Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

une sortie bosses....sans Cigogne!

Publié le par lariegeoise

100 2052 (Large)

 

Mon ami et complice Cigogne étant en convalescence (chacun son tour!) mais pour lui ce sera de plus courte durée, je partais de bon matin (8H) vers les bosses en direction de Faremoutiers (je l'ai bien écrit cette fois-ci Régis!) sur un circuit que j'avais voulu lui faire faire mais qu'il m'avait refusé parce qu'il était gelé lors de sa dernière sortie et que cela faisait trop de kilomètres. Il vrai que moi, partant de Jossigny, j'avais trente kilomètres de moins  que lui à chaque fois. Mais je ne désespére pas de lui faire parcourir un jour. Donc j'allais m'éclater tout seul. Mais cela m'arrive souvent!

 

Donc départ par le circuit normal que je vous ai narré de multiples fois : Jossigny, Villeneuve St Denis (mais pas par le moulin!) Villeneuve Le Comte et direction Tigeaux. Et comme d'habitude en milieu de semaine, il y avait une circulation intense donc je devais me méfier des automobilistes qui doublaient en sens inverse.

 

Juste avant la plongée sur Tigeaux, je commençais à avoir un peu moins de véhicule.

 

100 2053 (Large)

 

Dans la montée de Monthérand, je devais me méfier car il y avait un chien loup qui errait et qui courait à côté de moi. Et ce n'est qu'à la sortie du village qu'il m'abandonnait. Il devait avoir une copine dans la région car il tirait la langue! Et aussi le fait qui aurait énervé Cigogne, la route était en mauvaise état suite aux passages de tracteurs : boue, trous. Des gravillons à la pelle, et je craignais sans arrêt la crevaison. Eh oui le changement de chambre n'aurait pas pu être aussi épique que celui qu'effectue quelques fois JP avec ses copains.

 

Je montais bien comme il n'y avait pratiquement pas de vent et d'ailleurs, c'est souvent pour cela que je pars tôt le matin. Souvent on le ressent que vers 10H du matin. Mais Cigogne ne connait pas puisqu'il ne sort pratiquement que l'après-midi. mais moi, fûté, je connais le truc!

 

Plongeon sur Guérard, en me méfiant un peu car il y avait de temps à autre, un petit crachin donc route glissante. Toujours la peur de la chute. Plafond bas, loin de la semaine ensoleillée de la précédente et même parfois, on voyait encore quelques traces de neige.

 

100 2054 (Large)

 

Montée vers La Villeneuve en direction de Faremoutiers. La série de bosses qui se suivaient, commençait vraiment et ça me plaisait beaucoup. Toujours de bonnes sensations sans véritable douleur. Une bonne préparation pour mes grands parcours en Ariège.

 

100 2055 (Large)

 

La belle bosse de Faremoutiers que j'avais évitée l'autre fois mais que je grimpais assez facilement. La condition, je vous dis, revenait. En haut au stop, à gauche toute, pour rejoindre Pommeuse et le Grand Morin! Je ne me suis pas trompé, Régis?

 

100 2056 (Large)

 

Plongeon sur Pommeuse pour évoquer des souvenir à MJo et direction Mouroux que je ne ferai qu'aborder car au niveau du collège, je tournais à droite pour rejoindre la gare de Mouroux. Et pas de rencontre avec Régis et pourtant je n'étais pas loin de chez lui. Passage sur le Grand Morin.

 

100 2057 (Large)

 

Montée sur une route serpentant jusqu'à St Augustin que je traverserai plusieurs fois. N'étais-je pas à la recherche de bosses!

Direction Mauperthuis mais là, pas d'autres cyclos. J'en rencontrerai quelques uns isolés mais bien plus tard.

 

100 2058 (Large)

 

L'église était en pleine réfection. Il faut bien sauver le patrimoine. Au carrefour, à droite toute pour un plongeon, une fois de plus mais là, il me fallait me tenir sur mes gardes car il y avait de la circulation, la route venant de Coulommiers et elle serpentait pas mal. En bas de la descente, je prenais à droite direction Aubierge.

 

100 2059 (Large)

 

Je m'arrêtais même pour prendre en photo l'Aubetin. N'est-elle pas belle? La photo, bein sûre! Les couleurs de l'hiver étaient encore là. La route était assez sale et parsemée de quelques trous. Pas le truc pour Cigogne!

 

100 2060 (Large)

 

 

Un peu plus loin à droite, je remontais sur St Augustin pour pouvoir me payer la bosse du Poncet. Il fallait être maso! Je faisais une halte auprès du lavoir qu'ils avaient remis en état. Il y a un site des lavoirs sur internet pour ceux que cela intéresse. Mais pas de lavandière! Et en avant toute, pour me faire une belle bosse.

 

100 2061 (Large)

 

Je traversais la fin du village de St Augustin pour plonger sur Le Poncet. Il me faudrait remonter tout là-haut en direction de Faremoutiers.

 

100 2062 (Large)

 

Un petit arrêt à la cascade qui me permettait de rêver à mes futures chevauchées ariègeoises de cet été.  L'Aubetin ne s'était pas encore jeté dans le Grand Morin! Mais je n'étais pas venu pour admirer le paysage mais pour me faire la belle bosse qui remontait sur Faremoutiers.

 

100 2064 (Large)

 

Et un clocher de plus pour JP, celui de La Celle sur Morin d'en bas car j'étais passé auparavant par le haut. Ici, il y a plein de lieu dit que l'on cite ainsi. Cette petite église, je n'y avais jamais prêté attention. Il n'y a que l'hiver qui vous fait découvrir certains cites. Remontée en direction de Guérard que je ne traversais pas puisqu'au niveau du stop, je prenais à gauche, la direction de Dammartin.

 

100 2065 (Large)

 

Cela regrimpait quelque peu et j'arrivais au kilomètrage 60 de mon parcours et je ne devais pas être loin du rapport 1% comme aime à le souligner parfois Cigogne. Au croisement, je poursuivais la montée pour revenir sur Mortcerf après le passage à niveau. Et encore une bosse!

 

100 2066 (Large)

 

Traversée de Mortcerf pour prendre la direction de La Houssaye/Tournan. En haut, il y avait quelques chasseurs. Alors Serge m'aurait menti en me disant que ce week-end, c'était la fin de la chasse qu'il n'a pas faite ce jour-là mais plutôt il est parti faire la teuf avec ses copains. Et des repas de chasseurs, je ne vous dis pas! Il faudrait peut-être qu'il se mette sur son HT pour s'entretenir! Lol! Au niveau de l'intersection Charmes/Les lycéens, je tournais à droite pour les retrouver. Le périple allait s'achever et j'avais encore les jambes puisque je tournais plus vers les 30 de moyenne. De quoi être au niveau du goupe 1b de JP.

Direction Favières et il ne me restait plus que 10kms à faire.

 

100 2067 (Large)

 

Je me faisais dépasser par un VTTiste qui roulait à allure de routard, soit 28/30kms/h donc je m'amusais à prendre des relais avec lui pour garder le rythme. Il me quittait à l'intersection de Pontcarré/Villeneuve St Denis mais je n'avais plus que 4kms à faire. Je gardais le rythme.

 

Bilan de ma sortie : 84kms à une moyenne de 24kms/h avec les quelques bosses que je vous ai égrainé. Mais pas de dénivelé annoncé, je n'avais pas le bon compteur sur mon mulet.

 

Belle sortie avant mon périple ariégeois car cette fois-ci, le vélo allait rester accrocher pour une période de quinze jours. Au retour, le printemps commencera peut-être à se montrer, avec Cigogne qui aura retrouver la pêche. Moi, je partirai skier avec mes petits loups. Ah, l'air de la montagne! Mais je vais m'attaquer au ski de fond que j'apprécie énormément. Mon petit fils va tirer la langue alors qu'il me le promettait!

Voir les commentaires

Quand le froid vous saisit!

Publié le par lariegeoise

100 2045 (Large)

 

 

Cigogne n'était pas chaud cet après-midi pour aller faire une dernière boucle pour finir la semaine que nous avions mené en beauté. Eh oui, les retraités ont cet avantage. Un truc qu'on ne nous piquera pas! Et encore que.....

 

1° au compteur et même 0,9° , un chiffre qui me disait quelque chose. Mais l'oiseau jaune et noir sachant que la semaine suivante, il n'aurait peut guère l'occasion de sortir pour des raisons climatiques ou personnelles, s'était décidé à m'accompagner. De toute façon, je serai sorti et avec des bosses car le froid ne me saisit pas autant. Mais je l'avouais qu'au retour , je n'étais pas mouillé par la transpiration. Donc nous décidions de faire un parcours soft pour ne pas trop subir le froid. Eh oui, un vent fort était présent et parfois il fallait appuyer fort sur les pédales pour avancer.

 

Pas de bosses pour Cigogne! Donc j'allais suivre le capitaine que j'avais retrouvé sur la base de loisirs de Vaires, comme d'hab. De quoi m'échauffer quelque peu. Et direction St Thibault des Vignes.

 

Ah, il n'était pas escorté de son lieutenant. Il était au salon de l'agriculture!

 

100 2046 (Large)

 

Nous partions sur un circuit tranquille, pas trop long, classique, quoi! Direction Bussy St Georges, Pontcarré, Villeneuve St Denis, Villeneuve Le Comte.  Très peu de cyclistes dehors. Même les retraités n'osaient pas sortir. Un comble! Si, quelques fous furieux comme nous.

 

100 2047 (Large)

 

Même la forêt ne nous abritait pas vraiment du vent. Neufmoutiers, Beaumarchais, La Chapelle Bourbon où ne manquions pas de prendre le cliché écclésiastique pour notre ami JP.

20130222 145714 (2)

 

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour les copains. Bon, cela nous permettait de reprendre un peu notre souffle et pouvoir boire un coup car il était très difficile de lâcher les mains du guidon, sous peine de faire une cabriolle. A éviter en cette période.

 

100 2049 (Large)

 

Mon ami Cigogne en plein travaux et toujours aussi gelé. Allez, on avait fait la moitié du tracès prévu. On allait entamer le circuit du retour. On allait prendre la direction de Tournan que nous n'atteindrions puisque nous tournerions un peu plus loin à droite.

 

100 2050 (Large)

 

 

Rillé, arrêt technique habituel de Cigogne. Il parrait qu'il y laisse à chaque fois des traces! Bel ancien corps de ferme qui a été agréablement restauré en habitation. Les architecques ont parfois du goût. Un petit coup d'eau et on repartait en direction de Favières. Cigogne me disait qu'il ne me restait plus beaucou de kms à faire avant de me mettre au chaud. Mais j'avais décidé de l'accompagner jusqu'à la base de Vaires.

 

100 2051 (Large)

 

Dernière traversée de la forêt de Ferrières et pas de sanglier, ni de chasseurs en vue. Quelques jeunes cyclos en déroute et toujours ce vent glacial.

 

Parcours (2) (Large)-copie-2

 

Circuit tranquille pour moi de 84kms pour une moyenne de 24kms/h mais sans vrai dénivelé, si ce n'est le vent. Et comme disait Cigogne, cela valait bien quelques bosses.

 

Profil (2) (Large)-copie-2

 

Et la semaine cycliste allait s'achever car la neige est attendue pour ce WK. Régis risquait de ne pas sortir avec son club, quoique!  Donc finies les sorties! Mais j'aurai réussi à rattrapper au score mon ami JP et pour une reprise, je ne me plaignais pas.

 

Maintenant à moi la neige, mais pour skier avec mes petits loups et retrouver mon nid douillé en Ariège!

Voir les commentaires

et une de plus.....bosse!

Publié le par lariegeoise

100 2032 (Large)

 

 

Mercredi, jour de sortie de l'ancien club de Cigogne, donc il serait en solo pour nos retrouvailles. Il fallait que j'en profite pour lui proposer un circuit plus bosselé mais il sera pas véritablement respecté car Cigogne a toujours peur de rentrer tard! Il a sa belle qui l'attend!

Donc 13H comme d'hab, , j'enfourchais mon mulet pour le rejoindre sur la base de Vaires mais déjà à la sortie de chez moi, je croisais la route d'un cyclo que je m'empressais de suivre, histoire de m'échauffer un peu. Il faut dire que mon compteur oscillait déjà à 34kms/H. Eh, JP, je pourrais faire partie de ton groupe 1? Il suivait le circuit dont j'avais l'habitude, ce qui me convenait parfaitement.

 

100 2034 (Large)

 

Donc départ de Vaires vers 13H30 environ et Cigogne était d'accord pour avoir quelques coups de chaud sur les bosses que j'allais lui proposer. La première fut celle de Torcy comme très souvent, pour rejoindre Guermantes , via le chateau. Et très vite, je me retrouvais à mon  point de départ pour prendre la direction du moulin de Jossigny et atteindre Villeneuve St Denis. Et nous repérions très vite que nous aurions le vent fort de face jusqu'au plateau de Farmoutiers. Et dans ce cas, on appréciait facilement de partir à deux. Mais là, même derrière , je le sentais, le vent bien sûr! Encore un peu de circulation automobile à cette heure-ci.

 

100 2035 (Large)

 

Si le soleil était là, la température atteignait péniblement les 7°. Tu vois JP, chez nous aussi, les pique niques ce n'était pas encore pour demain! Villeneuve Le Comte atteint, nous tournions à gauche pour retrouver la direction de Tigeaux. Et toujours le vent. Ah, on ne risquait pas de faire des moyennes extraordinaires.

 

100 2036 (Large)

 

Et là, on commençait à attaquer les choses sérieuses que connait bien Régis puisque nous ne sommes pas loin de Crécy, mais on ne le verra pas. Il était certainement à essayer de rattrapper le retard qu'il a pris son sur blog que je vous conseille de pârcourir ( http://avecmonvelo.wordpress.com ). Il a d'autres styles d'images de la région que moi et sépieures en qualité.

 

Là, la route avait souffert de l'hiver. Il valait mieux que Cigogne la monte cette route. Direction Montbrieux, Guérard. Mon compteur atteignait même la vitesse record de la sortie à 45kms/H, en descente bien sûr. Cigogne faisait une descente plus tranquille me permettant de prendre une petite avance pour pouvoir prendre un meilleur cliché un peu plus loin. Et là, Joel, il y a des nuages! Mais tu ne peux pas dire que cela ne montait pas!

 

 

 100 2037 (Large)

 

 

Montée vers La Villeneuve près de La Celle d'en Bas, que nous allions rejoindre car Cigogne remarquait qu'on avait fait déjà 45kms et il préférait commencer à entâmer le chemin du retour. Les bosses que j'avais prévues, seront pour une autre fois. Moi, je ne contrarie jamais l'oiseau blanc et noir mais là, il avait une dominance jaune! Ah entre temps, je prenais des nouvelles de @PH_O qui faisait un 200kms avec son copain Loutcho. Mais là, pour lui, cela devait être beaucoup plus bosselé.

 

 20130220 151320 (2) (Large)

 

A la Celle d'en Bas, petit arrêt cliché auprès du moulin à eau où coulait l'Aubetin, si je ne me trompe pas. Mais Régis saura me le préciser lors de sa prochaine lecture. Nous décidions du reste du circuit de retour, tout en précisant à Cigogne, ce que j'avais envisagé. Il me promettait que vendredi, on le ferait. Donc j'allais y croire!

 

100 2040 (Large)

 

A l'entrée de Guérard, nous tournions à gauche pour rejoindre Génevray et ainsi retrouver la route de Mortcerf. Cela grimpait toujours un peu. Mais j'avouais que maintenant dans les bosses, je passais bien. Bon présage, comme me le précisait dernièrement JP, pour mon retour en Ariège.

 

100 2042 (Large)

 

Nous allions faire un petit détour avant d'arriver au centre de Mortcerf par la direction de Hautefeuille, que nous éviterons en prenant à droite pour rejoindre la gendarmerie de Mortcerf. On plongeait au stop à gauche pour revenir sur La Houssaye. Cette bosse se montait très facilement avec l'élan de la descente, en lâchant surtout les freins. Pas gagné pour tout le monde!

 

100 2043 (Large) 

Il n'était pas beau notre Cigogne en plein effort. Et il ne bougeait pas de sa machine. Un vrai cyclotouriste mais parfois il jouait les danseuses! Un peu mon style, quoi. Bon, on filait sur La Houssaye, Beaumarchais dont la maison d'hôte était en pleine réfection de toit, Neufmoutiers. Et là.....là!

 

 1 (Large)

 

Les Lycéens, lieu de pose technique pour Cigogne pour pouvoir rentrer dans les meilleures conditions possibles. Il allait être plus léger. J'en profitais pour me désaltérer et manger une petite barre de céréales, nécessaire. Et nous allions prendre le chemin du retour en direction de Favières où j'allais lâcher les chevaux après le passage au dessus de la ligne de TGV. Attention aux trous!

 

100 2044 (Large)

 

Des cyclos, on en croisait pas mal avec ce soleil mais certains étaient bien emmitouflés. Le soleil commençant à décliner et la chaleur aussi. Nous entamions le retour sur Jossigny. Je l'accompagnais jusqu'à St Thibaut pour reprendre les habitudes.

 

Parcours (2) (Large)-copie-1

 

Encore un beau circuit, permettant de faire une sortie de 94kms à une vitesse moyenne sans trop forcé à une moyenne de 24kms/h. Mais nous n'étions pas loin des 600m de dénivelé. Mais la prochaine fois, on fera mieux. J'arriverai bien à décider Cigogne à faire mon circuit.

 

 

Profil (2) (Large)-copie-1

 

 

Bien sûr, rien à voir avec le circuit qu'avait dû faire @PH_O mais nous étions contents tout de même. Et on n'avait pas rencontrer Régis.

Voir les commentaires

Retour vers les bosses de Cigogne!!!!

Publié le par lariegeoise

100 2017 (Large)

 

Par une merveilleuse journée ensoleillée d'hiver, j'allais retrouver mon fidèle compagnon de route qui voulait me ménager encore quelque peu, craignant que je souffre encore un peu de ma clavicule. Mais je l'encourageais de ne pas en tenir compte car certains m'avaient promis une douleur pendant un an. Alors!!! Je n'allais pas attendre et je le retrouvais donc sur la base de loisirs de Vaires s/marne sans ses gardes du corps, donc nous allions aborder du dur. Il sera mon capitaine de route et je lui demandais de m'entrainer plutôt vers le nord pour quitter un peu la région rituelle actuellement de Liverdy. Il y a des horizons beaucoup plus intéressants.

 

100 2018 (Large)

 

Traversée de Vaires pour rejoindre la Pomponette célèbre par Jean Lefebvre et qui est un lieu de résidences de gens assez aisés. Les arbres étaient toujours aussi dénudés. Nous allions longer quelque temps l'A104 pour rejoindre Villevaudé et c'était notre première bosse car vous vous en doutez, il y en aurait plus d'une. Bon, j'étais encore un peu juste au niveau souffle mais je ne désespérais pas.

 

100 2019 (Large)

 

Lieu que connait bien notre ami JP mais comme il était au boulot, on savait déjà que nous n'aurions pas droit à notre tasse de café. Et puis on n'était pas venu pour amuser la galerie. Nous allions replonger vers Pomponne pour savourer la belle bosse de Thorigny. Même Cigogne allait se mettre en danseuse. C'est vous dire.

 

100 2020 (Large)

 

On allait rejoindre Carnetin pour reprendre la bosse qui finit la montée venant de la gare SNCF. Et après on allait se payer une belle descente pour se diriger vers la Violette. Bon, un peu de circulation car nous étions plutôt dans des lieux actifs. Vers le sud, en général, c'est plus calme. Petit passage par Annet pour éviter la grande route. Il valait mieux être prudent.

 

100 2022 (Large)

 

Nous allions longer la base de loisir de Jablines pour retrouver le village portant le même nom. Nous ressentions un petit vent frais de face, ce qui ne pouvait nous faire qu'augurer un retour plus facile.

 

 100 2023 (Large)

 

Quelques zig zags dans la campagne en passant par Chalifert/Lesches/Coupvray/Montry et les routes étaient en bon état. Pas trop de cultivateurs qui étaient sortis de leurs labours. Traversée avec circulation d'Esbly/Condé St Libiaire pour arriver à sa plus grande côte qui n'a pour sa vraie difficulté que sa longueur 3,5kms car le pourcentage n'était pas très élevé.

 

100 2024 (Large)

 

J'allais laisser échapper mon oiseau blanc et noir pour prendre quelques clichés et reprendre un peu mon souffle. Eh, j'ai un an de plus que lui! Lol! Et nous allions arriver dans le vrai village de Quincy Voisins.

 

100 2025 (Large)

 

Et partout dans les villages, cela élagait dur . Même que nous étions parfois obligés de mettre pied à terre car ils alternaient le passage des véhicules. Notre église de Quincy nous tendait les bras.

 

100 2026 (Large)

 

Et enfin une descente pour Cigogne, prudente bien sûr! Avant de remonter sur Bouleurs. Cela nous permettait de réfléchir au circuit qu'on pourrait offrir à d'autres cyclos de VT pour une rencontre du printemps. Mais on y pensera plus sérieusement après les vacances de mars. On demandera à Darko ce que l'on doit cibler : kilomètrage! Et pourcentage car en Seine et marne, il y a aussi des bosses.

 

100 2027 (Large)

 

Encore une bosse après Bouleurs qui doit être bien connue par Régis puisque nous arrivons dans sa région. Nous allions couper la route qui venait de La Ferté sous Jouarre. Nous avions fait le plus gros des bosses et nous étions déjà 500m de dénivelé pour 60kms. Pas tellement loin des 1% recherchés parfois par Cigogne.

 

100 2028 (Large)

 

Au fait , en bas de Crécy La Chapelle, nous pouvions remarquer qu'il était 15H30. Tiens, une église pour JP!  Donc déjà 2H de route à ne pas chômer. Mais nous allions approcher de la pose technique habituelle de Cigogne. Le répére : une poubelle. Et là il pourra faire le repérage du circuit et adresser le message rituel à sa belle. Et pas de Régis à l'horizon. Il faut dire qu'il devait se remettre de son voyage en Alsace. Cigogne, c'était les kilos pris pendant ses festivités familiales du WK. Moi je suis beaucoup plus raisonnable!

 

100 2029 (Large)

 

La crue du Grand Morin devait être terminée après la fonte des neiges. Mais les bas côtés étaient bien mouillés. Au fait, Régis, je ne me trompe de cours d'eau?  Bon, on se refait une santé avant d'attaquer la phase finale en revenant sur la côte de Tigeaux, point de départ de beaucoup de circuits du club de Crécy. Villeneuve Le Comte, il resterait à Cigogne une vingtaine de kilomètres encore à faire. Villeneuve St Denis où on croisait pas mal de cyclos solitaires. Eh oui avec ce soleil, ils sortaient tous.

 

100 2030 (Large)

 

La bosse du moulin de Jossigny qui sera la dernière pour moi pour ce périple car je commençais à avoir de "grosses cuisses" et je n'accompagnerai pas mon oiseau jusqu'à Vaires. Je laissais cela pour une prochaine fois. Mais au fait je l'ai perdu sur le cliché. Il faut dire que parfois je tire en aveugle.

 

 

100 2031 (Large)

 

 

Mais non, le voilà. Il a fière allure mais il allait lever le pied pour m'attendre pour arriver jusqu'au centre de Jossigny où j'allais le quitter et lui donner RDV pour une prochaine sortie, toujours aussi agréable.

 

Parcours (2) (Large)

 

Illustration du circuit pour notre ami Régis : 74kms que nous franchirons à presque 24kms/h avec un dénivelé de 650m pour Cigogne. Moi, mon compteur ne me permet pas de le préciser.

 

Profil (2) (Large)

 

Et ce graphique, cela ne vous fait pas envie pour vous les puristes des bosses. Eh , oui la Seine et Marne, ce n'est pas toujours plat.

 

Donc RDV à mercredi puisque le soleil sera encore là et surtout avant que mon ami Cigogne soit stopper en plein vol par des petits problèmes personnels. Il y a des choses qui ont une dent après lui. Comprendra qui le voudra!

 

Mais cela a été une belle sortie. A refaire......

Voir les commentaires

Mon premier 90kms avec des bosses!

Publié le par lariegeoise

100 2009 (Large)

 

Petite boutade à l'attention de mon ami JP qui nous annonçait, il n'y a pas tellement longtemps son premier 100kms. Moi j'allais m'arrêter qu'à 90kms mais ce n'était pas si mal pour un retour en force et j'avoue que je crois que je commence à trouver le bout du tunnel. Trois mois sans pouvoir mettre le nez dehors avec son deux roues : dur, dur!!!

 

Et comme je ne voulais pas être en reste avec la performance physique, je pensais attaquer sérieusement un parcours bosselé à souhait mais sans trop car comme je le disais dernièrement, je suis encore en rodage. Mais ce circuit dira quelque chose à certains qui ont l'habitude de rouler dans le secteur : Cigogne et Régis. Et là, ce dernier, je ne risquais pas de le rencontrer ce matin comme il avait prévu un circuit dans les hauts de Crécy La Chapelle avec son club. D'ailleurs comme promis, je les rejoindrai courant avril. Là, je pense que je serai un peu plus au top.

 

Petite gelée comme vous pouvez le voir et j'allais me montrer des plus prudents au départ. Toujours la même crainte mais je crois que je le serai encore quelques temps.

 

Démarrage de chez moi comme d'hab : Jossigny, Villeneuve St Denis, Villeneuve le Comte et au niveau de l'église, je tournais à gauche pour aller en direction de Tigeaux. Pas trop de voiture car nous étions dimanche. Il faut bien qu'ils se reposent ces travailleurs! Un petit vent se faisait sentir, rafraîchissant un peu plus l'atmosphère. A Tigeaux, montée de la côte qui m'emmènerait à Monthérand. Je croisais quelques duos de cyclos, sortant du brouillard. Salut de politesse comme toujours. Montée pas trop difficile même si je manquais encore un peu de souffle et si je n'étais pas encore chaud.

 

100 2010 (Large)

 

Plongée sur Guérard où je remarquais que le Grand Morin coulait à flot et était assez boueux, contrairement à l'ordinaire. En bas, je prenais à gauche, la côte qui me menait au niveau de La Celle d'en Haut que je n'atteindrai pas puisque je bifurquerai  directement sur le centre de Pommeuse. La bosse de Farmoutiers, ce sera pour une prochaine fois. J'avais prévu de faire un parcours encore soft au niveau des bosses. Mouroux, au feu, je tourne à droite pour rejoindre la bosse de St Augustin en passant au dessus du Grand Morin. Tout allait bien.

 

100 2011 (Large)

 

 

Le brouillard était toujours persistant. Ces chevaux qui avaient dû passer l'hiver dehors. Car ici, on n'a guère de pitié pour eux.

 

Ah, au fait, à l'attention de mon ami Serge, des chasseurs, j'en ai rencontré pleins dans les bois. Il y avait donc des bêtes à pourchasser. Mais avec ce brouillard, il valait mieux qu'ils soient habillés en fluo! Et puis, il fallait que je fasse attention aux balles perdues car là, ils tirent à balle réelle. Imaginez le reste!

 

Plongée en douceur sur St Augustin et là je ratais mon porte bidon. Donc retour arrière pour le ramasser , le bidon, bien sûr. Même s'il ne fait pas chaud, il vaut mieux boire. Cela évite de chopper des crampes.

 

100 2012 (Large)

 

Mauperthuis, j'étais doublé par un troupeau important du club de Seine et Marne/Meaux. Il m'invitait à les suivre mais je gardais mon idée, de ne pas trop m'éclater pour l'instant, j'avais encore du chemin à faire. Des pros , peut-être avec voiture devant et derrière, suivi d'un motard. Ils étaient en plein rodage aussi mais pas au même niveau. D'ailleurs, je ne rencontrerai surtout que des clubs car les cyclos isolés étaient rares. Le froid en ce dimanche, cela n'incitait pas à sortir.

 

100 2013 (Large)

 

Traversée de Saints et j'allais poursuivre ma route en direction de l'est mais jusqu'à Bautheil car j'affichais déjà 40kms. J'allais attaquer le retour car l'heure passait et comme je le disais dans le passé, je me suis fait un devoir de rentrer avant midi. Sur le plateau, le vent se faisait un peu mieux sentir. Mais j'allais l'avoir de trois quart pour le retour, moins pénible pour avancer un peu plus vite.

 

Une église pour la collection de JP!

 

100 2014 (Large)

 

Le brouillard commençait à se lever mais on était loin du franc soleil. Qu'importe! Je revenais sur les lieux des Etangs Fleuris où j'ai perdu, il y a déjà plus de trois mois, ma clavicule droite. Mais là pas de môme dans les rues et de toute façon je me montrais assez prudent. Touquin, je filais à gauche dans le centre pour rejoindre les Ormeaux, Le Mée où la route était encore plus défoncée après le passage de l'hiver. Ensuite j'abordais de grandes lignes droites où je lançais les chevaux comme on dit. Deux cyclos voulaient se joindre à moi mais ont très vite abandonné.

 

100 2015 (Large)

 

Vilbert, village bien tranquille avant de rejoindre Chaumes que j'emprunterai car je laissais pour une autre fois mon passage par mon chateau hanté du Vivier. Dans la bosse qui allait m'emmener vers Châtres, je me faisais une fois de plus déposé par un club. Là, aussi, des cyclos pour la compét. Moi, je ne suis qu'un cyclotouriste pour l'instant.

 

Traversée de Châtres pour revenir vers Les Lycéens/Neufmoutiers.

 

100 2016 (Large)

 

Dernier club qui me dépassait avant l'arbre célèbre! Direction Favières. Et là, la route était en plus défoncée que d'habitude. J'aperçevais au loin deux cyclos que je me mettais en tête d'essayer de rattrapper. Raté car ils s'étaient mis à accélérer après le passage au dessus de la ligne TGV. Et à Farmoutiers, ils avaient dû tourner à gauche. Donc je terminais en solo mais il ne me restait plus que 9kms à parcourir et sans trop de difficulté. Mais je commençais à avoir les grosses cuisses. mais j'étais assez content de ce parcours.

 

Passage au dessus l'A4 et Jossigny me tendait les bras.

 

90kms à mon compteur pour une moyenne s'approchant des 25kms/h de moyenne. Avec les quelques bosses que j'avais faites, je n'étais pas mécontent de moi. Pour le dénivelé, je n'en avais pas connaissance puisque j'avais pris le mulet avec son compteur basique. Et en plus, les chasseurs m'avaient évités!

 

Demain, il y aura peut-être un peu plus de soleil car j'envisage de sortir avec mon ami Cigogne si j'ai de ses nouvelles. Et il vaut mieux sortir quand le temps le permet. L'HT, je le laisse pour des périodes critiques.

Voir les commentaires

Et de trois.......

Publié le par lariegeoise

100 2000

 

Espérons que cette image va faire partie du passé pour cet hiver! Car il faut l'avouer qu'en ce moment , on est en manque de pouvoir faire tourner notre deux roues à l'extérieur. J'avoue que l'HT, s'il m'a permis de me remettre en condition, n'est pas vraiment ma passion et je ne fais pas partie des partipants qui arrivent à tourner pendant plus de deux heures. Une heure me suffit largement et je n'essaye pas de faire des prouesses dessus.

 

Alors ce soleil si promis était là ou tout au moins, je le supposais car cela était encore brumeux dans la vallée. Mais pas d'eau, donc je n'avais aucune raison de rester enfermé. Ouf, un peu d'air. A force, j'allais commencer à sentir le renfermé. Et le ski n'est pas encore prévu . Il me faudra encore attendre encore un peu plus de quinze jours. Mais je ne vais pas être déçu car par endroits, il y a plus de 3m de neige. Même le col de Port qui est au dessus de chez moi est fermé et c'est bien la première fois.

 

100 2002 (Large) 

 

8H, l'heure des braves avait sonné donc il ne me restait plus qu'à chevaucher mon mulet car les routes étaient encore assez grasses, et je n'avais pas envie de solliciter encore Madone. Je vais attendre le printemps pour la sortir. Il vaut mieux que je l'économise car après elle aura assez l'occasion de  grimper dans les sommets. Pour les voitures, cela ne manquait pas car les gens habitent de plus en plus loin de Paris. Il y avait de sérieux embouteillages à l'entrée de l'autoroute et nous ne sommes qu'à une trentaine de kilomètres de Paris. Enfin pour ma part, ce n'était pas mon souci puisque j'allais m'ébattre en pleine campagne.

 

Donc départ de Jossigny en traversant la forêt de Ferrières en Brie pour regagner Villeneuve St Denis, Villeneuve Le Comte, le circuit de départ habituel. Température un peu fraîche mais je n'avais pas pris les gants longs , ni la casquette sous le casque.  Pas trop de vent. Un temps idéal pour une belle ballade. J'allais prendre la décision d'un parcours au fil de l'eau. Et en parlant d'eau , comme le disait dernièrement Régis, cela en regorgeait encore dans les champs.

 

100 2003 (Large)

 

La quantité des voitures croisées commençait  à sérieusement diminuer , sans parler des cyclos qui étaient carrément inconnus! Direction Châtres, que je n'atteindrais pas car au niveau de la N4, j'allais prendre la direction de la zone industrielle de Tournan en la longeant. Cela me permettait d'éviter le centre et la circulation. Ensuite direction Liverdy, circuit bien connu par Cigogne qui hante le village depuis un bon bout de temps. Il faut dire qu'avec la durée du jour, il ne peut aller aussi loin que moi. C'est mon avantage pour varier les horizons, de partir de ma campagne. Je peux faire différents circuits, tout en étant raisonnable dans le kilomètrage.

 

Enfin j'arrivais au chateau de Montceau que vous a offert Cigogne , le cliché de ses belles. Si vous aggrandissez l'image, vous verrez au loin de superbes cerfs. Mais ils ne bramaient pas. Peut être la réincarnation de Cigogne!

 

J'essayais dans la montée de me mettre en danseuse pour voir la réaction de ma clavicule. Tout allait bien. Donc dans un circuit prochain, j'essaierai de faire un peu de bosses. Il faut y aller progressivement. C'est aussi l'avantage quand on roule seule. On va où on veut, comme on veut. Direction Forest pour m'avancer vers Chaumes que je contournerai en prenant la direction de Fontenay Tresigny. Un peu tôt aussi pour me retrouver sur les traces de Régis. Il part plus tard en général et n'est pas limité par la durée de sa sortie car personne l'attend. Un autre avantage!

 

100 2004 (Large)

 

 

Mon chateau hanté du Vivier où j'entendais les canards s'ébattre dans leurs mares. Retour en direction de Chaumes pour un court instant puisque je regagnais Vilbert. Pour l'instant la route n'était pas en mauvaise état même si elle était encore un peu humide. De toute façon au rond point je me montrais assez prudent, craignant toujours la chute.

 

100 2005 (Large)

 

Rozay, mais je m'arrêtais pas au garage Renault. un truc pour les bretons de VT! Non je ne suis qu'en deux roues, non motorisées! Rien que mes jambes. Heureux de retrouver ce circuit que je n'avais plus revu depuis bien longtemps. J'étais donc encore vivant. Et au loin, la petite église pour mon ami JP. Et oui, je n'oublie jamais les copains. Lui, pendant ce temps, il bossait! C'est quand même chouette la retraite.

 

100 2006 (Large)

 

 

Petite bosse à la sortie de la ville pour revenir sur Beauvoir, Chaumes. Et oui, cela montait parfois mais tout allait toujours bien. Et j'apercevais parfois quelques cyclos isolés mais jamais à mes côtés. Pas grave. J'aurai bien l'occasion d'en voir dimanche car là avec le soleil et le besoin de décompresser, ils seront nombreux et de toute nature. La belle bosse qui traverse le village de Chaumes. Et j'allais un peu plus haut, tourner à gauche pour revenir sur Châtres en remontant encore un raidillon. Tiens à gauche, un nouveau manège à chevaux qui venait de se monter. Il faut dire que maintenant ce sont des lieux qui sont assez prisés par certains jeunes. Et ne dit-on pas que le cheval est la plus belle conquète de l'homme.

 

100 2007 (Large)

 

Traversée d'un petit bois après avoir passé la route Forest/Fontenay Trésigny. Tiens un cyclo au carrefour mais il allait prendre la route en sens inverse. Ce sera vraiment une sortie en solitaire. J'arrivais à Châtres pour rejoindre Les Lycéens, lieu d'arrêt technique pour mon ami Cigogne. J'avais une pensée pour lui mais au loin j'apercevais un cyclo que je ne rejoindrais jamais. Il y a des jours! Favières en vue, et à droite toute pour traverser la forêt de Ferrières en Brie et regagner mon domicile. Plus que 9kms à faire mais les jambes tournaient bien et là , le vent était assez faible.

 

100 2008 (Large)

 

J'arrivais sur la route royale de Jossigny, terminant mon périple de cette matinée.

 

83kms à 25kms/h sans trop forcer. J'étais assez content de ma sortie et j'avais enfin pu prendre l'air.

 

Pas de rencontre avec Régis. Cigogne devrait sortir l'après midi avec ses lieutenants ou gardes dub corps. Je lui donnerai quelques renseignements du terrain. Et JP attendrait la délivrance du WK mais là, il devrait avoir du soleil!

 

Prochaine sortie dimanche matin et là, je pense que je rencontrerai d'autres cyclos mais je n'essaierai pas de suivre certains comme pour un jeu. Eh, je suis encore en rodage. Mais déjà être sur mon deux roues..... Quel, pied!

 

A suivre............

Voir les commentaires

D'une église à l'autre....sans me hâter!

Publié le par lariegeoise

100 1990 (Large)

 

 

Enfin une matinée séche qui allait me permettre de changer radicalement d'air. Et dieu que cela fait du bien même si je savais que je risquais d'être un peu cassé à l'arrivée. Eh oui, je n'allais pas rencontrer mes compagnons de route car ils ne sortent en général que l'après-midi et comme ils prévoyaient des averses, je me doutais un peu que je risquerai de ne pas les croiser. Dommage mais ce sera pour une autre fois. Donc je roulerai seul, comme d'hab!

 

 Le jour se lèvait et vers 8H, je commençais à donner mes premiers coups de manivelle. Cela allait me changer de mon home trainer qui ne connait pas le vent, les voitures et le bruit. Mais quel plaisir de retrouver les senteurs de la nature. Par contre , bonjour le vent qui était terrible qui allait m'obliger souvent à me lever de ma selle pour relancer. Parfois même, j'avais l'impression de faire du sur place!

 

Pas grand monde sur les routes malgré que le jeudi est souvent le jour de sortie des anciens. Mais avec ce froid! Car on avoisinait du 0°, ils devaient être au chaud.

 

100 1979 (Large) (2)

 

J'allais me donner un petit challenge : avoisinner les 80kms et prendre quelques clichés dont JP37 est très amoureux : les églises. Et dire qu'il n'y croit pas. Non, non, Régis , les clichés d'église est une plaisanterie vis à vis de JP qui en prend souvent dans ses sorties. Malgré qu'en ce moment, il a souvent le nez dans le guidon pour réaliser ses performances de vitesse. Il est passé dans le groupe un! Une bête, quoi!

 

Donc j'allais faire un break dans chaque village pour prendre ces photos. Il verra que les constructions divergent parfois.

 

Départ dans la forêt de Ferrières avec ma première bosse pour passer au dessus de l'A4 et ma clavicule se portait bien. D'ailleurs j'aurai maintes occasions de la tester. Des voitures, il y en avait plus qu'il n'en fallait puisque c'était l'heure de départ vers le travail des jeunes. Que voulez-vous, je ne suis que retraité!

 

Direction Villeneuve St Denis dont j'oublierai de prendre le cliché promis mais j'étais tellement axé sur mes premiers tours de roue et la surveillance de ma trajectoire pour ne pas me faire renverser. Une chute m'avait déjà largement suffit.

 

10kms plus loin, j'étais à Villeneuve Le Comte et là stop, ma première église. Devais-je la bénir de me permettre cette sortie sans encombre? Celle de Villeneuve Le Comte!

 

 100 1941 (Large)

 

Direction Neufmoutiers et j'étais victime d'un mirage : je voyais Cigogne en petite tenue par ce grand froid. On peut toujours rêver.

 

Mais trêve de plaisanterie, je n'avais fait que 16kms et j'étais loin de l'objectif que je m'étais fixé. Le vent, il commençait à se faire sentir un peu surtout que les forêts étant dénudées en ce moment, laissaient passer cet air vivifiant.

 

 100 1991 (Large)

 

Châtres où se situe à gauche de l'église un magnifique bâtiment servant de résidence d'hôtes, très recherchées actuellement. Ah petit détail, j'avais essayé de franchir la bosse qui passe au dessus de la N4, assis, mais je testais un peu ma clavicule en finissant en danseuse, mais en me méfiant des rond points, toujours trop glissants. Toujours la crainte de la chute. Je me dirigeais vers Chaumes que je ne rejoindrais pas car je tournerai un peu plus loin à gauche pour rejoindre Fontenay Trésigny.

 

100 1992 (Large)

 

Quelques pavés qui sont toujours dangereux en période de pluie et pas très utile dans cette région mais peut-être restés pour garder le côté rustique des villages. Pareil , détour par le centre pour éviter la glissage que j'ai souvent eu en passant au dessus de l'A5. Direction La Houssaye mais bien vite, je tournais à droite à la sortie de Fontenay Trésigny pour rejoindre Marles en Brie. Et là, j'avoue que la vraie circulation avait disparu.

 

100 1993 (Large)

 

Je constatais que la neige avait fait pas mal de dégâts sur la route. Il me fallait jouer au crossmen. Un terrain bon presque pour des VTTistes! Cigogne n'aura pas fini de pester quand il repassera par là au printemps. A droite, toute, pour rejoindre Lumigny que je n'avais pas croisé depuis bien longtemps, préférant les bosses que recherchait Cigogne. Mais en ce moment je reste timide dans ce domaine. Une grand ligne droite m'attendait mais le vent aussi. On ne peut pas tout avoir!

 

100 1994 (Large)

 

Je prenais la direction de la route de Provins que sur un kilomètre car je tournais bien vite à gauche pour rejoindre Hautefeuille. Et mon calvaire allait commencer car le vent violent venait me fouetter le visage. Je devais relancer sans arrêt pour pouvoir atteindre une vitesse proche des 20kms. Et là, je rêvais de rouler en groupe.

 

100 1995 (Large)

 

Hautefeuille, village typique où toute l'administration est rassemblée : église, mairie, école. Et même un pressoir pour le décor. Un peu plus loin, je tournais à gauche pour rejoindre le domaine forestier pour revenir sur Mortcef. Et j'allais poussé jusqu'à l'intersection Dammartin/Farmoutiers pour pouvoir plonger sur Mortcerf et réaliser le cliché souhaité. Mais j'allais un peu le regretté car je me payais une montée en plein vent. Et là, on fait travailler les cuisses!

 

100 1996 (Large)

 

Là je retrouvais un peu de circulation automobile mais pas de cyclo. Quand je vous dis qu'ils devaient préférer rester au chaud.

A gauche toute, et j'allais traverser une zone forestière pour rejoindre Crêvecoeur. Mais là, pas de chercheur de champignons. Le gel avait arrêté la pousse.  Et même de belles demoiselles! Même en camionnette! Comprendront que les habitués ou consommateurs des lieux!

 

100 1997 (Large)

 

Hautefeuille, un cliché que je n'avais jamais pris. Il faut dire qu'ils avaient bien dégagés la vision. La route d'avant était un vrai billard dont on rêve. Et miracle, pour continuer la discussion, un cyclo qui me croisait. Je ne vous dis pas comment il était emmitoufflé! Moi j'avais des gants courts et pas de couvre pieds. Froid, moi : jamais! Traversée du village en évitant les gendarmes couchés pour rejoindre La Houssaye.

 

100 1998 (Large)

 

Je filais à gauche dans le village pour ce cliché et j'allais contourner la route habituelle pour reprendre celle de Tournan. Après le passage au dessus de la route de Melun, je filais à droite pour passer à côté de Beaumarchais qui était entouré d'eau comme le faisait remarquer dernièrement Régis. Et de la pluie, on n'en a pas fini, voire de la neige. Je ne m'en plaindrai pas pour la région des Pyrénées puisque je vais la regagner dans quelques temps mais là pour skier avec mes petits loups. Un autre plaisir.

 

Retour sur Neufmoutiers et le célèbre passage des Lycéens avec l'arbre de Cigogne, de la même qualité que l'arbre mort de la course Paris/Roubaix. Il y a comme cela des points stratégiques de grandes randos cyclistes. Mais là, je n'allais pas rencontré le grand oiseau noir et blanc.

 

100 1981 (Large) (2)

 

Direction Favières avec le passage au dessus du TGV. Mais là, la route était dégagée mais bonjour les trous. De pire en pire! A l'entrée du village, à droite toute pour rejoindre mon point de départ, Jossigny. Et là, j'essaye de lâcher les chevaux mais cela semble un peu hard car je commence à avoir les grosses cuisses. Cela faisait longtemps que je n'avais pas roulé en extérieur. Et la bagarre avec le vent m'avait un peu cassé. Bon, il ne restait plus que 9kms et d'après mes points de repère, je pouvais facilement égrainer les kilomètres restants. Un jeune cyclo me dépassait mais je n'essayais même pas de le suivre.

 

100 1999 (Large)

 

Jossigny, mon lieu d'arrivée. Non la photo n'est pas prise de travers mais c'est le clocher qui est penché! Un défaut de construction ou un moyen de faire remarquer ce site.

 

J'affichais presque 80kms pour une moyenne de 24,5kms/h. Pas terrible mais la sortie solo et le vent violent en sont en cause et le bonhomme aussi. J'ai encore pas mal de kilomètres à faire avant d'être au top.

 

Donc à quand la prochaine sortie? C'est pas gagné car la météo prévue n'est pas terrible et même de la neige est attendue. Donc tout se fera avec le temps. Désolé, mon ami Cigogne, mais je privilégierai certainement le matin car souvent la météo y est plus propice et ma vraie remise en forme aussi. Mais le plus important, c'est que ma clavicule tient! Alors très certainement des rendez-vous plus quotidien avec mon Home Trainer si le temps futur est toujours prévu. Cigogne m'a vraiment donné goût au HT en bouée de sauvetage.

 

Alors JP, ces photos, t'ont-elles plu?

Voir les commentaires