Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A la rencontre du Col de Pailhères

Publié le par lariegeoise

100 3084 (Large)

 

Nous avions décidé @PH_O et moi-même de se faire cette grimpette de Pailhères comme nous le faisons tous les ans et par le côté le plus merveilleux, qui a été monté par le TDF 2013, soit par les gorges de l'Aude. La météo allait être avec nous mais nous avions projeté de partir pas trop tard, soit 8H30 à partir d'Ax les Thermes , pour ne pas subir la grosse chaleur mais pourrions-nous vraiment l'éviter? La suite nous prouvera le contraire! Nous nous étions retrouvés à Tarascon s/Ariège pour stationner le véhicule de @PH_O à la gare SNCF. Et maintenant je vais vous conter cette superbe randonnée à deux.

 

WP 20130822 002 (Large)

 

 

Ax était déjà envahi par pas mal de véhicules qui montaient sur l'Andorre. Mais nous n'avions pas beaucoup de route à parcourir avant de s'éloigner de la N20. Mais la prudence était recommandée. La montée de Bonascre était située à droite, à quelques mètres après l'entrée d'AX comme je vous l'avais conté dernièrement.

 

WP 20130822 004 (Large)

 

Et très vite la route allait s'élever après avoir tourné à gauche au premier rond point situé en face du casino d'Ax. On pouvait déjà se faire une idée de la difficulté de la première bosse. Cette fois-ci nous avions décidé de modifier le parcours et monter par le col du Chioula plus que celui du Portel qui nous faisait traverser une cour de ferme, pas terrible, au milieu des vaches avec risque de crevaison. J'avais donné l'an passé! Pas top et nous allions préférer rejoindre Quillan par le col du Chioula, route qu'avait emprunté le TDF 2013 en sens inverse mais partiellement.

 

r137sufvuokccgwso4o8kss-col du chioula ax les thermes profi

 

 

Juste pour vous donner une idée de notre première difficulté puisque nous partions à froid. Le genre d'itinéraire que ne savoure pas spécialement @PH-O et nous allions nous réchauffer rapidement même si la température extérieure était de 13°. Une belle bosse qu'aurait appréciée JP37! Lol!

 

100 3085 (Large)

 

La route aurait pu nous mener directement au Col de Pailhères mais là n'était pas notre but puisque nous voulions l'escalader du côté le plus intéressant. Cela tournicotait à souhait et la circulation était encore présente. Je laissais partir @PH_O sachant qu'il valait mieux monter à son rythme pour ne pas se griller trop tôt.

 

WP 20130822 005 (Large)

 

A l'embranchement de Chioula/Pailhères, nous laissions la route  à droite pour faire la montée pure du Chioula. La route était assez large et en bon état malgré le froid de l'hiver qu'elle avait subie assez longtemps cette année.

 

100 3087 (Large)

 

Je revenais gentiment sur @PH_O sans trop forcer. A gauche, nous pouvions voir les pentes de ski de la station de Bonascre. Et pas le moindre cycliste. Mais on ne désespérait pas d'en croiser quelques uns.

 

WP 20130822 006 (Large)

 

Nous avions sans le faire exprès porter la même tenue de la cyclosportive l'Ariègeoise de 2012. Nous serions beaucoup plus reconnaissable et celle-ci est toujours aussi respectée dans la région car ils connaissent la difficulté de l'épreuve.

 

100 3088 (Large)

 

Même @PH_O se mettait parfois en danseuse! Mais c'était pour ne pas trop tétaniser nos jambes. Et nous approchions du sommet. PH_O allait pouvoir épingler à son palmarès, cette bosse.

 

100 3089 (Large)

 

Premier col franchi mais on n'allait pas trop s'attarder car il y avait encore du chemin à faire. Juste la photo pour le fun! En face la station de sport d'hiver surtout axée sur le ski de fond. Et cet hiver on pouvait largement s'y éclater, vu l'enneigement.

 

WP 20130822 007 (Large)

 

Petit coup d'oeil sur les montagnes pelées où la neige avait fait de la résistance jusqu'en juin de cette année. D'ailleurs les estives étaient bien moins nombreuses, l'herbe n'ayant pas eu le temps de repousser.

 

WP 20130822 008 (Large)

 

Et déjà nous attaquions la descente en direction du premier village PRADES où @PH_O voulait remplir ses bidons. Eh oui, il valait mieux avoir fait provision d'eau.

 

WP 20130822 014 (Large)

 

Nous ne pouvions pas passer à côté de ce col sans prendre le cliché rêvé pour @PH_O. C'était le col de Marmarre qui avait 25kms de montée depuis Bompas par la route des corniches (ancienne N20).

 

100 3091 (Large) (2)

 

Et nous plongions sur le village de Prades. Et déjà on rencontrait des cyclos. La montagne, ça vous gagne!  Marmarre avait été franchi en descente du Chioula, donc pas de difficulté.

 

100 3092 (Large)

 

@PH_O faisait son premier plein car nous allions consommer pas mal d'eau lors de notre promenade. Et je vous prie de croire qu'elle était fraîche. En sortant, un habitant nous lançait à la cantonnade : c'est dur l'Ariègeoise! Toujours ce respect de l'épreuve car elle y est passée de multiples fois dans les années passées.

 

WP 20130822 015 (Large)

 

Nous repartions en direction de Belcaire et déjà nous changions de département. Cela sentait la Méditerannée! Nous étions dans l'Aude.

 

100 3093 (Large)

 

Et nous allions nous lancer à l'assaut d'un nouveau col mais beaucoup moins pentu et pas trop long.

 

100 3094 (Large)

 

Au passage nous saluions quelques cyclos en déroute. Et ce ne serait pas les premiers.

 

WP 20130822 017 (Large)

 

Nous allions nous trouver su un plateau pendant bon nombre de kilomètres, situé vers 1100m. De quoi donner du vertige à mon ami Cigogne. Et oui, en RP, on n'a pas le même sens de l'altitude! Lol!

 

  WP 20130822 018 (Large)

 

La végétation avait été élagé par des fenaisons des agriculteurs. Ils en font plusieurs dans l'été en général. Et là, pas un poil de vent. Le top, quoi! On pouvait mettre le grand plateau.

 

 100 3095 (Large)

 

Et nous franchissions un nouveau col, celui des 7 Frêres que nous avions déjà passé lors d'une Ariègeoise mais en sens inverse. Arrêt obligatoire pour @PH_O pour son cliché souvenir. Et nous allions glisser sans problème vers Belcaire. J'allais subir un saut de chaîne en voulant passer trop rapidement le grand plateau. Un truc qu'il faudra que je règle pour éviter cette mésaventure en cours de course.

 

100 3096 (Large)

 

Nous avions encore 27kms à franchir avant d'atteindre la ville de Quillan. Pas trop de circulation et route dans l'ensemble correcte. Nous avions droit à de belle lignes droites bordées par ces fameux platanes du sud.

 

100 3097 (Large)

 

Et 10kms avant d'arriver à Quillan, nous atteignons un nouveau col, celui de Coudons qui est beaucoup plus difficile dans l'autre sens puisque nous allions descendre jusqu'à 289m à Quillan. Mais là, nous allions profiter de cette facilité pour atteindre ce sommet.

 

100 3098 (Large) 

 Après la prise de cliché d'usage pour @PH_O, nous commençions notre descente vers Quillan et nous pouvions commencer à l'apercevoir lors de différents virages.

 

100 3099 (Large)

 

Au croisement de la route qui allait vers Foix et qu'avait dû prendre JP37 quand il était rentré des Pyrénées Orientales, nous arrivions au col du Portel, col qui porte aussi ce nom en Ariège.

 

  50w1ke2mkosgs8gwksoscgs-col du portel quillan profile (Larg

 

Aperçu de la montée que j'avais invité JP 37 à monter  mais il avait préféré commencer son parcours depuis Puivert. Mais bon nombre de clubs s'essayent sur cette bosse.

 

WP 20130822 025 (Large)

 

Descente sinueuse vers la ville et assez rapide mais nous arrivions à trouver un virage où nous pouvions prendre le cliché souvenir.

 

100 3101 (Large)

 

Cela nous permettait de faire une petite pause. Nous approchions de midi et nous pousserions un peu plus loin après la ville pour trouver quelques provisions pour le repas de midi.

 

100 3102 (Large)

 

Et nous allions nous retrouver dans les gorges de l'Aude où parfois la route était étroite mais surtout en hauteur! A éviter pour les gros gabarits. Route très touristique puisqu'elle mène à Font Romeu, en conséquence pas mal de voitures.

 

WP 20130822 033 (Large)

 

Nous allions traverser notre premier défilé où des rafteurs se donnaient à choeur joie à pousser des cris au passage. Un aspect assez envoutant qui nous permettait d'avoir un peu de fraîcheur car la chaleur commençait à sévir.

 

100 3103 (Large)

 

La largeur des routes n'était pas constante et souvent la stationnment était interdit pour tout véhicule sur chaque côté. 

 

 

WP 20130822 036 (Large)

 

@PH_O m'avait toujours à l'oeil faisant fonctionner de temps en temps sa caméra. Il n'avait pas encore son nom sur son casque. Consultez Facebook et vous comprendrez!

 

WP 20130822 039 (Large)

 

 

Certains passage n'était pas recommandé aux camions dépassant 3,5m de hauteur. Cela limitait la grosseur des véhicules. Et il est vrai que nous préférions être tranquilles sur cette route surchauffée.

 

WP 20130822 045 (Large)

 

 

Enfin après une quinzaine de kilomètres, nous atteignions Axat où nous allions faire une halte casse-croûte bien méritée vers 12H après avoir fait provision à une boulangerie qui allait nous indiquer un endroit de rêve pour recharger nos batteries.

 

100 3105 (Large)

 

Un lieu de pique nique qui aurait plu à nos randonneurs du dimanche JP37 et MJo et en plus avec le soleil. Nous étions au bord du Lys après avoir descendu un escalier à pic. Nous avions préféré laisser nos vélos un peu plus haut mais toutefois en les mettant à un endroit où nous avions une vision sur eux.

 

100 3104 (Large)

 

Quelques paninis et bananes avalées avec une quantité d'eau suffisantes, une pause alimentaire que nous apprécions largement.

 

100 3106 (Large)

 

Nous admirions quelques rafteurs de passage. Un exercice plein de fraîcheur, non? Et je vous prie de croire que le courant était assez fort.

 

100 3108 (Large)

 

Nous reprenions notre course après rechargés nos bidons à une fontaine, à travers d'autres défilés et Mijanés était annoncé à 27kms. La route était un faux plat montant où nous subissions quelquefois le vent de face.

 

100 3110 (Large)

 

Et toujours ce cours d'eau et là, on ne pouvait guère s'arrêter pour faire une pause technique. On n'oubliait pas de s'alimenter correctement. Eh oui, la chaleur commençait à nous attaquer sérieusement et de cette vallée, on n'en voyait pas la fin, nous obligeant à faire des relances régulièrement.

 

100 3111 (Large)

 

 

Et enfin l'embranchement qui nous annonçait la montée de Pailhères, notre but essentiel de la journée. 15kms de montée. Un beau challenge.

 

dwnlm1kr8c0ksow4oo80g80-col-de-pailheres-usson-les-bains-pr

 

Nous connaissions la difficulté, l'ayant escaladé plusieurs fois mais cette fois-ci la chaleur allait nous jouer des tours.Mais pour l'instant, tout allait bien.

 

100 3112 (Large)

 

Nous avions droit aux premiers lacets, contournant Querigut et nous permettant d'apprécier les ruines du chateau de Donezan. Nous étions sur les traces du TDF 2013. Un challenge!

 

100 3113 (Large)

 

On commençait à chercher les endroits à l'ombre. 4kms avant d'atteindre le premier village où nous envisagions de faire le plein de nos bidons. Eh oui, après, plus de point d'eau.

 

WP 20130822 049 (Large)

 

Nous connaissions le point d'eau et la Bruyante de ROUZE allait nous offrir son eau fraîche. On n'allait pas s'en priver avant de remplir nos bidons. Un litre chacun, imaginez!

 

100 3115 (Large)

 

On avait commencé à ouvrir largement nos maillots car nous n'étions pas au bout de nos peines.

 

WP 20130822 048 (Large)

 

Une bouffée de repos avant de reprendre le large. L'endroit nous aurait plus facilement incité à y faire la sieste mais non, 12kms nous restaient à faire.

 

100 3116 (Large)

 

Déjà le premier virage nous annonçait que la pente serait raide et @PH_O prenait le large.

 

WP 20130822 053 (Large)

 

Le cliché obligatire de la pente qui nous restait à faire. Du 8% de moyenne nous était annoncé Il fallait que l'on rassemble nos forces!

 

WP 20130822 055 (Large)

 

Nous appercevions le sommet mais il était encore bien loin. Quelques traces de neige persistaient!

 

WP 20130822 057 (Large)

 

Devant nous, un cyclo faisait des zigzags sur la route. Peut-être une autre façon de grimper! Il s'arrêtait tous les 600m en se mettant à l'ombre pour repartir comme un bolide.

 

WP 20130822 060 (Large)

 

Sur notre vélo, 45° nous était annoncé. De quoi nous foudroyer rapidement. On essayait de boire le plus possible mais essayer de ne pas trop dépenser notre eau si précieuse.

 

 

WP 20130822 058 (Large)

 

Une pause nous permettant de jeter un coup d'oeil sur cette estive mais ce n'était pas trop notre problème. Notre but : Atteindre le sommet dans les meilleures conditions.

 

WP 20130822 061 (Large)

 

@PH_O allait prendre quelques clichés des plantations de notre chère montagne.

 

WP 20130822 062 (Large)

 

Mais là, c'était la chaleur qui allait nous offrir ses piquants. Nous n'avions pas souffert autant depuis un moment.

 

100 3118 (Large)

 

Il était vraiment là, le sommet mais nous avions encore du chemin à faire. Et cela allait tournicoter un maximum.

 

WP 20130822 063 (Large)

 

Et j'allais perdre pied avec @PH_O souffrant largement de la chaleur. Il est vrai que je n'avais pas été à la rame autant depuis bien longtemps. Ce qui ne faisait que renforcer mes envies de rouler tôt le matin à chaque sortie.

 

Large)[1] (2)

 

Dans la montée nous allions frôler la catastrophe avec un camping-car qui nous avait presque touché en passant à côté de chacun. Il ne devait pas connaitre le panneau réglementaire en cas de dépassement!

 

e36qmfgruo08gs4kkoo08k0-pailheres3-large (Large)

 

Quelques virages assez cractéristiques afin de ne pas trop subir une montée trop brutale.

 

y505dnj7hw8wgscsco080o8-6305 col-de-pailheres1-large (Large

 

 

Je n'étais pas au bout de mes peines surtout que là, il n'y aurait pas le moindre coin d'ombre mais il fallait bien s'arracher pour atteindre ce sommet.

 

WP 20130822 064 (Large)

 

Un moment de répis partiel car cela montait tout de même encore. Il me fallait rassembler mes forces. Je savais qu'il faudrait partir à droite car en ligne directe, c'était impossible, le 20% était présenté, alors.....

 

WP 20130822 066 (Large).

 En me retournant, je pouvais apprécier le circuit franchi. Une manière de m'encourager!

 

WP 20130822 067 (Large)

 

 

Le dernier mur à la gloire des coureurs du TDF 2013. Et je n'étais encore arrivé. Un bon kilomètre m'attendait encore.

 

WP 20130822 074 (Large)

 

Un photographe m'attendait un peu plus haut. Eh oui, il avait déjà mis pied à terre et bu les dernières gouttes de son bidon.

 

WP 20130822 077 (Large)

 

Ligne franchie! Encore un sommet vaincu! 2001m, ce n'était déjà pas mal. L'Ariège Terre Courage et les cyclos....

 

WP 20130822 082 (Large)

 

Le cliché obligatoire après avoir fait celui d'espagnols que l'on avait rencontrés dans la montée. Une petite altécartion avec le conducteur du camping-car qui avait failli nous faire tomber! Prise de ravitaillement et c'était reparti.

  

 

100 3120 (Large)

 

15kms de descente en direction d'AX pour retrouver notre voiture. Et là, nous allions nous lâcher au maximum atteignant parfois un chiffre au dessus de 70kms/h. Enfin nous avions les jambes! L'orage annoncé commençait à menacer.

 

Bilan de la sortie : 125kms pour 2534m de dénivelé à une vitesse pas terrible de 18,5kms/H.

 

Peut faire mieux mais la chaleur nous avait complétement asséché mais quel beau circuit. A refaire. Qui est volontaire?

Voir les commentaires

Le Prat d'Albis

Publié le par lariegeoise

 

100 3052 (Large)

 

 

J'avais monté partiellement cette bosse, il y a quelques années et je savais que par beau temps, on pouvait avoir une vue magnifique sur la vallée. En conséquence et après avoir regardé le profil sur un site recommandé par mon ami JP37 de VT, j'allais me lancer dans la montée avec grand plaisir surtout que le temps prévu était plus qu'ensoleillé. Donc banco, 7H10', je partais par la route qui allait me mener à Foix qui était le point de départ de cette ascension. Je mettais un coup vent car les matinées étaient fraîches en ce moment. Et dans la vallée de Tarascon, je pouvais voir le sommet qui se dressait devant moi avec une antenne relais. Mais la montée ne serait pas directe dès Arignac.

 

100 3053 (Large)

 

La route me menant à Foix allait passer par ces deux bosses à 13% sur 500m chacune, de quoi m'échauffer quelque temps et j'avais enlevé mon coupe-vent depuis un moment. Foix était tranquille et pas trace de cyclo dans la montée. Eh oui, il était encore tôt même si quelques noctambules sirotaient quelques boissons à la terrasse. J'allais monter cette bosse en solo. Je passais Vilotte et au rond point, je filais à gauche pour vraiment monter car bien avant d'arriver au panneau indicateur du site, déjà la bosse me donnait des prémisses sur mes sensations futures.

 

100 3054 (Large) 

 

Pas question de faire une pose même si ce banc m'était proposé. Belle montée annoncée avec des pourcentages intéressants et surtout une longueur  appréciable. D'ailleurs certains cyclos avant de faire l'Ariégeoise viennent s'entraîner sur cette bosse. 9,5% pourcentage maximum annoncé mais j'allais monter  bien au delà. Parfois les panneaux indicateurs font rêver.

 

100 3055 (Large)

 

Ce serait mon petit Ventoux à moi car les premiers kilomètres allaient être assez costauds et pensez bien que j'avais adopté le petit plateau. Pas question de se tuer au démarrage. Montée en souplesse avec une vitesse allant entre 9 et 10% et toujours ces panneaux indicateurs sur le bas côté. Cela aide! Déjà j'apercevais le premier relais. Et dire que dans le passé, je n'étais monté que jusqu'à ce dernier. Quel panorama j'avais raté!

 

100 3056 (Large)

 

Cette partie ombragée était appréciable. Mais pas de cliché dans les pentes les plus aigues car je savais que si je mettais pied à terre, j'aurai du mal à repartir. Lucide, le JP! Quelques voitures montaient ou descendaient mais faisaient attention à ma présence.

100 3058 (Large)

 

Sortant partiellement de la partie boisée, je commençais à apercevoir la vallée et je pouvais juger que pas mal de villages étaient proches de Foix. Mais mes regards n'allaient pas s'arrêter à ces premières visions.

 

100 3059 (Large)

 

Une partie costaud de la montée mais là, je profitais du virage pour prendre le cliché et repartir dans les meilleures conditions possibles. Et quand je descendrais, je verrai plus d'un cyclo à la tâche. Mais le bitûme était en bon état, ce qui facilitait mon ascension. D'ailleurs j'observais ce détail pour quand je serai dans la descente, sachant que je devrai passer par là au retour.

 

100 3060 (Large)

 

 

Quatrième kilomètre, j'avais droit à mon premier passage canadien pour empêcher les bêtes à quatre pattes de redescendre facilement dans la vallée. Il ne faut pas oublier que ce lieu est prévu pour certaines estives, aussi bien de vaches que de chevaux. La suite m'en dira un peu plus.

  100 3062 (Large)

 

La vue sur la vallée s'emplifiait de plus en plus et la difficulté commençait à diminuer puisqu'on était plutôt aux pourcentages de 6%. Plus facile n'est-ce-pas! Mais la largeur de la route diminuait aussi. Au loin, je pouvait voir Foix et son chateau. Et il parrait que parfois on peut voir Toulouse.

 

100 3063 (Large)

 

N'ayant pas de panoramique (appareil photo!), un cliché en direction de St Girons me montrait que des sommets, il y en avait pas mal dans la région. Le Comminges, comme me dirait mon ami @PH_O! Il valait mieux ne pas basculer sur le bas côté.

 

100 3064 (Large)

 

Et encore un émetteur dans ma vision, mais était-ce le sommet? Le doute pouvait s'installer dans mon esprit et cela n'allait pas manquer dans peu de temps. Et la montée tournicotait de plus en plus. Etait-ce le moyen pour arriver à un sommet sans trop de peine?

 

100 3065 (Large)

 

Ces panneaux sur le bas côté de la route ne pouvait que m'encourager dans ma montée vers le sommet. Plus que 5kms et 200m de dénivelé et encore un relais en face de moi, à croire qu'ils aimaient bien les sommets.

 

100 3067 (Large)

 

 

Et j'arrivais sur une plate forme où le parapente se pratiquait régulièrement mais pour l'instant personne n'était arrivé. Mais je les verrai en redescendant. Eh oui, vous saviez bien que j'aime gravir les sommets tôt le matin.

 

100 3068 (Large)

 

Et je visionnais très certainement le vrai sommet où il y avait une fois de plus, un relais. Peut-être, celui qui était au dessus de chez moi. Mais ne vous inquiétez pas, la route était à gauche. C'était un sentier pour randonneur.

 

100 3069 (Large)

 

Et une fois de plus, un passage canadien. A croire qu'ils poussaient facilement dans la région. D'ailleurs, j'allais voir quelques vaches en liberté, un peu plus loin.

 

100 3070 (Large)

 

 

Et encore un passage canadien. Il faut dire qu'en contre-bas, il avait plus ou moins un refuge pour berger. Nous n'étions pas loin de la ville et on pouvait gérer une estive facilement. Le bout de ma chevauchée vers les sommets allait certainement s'achever.

 

100 3071 (Large)

 

 

Exact, une voiture de randonneur était garée un peu plus loin. Mais la vue de ces merens était un merveilleux tableau et toujours un relais! L'herbe était un peu rase suite à cet hiver qui s'était un peu trop prolongé cette année.

 

100 3076 (Large)

 

Aucun panneau m'indiquait le sommet comme dans les cols mais la fin de la route goudronnée m'invitait à croire que j'avais fini mon périple. Mais quel magnifique paysage je découvrais.

 

100 3075 (Large)

 

Et après m'être alimenté quelque peu pour récupérer de mon effort, j'allais attaquer la descente pour revenir sur mes pas car cette fois-ci, je n'allais pas faire de circuit boucle. Et toujours ces relais! A croire que cela pousse facilement.

 

100 3078 (Large)

 

La route serpentait vraiment et je commençais à apercevoir quelques cyclos mais aussi des voitures de randonneurs. Et toujours ce soleil! Et......un relais!

 

100 3079 (Large)

 

 

Quelques vaches pyrénéennes n'allaient pas être troublées par mon passage. Mais là, elles étaient parquées. Eh oui, il n'y avait pas de passage canadien!

 

100 3080 (Large)

 

Et je me plaisais à prendre quelques cyclos qui montaient en cyclotouriste. L'homme devant, et la femme derrière. Eh oui, certains tournaient en couple. Mais la pauvre souffrait à l'arrière. Et moi, je m'approchais de la fin de la descente qui était assez rapide car grâce à l'élargissement de la chaussée, je me lâchais un peu.

 

100 3081 (Large)

 

Un autre aspect de Foix que je n'avais pas l'habitude de voir. Et mon périple allait partiellement s'achever. Mais il me restait 20kms avec quelques belles petites bosses dont deux montées à 13% et mes 4kms à 7% pour rentrer chez moi. Ca monte toujours dans cette région!

 

Le prat d albis (2) (Large)

 

Un petit graphique de la montée vous en dira plus. Pour moi, ce sera une sortie courte de 70kms mais 1440m de dénivelé en 4H45', tranquille..... Et très heureux de cette belle ballade. A recommander par beau temps.

Voir les commentaires

La montée de Bonascre

Publié le par lariegeoise

100 3038 (Large)

 

 

6H50, j'avais décidé d'aller me faire la montée de Bonascre au dessus d'Ax Les Thermes comme l'avait monté le TDF 2013 lors de cette étape mémorable. Juste pour connaitre les sensations du dénivelé envisagé car je l'avais fait nombre de fois en voiture avec mes petits enfants quand je les emmenais faire du ski à Ax Les trois Domaines. Mais quelle découverte, ce sera autre chose après la platitude de la Vendée! Mais auparavant j'avais quelques kilomètres à faire comme vous devez vous en douter. J'allais prendre ma route habituelle de départ avec ma descente vertigineuse à 50kms/h, de quoi donner le vertige à mon ami Cigogne! Puis la montée sur Arignac avant de plonger sur Mercus qui était encore endormi. Je devais rejoindre ma fameuse route des Corniches qui me permettait de rejoindre Ax par des routes beaucoup plus tranquilles. Eh oui, la N20 est un véritable autoroute avec tous ces touristes qui montaient en Andorre, à cette période d'été.

 

100 3039 (Large)

 

Bompas et hop, à moi, la première grimpette. Arnave, Cazenave : 5kms de montée à 7% bien connue de Cathare. De quoi m'échauffer sérieusement. Le soleil commençait à se lever sur les sommets. J'avais enlevé mon blouson car je n'aurai plus besoin de le porter. Et cette route des corniches menant au col de Marmarre, n'était pas un calvaire pour moi car je l'appréciais toujours autant. Et pas le moindre cycliste, comme de voiture car nous étions le 15/8, jour férié, journée rouge annoncée. Plus d'un devaient faire la grasse matinée, entre autre mon ami Cigogne après son grand périple de 200kms ou presque!

 

100 3040 (Large)

 

Mais les vrais sommets étaient face à moi. Les ruines du chateau de Lordat n'étaient survolés par ses rapaces, que je voyais à droite. Le calme plat mais la route était rythmée par une suite de toboggan où il valait mieux avoir la pédale douce. Quelques brebis bêlaient sur le bas côté de la route. J'avais même réussi à croiser sur la route, une magnifique biche. C'est une fois de plus une raison pour laquelle j'aime bien partir tôt.

 

100 3041 (Large)

 

J'allais passer par plusieurs petits villages, toujours endormis. Quelques chiens flanaient au bord des routes mais aucun n'avait l'intention de me courir après. Caussou, la route allait s'élever gentiment car je n'avais qu'un pourcentage à 5/6%. Ce serait autre chose dans la montée de Bonascre. Donc je profitais de cette acalmie temporaire. Mais quel paysage magnifique.

 

100 3042 (Large)

 

J'arrivais au dessus de la vallée de Luzenac à ce fameux virage qui avait été aménagé l'an passé pour que les touristes puissent apprécier ce magnifique panorama et l'histoire du talc qui gére encore cette vallée, produit qui est connu dans le monde entier. Mais là j'allais redescendre dans la vallée.

 

100 3043 (Large)

 

Descente vertigineuse de 8kms pour rejoindre cette N20 qui sillonnait un peu plus bas mais je n'allais l'emprunter sur peu de kilomètres et  j'allais arriver très vite dans Ax les Thermes. Route étroite qui donnerait le vertige à mon ami Cigogne et qui était gravillonnée à certains endroits. Donc même en connaissant la descente, je me montrais parfois prudent.

 

100 3050 (Large)

 

Et à peine arrivé dans AX,  j'allais tourner à droite pour attaquer cette fameuse montée et très vite la ville allait me sembler de plus en plus petite. J'avais vite envie de connaitre les sensations de cette montée. Et je n'allais pas être déçu!

 

100 3044 (Large)

 

Et très vite la montée allait être costaud. Il n'y avait que 9kms de montée mais....Les trois premiers kilomètres affichaient des pourcentages moyens à 9% et au sol, il restait quelques encouragements pour les cyclos du TDF. Eh non, mon nom n'était pas inscrit. Quelques cyclos isolés montaient ce col mythique et d'ailleurs, j'allais me faire dépasser lors de mon périple par deux jeunes isolés mais je ne désirais pas me tuer! Je roulais à 9/10kms, mon rythme habituel sans trop forcé. J'avais au démarrage avoir droit à quelques virages comme toute montée en montagne.

 

100 3045 (Large)

 

Désolé vous n'aurez pas le graphique du pourcentage car je ne suis pas équipé du matériel comme mes amis JP37, Cigogne ou @PH_O. Le quatrième kilomètre allait me faire connaitre un autre côté de la vallée avec un pourcentage de seulement 6,5%. Quelques voitures me dépassaient avec leurs VTT de descente  car en haut ils y avaient des pistes balisées pour ce genre de circuit. D'ailleurs, il y avait eu un championnat,  le WK précédent.

 

100 3046 (Large)

 

Et là, j'allais attaquer des pourcentages beaucoup plus sérieux avec seulement un petit répis lors des virages. Le pourcentage affiché était de 10,5% avec aussi une petite pose sur 500m. Les télécabines passaient au dessus de ma tête vers  la fin du parcours. Je descendais au niveau vitesse alors que des bolides dévalaient la descente. Mais je me réconfortais en pensant que moi aussi je pourrai m'éclater dans peu de temps. Déjà quelques chalets étaient à l'horizon. J'avais des points de repére puisque cette montée je l'avais faite bien nombre de fois mais en voiture.

 

100 3047 (Large)

 

Et voilà l'entrée de la station. L'entrée j'étais logé dans les habitations face aux pistes. Les coureurs du TDF avait cet été, tourné à droite pour faire le tour de la station. Petit détail pour Penn, je n'avais pas dépassé la vitesse limite réclamée.

 

100 3048 (Large)

 

Je poussais jusqu'à l'arrivée des télécabines, histoire de respirer l'air de la station qui ne bougeait guère mais dans la vallée, la station thermale était beaucoup plus active. Belle montée, à refaire sans problème mais avec un peu plus de temps. Mais en juin, la neige était encore présente!

 

100 2992

 

 

Et dire que quelques semaines plus tôt, mon petit fils me faisait dévaler les pentes dans un arnachement complétement différent. Il faut avoir la forme avec ces petits loups.

 

100 3049 (Large)

 

Et j'allais après cette respiration, descendre à fond dans la vallée et là je n'allais pas m'en priver, n'oubliant pas de faire un petit signe aux cyclos qui montaient. A chacun ses encouragements! Et là, je voyais bien qu'ils s'arrachaient au maximum. Cette montée n'était pas si évidente et il fallait bien la doser. En face la montée vers Pailhères mais ce sera une autre randonnée prévue avec mon ami @PH_O. Avec des paysages toujours aussi géants et maintenant vous comprendrez pourquoi j'aime la montagne!

 

100 3051 (Large)

 

Et dans la vallée, j'allais attaquer la route du retour mais je n'allais pas remonter sur la route des corniches voyant qu'il était déjà 10H passé et plus de 40kms m'attendaient. Donc je décidais de continuer sur la N20 malgré que je recommande toujours de ne pas l'emprunter mais dans ce sens, j'aurai moins de circulation et que sur les bas côtés, j'aurai un peu d'espace pour rouler en toute sécurité. Mais en arrivant vers Tarascon les voitures étaient arrêtés sur 10kms suite à un accident voiture à la sortie de la ville. C'était de même sur l'autre entrée. Sur la dernière bosse pour rentrer chez moi, je dépassais des jeunes qui étaient un peu à la peine.

 

Résultat des courses : 100kms avec 1835m de dénivelé en un peu moins de 5H.

 

Superbe, j'y retournerai!

 

1t3d5q9bksksww4ss48wog8-ax bonascre ax les thermes profile

 

Mais grâce à mon ami JP 37, je peux vous offrir le tracé de la montée! Merci JP. Effectivement c'est un beau col!

Voir les commentaires

Voyage dans les terres vendéennes

Publié le par lariegeoise

 

100 3030 (Large)

 

6H40, j'avais prévu de faire ma dernière ballade en Vendée avant de regagner mes montagnes. Eh oui, un paysage tout à fait différent! D'abord la vision de ces éoliennes à perte de vue parfois. La Vendée est bien le pays du vent mais maintenant il souffle un peu partout. Et les vaches étaient bien différentes. Mais là, elles sont dans des enclos! Donc pas de risque de salir mon vélo. Les spécialistes de la route comprendront! J'avais remarqué le style de route lors de ma dernière ballade en pays poitevin. Là, aussi, voyage typique. Donc route pour style de baroudeurs cyclistes, car elle jouait les montagnes russes et tournicotait assez souvent. J'avais bien entendu repérer le circuit que je voulais faire mais j'allais une fois de plus, pas être très exact dans le kilomètrage, faisant cela plutôt à l'intinct. Et puis toujours l'impératif de l'horaire qui allait me limiter quelque peu.

Je prenais la direction de La Mothe Achard pour essayer de rejoindre La Roche sur Yon que je n'avais jamais traversé. Tout se passait bien et je n'étais pas trop gêné par le vent, toujours grâce aux haies assez hautes qui m'en protégeait un peu. Tiens, je rencontrais un cyclo. La platitude de la région rendait peut-être plus courageux les sportifs. Mais ce ne serait pas le dernier et même des plus jeunes. Des touristes certainement!

 

100 3031 (Large)

 

Et là, les choses allaient se compliquer et me faire faire parfois quelques kilomètres inutiles. Je passais au dessus de la quatre voies au niveau de La Bardonnière, sachant que je ne pouvais l'emprunter pour rejoindre La Roche sur Yon, pour arriver à St Flaive des Loups. Mais aucune indication pour aller vers La Roche sur Yon. Je m'arrêtais à une boulangerie où je demandais la route à prendre. Et comme dirait Penn, les anciens vous dirigent parfois sur n'importe quelle route! Donc on allait m'inviter à rebrousser chemin mais erreur fatale car je ne trouvais pas cette foutue direction. Donc je sortais ma carte et je voyais qu'il fallait revenir sur St Flaive et tourner au tout début et aller sur Les Clouzeaux. J'allais bien y arriver à cette ville.

 

100 3032 (Large)

 

J'arrivais à l'entrée de La Roche mais là encore j'allais demander ma route pour rejoindre le centre ville car ils étaient assez avares de panneaux indicateurs. Une charmante dame m'indiquait qu'il y avait plusieurs routes et que je ne devais que prendre la direction du soleil levant! Ce que je fis et me dirigeais au pif! Bref j'arrivais à ce fameux centre pour cette statue de Bonaparte qui y avait laissé des traces dans le passé, Bonaparte, je veux dire! Mais pas question de pouvoir prendre un  cliché auprès cet être illustre car la place était totalement fermée pour cause de travaux.

 

100 3033 (Large)

 

Mais je n'allais pas m'attarder dans cette ville qui ne semblait pas avoir un aspect typique, surtout que mon compteur affichait déjà 68kms et j'étais loin de ce que j'avais prévu. Petit jardin à la gloire de Clémenceau, l'enfant du pays. Ma première direction que je rencontrais, était celle de La Tranche sur Mer mais je devais aller un peu plus loin pour trouver celle de Luçon que j'avais prévu de traverser avant de revenir sur mes pas ou plus exactement Les Sables d'Olonne. Une grande ligne droite assez large m'attendait avec assez de circulation car elle allait sur La Rochelle.

 

100 3034 (Large)

 

Et j'atteignais Mareuil s/Lay où je prenais ce cliché magnifique que j'avais repéré lors de mon arrivée sur la Vendée, en voiture. Il faut dire que les jardiniers avaient dû prendre plaisir à réaliser cette composition. Eh Penn ou bien d'autre personne n'avait vraiment trouvé le site sur Facebook. Je m'arrêtais tranquillos et regardais ce qu'il me restait à faire sur ma carte. Même les voitures s'arrêtaient pour me laisser traverser la rue. Ce n'est pas sur la région parisienne qu'on voit cela!

 

100 3035 (Large)

 

Même sur le côté, j'apercevais un chateau. Il y en avait pas mal dans la région. Bon, résultat des courses : vue l'heure qui s'avançait et le kilomètrage fait et la circulation (c'était une période rouge!) je décidais de modifier mon circuit et je rebroussais chemin pour prendre un peu plus haut la D19 pour rejoindre Le Champ St Père.

 

100 3036 (Large)

 

Et pour ne pas être en retard sur les clichés de JP 37, je prenais une photo  des vignes de Mareuil. Il faut dire qu'il y a de très bons vins de pays dans la région que j'allais bien savourer pendant mon séjour et en plus de très bons fruits de mer, le régal du palais! Eh non, Cigogne, je n'allais pas m'étendre sur le sable lors de ces journées. Et puis d'ailleurs, ce n'est pas mon truc. Je préfére découvrir les régions en bike.

A Le Champ St Père, je croisais un défilé de voitures anciennes mais je prenais pas le temps de prendre la photo, trop occupé à trouver ma route. Je filais sur la D12 qui allait me faire rejoindre La Mothe Achard. La route était assez casse patte et je croisais pas mal de cyclos isolés. Elle était parrallèle à la côte mais largement dans les terres. Et j'étais toujours protégé du vent par ces hautes haies.

 

100 3037 (Large)

 

A St Flaive, j'allais retrouver mon circuit du début de la matinée et surtout un Vendéen qui flânait par là. Enfin quelqu'un dans ma direction. J'allais l'entraîner avec moi jusqu'à La Mothe Achard car après nos chemins allaient se séparer car lui, semblait rejoindre la côte un peu plus tôt que moi. Nous allions à des allures assez conséquentes puisque la plupart du temps nous étions à 40kms/h. En vendée, c'est très réalisable. Il était impressionné par la vitesse réalisée et me remerciait lors de notre séparation.

 

Et je rentrais avant midi comme je m'étais promis de faire. Une bonne douche après cette belle sortie.

 

Résultat des courses : 140kms pour 5h de sortie mais avec seulement 680m de dénivelé.

 

Mais j'aurai réalisé une belle sortie et découvert un peu plus la région vendéenne. Ah, la veille, j'avais fait une ballade en bateau sur le marais poidevin.

 

IMGP0278 (Large) 

 

Charmant, n'est-ce-pas et très reposant! Autre chose que les bords de plage, bombés de touristes!

Voir les commentaires

Le Passage du Gois

Publié le par lariegeoise

100 3018 (Large)

 

De passage pour quelques jours en Vendée avec mes enfants et petits enfants, j'allais profiter pour faire quelques tours de roue à défaut d'autres choses. Donc départ vers 6H40 comme d'hab de Brem, pour la direction de Noirmoutier/ Passage du Gois qui m'avait séduit il y a deux ans déjà! Et bien entendu deux choses étaient présentes pour m'accompagner lors de ce périple : le soleil et le vent. Bon, le deuxième, je m'en serai bien passé mais parfois il faut faire avec. Et comme dit mon ami Cigogne, un tour de manivelle avec du vent, vaut bien quelques bosses. Donc j'allais m'adapter et pour le subir le moins possible, je partais par les terres où il était un peu coupé par les grandes haies qui longaient les champs. Je me croyais un peu dans le bocage normand. Passage par Bretignolles / La Chaize Giraud / Commequiers en faisant un petit détour de ma route initialement prévu vers Challans.

 

100 3019 (Large)

 

J'allais faire un détour vers le site du vélo-rail de Commequiers qui a été instauré par les vendéens pour le plus grand plaisir des touristes. Un bon moyen pour utiliser les anciennes voies férrovières de la SNCF. Quel plaisir de découvrir la campagne par ce moyen de transport. La Vendée a eu la riche idée de mettre en place pas mal de loisirs pour changer les estivants de la plage. Un moyen de respirer différement!

 

100 3020 (Large)

 

Challans, il y a certains vestiges qu'ils avaiennt su conserver et cette tour en était  le reflet. Je m'approchais de ma destination prévue en faisant un petit détour dans la ville, à la recherche de quelques clichés pittoresques mais rien de spécial. Après le passage dans des endroits maraîchers où les tuyaux d'arrosage fonctionnaient au maximum, j'allais pas hésiter à faire quelques détours pour découvrir cette Vendée que je ne connaissais  guère.

 

100 3022 (Large)

 

J'avais entendu parler de l'importance des moulins pour les vendéens à une certaine époque des chouans et des guerres. Donc je me faisais un plaisir de me détourner de ma route pour essayer d'en découvrir au moins un. Le lieu-dit "Les Quatre Moulins " allait au moins m'en faire découvrir un.

 

100 3021 (Large)

 

Eh oui, celui-là avait perdu ses ailes mais il faudra que j'en trouve un , en état, la prochaine fois. Mais c'est un patrimoine qu'ils essayent de garder. Il faut dire que les touristes cela ne manquait pas en cette période mais pour l'instant, je n'avais pas trop de circulation, le retour serait plus difficile. Mais cap sur le passage du gois qui était ma véritable destination.

 

100 3023 (Large)

 

Je prenais la route allant vers Beauvoir sur mer, sachant qu'à partir de là, je ne serai pas loin du passage du gois. Mais j'allais m'égarer quelque peu en voulant suivre certains cyclos qui affichaient un bronzage de bord de mer. Et j'allais me diriger vers le Port du Bec qui ne me décevrait pas pour autant puisque c'est un vieux port de pêche et je regardais partir les petits bateaux de pêche. Un beau défilé!

 

100 3024 (Large)

 

 

J'allais me laisser séduire par ces belles images qui respiraient l'odeur de la mer. Maintenant je comprends que certains soient amoureux des flots. Je contournais le port en suivant un autre cyclo en lui demandant la vraie destination du passage du gois. Il suffisait de suivre la côte, quoi! Mais en regardant un plan, je me serais rendu compte un peu plus vite de mon erreur initiale.

 

100 3027 (Large)

 

Et enfin, j'atteignais ce fameux passage du gois que les coureurs du TDF 2012 avaient franchi dernièrement. Mais je n'avais pas l'intention de le traverser mais simplement prendre quelques images. Les vendéens étaient déjà sur place lors de la marée pour ramasser quelques coquillages. Et de l'autre côté, on arrivait à la presqu'île de Noirmoutier que connait bien mon ami Penn d'après ces remarques sur Facebook!

 

100 3026 (Large)

 

Et en regardant à gauche, je pouvais voir le pont qui reliait Noirmoutier au continent. C'est plus facile pour traverser sans risque! Mais je n'irai pas jusqu'à l'île quoique j'en avais bien envie mais le temps m'était compté. Donc j'allais attaquer le chemin du retour.

 

100 3028 (Large)

 

Ah, j'oubliais de préciser que j'étais sur le grand plateau depuis les quinze premiers kilomètres. Il fallait dire que le terrain était assez plat. J'allais prendre la route qui longeait la plage , me gratifiant du vent que j'avais de côté car il venait de la côte. Direction St Jean de Monts où je rencontrais la circulation qui se dirigeait vers les bords de plage. Et si je voyais pas mal de cyclos en sens inverse, j'allais enfin croiser la route d'un papy cyclo qui roulait en compagnie de son petit fils. Et là les premiers tours de manivelle allait démarrer. On dépasser largement les 40kms/h. Mais il s'inquiétait à un moment, pour savoir si son petit-fils arrivait à suivre sans souffrir.

 

100 3029 (Large)

 

J'allais les quitter du côté de St Gilles Croix de Vie où les ralentissements automobiles étaient présents et j'allais jouer au slalom avec les voitures avant de retrouver une circulation plus fluide jusqu'à Bretignoles. Les Dunes et j'arrivais à Brem, mon lieu de résidence.

 

Résultat : un beau parcours, sympa que j'aimais bien.

125kms mais pour simplement 475m de dénivelé en un peu plus de 4H. Bonne moyenne, quoi!

 

C'était ma première sortie en Vendée et j'espérais bien me faire une autre sortie avant mon départ mais plus dans les terres. Cela devrait être un peu plus vallonné, non!

Voir les commentaires

Une sortie bosses avant les grosses chaleurs!!!!

Publié le par lariegeoise

100 3008 (Large)

 

Eh oui, il valait mieux sortir plus tôt pour profiter pleinement d'une sortie cyclo bien remplie! Donc départ à 6H15, il ne faisait que 15°. Bien agréable, n'est-ce-pas? Pour ma part, je n'avais pas oublié d'emporter mon bidon d'eau et quelques barres. Monter ça creuse aussi! Direction le Col de Port, première bosse qui est souvent habituelle dans mes sorties actuelles. J'aurai droit à une haie d'honneur avant d'arriver au sommet. Mes groupies à quatre pattes et à cornes s'il vous plait. Rien à voir avec les supporters du TDF.

 

100 3009 (Large)

 

Non, non, ne vous inquietez pas, l'endroit n'était pas désert. Quelques camping cars stationnaient sur le côté. Je revêtais mon coupe vent car après avoir eu bien haud en montant. Mais  j'allais sentir la chaleur qui montait de la vallée au cours de ma descente. Et cette fois-ci, le ciel était clair. Mais toujours pas de cyclo.

 

100 3010 (Large)

 

Massat, toujours aussi tranquille. Même l'hôtel semblait être fermé. Je descendais sur Biert pour attaquer la montée de la Crouzette que j'aime toujours particulièrement, même si les trois derniers kilomètres sont assez difficiles. Eh oui JP du 12,4% de moyenne. De quoi se réchauffer vite. Ah, un cyclo et un jeune. Seraient-ils conscients qu'il valait mieux rouler le matin à la fraîche.

 

100 3011 (Large)

 

 

Un aspect de la montée attendue! La mountagnole la descendait cette année et là on ne la vivait pas de la même façon cette bosse. Un petit coup de rein de départ et après du 5% sur 4kms. Oui il y avait 8kms à franchir au total, et le côté dur était à partir du pilone. Point de repére important pour ceux qui voudraient monter ce col.

 

 100 3012 (Large)

 

Cliché de la vallée que je pouvais prendre que vers la fin du parcours. Eh oui, tout arrêt t'interdit toute reprise de monter vers le haut en bike, tout au moins pour moi. Mais avec mon entraînement actuel, j'allais passer cette bosse sans trop souffrir. Petit bémôl mon compteur allait s'arrêter quand j'atteignais une vitesse minimum. Comme quoi, les compteurs ne m'aiment pas! Il y avait encore de la neige sur les hauteurs. Malgré les bons conseils de JP.

 

100 3013 (Large)

 

 

J'atteignais le sommet. A gauche, la descente vers Rimont que j'avais franchi de multiples fois. Je n'étais pas au sommet maximum de la région. Encore une petite bosse. Je restais quelques temps sur le petit plateau car les pourcentages étaient encore aux alentours de 7%. Et cela me permettait de récupérer un peu. Non, non, cela ne sentait pas le champignon. Donc pas de motif d'arrêt.

 

100 3014 (Large)

 

 

Tiens un gardien des Pyrénées. Je me demandais d'où il venait. Il m'aboyait dessus et je me méfiais de lui quand je le dépassais. Mais, il vaut mieux parfois, avoir affaire à de gros chiens. Celui-là n'essayait pas de se cacher, contrairement à celui que nous avions vu avec Laurent lors d'une sortie cyclo.

 

100 3015 (Large)

 

Voilà, la descente m'attendait avec une série de montagnes russes bien connues par Cigogne, avant d'arriver au col de Péguère. Et toujours un endroit désert. Les touristes restaient au frais. Et les myrtilles n'étaient pas en fleurs. Elles seront tardives cette année.

 

100 3016 (Large)

 

Péguère, j'allais prendre la route de droite qui était l'un des murs du TDF 2012. Je ne vous dis pas la descente. Parfois cela atteignait les 18% et le tout sur 4kms avant de retrouver la montée de Massat vers le col de Port. Et après il y avait 6kms à monter pour rejoindre le dernier sommet de la sortie.

 

100 3017 (Large)

 

Sommet franchi. La chaleur envahissait la vallée et mon compteur annonçait 25° à 9H30'. Cela promettait pour l'après-midi. Les vaches étaient dans les paturages. Donc la descente se ferait facile même en atteignant les 62kms/h. 12kms avant mon domicile. Je me permettais même de dépasser un camping car qui traînait un peu trop à mon goût.

 

Résultat des courses : 75kms avec 1750m de dénivelé. Un peu plus des 1% tant recherchés par Cigogne en S/M.

 

Il faut dire qu'ici, c'est beaucoup plus facile. Une bonne douche m'attendait.

Voir les commentaires