Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Montée de Beille par la route des Corniches

Publié le par lariegeoise

100 0570 (Large)

Une belle journée m'attendait car la météo avait annoncé des températures avoisinantes à 30° en cours de journée. J'avais donc pris la décision de faire ce parcours que j'apprécie beaucoup par son charme : La montée de Beille en passant par la Route des Corniches.

 

Le départ étant toujours chez moi à 6H30, je plongeais sur Tarascon avant de me diriger vers Arignac, à gauche au dernier rond point avant la ville. Passage par Mercus et son plan d'eau et je revenais en direction de Tarascon.

 

Au passage à Mercus, l'odeur des croissants frais me chatouillait les narines mais pas question de s'arrêter.

 

 

100 0571 (Large)

 

 

 

 

Un peu plus loin, je filais à gauche pour prendre cette célèbre route que je connaissais parfaitement. A ma droite, l'Arnave coulait paisiblement. Par grosse chaleur, tu as envie de t'arrêter et de tremper les pieds.

 

 

 

100 0572 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais déjà la route s'élevait mais la vraie difficulté commençait après ce village pour une distance de 5kms à une moyenne de 8%. Un bon truc pour s'échauffer avant la montée de Beille.

 

Ce sera le final de l'Ariègeoise de cette année. Et plus d'un, risque de se casser les dents s'ils n'en ont pas gardé sous la pédale. Mais moi, vieux briscard, j'aurai économisé mes forces.

 

 

 

 

100 0573 (Large)

 

 

Oh, cela ne bougeait guère dans ces villages.

 

 

 

100 0574 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passé Cazenave, la route jouait les toboggans sur 3kms.

 

 

 

100 0575 (Large)

 

 

Arrivait le croisement où je devais plonger vers Verdun. Non, non, c'est bien en Ariège. La descente était assez hard. Et il valait mieux être prudent car la descente était rapide et jonchée de gravillons suite aux orages des jours derniers et avec des virages en épingle à cheveux. Mais quand on connait bien , pas de problème.

 

Ah, si nous allons tout droit, nous allons au col des Marmarres que certains connaissent bien.

 

 

100 0577 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

Dans certains virages, on pouvait voir le village des Cabanes qui est le départ de la montée de Beille. Eh oui, il faudra monter pour arriver en haut de la bosse d'en face!

 

 

 

100 0608 (Large)

 

 

 

 

 

Ca y était, j'étais au pied de la grosse difficulté. Pour les mals voyants : Altitude 1785m Dénivelé 1250m sur 16kms avec une moyenne de 8% avec des pointes à 10%. De quoi, régaler ses jambes! Je mettais tout à gauche, soit 3OX25 pour les puristes. Je me gardais le 27 au cas où. Mon compteur allait osciller entre 8/11kms/h maxi. Eh, je suis cyclotouriste!

 

 

100 0580 (Large)

 

 

 

 

 

 

Ca s'élevait très vite et dès le départ un bon petit coup de cul. Il faisait une température agréable et le matin, il y avait pas mal d'ombre sur le parcours. Il y a deux ans , nous avions eu 36° l'AM, lors de l'arrivée de l'Ariègeoise. Et pas un point d'ombre. Un enfer!Heureusement ils avaient mis des points d'eau tous les 2kms vers la fin.

 

 

 

100 0581 (Large)

 

 

 

 

C'est une montée sans véritable point de récupération et on ne peut vraiment boire que dans les virages. Désolé, les images ne reflettent pas exactement les pourcentages. Là, le 8% est plus que présent.

 

 

 

100 0583 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100 0584 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

On apercevait quelques sentiers de randonneurs pour rejoindre quelques villages. Mais ce n'était pas mon sujet d'activité actuel.

 

 

100 0585 (Large) 

 

 

 

 

 

 

 

J'attaquais le kilomètre difficile vers le 6ème qui donnait un dénivelé supérieur à 9% en moyenne. A gauche , à travers les arbres, je devinais la vallée de la N20.

 

 

100 0586 (Large)

 

 

 

 

 

 

Quelques virages qui me permettaient de récupérer. Et surtout de boire largement. Là j'avais prévu 2 bidons mais avec toutes les sources, j'aurai pu me réalimenter.

 

 

 

100 0587 (Large) 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les kilomètres, il y a ces panneaux qui annoncent le kilomètrage parcouru et le pourcentage moyen du kilomètre suivant. Mais là, il n'y a pas trop de surprise car cela monte tout le temps.

 

Là, j'arrivais à mi parcours, soit au 8ème kilomètre et les pourcentages allaient être moins difficiles : du 7,5% en moyenne!

 

 

100 0588 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

Henri IV était peut-être passé par là car il avait sa fontaine et toujours ces débiles qui écrivent sur les rochers.

 

 

 

100 0589 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

Si quelqu'un est concerné! En général ils écrivent cela sur la chaussée. Ils veulent tous le tuer! L'ours! Mais Hollande quand il est venu, a refusé de se prononcer! Lol!

 

 

 

100 0590 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ça monte toujours! C'est où l'arrivée? Heureusement qu'il y a ces balises de kilomètrage!

 

 

 

100 0591 (Large)

 

 

 

 

 

 

Enfin un faux plat sur un kilomètre mais cela monte tout de même à 5%. L'arrivée est là-bas?

 

 

 

100 0592 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

On dirait la neige toute proche. Y en aura-t-il là-haut?100 0593 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vue sur l'autre vallée est magnifique. Un peu plus bas, un refuge pour gardien d'estive.

 

 

 

 

100 0600 (Large)

 

 

 

Eh, bien, ce n'est pas encore là!

 

 

100 0594 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca y est un panneau m'indiquait 2kms à faire. La route va serpenter jusqu'à l'arrivée. Bon, là, je jonglais pas avec les vaches ou les chevaux car les estives n'étaient pas encore arrivés. Et je ne vous parle pas des bouses! La vache a deux sous produits....... Vous connaissez?

 

100 0597 (Large)

 

 

 

Ca y est, elle était là. Parlons de Beille qui est un lieu rêver l'hiver pour faire du ski de fond et on peut monter jusqu'à 2000m. L'endroit est protégé car il n'y a qu'un restaurant et une entreprise de location et n'oublions pas un guichet pour la facturation des pistes. Mais aussi un camp de chiens de trainaux. C'est ydillique l'hiver.

 

 

100 0598 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

J'immortalise mon arrivée en demandant à des randonneurs de me prendre en photo. Eh, il y a des gens sympas. Et bien sûr je portais le maillot de l'Ariégeoise. Il change tous les ans et est offert par l'organisation.

 

Résultat des courses je suis monté en 1H45'. Un record pour moi et encore j'ai pris des photos. La forme est là. Donc si je réalise cela à la Mountagnole, ce sera top. PHO sera peut-être à côté de moi. En tout cas on partira ensemble. La date le 30/06.

 

 

 

 

 

100 0601 (Large)

 

Bon, ce n'était pas le tout. Il était 10H et il fallait redescendre car j'avais encore de la route. Mais alors là, cela allait être le pied. Grand plateau et descente à fond avec des pointes à 65kms/h en descente!!!!!!! Je dis bien!

 

Bon là, je laisse les images parler.

 

 

100 0603 (Large)

 

 

 

 

100 0604 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100 0595 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

100 0606 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette descente en douceur n'est que provisoire car on va vite découvrir les descentes à 9% et quand on connait bien le terrain, on devient une bombe.

 

 

 

100 0607 (Large)

 

 

 

 

 

Attention, on des virages à épingle à cheveux. Donc? Au fait, je rencontrais d'autres cyclos qui montaient.

 

 

 

100 0609 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc bien vite, je me retrouvais au village des Cabanes. 1/4H de descente pour 16kms. Pas mal, non?

 

Bon là, il fallait remonter sur la route des Corniches, soit 5kms à 7/8% avec plein de virages. Has Been connait bien. Mais j'avoue que je préfére passer par là car la N20 est plus que chargée, donc dangereuse en été. Et c'est tout de même bien de rouler seul.

 

 

 

100 0610 (Large)

 

 

 

 

 

100 0611 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100 0612 (Large)

 

 

 

 

Là, pas besoin de se dire qu'il va falloir monter la montagne d'en face. La chaleur est là. Et petit tuyau, il vaut mieux mouliner en descendant Beille sinon cela ne pardonne pas, on est tétanisé pour remonter sur la route des Corniches. Cigogne lui arrive à ne pas mouliner et ne pas avoir des problèmes en montant les cols. Costaud!

 

Bon petite remontée jusqu'à Cazenave.

 

 

 

 

100 0613 (Large)

 

 

 

 

Et là je plongeais jusqu'à l'embranchement de Bompas pour rejoindre Tarascon.

 

 

100 0614 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je retrouvais un autre cyclo qui rentrait sur Tarascon. Et bizarre, il portait le même maillot que moi. D'ailleurs tous ceux que je rencontrais aujourd'hui avaient la même tenue.

 

 

100 0615 (Large)

 

 

 

 

J'arrivais aux portes de Tarascon. Plus qu'une dizaine de kilomètres à faire dont 5kms de montée. Eh, oui,toujours cette montée vers le Col de Port.

 

 

 

100 0616 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier passage au dessus de l'Ariège où je peux voir le Soudor.

 

 

 

Résultat des courses : 2270m de dénivelé en moins pour un temps de 4H45', soit une vitesse d'un peu plus de 18kms/h.

Tout compte fait, je suis content de cette performance en solo. Maintenant à moi La Mountagnole.

Commenter cet article

Normand 17/06/2012 08:37

Bonjour l'ami.
Toujours agréable de lire ton commentaire sur la Montée de Beille et en plus de magnifiques photos, tu deviens un spécialiste. Je vois que Pho t'accompagne sur tes exploits.
Je n'ai plus de nouvelles de sa part, peut-être dans le futur.
A+
Michel

lariegeoise 17/06/2012 10:32



Salut Michel


Heureux de pouvoir te lire. C'est avec bonheur que je fais visiter ma région ou plutôt celle de ma femme. Les paysages sont effectivement magnifiques et pouvoir mémoriser ces moments, c'est top.
Heureux d'avoir retrouver mon pote PHO. Dans quinze jours on s'aligne sur La Mountagnole. Je lui dirai que tu n'as plus de nouvelles de lui. Il est débordé comme tous ces jeunes. Et au fait,
bonne fête!


A plus


JP



KIKI-129 04/06/2012 15:55

ça me plait bien, vivement que j'y vienne , avant la retraite,
tu sais moi aussi c'est le 30x24 30x26 surtout que là pour l'Ariégeoise c'est à la fin

lariegeoise 04/06/2012 18:44



Pourquoi? Parce qu'à la retraite tu ne pourras plus monter Beille. Ce matin j'ai fait la reconnaissance de La Mountagnole de cette année. Je suis allé jusqu'au départ de la route des Corniches :
déjà 86kms franchis pour 1200m de dénivelé. Il restera 30kms avec deux belles bosses dont le reportage avait indiqué sur l'article de la montée de Beille.


Je t'attends pour l'Ariège. Certains sussurent qu'une réunion VT l'année prochaine sur l'Ariège est à envisager en voyant mes images. Alors.....



jpb37 03/06/2012 12:11

2270m de dénivelé, c'est beau, surtout quand tu les fait sur une distance relativement courte. J'en ai fait un poil plus hier, 2445m, mais sur 338km, tu verra le compte rendu ce soir ou demain
soir.
Ton compte rendu accentue encore une fois mon envie de col, tant pis, ce sera de ta faute si je devient accroc.

lariegeoise 03/06/2012 16:00



J'espère bien. Et ce sera avec grand plaisir. Has Been avait beaucoup appréciait l'an passé.


J'attends avec impatience ton article. Et chapeau pour cette performance. A savoir comment tu l'as vécu. Tu vas être au top pour la Lozère mais ce sera moins pentu, put-être que l'Ariège.


Je suis ressorti hier car to day la pluie était annoncée et j'avais promis à Mme le restaurant. Alors....


Allez, c'est ta dernière semaine de job et bientôt à toi, les vrais pentes.



HasBeen 02/06/2012 19:08

Bonjour
Je garde un bon souvenir de cette sortie que nous avions faite ensemble.
Et pourquoi pas une nouvelle fois...
Bien cordialement
HasBeen

lariegeoise 02/06/2012 19:14



Tu viens quand tu veux car des sites de cure, il y en a toujours.


A plus