Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre 200 de Chateau Thierry

Publié le par lariegeoise

100 3392 (Large)

 

Depuis plusieurs semaines notre 200kms était dans les tuyaux avec VELOTEUR, suivant son challenge qu'il avait pris avec un site internet et que certains fous de VT connaissent bien, mais le temps nous jouait encore des misères depuis quelques temps. Et enfin depuis plusieurs jours, nous avions l'espoir de le réaliser, plus  qu'une éclaircie pour la journée était annoncée par Météo France. RDV fut pris pour que nous partions ensemble depuis Combs la Ville, lieu de résidence de VELOTEUR. Et voilà que cette belle journée de mercredi dernier nous était effectivement proposée et nous ne serions pas déçus. Départ prévu sur nos bikes à 7H40, soit au lever du jour après que j'ai regagné en voiture sa demeure. Tout était parfait. Bon, il m'avait transmis plusieurs jours à l'avance le circuit proposé avec les temps de passage tout comme l'heure d'arrivée au point de départ. Tout était superbement planifié. Pas un amateur ce VELOTEUR. Donc, je lui faisais entièrement confiance et ne regardais que d'un oeil distrait sa feuille de route. D'ailleurs il me le reprochera mais comme je ne connaissais pas le tracé, je ne pouvais guère me faire une opinion. Voilà l'excuse que je lui proposais mais pas sûr qu'il m'ait crû. Et à l'heure fixée nous faisions nos premiers tours de roue. Bon un peu moins speed que d'habitude avec VELOTEUR car il y avait tout de même 200kms à faire et il faudrait tenir la distance.Donc on ne partait pas comme des fous mais le compteur affichait tout de même des 25/27kms/h. Et ce n'était que le début. Alors cap sur Chateau Thierry par le nord de Meaux pour revenir par La Ferté sous Jouarre. Et bensaïd pour 200kms. J'avais goutté à cette expérience avec mon compagnon et ami @PH_O cet été et cela m'avait bien plu. Alors pourquoi pas renouveler cette expérience.

 

J'allais revenir à mon domicile mais  en bike malgré que  VELOTEUR croyait au départ et par conséquence, qu'il allait me prendre au passage pour sa grande aventure des 200. En conséquence les premiers kilomètres ne seraient pas une inconnue pour nous les avons faits ensemble déjà de multiples fois. Direction Brie Comte Robert qui est à portée d'oiseau de Combs mais il valait mieux se montrer prudent sur la route car il y avait de la circulation. Pour ma part, j'avais mis ma lumière rouge arrière. Et pour la tenue, j'avais opté pour la longue, sachant que nous n'aurions pas spécialement de fortes températures. Très cornélien comme choix quand on part pour un long circuit. Et j'avais emmené mon petit sac à dos pour les provisions d'usage au cas où on se retrouve dans un lieu désert. Mais je faisais confiance à mon ami VELOTEUR.

 

100 3393 (Large)

 

Chevry Cossigny, nous voyons les traces des pluies abondantes qu'il y avait eu la veille. Et en traversant la ville, j'avais eu ma roue arrière qui avait chassé sur un passage piètons. Cela allait être une adresse à la prudence pour moi-même. Les chutes, j'ai donné et je n'y tenais pas même si nous allions arriver en hiver.

 

100 3394 (Large)

 

Ozoir la Ferrière, mon ami VELOTEUR étant toujours fringuant et allait me surprendre en ne prenant pas de pause technique avant 90kms. Il fallait dire que le véritable froid ne sévissait pas encore. En ce moment, c'est bien différent. Pontcarré et nous allions prendre la direction de Jossigny. J'étais sur mes terres. Je saluais quelques amis en passant. Non, non, je ne faisais pas de campagne électorale! Chanteloup en Brie, nous étions encore sur des endroits très fréquentés.

 

100 3396 (Large)

 

Montévrain, Chessy, VELOTEUR allait me conseillait de rouler sur le trottoir pour éviter le secteur pavé. Celui-là, j'allais l'éviter mais bien d'autres j'allais les subir. Et je comprenais la douleur d'un circuit comme celui de Paris/Roubaix. Chalifert, Lesches, Tribaldou et là nous allions lartgement salir nos bikes par cette route détrempée par le passage des camions transporteurs de terre. Imaginez! Et nous prenions cette bosse en sortant du village pour rejoindre la N3. Passage au dessus du canal de l'Ourcq que nous croiserions de multiples fois lors de notre périple. Cela allait me rappelait la rando de "Du canal de l'Ourcq à la Marne" organisée par le club de Thorigny. D'ailleurs, nous prendrions de multiples fois, le même circuit.

 

100 3397 (Large)

 

Traversée de la N3 assez difficile car en pleine semaine, il y a pas mal de circulation en direction de Meaux. Donc nous allions nous montrer prudents car la bifucartion est un peu plus loin sur la gauche. Et là, nous allions attaquer pas mal de grandes lignes droites où nous subirions un petit vent de face mais rien à voir avec celui que nous subirons dans les jours suivants.

 

100 3398 (Large)

 

Chauconin Neufmoutiers, et là je me faisais piéger par le passage pavé. VELOTEUR avait déjà filé sur le trottoir. Cela aide quand on connait bien le circuit. Mais je me méfiais car les pavés étaient mouillés. Et VELOTEUR toujours rectiligne sur son bike. L'impénétrable! Penchard, Chambry étaient franchis. De charmants petits villages!

 

 

 100 3399 (Large)

 

Chambry, Varredes, nous allions rejoindre un cyclo isolé mais nous ne ferions que le saluer. Il n'envisageait pas de nous suivre. Nous gardions notre rythme. Là, je reconnaissais encore plus la route de la rando précédente de Thorigny et je savais que j'allais avoir droit à quelques petites bosses.

 

100 3401 (Large)

 

Congis sur Thérouanne, petit village que nous n'aborderions pas comme bien d'autres.

 

100 3402 (Large)

 

Le panorama était un peu uniforme en cette saison où les cultures sont arrêtées et les routes salies par les tracteurs sortant des champs. Nos bikes auront besoin d'une bonne toilette au retour. Et dans cette régions bosselée à juste titre, il valait mieux ne pas avoir trop de vent car pas le moindre route boisée.

 

100 3403 (Large)

 

Nous passions la grande bourgade de Lizy sur Ourcq où nous retrouvions le canal. Coulombs en Valois, Gandelu, pas trop de circulation mais cela nous convenait assez. Les kilomètres commençaient à s'égrainer et je demandais à VELOTEUR si Chateau Thierry était au centre du circuit au niveau du kilomètrage. Et toujours pas d'arrêt . De vrais guerriers! @PH_O s'arrête tous les 50kms pour signaler sa position sur ses 200. Mais nous n'étions pas pourvus de ces engins modernes.

 

100 3404 (Large)

 

Au loin, nous commencions à voir des éoliennes, ce qui était un signe que parfois le vent devait être fort. Donc nous avions bien de la chance de ne pas trop le subir. On s'approchait de Chateau Thierry. VELOTEUR se payait le luxe d'essayer de m'emmener dans un chemin boueux. Un moment d'égarement. Cela aurait pu marcher. Un clown, ce VELOTEUR!

 

100 3405 (Large)

 

Nous n'allions pas aller en ligne droite sur Chateau Thierry car plus d'une fois, nous quittions la route principale. Et j'avoue que je faisais entièrement confiance à VELOTEUR. Il faut dire que je n'avais pas le choix. D'ailleurs il avait perdu le circuit qu'il avait imprimé. Un clown, je vous dis! Ou alors il voulait me perdre comme l'ogre avec le petit poucet.

 

100 3406 (Large)

 

Bussiaires, un petit village un peu plus grand. VELOTEUR me disait que nous allions passer à côté d'un grand cimetière américain. Moi, je m'alimentais avec des figues sèches que je pouvais prendre sans trop m'arrêter. Aliment que je consomme beaucoup en montagne : l'aspect pratique.

 

100 3407 (Large)

 

Nous allions le contourner, nous éloignant une fois de plus de la grande route. Au loin, le drapeau américain flottait.

 

100 3408 (Large)

 

Belleau, VELOTEUR se payait le luxe de se lever de sa selle mais cela devait être pour se dégourdir les jambes. nous allions traverser une grande nationale pour emprunter toujours des petites routes.

 

100 3409 (Large)

 

Bouresches, Vaux, Monneaux, Essônes sur Marne, nous allions nous retrouver dans des endroits un peu plus boisés. A gauche, on pouvait dicerner l'A4. Nous nous approchions de Chateau Thierry. VELOTEUR en profitait pour me lâcher dans la montée pour faire sa pause technique. Il avait tenu 90kms. Trop fort!

 

100 3410 (Large)

 

Nous allions traverser entièrement la ville pour bifurquer à gauche pour prendre le chemin du retour en passant au dessus de la Marne. Nous étions dans l'Aisne. Cigogne me dira qui est cet homme illustre, lui qui l'a traversé de multiples fois, cette ville.

 

 100 3411 (Large)

 

La Marne était assez haute après toutes les pluies des jours précédents. Mais ce n'était pas une ville très encombrée par la circulation. Il faut dire que l'animation était sur l'autre rive.

 

100 3412 (Large)

 

A la sortie de la ville, je demandais à VELOTEUR que l'on prenne le cliché avec le panneau de la ville pour bien montrer que l'on était passé à Chateau Thierry. Il prenait la pose comme une grande star! Et en repartant il s'apercevait qu'il avait un fil de fer qui bloquait sa roue arrière. Nous allions attaquer la route du retour.

 

100 3413 (Large)

 

A la sortie de la ville, nous filions à droite pour partir en direction de La Ferté sous Jouarre  et là nous avions un léger vent favorable que nous apprécierons à juste titre puisque notre compteur affichait 105kms. Je réclamais à VELOTEUR une pause pique nique puisque nous avions dépassé midi et que je commençais à avoir une petite faim. Au loin nous apercevions les vignes où le raisin avait été récolté. Moi je mangeais mes sandwichs, tandis que mon ami VELOTEUR grignotait ses chocos BN de Le Prince. Il avait dû voir la pub à la télé et c'était certainement pour cela qu'il roulait si fort. Un coca et lui, de l'eau claire. Un pur quoi!

 

100 3414 (Large)

 

Chézy sur Marne, Nogent l'Artaud, nous allions longer la vallée de la Marne pendant pas mal de kilomètres, subissant quelques montagnes russes où il fallait se relancer régulièrement mais plus de grandes bosses pour l'instant. Il les gardait pour la fin.

 

100 3415 (Large)

 

Je prenais un peu moins de clichés, considérant que le paysage ne variait pas beaucoup. Pavant, Citry, Saacy sur Marne, Mézy sur Marne, Luzancy, Reuil en Brie et nous atteignons la ville beaucoup plus vivante de La Ferté sous Jouarre. Presqu'à la sortie, VELOTEUR croyait me faire la surprise en me faisant prendre la direction de Jouarre mais je connaissais le terrain et je savais qu'il y avait une belle bosse de presque 3kms.

 

100 3416 (Large)

 

Dès le centre ville franchi, nous revenions vers la route qui va de La Ferté à Crécy la Chapelle. Une belle bosse une fois de plus. Mais je la montais sans trop forcer. Nous n'étions pas encore rentré. Pierre Levée, La haute Maison et nous atteignons Crécy la Chapelle que nous traverserions.

 

100 3417 (Large)

 

Et nous attaquions la dernière véritable bosse de Voulangis pour revenir sur Villeneuve le Comte, Villeneuve St Denis et nous aborderions le circuit commun à celui du départ mais en sens inverse.

 

100 3418 (Large)

 

Nous approchions du but à l'heure près, que nous avions projeté soit 16H15. Pour une sortie de 205kms où nous n'étions pas trop éprouvés et un dénivelé de plus de 1400m (calcul effectué sur openrunner) et une vitesse moyenne d'un peu plus de 24kms/h. Nous étions assez contents de notre sortie. Maintenant je rentrais à mon domicile mais en voiture. Mais les jours futurs ne seraient certainement pas aussi brillants. Donc à nous le 200 de décembre pour qu'il remplisse son contrat mais ce n'est pas gagné.

 

parcour (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

90[1] (2) (Large)

 

 

 

 

 

 

100 3419 (2) (Large)

 

Mais la semaine sportive ne s'arrêterait pas là pour moi puisque je remettais le couvert vendredi après-midi en solo mais pour un circuit plus soft, relativement car il y avait lait un vent violent en cette journée. Il ne sera que de 72kms car car le vent me cassait littéralement. Petit passage à Retal en venant de Tournan, Liverdy pour rejoindre Forest.

 

100 3420 (2) (Large)

 

Traversée du sous bois toujours aussi magnifique mais pas trace de VELOTEUR. Il était sorti le matin avec son pote de Brie. J'allais jusqu'à Fontenay Trésigny, Marles et j'allais tourner après le village, juste avant Lumigny mais la route était assez mal entretenue.

 

100 3421 (2) (Large)

 

Crêvecoeur, La Houssaye, les Lycéens et je prenais à gauche pour rejoindre Favières par Villé. Je m'arrêtais à cette demeure en limite de bois. Et retour tranquille. Je ferai mieux le lendemain. Une bonne douche m'attendait pour me réchauffer car le froid commençait à sévir.

 

100 3422 (2) (Large)

 

Samedi matin vers 7H45, je remettais le couvert par un temps assez brumeux mais qui laissait croire que le soleil allait sortir. Mais ce fut bien le contraire qui se passa puisque le gris se mettait à la fin de ma sortie de 108kms. Villeneuve le Comte, Tournan en longeant la N4, Coubert, Soignolles, Solers, Courquetaine, Ozouer, Chaumes, Rozay, Beauvoir, Guignes, Soignolles, Cossigny, Chevry Cossigny, Ozoir, Pontcarré et la ligne droite était toute tracée. J'avais roulé un peu vite que d'habitude, le vent étant moins fort. Et la semaine cyclo se terminait. Par contre, pour des sorties, la semaine suivante, ce n'était pas gagné. VELOTEUR lui aura certainement retrouvé son club en ce dimanche matin.

 

Donc à suivre pour mes prochaines aventures.......

Commenter cet article