Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petit à petit, je m'approche des 10000kms!

Publié le par lariegeoise

100 3374 (Large)

 

Jeudi après-midi, VELOTEUR et moi-même, nous avions décidé de faire une sortie commune. Eh oui, les anciens savent s'adapter par rapport au temps et aux disponibilités de chacun. J'avais préparé un peu le circuit sur openrunner pour essayer de calculer le kilomètrage à faire comme les journées sont de plus en plus courtes. Et oui, il fallait penser à rentrer avant la nuit. J'avais par ailleurs changé notre lieu de RDV, rapport au circuit envisagé mais notre VELOTEUR qui avait dû partir très tôt, s'offrait quelques kilomètres de plus en passant pas loin de Soignolles pour arriver à Chevry Cossigny. Il allait même s'offrir le luxe de venir à ma rencontre alors que nous avions décidé de se retrouver au rond point. Ah, ces jeunes, cela n'écoute rien. Pour le temps, c'était annoncé plus ou moins mitigé mais on allait faire avec , toutefois le vent était toujours aussi fort. Je vous laisse imaginer quand on l'avait de face. Et mon cher VELOTEUR qui n'est pas assez épais! Il n'allait pas faire écran à ce vent! Mira devra me le faire manger un max lors de sa rencontre Lavandou! Lol!

 

100 3375 (Large)

 

Donc départ réel depuis le rond point de Chevry Cossigny situé sur la route allant de Brie à Gretz. VELOTEUR allait râler parce que je prenais la photo du personnage qui avait les cheveux dans les yeux à ce moment-là. Comprendra qui vaudra bien comprendre. Direction Gretz pour rejoindre Tournan, donc une petite ballade en ville après avoir traversé la départementale allant sur Melun et assez fréquentée. Bien sûr, nous avions le vent de face et c'est pour cela que je laissais VELOTEUR diriger les débats. Nous commencions par essuyer un petit crachin mais rien de bien méchant, pas de quoi s'arrêter pour mettre le Kway. A la sortie de la ville, nous nous retrouvions sur la route allant à la Houssaye. Bien sûr, VELOTEUR n'écoutait pas mes instructions et s'engageait un peu trop vite dans une rue du centre de Tournan. Mais ne vous inquiétez pas, il m'avait bien vite rattrappé. Petite attention aussi sur le passage pavé après la pluie qui était tombée quelque temps avant. Et après nous allions être sur une route plus tranquille.

 

100 3376 (Large)

 

VELOTEUR s'amusait à passer à mon côté gauche puis à droite pour que je ne le prenne pas en photo. Encore un caprice de star! Direction La Chapelle Bourbon pour filer sur Fontenay Trésigny. VELOTEUR voulait m'indiquer une route pour éviter le feu du centre de Fontenay mais peine perdue car c'était le circuit que je prenais toujours pour rejoindre Marles en Brie. Eh oui, depuis quelques temps, j'évitais de passer au dessus de la N4 car j'avais glissé plus d'une fois quand il avait plu auparavant. Prudence était mon maître mot, à mon âge!

 

100 3377 (Large)

 

Marles en Brie, pas d'arrêt car VELOTEUR avait bien sa barre de céréales dans sa poche. Donc je ne risquais pas de le doper. D'ailleurs a-t-il besoin de cela? A droite, toute, pour rejoindre Lumigny. Nous allions prendre une route que nous n'avions pas emprunté jusqu'à là.

 

100 3378 (Large)

 

Lumigny, au niveau de l'église, nous tournions à gauche pour rejoindre le rond point de Pezarches. Avant je lui indiquais le lieu de la ferme, à côté de laquelle nous étions passé, qui était productrice d'asperges. Il se moquait de moi car avant nous passions à côté d'un ancien champ de maïs. Aucun respect ces jeunes! Bref, je lui précisais que sur la grande route avant Pezarches, il fallait se montrer prudent car des camions circulaient ssez vite pour aller sur Provins. Nous tournions à gauche, gauche pour aller sur Hautefeuille. Et là VELOTEUR devait l'être, dur de la feuille, car il allait une fois de plus, trop loin. Enfin, nous allions profiter du vent dans le dos.

 

100 3379 (Large)

 

Et là, la route était bien plus tranquille. Nous pouvions enfin appuyer un peu plus fort sur les pédales. Bon, je n'allais pas lui indiquer la maison de retraite de Hautefeuille que m'avait conseillé Veloblan dans le passé, car VELOTEUR était bien loin d'y séjourner avec la forme qu'il a !

 

100 3380 (Large)

 

 

Je lui disais de faire attention aux bandes blanches car elles m'ont fait chuté plus d'une fois. Nous allions aller sur un passage boisé où il y avait peut-être des chercheurs de champignons, pour rejoindre Faremoutiers que nous aborderions partiellement mais par le centre pour filer sur La Celle sur Morin. Nous allions commencer notre route du retour mais il y avait encore du chemin à faire.

 

100 3382 (Large)

 

Plongeon sur La Celle d'en Bas mais nous étions arrêtés par un signal pour quelques travaux sur la route. Prudents, nous nous étions arrêtés. Mais ce n'était pas un mal que le Conseil Général refasse cette route. Ces travaux étaient faits après la mise en service du tout à l'égout dans les villages. Le modernisme était arrivé.

 

100 3383 (Large)

 

Après le plongeon prévu vers le Grand Morin, nous allions vers Guérard que nous n'allions que traverser partiellement car au stop, nous tournerions à gauche pour rejoindre Dammartin sur Tigeaux. Et pas d'arrêt technique de VELOTEUR. Serait-il devenu chameau? A voir! Belles petites bosses à suivre où il montrerait une fois de plus tous ses talents.

 

100 3384 (Large)

 

Damartin sur Tigeaux, j'arrivais tout juste à l'avoir dans mon cadre photo. De toute façon, j'allais le retrouver au prochain stop, ne sachant vers où je le menais. Allez, on va y croire. Bon, malheureusement dans la descente vers Tigeaux, nous avions droit à une petite averse, style crachin. Mais une fois de plus, je n'avais pas l'attention de m'arrêter.

 

100 3385 (Large)

 

Et à l'entrée de Tigeaux, nous allions nous faire la bosse de 2kms qui plairait bien à mon ami JP37. Mais nous avions encore la pluie. VELOTEUR accélérait! Il avait certainement une idée derrière la tête. Et j'allais très vite le comprendre quand je me retrouvais à son niveau.

 

100 3386 (Large)

 

Eh oui, la pause technique de VELOTEUR! Mais il ne prenait même pas le temps de manger ses ingrédients habituels faits d'une barre céréales ou autre. Eh oui, nous avions encore de la route à faire. Direction Villeneuve le Comte. Nous allions retrouver d'autres cyclos qui avaient eu la même folie que nous pour sortir par ce temps.

 

100 3388 (Large)

 

Veloteur était resté derrière eux au feu tricolore croyant qu'ils allaient me suivre. Que neni, ils gardaient leur train de sénateur. Donc je dus l'attendre et go pour la fin de notre périple. Direction Villeneuve St Denis, Pontcarré, Ozoir, Chevry Cossigny. J'avais décidé de l'accompagner jusqu'à notre point de départ pour boucler le circuit que j'avais prévu.

 

100 3389 (Large)

 

Nous longions quelque temps la N4 et nous allions nous quitter au rond point de départ, lui partant vers Combs et moi rejoignant Jossiogny par Gretz. La nuit commençait à faire plus ou moins son apparition et par prudence , je mettais mon feu arrière en fonction surtout que j'allais après Favières, être sur une route boisée.

 

111kms pour VELOTEUR et 112kms pour moi pour 570m de dénivelé mais je ne vous mettrais pas la vitesse comme nous sommes que des cyclotouristes. RDV était pris pour notre 200kms de mercredi si la météo se maintenait.

 

70 (2) (Large)

 

 

100 3390 (2) (Large)

 

 

Samedi matin, le temps semblant clément encore et étant disponible entre deux beuveries (le vélo permet d'éliminer les toxines!) j'allais me faire un petit circuit en solo , tranquille pour enfin franchir cette barre des 10 000kms. Quoique je ne me plains pas par rapport au retard que j'avais ces derniers temps.

 

Départ en direction de Tournan, Coubert, Soignolles, Courquetaine, Ozouer, Forest, Fontenay Trésigny, Marles, Lumigny, Mortcerf et retour sur Neufmoutiers par Beaumarchais. J'allais enfin atteindre mon objectif en filant sur Villeneuve le Comte.

 

100 3391 (2) (Large)

 

A la sortie de Neufmoutiers, je me faisais rattrapper par un cyclo de Combs la Ville. Et non, ce n'était pas VELOTEUR, d'alleurs, après renseignement auprès de lui, je sus qu'il ne faisait pas partie du club du cyclo. Il parrait qu'il y a deux clubs à Combs la Ville. Ils ont les moyens! J'embrayais sa roue jusqu'à l'embranchement de Favières/Jossigny car lui habitant à Solers, il faisait un retour à son domicile. Et moi, je fis de même dans l'autre direction;

 

J'avais accompli 92kms et j'avais franchi cette barre des 10 000kms. Donc à moi, les 11 000kms pour la fin de l'année. On peut y croire, non? Mais un autre challenge m'attendait pour la semaine qui venait. Donc gardons des forces!

Commenter cet article