Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Cols ratés par la Mountagnole sauf le Col de Latrape

Publié le par lariegeoise

Nous avions convenu avec PHO de se faire une partie du circuit emprunté par les concurrents de l'Ariègeoise de cette année et non parcouru par la Mountagnole. Mais très vite, nous nous sommes aperçus que c'était beaucoup plus long que l'on pensait et qu'il aurait fallu se rapprocher en voiture pour gagner du temps. Donc on a été obligé d'annuler la montée du Col de Latrape qui nous menait à Aulus. Je le ferai une autre fois en solo. Dommage, je n'avais pas véritablement acquis mon expérience dans les photos en roulant! Lol! Donc il n'y aura pas de photos sur cette escapade en solo mais j'y reviendrai avec mon pote PHO et d'autres peut-être. "Cathare" de VT m'a dit que son père habitait par là et faisait du vélo. Il me montrera peut-être d'autres sites.

 

11

 

 

240820112611 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

060820112137 (3) (Large)

 

 

Donc départ en vélo de Bedeilhac, montée du col de Port, dépôt de la voiture de PHO au croisement, RDV pris à Biert à 8H30 avec PHO mais pas de bonhomme au RDV. Il n'avait pas compris. Pas grâve.

 

240820112558 (Large)

 

Un papy sur le parking m'a entretenu la conversation, impressionné par mon vélo. Et en plus, son fils fait du vélo! Le pied, quoi. Mais ne suis-je pas un papy. Un vioc comme disent certains jeunes! Mais peu importe!

La veille, j'avais fait la montée du Port de Lers en solo mais avais abandonné à cause d'une pluie battante à Massat. J'étais gelé. Obligé de me faire rapatrier par ma femme. Un comble!

 

 

 

 

 

 

 

Donc notre papy, on l'a lâché en lui disant que nous avions de la route à faire.

 

 Circuit prévu : Col de la Crouzette, Col de Rille, on plonge sur Rivérenert, puis direction Lacourt, Alos, Col de Catchaudègue, Seix, Col de Latrape, Aulus, Col de Saraillé, Massat, Col de Port et retour à Bedeilhac. Mais tout compte fait, on aura supprimé la montée du Col de Latrape. Dommage, il est tellement beau. Et la montée du Col de Saraillé se fera par Oust mais je me suis rattrapé plus tard en le faisant par ERCE comme les cyclos de l'Ariégeoise et en solo. Une bonne grimpette beaucoup plus impressionnante que par OUST et plus jolie.

 

Mais arrêtons de discuter et roulons.  N'avions nous pas dit qu'il y avait du chemin à faire.

 

100820112222 (Large)

 

     100820112224 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

On monte, on monte et quel paysage magnifique, nous allions découvrir. L'effort en valait la peine.

 

 100820112228

 

 

100820112229 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela ne fait pas rêver de telles sites.

  

100820112231 (Large)

 

 

 

100820112234 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Bon d'accord, je rejoue les danseuses mais on oscille vers les 8% de moyenne et bientôt on va atteindre les 13%. Alors.....

 

100820112235 (Large)

 

 

 

100820112232 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

On ne s'en lasse pas et en plus le soleil est de la partie. Le pied.

Tiens, un secret : c'est là que j'aimerai que mes cendres soient répandues à ma mort! Mais gardez cela pour vous! Lol!

 

100820112238 (Large)

 

Bon, on les a montés ces 8kms. Tiens un peu plus haut, un chemin de randonnée et il y doit y avoir des champignons.

 

100820112239 (2) (Large)

 

 

 

100820112240 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On lâche sur notre droite la montée vers le Col du Portel qui culmine à plus 1400m et qui nous emmène vers FOIX.

 

 

 

   

 100820112241

 

 

 

100820112242 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

On plonge vers le Col de Rille qui est beaucoup plus facile en descente. Mais on se rappelle la montée que nous avions faite lors de La Mountagnole.

 

 

11062011011 (2) (Large)

 

Cinq kilomètres plus bas nous y arrivions au  Col de Rille situé à un peu plus de 900m et on allait plonger sur Riverenert, charmant petit village. Et là, on reprenait vraiment le circuit de l'Ariégeoise.

 

240820112571 (Large) (2)

 

Mais n'a-t-on pas dit qu'un bon plan vaut mieux qu'un long discours. On n'est pas loin de la Corse. Comprendra qui veut comprendre!

 

170820112383-copie-1

 

 

Nous allions aussi basculer dans le Bethmale, autre coin typique de l'Ariège avec ses traditions folkloriques et ses grands sabots, ceux des bergers.

 

Descente assez tordueuse jusqu'au village de LAUCH. Pas mal aussi à grimper. On y reviendra. Après on suivra le cours de la rivière NERT. Souvent les routes sont bordées par un cours d'eau dans l'Ariège, à croire qu'il faut savoir ressourcer les cyclos.

 

100820112243 (Large)

 

 

100820112246 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112245 (Large)

 

 

100820112249 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et après sans grosse difficulté jusqu'à l'embranchement de la route qui nous mène de St Girons à Massat mais on tournera bien avant vers Alos en passant par Lacourt.

 

170820112372 (Large)

 

 

 

 

On quitte bien vite cette départementale pour retrouver des routes bucoliques et plus vallonnées pour rejoindre Alos et le Col de Catchaudèque qui culmine à 893m.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112250 (Large)

 

 

100820112251 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 100820112258 (Large)

 

Eh, "Normand", cela ne fait pas rêver ces paysages et on n'aimerait pas se coucher un instant dans l'herbe au lieu de monter tout le temps! Il y a que des fous comme nous pour rouler, rouler.....

 

100820112252 (Large)

 

 

100820112253 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A ne pas confondre avec le Montana, un autre paradis!

 

100820112255 (Large)

 

 

100820112257 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et on arrive à Sentenac d'Oust.

 

100820112259 (Large) 

 

100820112260 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chic, on n'est pas seul !

 

100820112261 (Large)

 

Rien que pour les yeux mais on se rend compte qu'on n'arrive plus à se situer. Normalement on se dirige vers SEIX. Mais on a perdu de vue le cyclo qui semblait nous suivre.

 

100820112262 (Large)

 

100820112263 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, on arrive à la route qui mène à SEIX et on laisse à droite la montée sur le Col de La Core, à faire mais ce sera pour l'année prochaine.

 

A SEIX PHO, reserre sa selle qui part en sucette et moi, j'appelle Madame pour lui dire qu'elle ne m'attende plus. 11H, bien tard pour être à 12H à Bedeilhac. SEIX petit village très touristique où coule le Garbet.

 

On décide de faire plus court et on va se diriger sur Oust pour monter le Col de Saraillé qui nous ramène à Massat. On ne va pas être déçu. On rencontre pas mal de cyclos en cette période et toujours les ariégeois, fiers de porter le maillot de l'Ariégeoise.

100820112264 (Large)

 

100820112266 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112267 (Large)

 

 

100820112268 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Photo1720 (Large) (2)

 

 

 

 

 

En contre bas, la vallée qui nous emmène au Col d'Agnes.

 

 

 

 

  100820112270 (Large)

 

 

 

 

 

 

 100820112269 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons au site de Cominac, petit village typique pour ses granges dont se servaient autrefois les bergers. Beaucoup ont été remises en état pas  des citadins comme résidence secondaire, tout en gardant le cachet. Il faut savoir que Toulouse n'est qu'à 100kms.

 

100820112271 (Large)

 

 

100820112272 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112273 (Large)

 

 

 

Croisement qui mène à ERCE sur la route d'Aulus Les bains, petite station thérmale et lieu de villégiature de randonneurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112274 (Large)

 

100820112277 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112276 (Large)

 

 

Photo1730 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112278 (Large)

 

 

 

100820112279 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112280 (Large)

 

 

 

Photo1725 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Paysage dont on ne se lasse pas.

 

29082011054 (3) (Large)

 

 

Nous allions atteindre le sous bois qui mène au col de Saraillé que nous franchirons en descendant.

 

100820112281 (Large) 

100820112284 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112286 (Large)

 

 

 

 

 100820112285 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Surprise après le passage du col que nous avons franchi en descendant.

 

Photo1726 (Large) (2)

 

 

La pose pour faire plaisir au photographe et on plonge vers Massat sur 10kms encore en montagnes russes. Pas mal de cyclos montent de l'autre côté.

 

Photo1729 (Large) (2)

 

Il n'est pas beau ce sous bois?

 

Photo1770 (Large)

 

 

 

 

100820112287 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand descente de Massat et on attaque la montée du Col de Port qui est moins dur de ce côté puisqu'on oscille sur des pourcentages à 5/6% sur 12kms.

 

100820112288 (Large)

 

 

100820112290 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On y rencontre le Col de Caougnous qui est l'intersection avec la descente du Col de Péguére.

 

100820112292 (Large)

 

 

100820112293 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On y rencontre des attelages très à la mode pour les randonneurs!

 

100820112295 (Large)

 

 

100820112296 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100820112298 (Large)

 

 

 

060820112194 (Large) (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivée de nos routes communes avec PHO. J'offre une mousse à mon ami PHO pour clôre cette superbe sortie avant que l'on  plonge chacun de notre côté. C'était vraiment une belle randonnée.

 

Résultat des courses : 136,47kms 7H5'4" 1287M de dénivelé et moyenne 19,26kms/H mais on ne cherchait pas la performance mais plutôt la découverte d'un site.

Commenter cet article