Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dolmen de SEM

Publié le par lariegeoise

 IMGP0145 (Large)

 

Un blog n'ayant pas pour vertu que de raconter ses circuits bike quand on lui a donné cette optique, laissez-moi vous conter cette ballade à pied avec mes petits loups.

 

La chaleur nous ayant envahi depuis plusieurs jours je me décidais d'aller faire une petite rando avec mes petits enfants pour leur faire découvrir un aspect de la nature que ma montagne ariègeoise m'a laissé, mais à l'ombre ou presque! Seule ma petite fille semblait savoir ce que c'était un dolmen donc je voulais leur montrer un, de plus près. Bien sûr, cela n'allait pas être aussi fantastique qu'en Bretagne mais cela avait l'avantage d'exister. Donc montée en voiture jusqu'à Vicdessos que j'éviterai en empruntant la route vers Goulier et arrêt au croisement Sem/Goulier et là l'aventure allait commencer. Montée sur trois kilomètres d'une route en pleine réfection où les agents du Conseil Général était en train de regoudronner.

 

IMGP0146 (Large)

 

En montant, nous allions savourer les aspects de la nature car la floraison était là, nous laissant ses saveurs et sa beauté. Nous allions même découvrir des fraises sauvages délicieuses. Mais dans notre montée, nous allions être arrêtés par des agents qui répandaient ce goudron et de plus mon épouse avait un peu de difficulté pour faire une telle montée que je n'avais pas aussi bien jugée, l'ayant faite qu'en vélo. On était sur du plus de 10% de dénivelé en moyenne. Moi aussi comme JP, j'étais bloqué dans certaines sorties par notre moitié qui avait une certaine difficulté à franchir certains obstacles. Eh oui, le vélo, nous avait donné cette énergie que nous n'arrivons pas toujours à doser, tout au moins pour moi, je l'avoue! 

 

IMGP0159 (Large)

 

Au bout d'une demie-heure, nous arrivions à cet endroit buccolique à souhait, la nature étant restée vierge, loin du tourisme envahissant. Enfin un coin de paradis préservé! Nous apercevions en même temps un sentier de randonnée beaucoup plus agréable à arpenter. Nous le prendrions  pour le retour.

 

IMGP0150 (Large)

 

Et nous découvrions ce fameux dolmen, perché tout en haut de la montagne. A croire que cet ancêtre rêvait d'être exposé à sa mort vers un paysage magnifique. Et comme j'allais le comprendre. Maintenant il restait plus qu'à gravir la pente d'accès par un petit chemin escarpé pour apprécier ce vestige.

 

IMGP0152 (Large)

 

Effectivement là-haut, c'était magnifique. Un peu plus bas, on pouvait voir le village de Vicdessos et les montagnes qui commençaient à perdre leur manteau neigeux  conservé de l'hiver. Mes petits loups ouvraient grands leurs yeux devant cette immensité.

 

IMGP0154 (Large)

 

Un petit cliché pour mémoriser cette rencontre et pour relativiser la taille à l'échelon humain de ce dolmen. Mon petit fils essayait de profiter des rayons du soleil pour parfaire son bronzage!

 

IMGP0156 (Large)

 

Dernier regard sur ce paysage magnifique avant de reprendre le chemin du retour. Auzat était un peu plus bas, ayant perdu son activité industriel de Pechiney.

 

IMGP0157 (Large)

 

Une descente prudente étaiet recommandée jusqu'au calvaire car en général, on monte plus facilement que l'on descend. Mon petit fils se moquait des conseils que je donnais pour franchir cet obstacle. Eh oui, la jeunesse ne vous épargne pas parfois!

 

IMGP0167 (Large)

 

Avant de prendre le chemin du retour balisé pour les randonneurs, nous faisions une halte ou plutôt une pause mais seulement alimentaire pour reprendre notre souffle et recharger nos batteries.

 

IMGP0164 (Large)

 

Et là, nous attaquions la descente jusqu'à la voiture, appréciant à juste titre, ce sentier de randonneur bien entretenu. La descente serait un peu plus loin, beaucoup plus rapide. Une sortie pour Veloblan.

 

IMGP0165 (Large)

 

Et là nous allions découvrir les premiers champignons qui avaient profité des premières chaleurs pour sortir de terre.

 

IMGP0166 (Large)

 

Cela nous permettait de faire une petite halte réparatrice car le chemin semblait long. Et cela changeait des fleurs et des fraises sauvages. Et nous étions loin du bitume. Le sentier devait mener jusqu'au bas du village! Donc à préciser aux éventuels randonneurs.

 

C'était une belle sortie aérante dans une nature protégée car il fallait se la gagner cette découverte. Mais nous retrouvions notre véhicule avec plaisir surtout pour mes petits enfants qui n'avaient pas l'habitude de marcher aussi longtemps.

Commenter cet article