Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rando CCS 250kms BFC

Publié le par lariegeoise

WP 20130615 002 (Large)

 

4H du matin, nous nous étions donnés RDV, @PH_O et moi sans oublier son copain d'internet Serge de Toulouse à Saverdun (Au nord du département de l'Ariège)  pour participer à une superbe randonnée organisée par le club local.
Première inquiétude : aucun organisateur à l'horizon. Il avait oublié de se réveiller. Et pas d'autres participants! Il faut dire qu'il fallait en vouloir pour partir à cette heure (horaire de départ obligé par le club 4H/5H). Enfin vers 4H15, un membre du club apparaissait. D'ailleurs en discutant il me disait qu'il connaissait bien Jossigny car il y avait passé de multiples fois quand il habitait Montreuil. Et miracle, un cyclo de Saverdun. Un peu le Veloblan de Saverdun que nous comparerions au fil de la sortie. Vous imaginez le reste! D'ailleurs il nous racontera qu'il avait participé au dernier PBP. Une bonne indication.

 

100 2809 (Large)

 

@PH_O avec son gilet fluau brillait à nous en aveugler. Mais il sera bien nécessaire car nous allions partir sur un circuit où la nuit noire de chez noir sera de rigueur. Pas question de clair de lune cette fois-ci car le plafond était bas. Nous ne souffrirerions pas de la chaleur.

 

100 2811 (Large)

 

Imaginez la vision que nous pouvions avoir, surtout dans les descentes! Cigogne qu'en penses-tu? Bon, on va encore se faire appeler barjots, une fois de plus! Pour moi, ce serait ma première rando avec départ de nuit (je m'étais équipé de l'éclairage nécessaire) et pour une longueur aussi longue. Jusque là, je n'avais fait que des 200kms et de jour.

 

100 2813 (Large)

 

Pas question de compétition même si @PH_O espérait faire quelques pancartes (une autre histoire!), mais simplement faire une belle randonnée.  Notre nouveau compagnon improvisé Jean Raymond étant le local nous servirait en grande partie de guide. Départ en Direction de Brie, une montée en allant versJustignac avant de plonger sur Tapio. Une descente zigzagant en pleine nuit. Il y a des amateurs?

 

100 2814 (Large)

 

Le Fossat, le jour allait commencer à se lever mais premier plantage sur notre cicuit car aucun fléchâge n'avait était fait car notre rando était libre avec simplement des pointages à certaines localités. Même JR (celui-là était français mais je le désignerais comme cela pour simplifier la narration!) n'arrivait pas à retrouver le circuit indiqué. On tournait même en rond. Petite histoire : Serge, au même moment,  allait nous appeler au secours car il était bloqué par un chien qui lui aboyait dessus. La peur du cyclo : les clebs!

 

WP 20130615 010 (Large)

 

Bref, nous décidions de partir vers Carla Baye, en nous payant une belle bosse pour nous réchauffer rapidement mais il ne faisait pas froid et on n'était pas à un kilomètre près. D'ailleurs nous allions commencer à nous alléger un peu au niveau vestimentaire. On s'était èquipé pour passer une bonne rando avec repas si nécessaire.

 

100 2815 (Large)

 

Le jour commençait à se lever et c'était plus agréable pour rouler en toute sécurité. Mais il n'y avait pas de voiture pour l'instant. A cette heure, ils dormaient tous. D'ailleurs les organisateurs avaient enlevé le pointage au Mas d'Azil sachant qu'il n'y aurait pas de boutique d'ouverte à notre passage. Pas fous les commerçants!

 

100 2816 (Large)

 

Daumazan/Arize, on allait être sur une route plus roulante mais pas d'autres cyclos en vue. Ce serait pour plus tard. Campagne/Arize, nous roulions en direction du Mas d'Azil, site touristique qui a été relancé par le ministre de la culture actuel, ces jours derniers.

 

100 2817 (Large)

 

Nous allions avoir droit à quelques montagnes russes mais surtout une route qui venait d'être revêtue de gravillons. Un peu hard en vélo. D'ailleurs nous pensions à notre ami Cigogne qui n' aime pas du tout ce type de bitûme. Même la nuit, on pensait à nos copains.

 

 

100 2818 (Large)

 

Après avoir passé le village de Sabarat qui était bien tranquille, nous nous approchions de la fameuse grotte du Mas d'Azil où nous ferions une petite halte pour prendre quelques clichés.

 

WP 20130615 019 (Large)

 

Nous remettions en service notre éclairage et vous comprendrez vite pourquoi. Pour Serge, la traversée serait une première.

 

100 2819 (Large)

 

La grotte était traversée par l'Arize et dans le passé, j'avais remarqué qu'ils avaient mis un bassin en parallèle de la rivière pour y élever des alluvions de truites mais là, pas de pêceheur!

 

WP 20130615 024 (Large)

 

La route était montante et il fallait se mettre un peu en danseuse pour être plus à l'aise. Elle tournait quelque peu et les coureurs du TDF y sont passés de multiples fois.

 

WP 20130615 025 (Large)

 

A gauche, la grotte préhistorique pouvait se visiter car elle a une histoire. Distance de la grotte, environ 400m.

 

WP 20130615 029 (Large)

 

Si JR avait déjà filé, nous autres, nous nous arrêtions pour immortaliser l'instant et même Serge désirait se faire prendre en photo devant le panneau. Un souvenir pour ses vieux jours.

 

100 2821 (Large)

 

Devant la grotte, des spectacles sont donnés pendant l'été représentant les hommes préhistoriques. Nous avions parcouru 48kms.

 

100 2823 (Large)

 

Regroupement au niveau du croisement qui nous emmènerait vers Camarade sur un circuit que je ne connaissais pas. Bien sûr, nous serions arrivés directement à St Girons si nous avions été tout droit mais ce n'était pas le but. Des kilomètres nous attendaient.

 

100 2822 (Large)

 

Je ne manquais pas de prendre le cliché de l'église de Rieubach et son célèbre chemin de croix.

 

100 2825 (Large)

 

Et nous allions attaquer une belle bosse où JR allait commencer à avoir des problèmes avec un de ses genoux. Eh oui, lui aussi, l'âge l'avait atteint : l'arthrose!

 

WP 20130615 036 (Large)

 

Il nous récupérait dans la descente car c'était un domaine où il excélait. Et le groupe allait se reformer.

 

 100 2826 (Large)

 

Et le combat des photographes allaient frapper. Dommage que le temps n'était pas là pour que nos clichés soyent excellents. Et puis nous nous arrêtions pas pour mettre tous les atouts de notre côté. Donc il fallait se contenter de cette qualité.

 

100 2827 (Large)

 

Nous plongions sur Merigon pour tourner à gauche et nous rapprocher de St Girons. Le rythme était assez soutenu et j'avoue avoir été un peu décroché quand ces messieurs avaient décidé de faire une pointe de vitesse lors d'une bosse. Mais ils allaient m'attendre un peu plus loin. Parfois ils se sentaient pousser des ailes, curieux. Une pancarte peut-être! D'ailleurs ce serait un bon entraînement pour @PH_O en vue de l'Ariègeoise.

 

WP 20130615 037 (Large)

 

St Girons (le plus à l'ouest du département, célèbre lieu du Couserans), nous allions faire notre première halte et faire pointer nos cartons de route. Déjà la ville se mettait aux couleurs du TDF. Nous prenions notre café et nous nous alimentions quelque peu. Je ne désirais pas avoir à nouveau le coup de fringale comme lors de la dernière grosse sortie avec @PH_O. Même Serge sortait un énorme sandwich!

 

100 2828 (Large)

 

Nous allions passer au dessus du Salat pour rejoindre une route que je connaissais bien puisqu'elle allait me ramener chez moi mais il y aurait encore de la route à faire. Nous étions qu'à 84kms du départ.

 

WP 20130615 040 (Large)

 

Nous longions l'ARAC après avoir traversé EYCHEIL. Nous passerions au nord de Lacourt où nous serions arrêtés par des travaux. Et un peu de circulation et étant donné la route étroite, nous restions en file indienne.

 

WP 20130615 042 (Large)

 

@PH_O allait s'envoler pour pouvoir prendre un cliché un peu plus à l'aise sur ce monument de la résistance française lors de la dernière guerre mondiale. JR allait se sentir aussi pousser des ailes, en se mettant dans la roue d'un cyclo qui voulait certainement nous allumer. Que de volatiles!

 

 WP 20130615 041 (Large)

 

Nous étions dans un haut lieu de la résistance où les maquisards faisaient passer nombre de personnes en Espagne. Monument qui avait été inauguré par le Président du Sénat, ancien maire de Lavelanet.

 

100 2829 (Large)

 

JR allait être retrouvé un peu plus loin. Castet d'Aleu, petit village bien tranquille et nous longions dans la vallée, l'Arac et quelques pêcheurs de truite.

 

100 2830 (Large)

 

Biert, nous n'étions plus qu'à 5kms de Massat. On traverserait cette route lors de l'Ariègeoise en descendant la Crouzette. Le groupe était reformé!

 

WP 20130615 046 (Large)

 

Massat, nous profitions de faire le plein d'eau fraîche car enfin un vrai col ou plutôt plusieurs allaient nous être offerts. D'autres cyclos faisaient aussi une halte. Massat était ce lieu de pause pour beaucoup.

 

100 2831 (Large)

 

Le col de Port nous tendait les bras avec son altitude à 1250m. On avait décidé de monter chacun à son rythme.

 

WP 20130615 047 (Large)

 

Même pas le temps de faire une prière pour que tout se passe bien sur une pente à 6% de moyenne, beaucoup moins difficile que dans l'autre sens.

 

WP 20130615 049 (Large)

 

Et c'était parti pour 12,5kms où nous allions rencontrer de multiples cyclos qui ne manquaient pas de nous saluer, nous encourageant. Le plus dur était pour nous, vous imaginez!

 

100 2832 (Large)

 

Je me faisais distancer mais je ne m'affolais pas car je savais que j'allais revenir au train, connaissant bien les pièges du col. Pour l'instant, le ciel était clair mais cela allait vite changer.

 

WP 20130615 050 (Large)

 

  Espies, premier village et nous avions parcouru les trois premiers kilomètres du col. Et sur les hauteurs, on devinait qu'on terminerait dans le brouillard.

 

WP 20130615 052 (Large)

 

Et la route allait tournicoter de plus en plus, ne nous permettant pas d'en voir la fin. Seuls les pancartes affichant les kilomètres parcourus pouvaient nous encourager.

 

WP 20130615 053 (Large)

 

Km6, nous étions à la moitié de la montée. A gauche la route à 17% qui montait au col de Péguère qu'avait emprunté le TDF l'an passé. Et que j'avais fait découvrir à certains dont mon ami Joël de VT. 

WP 20130615 054 (Large)

 

Et nous entamions le dernier kilomètre. @PH_O était le premier arrivé au col de Port. Pas la trace de vache. Elles étaient montées dans les paturages.

 

100 2833 (Large)

 

Il s'alimentait car par ce temps, il valait mieux prendre des calories. Il était prêt pour prendre le cliché des suivants!

 

WP 20130615 059 (Large)

 

Serge arrivait deuxième. Et même n'étant pas loin, je ne sortais pas du brouillard.

 

WP 20130615 060 (Large)

 

Respectueux, Serge allait me féliciter mais nous étions au 125ème kilomètre, soit la moitié du parcours.

 

100 2834 (Large)

 

Et JR arrivait en ayant souffert une fois de plus avec son genou. Et ce temps ne favorisait pas la guérison ou une montée en souplesse.

 

ariege062013 0742[1] (2) (Large)

 

Après avoir pris quelques barres, nous nous couvrions pour descendre vers Tarascon s/Ariège, notre deuxième étape. Je les prévenais qu'il avait des travaux à Prat Communal et qu'il fallait se montrer prudents. En définitive, on aurait droit à 100m de gravillons. 12kms de descente avec cette remontée sur 800m avant Bedeilhac.

 

100 2835 (Large)

 

Après une pause à Tarascon km142 (point le plus bas de l'Ariège ou presque)  où nous faisions pointer une fois de plus notre carte, nous empruntions le départ de l'Ariègeoise en direction de Foix en passant près de St Paul de Jarrat. Et toujours sous un bon rythme.

 

100 2836 (Large)

 

A la sortie de Foix, nous montions à droite sur cinq kilomètres en direction du Col de Py. Nous commencions à accumuler de pas mal de bosses.

 

100 2837 (Large)

 

Et nous attaquions une descente jusqu'à Rapy en évitant la direction de Lavelanet, cher à Barthès. Vous connaissez? Je prévenais Serge que parfois en traversant des villages, on rencontrait des chiens au milieu de la chaussée.

 

WP 20130615 069 (Large)-copie-1

 

 

On se laissait griser par la vitesse en récupérant au maximum car les kilomètres commençaient à se faire sentir. Km176! On approchait de la délivrance!

 

100 2838 (Large)

 

Lieurac, nous nous dirigions en direction de Laroque d'Olmes où nous croisions multiples groupes. Le soleil était partiellement revenu. Après Sautel, un mur comme le nommait JR, nous attendait avant d'arriver à Laroque, troisième lieu de pointage et point le plus à l'est du département. 

100 2839 (Large)

 

Direction LERAN, inconnue pour JR et moi-même, donc attention à ne pas se tromper. Le paysage allait bien être différent sans pour autant être plat en permanence. Nous subissions le vent de face et il allait nous accompagner jusqu'à l'arrivée.

 

100 2840 (Large)

 

Belloc, là nous cherchions un peu car les panneaux indicateurs étaient mal situés. Les habitants nous prenaient pour des OVNI!

 

100 2841 (Large)

 

Nous allions nous retrouver sur des routes un peu plus fréquentées. Donc nous restions dans les roues des uns et des autres. Prudence. Lagarde nous étions au km 200.

 

100 2842 (Large)

 

La Bastide de Bousignac, JR connaissant un peu mieux le coin allait nous faire prendre des routes plus tranquilles par contre les bosses étaient encore là! Et c'est peut-être cela qui fera la différence dans le kilomètrage.

 

100 2843 (Large)

 

Mirepoix que nous contournerions pour se retrouver sur des routes plus étroites et moins fréquentées. Teilhet, Vals, Font Communal où nous mettions la plaque.

 

100 2844 (Large)

 

Nous perdions quelque temps @PH_O qui avait pris une mauvaise direction. La fin du parcours serait dirigée par JR, étant sur ses terres. On était sur ancienne voie de chemin de fer.

 

100 2846 (Large)

 

Font Communal, St Amadou, La Bastide de Lordat où on nous gratifiait encore d'une belle bosse, Gaudies, Montaut, nous n'étions plus loin de l'arrivée. JR se permettait de griller à @PH_O la pancarte de Saverdun qui était cachée derrière un arbre. Imaginez la colère du roi des pancartes, vociférant de lâcheté et autre. Bref, ce n'était qu'un égarement.

 

100 2847 (Large)

 

Et tout se terminait autour d'une bonne bière fraîche et de remerciements respectifs de cette belle jounée passée ensemble. Et nous avions fait le tour du département! Le cliché avait été pris par une belle jeune fille se trouvant à une table à côté de nous.

 

Bon on avait été volé sur les distances. Nous n'avions que 246kms avec 2270m de dénivelé que nous avions parcouru à la moyenne de 23,8kms/h. Une vitesse respectable pour des cyclotouristes. RDV étaient pour l'année suivante. On rendait nos cartons au café pour que le club les récupére afin de nous adresser notre BFC

 

Mais que le vélo nous permet de rester jeunes. Ah! Les autres cyclos ont toujours eu le respect de l'ancien. Devinez qui est-ce! Et ne nous appelez pas des barjots car nous avons réalisé cette rando avec le plus grand plaisir de cyclos qui aiment se surpasser!

Commenter cet article