Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une ballade en VTT.....

Publié le par lariegeoise

100 2384 (Large)

 

Lacourt, un petit village tranquille du Couserans, tout près de St Girons,  où les pêcheurs sont légion, taquinant la truite à souhait dans le Salat aux eaux très tumultueuses. D'ailleurs au retour je vérifierai ce qu'ils ont pêchés!

 

Mais la raison de ma présence dans ce lieu était tout autre que de me laisser à rêver au bord de l'eau. Non, j'avais donné rendez-vous à un ami de Gérard (GCNORD) de VT qui était en séjour à Salies de Salat pour quinze jours. Il m'avait invité à le rejoindre pour une virée vers des sommets que je ne connaissais pas du tout. Et j'allais en découvrir des cols et des paysages somptueux après de beaux efforts. Par prudence et après avoir consulté le tracé sur une carte IGN, j'avais opté pour la location d'un VTT à Massat. Et très vite, j'allais comprendre que j'avais eu raison.

 

100 2383 (Large)

 

8H30, j'avais donné RDV à Laurent pour cette ballade où la vitesse n'était pas notre but mais la chasse aux photos. Et nous nous lasserons pas d'en saisir le plus possible. Et comme dit JP, cela serait un tout autre récit.

Laurent a eu par l'intermédiaire de la corporation des 100 cols, un tracé très intéressant.

Après avoir préparé nos vélos (Laurent avait emprunté le VTC de son beau père mais avec cales. Pas toujours le bon truc pour pouvoir mettre pied à terre sans encombre et rapidement en cas d'incident. Et nous allions très

rapidemment nous en rendre compte).

 

100 2385 (Large)

 

Laurent allait regarder précieusement son plan avant de m'entrainer dans cette longue chevauchée qui nous attendait. Le TOPO Pyrénées des Cent Cols précisait que c'était prévu pour une rando d'une bonne demie journée, ce qui allait s'avérer exact si l'on voulait vraiment profiter des instants et vivre notre parcours sans trop de risque.

 

100 2387 (Large)

 

Et hop c'était parti pour un parcours de 50kms pour un dénivelé de 1200m. Plus de 1%, n'est-ce-pas mon cher Cigogne! Et la route s'élevait tout de suite. On allait très vite passer dans le chaud. Pas de circulation. La route était à nous. Elle était un peu parallèle à celle qui aurait pu me mener au Col de la Crouzette , route que j'ai déjà emprunté de multiples fois.

 

100 2391 (Large)

 

Le Coch, nous passions sans trop de difficulté notre première bosse qui se situait à 530m. Et là aucune indication mais il n'y avait que cette route, donc on ne pouvait guère se tromper. Nous avions la chance d'être accompagnés par le soleil, ce qui ne pouvait qu'emplifier notre bonheur. J'essayais d'apprivoiser mon VTT car je n'avais pas encore la dextérité du maniement des vitesses comme des développements. D'ailleurs, cela me jouerait des tours en fin de parcours.

 

100 2390 (Large)

 

Laurent jouait le reporteur photos à souhait. Mais j'essaierai un peu de lui faire concurrence. L'herbe était grasse et le niveau de la neige avait monté dans les sommets. Nous demandions un peu plus de renseignement sur la route à un agriculteur qui gardait ses vaches. Cela existe encore.

 

100 2388 (Large)

 

Nous allions traverser plusieurs petits villages sur une route goudronnée où nos VTT allaient bon  train. Cals, Lassale, Soum, Aulussat, Touron furent franchis assez rapidement , appréciant chaque instant que nous passions.

 

100 2392 (Large)

 

Nous avions même droit à la source de Bouche, nom du village situé en dessous de la route mais l'appelation était très agréable car on se serait bien laissé griser à cette eau pure. Car la route allait s'élever de plus en plus jusqu'au hameau de La Croix.

 

100 2394 (Large)

 

Laurent essayait même de converser avec deux ânes. Et même pas un hi han de reconnaissance. Impassibles, ils nous regardaient comme des bêtes curieuses. Qui était le plus animal des deux?

 

100 2395 (Large)

 

Nous étions au nord de Riverenert, village qui mène au col de la Crouzette et ce style de panneaux allaient assez souvent nous rassurer dans la direction que nous prendrions. Ce circuit est aussi valable pour de bons marcheurs.

 

100 2397 (Large)

 

Un agriculteur avait laissé les vestiges d'ancien matériel agricole, donnant un cachet spécifique au lieu. Et toujours le soleil! Nous étions bénis des dieux!

 

100 2398 (Large)

 

Et nous allions attaqué des chemins caillouteux avec des bosses parfois assez conséquentes. Mais en montant, il n'y avait pas trop de problème. Nous allions en direction du Col du Pau. Mais déjà nous découvrions un paysage majestueux.

 

100 2401 (Large)

 

En haut de certains cols, ils avaient mis des tables d'orientation très utiles pour situer où nous étions. Nous pouvions largement admirer la vallée, fouettés par un petit vent bien agréable.

 

100 2402 (Large)

 

Au loin, le mont Vallier. Mais on se laisserait facilement flâner quelques instants dans cette herbe grasse où les violettes donnaient cette touche enchanteresse? Mais nous n'étions pas là pour pavaner mais pour découvrir un peu plus la région.

 

100 2403 (Large)

 

Après descente assez vertigineuse et caillouteuse à souhait sur 2kms, nous atteignons notre second col du Clot de Pau 802m. Je pensais très fortement à Cigogne car je savais qu'à ce moment-là, je l'imitais largement dans les descentes de col. Je devais gérer mes coups de frein, pas trop devant pour ne pas passer au dessus du vélo et de même derrière pour ne pas chasser. Un juste milieu assez compliqué quand la pente est raide et qu'on n'a pas trop l'habitude d'un VTT!

 

100 2405 (Large)

 

Mais notre périple accidenté n'en était qu'au début. Ce serait comme cela jusqu'à un habitation au dessus de Madiès où nous rencontrions un Normand qui était venu s'expatrier en Ariège. Comme quoi!

 

100 2406 (Large)

 

Les efforts que nous produisions, étaient largement recompensés par la beauté du paysage. Même si je ramais dans ce parcours, j'étais tout à mon bonheur.

 

100 2409 (Large)

 

Nous descendions à toute allure sur une belle route goudronnée mais étroite mais vue le peu de circulation, on pouvait s'éclater. En face, nous pouvions admirer notre prochain col d'ERP 776m.

 

 

100 2410 (Large)

 

 

Très très vite nous nous apercevions que nous nous élevions, admirant la ferme que nous avions quittée quelques kilomètres auparavant. 

 

 

100 2412 (Large)

 

Nous étions vite dans le bain, passant par un chemin empierré mais ce passage boisé était très agréable. D'ailleurs nous passerions par plusieurs domaines forestiers.

 

100 2414 (Large)

 

Un autre merveilleux panorama s'offrait à nos yeux du mont Vallier que nous avions quitté quelques temps avant.

 

 

100 2415 (Large)

 

Laurent vérifiait une dernière fois sa carte car nous allions emprunter une route forestière nous emmenant au col d'Ayens situé à 956m. Et là, la route serait plus difficile à tous les sens du terme. Nous allions en sens inverse de la direction du village d'ERP.

 

100 2418 (Large)

 

 

Nous croisions plein de pommiers en fleurs et toujours pas le moindre âme qui vive. Laurent allait à bonne allure, souple!

 

100 2419 (Large)

 

Nous progressions par paliers mais sur une route bien pratiquable. Nous mangions notre pain blanc!

 

100 2421 (Large)

 

Laurent essayait de se répérer mais nous allions découvrir un panorama magnifique. Nous avions en gros, effectué un gros morceau de notre parcours en conséquence, de dénivelé.

 

  100 2427 (Large)

 

Après avoir pris le cliché d'usage , prouvant que nous avions bien franchi ce fameux col, nous allions faire une petite pause puisque nous étions en ce lieu vers 12H. Le temps de s'alimenter quelque peu avant d'aller admirer ce merveilleux panorama. Difficile de s'alimenter en cours de route. Soit on montait, soit on descendait!

 

100 2423 (Large)

 

Nous allions nous approcher de la table d'orientation et là, qu'elle ne fut pas notre surprise!

 

100 2425 (Large)

 

Alors Messieurs les chasseurs , ne seriez-vous pas des pollueurs et que chassez-vous? Bon, Serge, avoue!

 

100 2430 (Large)

 

Après cette petite pause où nous apercevions un VTTiste qui était monté de la vallée depuis Boussan, nous allions un peu en arrière sur un chemin caillouteux pour découvrir un des derniers cols, celui de Sourrisque 926m. Laurent avait le plaisir, lors de ce déplacement,  de prendre en photo un cerf qui paisait sur le chemin, mais de loin , bien sûr car il sautait dans le fourré très rapidement. C'était peut-être cet être que l'on chassait!

 

100 2433 (Large)

 

Sur le retour vers le col d'Ayens, nous ne manquions pas de prendre la dernière vue de la vallée d'Erp.

 

100 2431 (Large)

 

Et ces rangées d'arbres de couleurs différentes, n'était-ce pas très harmonieux! Que du plaisir des yeux et nos efforts étaient bien récompensés.

 

100 2434 (Large)

 

Un dernier regard du panorama et c'était là que tout allait se compliquer. Quelle route prendre car il y en arrivait de partout. Laurent essayait comprendre son plan. Et c'est là qu'on allait se planter et qu'on allait partir sur un parcours très hard pour arriver au col de BES 969m.

 

100 2435 (Large)

 

 

Le chemin était jonché de feuilles mortes et cela allait causer la chute de Laurent car la roue arrière patinait sur une pente hyper harde. Bon, là, je n'allais pas prendre le cliché par respect pour mon compagnon de route! Et même nous allions passer sous un arbre , à travers les branches . Imaginez! Le cliché, seul Laurent en est possesseur. Bizarre!

 

100 2436 (Large)

 

Laurent allait pousser son VTT mais ne vous inquiétez pas, j'allais en faire autant. Le chemin était jonché d'épines et de branches.

 

100 2437 (Large)

 

Et en haut de la bosse, nous allions découvrir un panorama à faire rêver. Ce n'est pas en Seine et Marne qu'on ne peut voir cela. Mais là, on s'apercevait qu'on avait dû se planter et que la pente pour essayer de retrouver le col de BES allait être plus que hard. Il faudrait bien jouer avec les freins sans se planter vraiment.

 

100 2438 (Large)

 

On se rendait compte qu'un incendie avait brûlé en partie la forêt mais on se demandait comment les pompiers avaient pu intervenir pour éteindre l'incendie, la route étant très escarpée. En bas, nous apercevions le village de Seix.

Nous passions toujours par des endroits très hards et j'allais me payer une gamelle en faisant un soleil pratiquement à l'arrêt. Je n'avais pas  réussi véritablement à maitriser mon VTT.

 

100 2443 (Large)

 

Le reste du circuit pour arriver au col de Bes, allait être beaucoup plus tranquille même s'il montait quelque peu.

 

100 2442 (Large)

 

Un petit cliché pour mémoire avec les traces de ma chute! Laurent aussi était marqué de la sienne. Au niveau des antennes, nous allions contourner la montagne et revenir en direction du col d'Ayens mais que nous n'atteindrions pas pour regagner Le Vignau, Erp par une route goudronnée. Et là, on pouvait se lâcher jusqu'à Lacourt.

 

100 2444 (Large)

 

Une petite pause le temps de prendre le cliché mais sans pêcheur! Et nous traversions le pont pour monter le dernier col prévu sur le plan du parcours. A 700m de l'autre côté du pont, nous montions pour ce fameux col situé à 541m.

 

100 2445 (Large)

 

En direction de Callas, nous faisions une rencontre originale mais on nous conseillait de ne pas trop rester dans le coin. Vous comprendrez pourquoi! Nous montions jusqu'au village par erreur car une gente dame nous indiquait qu'il fallait prendre un chemin un peu plus pas. Et dire que nous venions de faire une bosse assez harde. Mais la suite serait bien pire car nous serions obligés de mettre pied à terre assez souvent car le chemin était criblé d'ornières nous interdisant de rester sur notre VTT sans risque de tomber, et en plus la pente était assez forte.

 

100 2446 (Large)

 

Nous avions même le temps de prendre le cliché du village de Lacourt car nous allions basculer dans l'autre vallée quand nous aurions retrouver la route goudronnée.

 

100 2447 (Large)

 

Dernier cliché du dernier col, celui de JOU et notre périple allait se terminer. J'avouais à Laurent que je commençais à fatiguer , n'ayant pas l'habitude de ce genre de périple.

 

100 2449 (Large)

 

En allant vers EYCHEIL nous pouvions découvrir St Girons et St Lizier dont le chateau dominait. Il suffisait maintenant que l'on rentre tranquillement vers Lacourt.

 

100 2451 (Large)

 

Nous étions sur l'autre rive du Salat. Il ne nous testait plus que de rejoindre notre véhicule. Il était 15H30, temps de reprendre le chemin du retour pour restituer le VTT et se donner rendez-vous pour un autre circuit dans la région, le lundi suivant.

 

100 2452 (Large) 

 

 

En terme technique, nous aurions fait plus que prévu comme l'indiquait son compteur.

 

56kms pour 4H18 et 1400m de dénivelé.

 

Bon, on n'avait pas battu des scores de vitesse mais on aura pris notre pied. Même si j'avais un peu calé en fin de parcours, j'aurai découvert le plaisir que peu apporter le VTT. Donc à suivre......

Commenter cet article

jp37 09/05/2013 16:06

Le VTT, moi non plus je ne connais pas, mais à lire les articles de Véloblan et le tien cela accentue mon envi d'y gouter. Surtout quand on voit les paysages traversés!! Pour une première, ce fut
un coup de maitre. Mais attention toutefois si dois remettre ça, gare à la chute et aux conséquences.

lariegeoise 09/05/2013 16:40


Promis mais quand j'aurai bien géré l'animal, cela devrait arriver. Mais quel plaisir de découvrir ces paysages magnifiques. En route, je n'ai pas réussi de telles images! On verra lundi car
j'espère bien remettre cela. Et pourtant, je lâcherai pas le route pour aller plus loin!


kiki39 08/05/2013 22:43

Belle balade et belles photos.

lariegeoise 09/05/2013 03:49


Je t'avoue que cela m'a changé de mes sorties précédentes. je ne dis pas que l'alternance route et VTT est plaisante et à plusiuers, c'est encore mieux. De plus dans de tels endroits, il vaut mieux
ne pas être seul.