Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la découverte de Beille

Publié le par lariegeoise

Il y a un endroit que j'affectionne plus particulièrement: le Plateau de Beille . Riche lieu pour les coureurs du TDF qui y ont fait plusieurs arrivées dont El Diablo.

Un lieu que je savoure en y montant au moins une fois l'été. 

Pour y  monter, j'y vais dès le mois de juin , en semaine, quand il n'y a pas trop de randonneurs qui y montent, et encore moins de cyclos. Mais promis , la prochaine fois, je vous rapporterai quelques clichés du parcours faits par moi-même. Là, j'ai un peu triché et j'ai récupéré des photos d'un peu partout mais ils vous donneront un bon aperçu et même des montées avec la neige sur le bas côté.

Il faut savoir aussi que ce lieu est l'arrivée, une année sur deux de l'Ariégeoise.

Donc courant juin, je me décide à montée, non pas ce col, mais ce plateau.

 

IMGP8181 (2) (Large)   

Départ de Bedeilhac comme d'habitude mais très tôt car je déteste aller dans la montagne sous les grosses chaleurs.

PHO et moi, nous en savons quelque chose après avoir montés Beille l'année dernière pour l'arrivée de la Mountagnole sous 36°7926638 (Large)

 

 

 

Descente vers Tarascon S/Ariège et à l'entrée, direction Arignac à Gauche pour éviter le circulation de la N20 et comme cela monte un peu, cela permettra un petit échauffement.

 

 

 

 

 

  eglise-s (Large)

 

 

 

 

 

 

Je longe la quatre voies jusqu'à Mercus où se déroule tous les ans un triathlon.  Et quand vous descendez vers le village, vous passerez à côté de la retenue de l'Ariège où on peut faire du ski nautique.

 

Après le passage à niveau, je rejoins l'ancienne N20 et je prends à droite direction Bompas, et avant d'arriver au village, je tourne à gauche pour commencer cette route des corniches qui est si belle et qui vous emmène jusqu'au Col de Marmare et La Chioula.

 

 

308754 1 (Large)

 

 

 

Trois kms tranquilles en longeant l'Arnave qui porte le même nom que le premier village que nous allons rencontrer. Et là commence les difficultés. 5kms à 7% en moyenne juqu'au village de Cazenave.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

35624734 (Large)

 

 

 

 

 

Ouf, on se réchauffe très vite et il vaut mieux être réveillé et après c'est un peu les montagnes russes, jusqu'à la route à droite qui nous emmène à Verdun.

Descente assez harde sur 5kms environ avec des virages à épingle à cheveux et beaucoup de gravillons. Il vaut mieux ne pas prendre trop de vitesse car on pourrait avoir des surprises. Le panorama est somptueux et on aperçoit le petit village des Cabanes qui sera le départ de la montée vers Beille. On aura déjà dans les jambes une trentaine de kilomètres. Bien avant d'attaquer le gros morceau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

001-Beille1 (Large)

 

 

Eh, voilà, on y est. Il va y avoir 16kms à monter à 8% de moyenne avec un départ à 535m et arrivée à 1790m. On aura même un passage difficile vers le 9éme kilomètre, où on aura du 10,80%. Un faux plat simplement nous sera servi vers le 12éme/km. C'était l'ancienne arrivée du plateau.

HASBEEN2 (2) (Large)

 

Parfois on y rencontre des potes de VT. Effectivement Beille est maintenant assez reconnu et toute personne qui vient dans la région veut faire cette grimpette. J'ai eu le plaisir l'an passé de connaitre "Has Been" mais "Moustache" et "Pompon" une année avant. Bon, d'autres l'ont faite en voiture mais je ne dirai rien. Ils se reconnaitront.

921 (Large)

 

 

bv000001 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon on va se décider à y aller mais là, il faut monter en léger car on va vite se réchauffer. Mon record est de 1H50.

 

1341 (Large)

 

Alors je ne ments pas!

 

356 (Large) 

 

 

Déjà les premières traces du passage du tour de France.

 

 

 

 

 

918 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village des Cabanes va se faire de plus en plus petit et cela ne va arrêter de tourner.

 

 

 

 

 

 

13130927 (Large)

 

 

 

915 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

913 (Large)

 

 

917 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

919 (Large)

 

 

920 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

002-Beille2 (Large)

 

 

1339 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

914 (Large)

 

 

On arrive à cette pente plus facile mais on n'est pas arrivé!

 

 

 

 

 

 

 004-Beille4 (Large)

 

 

 

 

 

 

910 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

003-Beille3 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

912 (Large)

 

 

911 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1330 (Large)

 

 

909 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivée à différentes saisons. Il faut savoir que c'est un domaine réservé aux randonneurs et aux skieurs de fond. Les habitations sont dans la vallée pour protéger le site. Seuls existent un restaurant, un loueur de ski et aussi les péages car maintenant vous payez pour les domaines de ski de fond qui sont entretenus. Ils envisagent pour le futur d'installer des canons à neige.

 

 

357 (Large)

 

 

19082011050 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12062011012 (2) (Large)

 

 

 

19082011049 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais là haut début juin des estives de vaches et mérens sont montées.

 

transhummerens0306200941 (Large)

 

006-Beille6 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP9082 (2) (Large)

 

Le taureau est roi avec ses vaches. Cela vous donne des idées, Messieurs pour la réincarnation éventuelles. Lol!

 

 IMGP9070 (Large)

 

 

 IMGP9085 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP9093 (Large) 

 

IMGP9088 (Large)

 

 

Et en redescendant, on peut voir la carrière de talc de Luzenac, dont on voit les petits vagonnets descendre au dessus de la route des corniches.

 

 

IMGP9105 (2) (Large)

 

 

Bref, le paysage est magnifique là-haut et au moins on respire l'air pur. Et pour le retour , on reprend le chemin inverse.

 

 39781428 (Large)

 

 

 

 

4258311 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est nettement  préférable que reprendre la N20 qui est une véritable autouroute. Un petit effort ne fait de mal à personne. En juin, la route pour monter Beille était complétement défoncée pour le passage du tour de France en 7/2011 et en août, c'était un véritable billard. La descente a été un véritable régal surtout quand on connait bien le tracé.

 

87,13kms parcourus avec 1788m de dénivelé . En Août j'ai mis 4H45'18" soit 18,32km/h de moyenne.

 

Un conseil, faîtes tourner les jambes en descendant Beille, sinon, vous allez souffrir le martyr en remontant par Verdun sur la route des corniches. Et à partir de 10H, il y a des cyclos partout. Cet été, j'ai recontré des équipiers de Contador.

 

Mais beau cicuit à conseiller.

Commenter cet article