Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes retrouvailles avec Cigogne....

Publié le par lariegeoise

100 3213 (Large)

 

Cela faisait une dizaine de jours que j'étais remonté de l'Ariège et je n'avais toujours pas trouvé l'occasion pour rouler avec Madone et mon ami Cigogne en Seine et Marne. Il fallait dire que j'avais eu pas mal de travail dans mon jardin pour le remettre en état après ma longue absence. Bon, c'est vrai que j'étais déjà sorti plusieurs fois en solo mais le matin. Il faut dire que je n'aime pas trop rouler après le repas du midi. Problème de digestion mais ce n'est que mon avis. Je lui avais proposé le mercredi AM mais en dernier ressort j'avais dû annuler n'avançant pas trop dans mon jardin.

 

Donc en ce vendredi am, j'allais enfin retrouver mon ami Cigogne qui s'était fait accompagné par son fidèle lieutenant JC. Donc vers 14H je les retrouvais près du plan d'eau de Vaires comme à l'accoutumée. J'avais décidé que Cigogne serait le capitaine de route en temps que cyclotouriste comme il se plaisait à dire.

 

100 3214 (Large)

 

JC et Cigogne était déjà en grande conversation sur leurs derniers périples, depuis un bon bout de temps. Je n'allais pas trop les déranger en suivant tranquillement derrière ou en prenant un peu d'avance sur eux pour faire de bons clichés. Passage par la piste cyclabe de Vaires pour partir en direction de Pontcarré comme ils se plaisaient très souvent à prendre cet itinéraire de départ.

 

100 3215 (Large)

 

Et à cette heure-ci, nous avions toujours autant de circulation. Guermantes, Bussy St Georges et la petite montée de Ferrières à côté du chateau. Tout allait bien. Et nous roulions à une bonne cadence, Cigogne s'étant fait charié sur la vitesse du cyclotouriste!

 

100 3216 (Large)

 

En direction de Favières, la belle ligne droite allait nous inciter JC et moi-même à pousser un peu plus fort sur les pédales et nous atteignons très vite la vitesse de 40kms/H. Mais il fallait dire que Cigogne avait lancé la machine en premier. Donc avec JC j'allais simplement accentuer la vitesse. Une envie de se griser, bien légitime.

 

100 3217 (Large)

 

Traversée de Favières pour rejoindre Villé au niveau de l'église mais déjà JC était appelé au téléphone. Que cela ne tienne, il répondait en roulant, à croire que la vitesse n'était pas importante. Il parrait qu'en voiture , c'est interdit et pour les cyclos, je ne sais pas. Direction Tournan pour partir ensuite en direction de Soignolles qui serait notre point le plus éloigné de notre sortie.

 

100 3218 (Large)

 

Mais avant Soignolles, il nous faudrait passer par Coubert. Et le soleil comme le vent étaient encore de la partie. Donc si nous faisions pas trop de dénivelé, ce fameux vent nous freinerait quelque peu. Mais pour l'instant nous ne l'avions pas trop de face. 

 

100 3219 (Large)

 

Tiens, une petite côte où j'avais faussé mes compagnons, histoire de prendre le cliché dans de bonnes conditions. Les maïs qui n'étaient pas encore coupés , nous protégeaient quelque peu de vu. Passage à niveau et nous laissions Courquetaine sur notre gauche pour arriver à Coubert.

 

100 3220 (Large)

 

Nous passions à côté du centre médical de rééducation après divers traumatismes dont ceux de la route. Cigogne avait bien affiché sur son cuissard qu'il était cyclotourisme. Alors! Nous traversion Coubert à gauche pour plonger sur Soignolles qui serait notre première pause.

 

20130927 154243 Rue du Moulin[1] (2) (Large)

 

Non, nous n'étions pas des gravats mais l'heure de la pause technique avait sonné pour mes compagnons de route. Un cyclo pro s'était arrêté pour discuter avec nous. Une petite barre était la bienvenue mais la chaleur nous avait pas encore affaibli. Quelques minutes après on remontait sur nos monstres d'acier pour avaler la belle côte pour traverser le village et couper une départementale assez fréquentée. Pas mal de cyclos sur la route.

 

100 3221 (Large)

 

Après être passé au dessus de la ligne TGV, nous traversions Courquetaine pour aller en direction de Coubert que nous éviterons en prenant la bosse qui nous menait à Forest. Nous avions pris la route du retour. Quelques cyclos se mêlaient à notre groupe.

 

100 3222 (Large)

 

Près de Chaumes, nous prenions la direction de Châtres pour rentrer tranquillement ou presque puisque les événements à venir aller nous faire vivre le contraire malgré nous. Nous allions en direction de Neufmoutiers en passant au dessus de la N4.

 

100 3223 (Large)

 

Mais en franchissant le dernier rond point au dessus de la N4, Cigogne allait mal juger sa trajectoire et frapper un véhicule de la gendarmerie de Tournan qui était en observation, à l'arrêt. Et arriva ce qui devait arriver, Cigogne chuta violemment sur le bitûme , cognant le véhicule à l'arrière gauche. JC roula même sur sa roue et pour ma part, j'avais un peu ralenti et faisait un écart sur la gauche.Il se relevait difficilement, souffrant de l'épaule gauche et s'étant coupé la main gauche avec le feu arrière du véhicule. Sa chambre à air éclatait  peu de temps après. Courageux comme un vrai cyclotouriste, il voulut rentrer par ses propres moyens pour éviter d'alerter sa compagne. Sa roue avant n'avait rien malgré notre crainte. Je la remettais en état de rouler et go pour 30kms dans la souffrance car l'épaule lui faisait très mal , lui interdisant de tirer dessus. Et il y avait encore des petites bosses à monter.

 

100 3224 (Large)

 

Cigogne montait courageuseement la bosse du moulin mais en roue libre , ne pouvant se lever du vélo. J'allais les quitter au rond point de Jossigny car l'heure avançait et je savais que JC l'accompagnerait jusqu'au bout.

 

100 3225 (Large)

 

La saison était certainement terminée pour Cigogne et nos retrouvailles avaient été de courte durée. Dommage! Je lui conseillais d'aller consulter , ne serait-ce peut-être pour un point de suture à sa main. Mais un Alsacien étant plus têtu qu'un breton, ce n'était pas gagné! Donc il ne me resterait plus qu'à attendre son retour. Je vais continuer à rouler seul le matin en ayant une pensée à son intention. L'hiver dernier c'était moi qui était à l'arrêt suite à une fracture de la clavicule. A croire que le sort n'épargne pas les retraités!

 

A point de détail, j'avais fait 98kms pour seulement 355m de dénivelé!

Commenter cet article

Cigogne 01/10/2013 11:45

Un envol raté. Mais ce n'est pas trop grave. Moins grave que pour toi. Quelques séances en salle et dès que possible, hop, à nouveau sur le vélo. A très bientôt pour de nouvelles aventures
cylcotouristiques

lariegeoise 01/10/2013 18:17


J'en suis heureux pour toi mais reviens vite et soigne toi bien. Lily va te bichonner, j'en suis sûr et puis va aux champignons!


jp37 30/09/2013 22:17

Dommage que cette sortie se soit terminée ainsi pour Bernard, j'espère qu'il se remettra vite de cet de ces blessures. Moi aussi je vais afficher mon appartenance à la famille des cyclotouriste, je
viens de profiter de la liquidation des stocks à la FFCT pour passer une commande de maillots.

lariegeoise 01/10/2013 06:31


Pour sûr que c'est bien dommage! Bon rétablissement à Bernard. A croire que la poisse nous poursuit! Moi c'était l'an dernier. Pour les maillots, je vais rester fidèle à L'Ariègeoise car ma
collection est assez grande. Au moins une par an! Mais le maillot des Cent cols me plairait!