arrêtés par JC qui avait une communication urgente qui d'ailleurs il poursuivra en montant la côteTigeaux (trop fort!) que nous regagnions rapidement. Encore une belle montée sur 1,5kms environ. Et nous retrouvions notre route du retour. Villeneuve Le Comte, Villeneuve St Denis, Jossigny par le moulin, cher à Cigogne. J'accompagnais mes compagnons de retour jusqu'aux hauteurs de Guermantes et retour pour moi à Jossigny, alors qu'eux filaient sur Gagny. Il ne leur restait que 15kms avec pour ainsi dire que du plat.

 

Sortie collective 16-03-2012, Altitude (2) (Large)

 

Petit aperçu de notre circuit pour ma part avec une bosse en plus, 102kms, 24,4kms/h de moyenne et 785m de dénivelé.

 

C'était une belle sortie et nous nous promettions de renouveler ce type de rando si le temps le permettrait mais ce qui n'est pas gagné car la pluie semble être annoncée. Mais à la retraite tous les trois, on trouvera bien un jour.

 

Mais que cela fait du bien de rouler par ce beau soleil et sans trop de vent. Au fait, on n'a pas attrappé de coup de soleil!

Voir les commentaires

LES BOUCLES DE L'EST 2012

Publié le par lariegeoise

114 0169 (2) (Large)

 

Par un beau dimanche du mois de mars, j'avais décidé de retrouver Cigogne avec ses gardes du corps Bernard et Roland pour faire cette belle randonnée. Lui, ayant dit que les mousquetaires étaient trois, je pouvais faire partie du lot.

 

Bon, je venais juste de reprendre le bike après quatre semaines de stand-by suite à des entretiens véhicules et sport d'hiver à Ax les Trois Domaines. Vous savez la station de l'Ariège. Eh, il n'y a que là que je pouvais prendre l'air.

 

P3110025[1] (2) (Large)

 

 

 

 

 

Donc démarrage en voiture de chez moi vers 6H15', car je ne roule pas de nuit en deux roues et  je suis chez mon ami pour un montage en régle de Madone. Hum, j'ai quand même réussi à monter ma roue avant dans le mauvais sens. Résultat , trois kilomètres plus loin, je devais faire la modification, mon compteur ne bougeant pas. Que ma pulsation, ce ne me serait pas très utile.

 

Nous regagnons le siège de la Fédération du Perreux au bout de 7kms pour retrouver ses compagnons. Déjà on me faisait un commentaire sur mon kilomètrage. Il parraitrait que le calibrage de ma roue n'était pas bon. Rectification qui a été faite après consultation de Lolo 90 de VT, to day. C'était plus sérieux.

 

114 0170 (2) (Large)

 

Après avoir fait les inscriptions d'usage, nous allions démarrer sur le circuit de 120kms. Plus tard, je me rendrais compte que cela faisait bien longtemps que je n'avais pas fait une telle distance.

 

Le deuxième mousquetaire du capitaine de route  avait changé un peu de profil. A croire qu'il avait fait de la gonflette. Mais c'était un bon rouleur. De quoi trouver quelqu'un d'armé pour se mettre à l'abri. Filou, le retraité!

 

Déjà Cigogne calibrait le parcours sur son garmin. Un pro, je vous dis!

 

114 0177 (2) (Large)

 

 

Et c'était parti avec une grosse partie à travers ville.  Un truc que je n'aime pas du tout mais un dimanche matin à 7H15' les automobilistes dorment encore.

 

Villiers s/Marne, Noisy Le Grand, Malnoue et on va attaquer les petites agglomérations. Et pan, un mousquetaire qui crêve.

 

114 0178 (2) (Large) 

 

 

 

 

 

 

  20120311 082746[1] (2)-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

Et de l'arrière, bien sûr! Et dire qu'il avait changé de vélo le matin même! Mais ils sont très forts dans le club de Gagny! OZOIR LA FERRIERE, CHEVRY COSSIGNY et voilà qu'on se retrouve à Brie Comte Robert. On s'était planté de parcours et on venait de faire 5kms environ en trop. On était tellement dans l'allure qu'on oubliait de regarder les traces au sol. Que cela tienne, on arrivait à trouver leur route, sans plan bien sûr!

 

114 0179 (2) (Large)

 

GRESY SUISNES était récupéré et on se retrouvait sur la bonne route, pour traverser CORDON et arriver à notre point de ravitaillement où il y avait pas mal de monde et surtout le club du PERREUX. Et on était qu'à 35kms du point de départ mais l'horizon allait s'éclaicir ou presque.

 

114 0180 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De grandes lignes droites nous attendaient mais plus de bosses. On était dans la région du plat pays de Melun.

 

114 0182 (2) (Large)

 

 

 

 

 

LIMOGES....Eh, on avait bien roulé. C'est tout de même à 400kms. Non c'était que Limoges Fourches. J'avais du rêver! On abordait la route de Vaux Le Vicomte qu'on ne verra pas , restant toujours dans ce temps de brume et un petit vent frais. Là c'est mieux de rouler en groupe.

 

114 0183 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

SNECMA, l'avion nous attendait déjà mais Certains avaient adopté le train Diesel. Et pourtant on était souvent à 30kms/h. La moyenne finale s'en ressentira.

 

114 0184 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

AUBIGNY, St Germain sur Laxis. Là, on ne grille pas le feu car la route tranversale est une route à grande ciculation. On a le tempsde faire quelques portraits.

 

114 0185 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cigogne, flanqué de son lieutenant qui sera nous rappeler d'attendre son capitaine. C'est ça l'esprit d'équipe.

 

P3110028 (Large)

 

 

 

 

 

P3110037 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En pareil cas, je ne peux que lever le pied. C'est vrai que j'avais encore du jus , n'étant qu'à un peu moins de la moitié du parcours. Un cinquième compagnon s'était glissé à notre groupe, ne connaissant pas la région et trouvant notre groupe sympa.

 

114 0186 (2) (Large)

 

 

Et on arrive à ce village splendide et très touristique de Blandy Les Tours où le chateau féodal a été restauré. Dès le printemps, ils organisent des manifestations féodales, très prisées. Là, on pourrait presque se croire à l'orée de Carcassonne.

 

114 0187 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

Et là, on ne peut que s'arrêter pour faire la photo de groupe.

 

20120311 100640 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cigogne et sa belle monture qui n'a que le mom de Carbone tellement que je le trouve lourd. Pas Cigogne, le vélo!!!!!

 

114 0188 (2) (Large)

 

Et on attaque le chemin de retour avec toujours ses grandes lignes droites. On passe plusieurs fois au dessus de la ligne TGV et l'A5. Fouju,, Criseny, Champdeuil, Soignolles. Et on va arriver sur les routes que nous fréquentons régulièrement. Là on retrouve des groupes qui n'ont rien à voir avec la randonnée. Courquetaine, Villepatour, Tournan, Favières et enfin le point de ravitaillement de Jossigny. Plus d'un râlent de voir ce point si loin. Les jambes commencent à être lourdes et notre "diesel" nous montre la route!

 

 

 114 0189 (2) (Large)

 

 

 

 

20120311 114813 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20120311 114822 (Large)

 

On boit un coup, je passe un coup de fil à ma femme dont mon domicile n'est qu'à 500m. Je serai bien rentré directement mais mon véhicule est resté chez Cigogne.

 

114 0190 (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On décide de modifier le parcours pour rentrer sur Le Perreux et on longe le plan d'eau de Vaires après un passage à Guermantes et St Thibault. Route habituelle du club de Gagny. Un peu plus loin, je lâche le groupe pour retrouver mon véhicule.

 

 

 

20120311 125652 (Large)

 

 

Je retrouve mon véhicule chez Cigogne pendant que ces Messieurs se boivent un coup à la santé de cette randonnée.

 

C'était une belle sortie de 134kms avec une moyenne pas loin de 27KM/H avec un peu de vent, de la brume, un groupe sympa mis à part que 405m de dénivelé.

 

On y reviendra.

Voir les commentaires

Repérage bosses pour les costauds de vendredi!

Publié le par lariegeoise

114 0193 (Large) (2)

 

Eh oui, notre sortie de dimanche nous avait privé un peu de dénivelé. On n'avait affiché que 405m. Peu, n'est-ce-pas? Donc il était convenu que j'essaye de trouver un terrain où la pente serait intéressante et permettre à certains costauds de se préparer pour la Montagne Reimoise!

 

Donc je partais par un temps assez couvert essayer de trouver des bosses à profusion mais je les connaissais déjà et la surprise n'était pas de taille pour moi.

 

Départ normal de Jossigny vers 7H15' pour essayer de voir un peu plus le jour car la brume était là ce matin suite à la grosse chaleur de la veille.

 

114 0194 (Large) (2)

 

 

Le thermométre n'affichait que 6°. Mais même pas peur comme disent certains. Il suffit de se couvrir un peu mais pas trop car on serait vite réchauffé par la pente qui m'attendait.

 

De la voiture dans l'autre sens, il y en avait et il valait mieux se montrer prudent car ces conducteurs sont pressés de retrouver leur travail. M'en fous, je suis en retraite.

 

Direction Villeneuve St Denis/Villeneuve Le Comte/Tigeaux et j'allais me hisser jusqu'à Monthérand. Même là aussi, il y a de la voiture! Le dimanche c'est plus calme! Mais il y en a mais pas à cette heure-ci! Lol!

 

Descente sur Guérard et je filais à gauche à l'entrée en laissant devant moi le Grand Morin. Mais je repasserai par là.

 

114 0196 (Large) (2)

 

  Direction Rouilly Le Bas avant d'arriver au dessus de Pommeuse. La forêt ne s'était pas encore paré de son feuillage et je sentais le petit vent de face freinant un peu mon avancé.

 

Je plongeais en direction de Farmoutiers en passant au dessus du Grand Morin. Montée assez pentue pour rejoindre le centre ville.

 

114 0197 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

Je passais par dessus la voie ferrée mais la pente s'élèvait encore. Et je laissais la route qui m'emmènait directement à Pommeuse.

 

114 0200 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

Belle descente, laissant sur la droite le magnifique viaduc que j'ai montré de multiples fois. Direction Mouroux et dès le premier feu rouge, je filais à droite pour rejoindre la gare de Mouroux.

 

114 0201 (Large) (2)

 

Un magnifique col vert s'envolait juste à mon passage. Il faut dire que le petit morin est juste à côté. Et là pas de pêcheurs.

 

114 0202 (Large) (2)

 

Au passage à niveau, je filais à droite, droite pour rejoindre St Augustin.

 

114 0203 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et cela montait toujours. Par contre le soleil n'arrivait pas encore à percer et là pas encore de cyclos sur la route.

 

A l'entrée de St Augustin, je filais à droite pour rejoindre Pommeuse par le petit village de Le Bisset. Presqu'un retour arrière!

 

114 0204 (Large) (2)

 

 

Que ne ferait-on pas pour se faire du dénivelé. Il n'y a pas que dans la région de Crécy La Chapelle et Voulangis!

 

114 0205 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans Pommeuse, je filais à gauche pour remonter sur Farmoutiers mais en haut, j'allais en direction du passage à niveau pour me refaire une montée.

 

114 0206 (Large) (2)

 

Là le cliché de l'église, je n'allais pas le rater comme au premier passage. Des jardiniers nettoyaient les pare-terres et je faisais du gym kana entre les plots....sans tomber. Cela me rappelais le ski!

 

114 0207 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant l'entrée, je filais à droite pour remonter la côte du Poncet que certains ne connaissent pas. Vendredi ils seront gâtés! Un bon kilomètre à 13%. Il faut savoir s'arracher et désolé pour le grand plateau. Il faut être réaliste parfois!

 

114 0208 (Large) (2)

 

Traversée de Farmoutiers et je remontais vers La Celle d'en Haut. Pour bien sûr redescendre vers La Celle d'en Bas.

 

114 0209 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne resistais pas pour faire en bas un cliché du Petit Morin, les couleurs étaient si belles.

 

114 0210 (Large) (2)

 

Remontée sur Guerard pour passer au dessus du Grand Morin. Eh oui, ils sont deux!

 

Je ne vous dis pas les détritus qu'il y a aux bords des routes à la fin de l'hiver.

 

114 0211 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le pont, je filais à gauche pour rejoindre l'autre côté de Montherand et me dirigeait vers Dammartin.

 

Bon désolé mais la route , n'est pas terrible sur 1km mais c'est du beau dénivelé : 16%. Certains vont regretter leur pignon fixe.

 

114 0212 (Large) (2)

 

 

Avant d'atteindre Dammartin, je croisais l'Auberge du Robinson qui est un très bon restaurant et autrefois, un lieu de RDV galant des habitants de Crécy La Chapelle. Mais l'été, c'est très agréable de manger sous les arbres au bord de l'eau. Attention, il vaut mieux réserver.

 

114 0213 (Large) (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'arrêtais de rêver rapidement pour remonter la côte de Tigeaux à 15% sur presque 1,5kms. En haut je replongeais sur Tigeaux pour rejoindre Morcef.

 

114 0214 (Large) (2)

 

 

 

Ca grimpait. Et toujours cette célèbre côte de Tigeaux. Après le passage à niveau, je filais sur la droite.

 

114 0215 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et le soleil qui avait toujours du mal à percer.

 

114 0216 (Large) (2)

 

 

 

 

Dernière vraie bosse que j'allais rencontrer et après je lâchais les chevaux.

 

114 0217 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour vers Jossigny via Les Lycéens , lieu cher à Cigogne. Il sera gâté. Bon, là, j'ai rencontré un groupe de Pontcarré. Donc je restais au chaud! Pas fou l'ancien!

 

93kms pour 875m de dénivelé. Pas mal dans la région en 4h .

 

RDV est donc pris pour vendredi AM.

 

Et ça va rouler un max!

Voir les commentaires

Avant la sortie Cigogne

Publié le par lariegeoise

velo 032012 030 (Large) (2)

 

 

Mercredi 7/3/2012, par un bel après-midi d'hiver, je me décidais après mes vacances ariègeoises à la neige d'étrenner mon mulet que j'avais enfin remis sur pied après deux ans de non activité. Bon là ce n'était qu'un circuit de la Seine et Marne. Eh oui, sortir un acier en montagne, c'est de la folie quand on a en sa possession un super carborne.

 

Donc je partais gaillardement vers Rozay en Brie pour un circuit que je connaissais parfaitement et qui n'avait pas de difficulté majeure. Il me fallait bien cela après quatre semaines de non activité bike.

 

Entre même temps, je savais que mon ami Cigogne allait sortir de son côté et je n'allais pas lui laisser le plaisir de me grapiller quelques kilomètres supplémentaires après l'hiver. Je savais qu'il avait fait beaucoup de HT suite au temps pourri qui avait sévi sur la région parisienne. Je ne manquais pas de lui adresser ce clin d'oeil.

 

Mais la suprise de taille allait venir après avoir subi un vent violent, une pluie battante allait m'arroser pendant trente kilomètres, de quoi attrapper de grosses cuisses à l'arrivée. Mais un faux ariègeois n'abdique jamais!

 

Donc sortie de 91kms terminée par un déshabillage dans le garage car je dégoulinais de partout et une bonne douche chaude a remis le bonhomme sur pied. Mais ce n'était que partie remise pour une préparation de taille pour la randonnée que m'avait proposée Cigogne pour dimanche.

 

114 0163 (Large) (2)

 

Là , j'allais être mieux servi en ce vendredi suivant. La température devait être plus clémente et le vent un peu moins fort. Et pendant ce temps, Cigogne devait sortir avec sa garde rapprochée.

 

J'envisageais de faire une bonne sortie l'après midi car une fois de plus Cigogne avait raison de dire que la température était meilleure l'après-midi.

 

Donc direction, Villeneuve St Denis, Villeneuve Le comte, Neufmoutiers. Un grand classique. Depuis un certain temps j'avais aperçu un cyclo au loin et j'appuyais sur les pédales pour essayer de le rattrapper et essayer de trouver un compagnon de route. Mais ce devait être un ami à Cigogne car aux Lycéens, il se dirigeait vers Favières. Tant pis, j'allais continuer seul!

 

114 0164 (Large) (2)Donc Châtres, Liverdy et première montée, histoire de me dégourdir les jambes. J'avais pris l'option de faire un peu de dénivelé malgré que je ne pourrai pas avoir le chiffre ayant un compteur simple. Mais il fallait faire tourner les jambes pour être à la hauteur de Cigogne dimanche. Passage à niveau et bifurcation sur Courquetaine, Ozouer Le Voulgis et bifurcation par Forest pour contourner Chaumes. Une bosse de plus.

 

  114 0165 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

Ferme typique de la Seine et Marne avec son célèbre pigeonnier. Elle fait aussi chambre d'hôtes.

 

114 0166 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

Petit passage par le château de ma belle au bois dormant. Un peu en ruine la belle. Mais à gauche, il y a un pavillon qui fait aussi des réceptions. Et cet endroit n'a-t-il pas son charme!

 

Maintenant je me dirigeais sur Rozay et j'allais déjà atteindre la distance de 50kms à un rythme soutenu et en solo s'il vous plait.

 

 

 

 

velo 032012 031 (Large) (2)

 Je laissais sur ma droite Rozay pour me diriger allégrement vers les futures vraies bosses car contrairement à ce qu'a dit Cigogne, il y a aussi des bosses vers Farmoutier.

 

Petit clin d'oeil à Cigogne après Touquin vers les étangs fleuris , lieu apprécié par les pêcheurs. L'ouverture de la pêche est prévue pour dimanche donc si Cigogne changeait d'avis, voilà un lieu qui lui dirait peut-être quelque chose.

 

114 0167 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après ce passage buccolique, je me dirigeait vers Saints pour attaquer les montées intéressantes que je fais souvent en début de parcours. Mauperthuis, Saint Augustin, Pommeuse...

 

 

dscf1630 (Large)

 

 

Je remontais sur Farmoutier pour replonger vers le Grand Morin, Guérard, Monthérand....

 

velo 032012 032 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

Repetit clin d'oeil à Cigogne qui m'avait envoyé deux jours avant le panneau d'en l'autre sens.

 

Tigeaux et sa célèbre côte de 2kms5 et je me rapprochais de Villeneuve Le Comte et le retour au bercail.

 

Bon je n'allais pas prendre la bifurcation vers le moulin de Jossigny , cicuit favori de Cigogne à hauteur de Villeneuve Saint Denis.

 

Et voilà mon périple allait s'achever pour un parcours de 101kms. Donc Cigogne à dimanche et Lariégeoise sera prêt mais là, il chevauchera son carbone. Pas fou le bonhomme. Le cheval de Troie, il connait.

 

Mais que cela fait plaisir de retrouver le vélo par ce beau temps.

Voir les commentaires

AX les trois domaines

Publié le par lariegeoise

112 0116 (Large)

 

 

En cette fin de mois de février 2012, j'avais décidé de lâcher un peu Madone (mon bike!) pour aller glisser sur les pentes enneigées à souhait de la station de Bonascre qui se trouve à droite d'Ax Les Thermes. Vous connaissez?

 

IMGP9850 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais emmené deux de mes petits enfants sur ces pentes à souhait pour leur plus grand plaisir en prenant différents moyens pour s'élever un peu plus avant de dévaler les pistes vertes, bleues, rouges mais certainement pas noires!

 

114 0144 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les remontées pouvaient passer des oeufs, des tires fesses ou des télésièges. De quoi prendre l'air et apprécier le paysage.

 

27022012397 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle joie de pouvoir traverser des paysages somptueux en compagnie de ses petits loups.

 

27022012401 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais on s'aperçoit vite qu'ils sont plus doués que soi. Et pourtant j'avais mis tous les ingrédients pour être à leur hauteur en suivant des cours pour adultes!

 

114 0146 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

114 0157 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'hésitant pas à dévaler toutes les pistes bleues!

 

IMGP9852 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais pas encore les rouges de l'Ours!

 

 

114 0139 (Large)

 

Mais quels paysages magnifiques et on revient gonflé à bloc.

 

Bon d'accord mes petits ont eu leurs étoiles et moi juste un premier niveau adulte. Mais Dieu que cela fait du bien. J'y retournerai.

Voir les commentaires