Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des bosses, vous avez dit des bosses! Dixit VELOTEUR!

Publié le par lariegeoise

100 3311 (Large)

 

Par ce lundi bien ensoleillé, j'allais retrouver mon dernier compagnon de route en Seine et Marne, j'ai nommé VELOTEUR, le petit jeune de 70 ans mais nous allions trouver mieux lors de notre périple, en âge, bien sûr. Je lui avais donné RDV à Pontcarré comme la dernière fois pour commencer notre périple. Lui, avait déjà pas mal roulé depuis Combs La Ville. Eh oui, Pontcarré n'est pas effectivement à mi-chemin de mon domicile au sien. Mais je vais remédier à tout cela. D'ailleurs sur le retour, j'allais aller plus loin. Mais commençons par le commencement pour bien raconter le parcours car c'est bien le but. J'avais décidé de l'emmener dans des endroits qu'il n'avait peut-être pas parcourus et surtout avec bosses car c'est ce genre de circuit qu'il savoure. A son âge, il monte super bien, le bougre! Mais allais-je y arriver car il a tant sillonné de ci, de là, même PBP, si je ne me trompe pas. Un compagnon de Veloblan.

 

100 3312 (Large)

 

Oh, bien sûr, ce serait des parcours que j'ai fait de multiples fois avec Cigogne qui est malheureusement toujours en convalescence. Donc départ en sens inverse de mon arrivée par le bois de Ferrières, soit la traversée de Pontcarré, pour aller sur Ferrières, Bussy St Georges. Déjà les arbres avaient mis leurs parures ou pris la couleur de l'automne. Et les feuilles mouillées sur la chaussée, ce n'est pas toujours top. Bon, pour sûr qu'au début nous allions faire un peu de ville mais sur ce circuit, c'était difficile de faire autrement.

 

100 3313 (Large)

 

Guermantes, Les Hauts de Lagny avec la première véritable bosse (et ce ne serait pas la dernière) pour passer à côté du Lycée de Lagny. Cela allait nous changer des Lycéens. Comprendra qui voudra bien comprendre! Attention parfois, je parle ariégeois, donc.... Mais les lycéennes étaient en cours certainement car personne de ce type de personne sur le trottoir.

 

100 3314 (Large)

 

Tiens, des écoliers. Oui mais là, ils sont beaucoup plus jeunes. Nous étions passés devant la piscine pour arriver dans le centre de Lagny. Eh oui, je lui réservais la surprise d'une certaine bosse, tant appréciée de certains. Nous allions longer la Marne sur une route tranquille et roulante. Montevrain, tout allait bien et nous ne souffrions pas du vent.

 

100 3315 (Large)

 

La voilà donc la belle surprise : la bosse de Chessy qui faisait 800m avec de superbes pourcentages avec en plus des gendarmes couchés. Mais que fait la police! Mais là, il n'y avait pas de camionnette pour nous retarder. J'avais prévenu mon ami VELOTEUR de passer ses vitesses dès le début de la montée car parfois, il fallait s'arracher. Mais je crois que la prochaine fois, je n'aurai pas honte de passer le petit plateau pour ne pas être ridicule car vous vous doutez bien, il m'avait largué! Et vous voyez ces feuilles sur la chaussée : un véritable danger. De quoi patiner dans la montée!

 

100 3316 (Large)

 

 

Vers la fin, j'arrivais à revenir sur lui, suite à une erreur de parcours de sa part! Rusé Lariégeoise surtout que pour une fois, il ne connaissait pas le circuit. Enfin, j'avais trouvé une bosse inconnue de sa part qui le ravissait. C'était sûr qu'il fallait garder la cadence.

 

100 3317 (Large)

 

Arrivés en haut de cette belle bosse, nous tournions à gauche pour venir sur Chalifert. A priori, là, il connaissait. Nous allions plonger sur Lesches en évitant quelques camions de travaux publics. Eh oui, ce n'était pas sans danger!

 

100 3318 (Large)

 

Nous arrivions à Coupvray après la montée d'une bosse mais sans véritable conséquence. Nous en avions vu d'autres. Passage sur le canal de l'Ourcq pour prendre la direction d'Esbly. Nous ferions plusieurs passages soit au dessus du canal de l'Ourcq, soit au dessus de la Marne, les deux se suivant parfois.

 

100 3319 (Large)

 

Au rond point d'Esbly, nous nous dirigions vers la gare pour se faire une belle bosse qu'il ne connaissait pas non plus. En redescendant vers Tribaldou, nous pouvions admirer le panorama où au loin nous pouvions entrevoir les avions aterrissant à Roissy en France. Mais nous n'étions pas là pour admirer le paysage. Le détour par le centre d'Esbly avait été fait uniquement que pour cette montée.

 

100 3320 (Large)

 

En direction de Tribaldou, VELOTEUR me précisait qu'il reconnaissait la route que l'on prendrait pour faire notre 200kms en direction de Chateau Thierry mais ce sera une autre histoire. Passage sur la Marne avec une route assez mouillée et salie par des camions qui faisaient des travaux. Une fois de plus , cela me confirmait que j'avais bien fait de prendre mon mulet.

 

100 3321 (Large)

 

Et retour sur Esbly et sa gare pour prendre la direction de Condé Ste Libiaire. Je lui réservais une fois de plus, une surprise. Bon d'accord, ce sera une bosse. Eh, on était venu pour cela. Dommage que nos compteurs ne nous permettait pas de connaitre le dénivelé car nous étions gâtés!

 

100 3322 (Large)

 

Au rond point après le passage au dessus du canal de l'Ourcq, nous tournions à gauche pour aller sur Condé où une bosse célèbre et préférée par Cigogne : Celle de Quincy Voisins, longue 3,5kms. Et c'était parti. Mais sans problème pour VELOTEUR, vous vous en doutiez !

 

 

100 3323 (Large)

 

Et avant d'arriver à la pancarte Quincy Voisins, nous apercevions au loin un autre cyclo. VELOTEUR, lui ayant dit que c'était une des montées préférées de CIGOGNE me précisait que c'était peut-être lui qui s'entraînait en douce! D'où ma question sur facebook! Voilà la clé du mystère. Arrivant à sa hauteur, nous prenions le temps de bavarder avec lui. Non, ce n'était pas Cigogne mais un petit jeune de 73ans qui avait été opéré du coeur donc il se ménageait encore un peu. Il nous rattrappait à chaque feu tricolore où nous devions marquer un arrêt.

 

100 3324 (Large)

 

 

Montée effectivement assez longue par une petite rue encombrée de voitures et où il y avait de la circulation. La prudence était de rigueur; Et là, nous perdions quelques temps notre cycliste.

 

100 3325 (Large)

 

Nous arrivions dans le centre de Quincy Voisins où je précisais à VELOTEUR que nous tarderions pas à faire une pause technique. J'arrivais à 50kms sur mon compteur. La moitié du circuit que j'avais prévu. Mais il m'assurait qu'il allait bien et qu'on pouvait continuer.

 

100 3326 (Large)

 

Et comme je l'avais promis avant la montée sur Bouleurs, nous faisions une halte salutaire avec alimentation si besoin était. On ne s'éternisait pas pour autant car nous avions encore de la grimpette, entre autre celle de Bouleurs.

 

100 3327 (Large)

 

Traversée de Bouleurs : j'allais faire une erreur de parcours croyant trouver la route pour arriver à Crécy La Chapelle à son extrémité. Après avoir tourné en rond, je trouvais enfin la bonne direction mais pour cette fois-ci arriver directement dans le centre de Crécy. Petit détail, dans les descentes, VELOTEUR baissait la tête pour avoir une meilleure pénétration dans l'air et donc, descendre plus vite. Mais il était bien trop léger et je le dépassais à chaque fois. Il va falloir qu'il mange de la soupe. Mais il est peut-être trop tard. Au feu, nous tournions à droite pour nous diriger vers Villiers sur Morin. Encore une bosse nous attendait.

 

100 3328 (Large)

 

Dans le centre de Villiers , nous passions le petit pont sur la gauche avant l'église pour cette belle montée vers Voulangis. Il la connaissait car il l'avait fait lors d'un rally. j'avais une pensée pour mon ami Régis qui avait quitté précipitemment la région pour le pays basque. Dommage!  Après ce petit effort, au niveau du stop, nous tournions à gauche pour plonger sur Crécy. Ah, oui, certains détours nous permettaient de découvrir des bosses intéressantes.

 

100 3329 (Large)

 

Nous prenions la direction de Tigeaux où une nouvelle bosse respectable nous attendait mais celle-là aussi il la connaissait. Et toujours ce soleil et cette température très agréable. Et les kilomètres s'accumulaient. VELOTEUR me précisait que ce serait certainement pour lui une sortie de 120kms. Un gros morceau!

 

100 3330 (Large)

 

Et nous allions franchir la dernière bosse respectable de notre sortie. VELOTEUR me précisait que j'avais été gentil de ne pas lui faire faire la bosse qu'il y avait un peu plus loin mais avec un pourcentage plus conséquent car il se disait "mort". Et il aurait voulu que je le croye. Eh oui, car sur le plat qui nous emmenait vers Villeneuve le Comte, je prenais le relais en roulant à un peu plus de 30kms/h, et il était bien derrière moi. Donc qui croire! A ce jeunot!

 

100 3331 (Large)

 

Nous étions sur le chemin du retour et je lui précisais que j'allais l'accompagner au delà de Pontcarré comme je lui avais indiqué auparavant. Nous roulions toujours à une bonne allure comme à chaque fois que nous roulions sur le plat. Pontcarré, Ozoir et j'allais le quitter à la sortie de la ville où il irait en direction de Chevry Cossigny pour rejoindre son domicile à Combs la Ville.

 

Belle ballade une fois de plus comme je les aime. Il aura parcouru 123kms et moi 119kms pour une vitesse d'un peu plus de 27kms/h et par un temps superbe. Des automnes comme cela , on en veut encore. On se donnait RDV à la semaine suivante mais le matin car avec le décalage horaire, les après-midi seraient plus courts mais on aura peut-être le plaisir de retrouver l'oiseau noir et blanc : Cigogne! Autre détail, je me plantais un peu en traversant Ozoir et je me retrouvais dans la direction de Gretz que j'allais traverser, tout comme Tournan pour rejoindre mon domicile.

 

Pour info, l'intitulé de l'article n'a jamais été dit par VELOTEUR mais voyant avec quelle facilité, il montait toutes les bosses, je ne pouvais que lui mettre ces quelques mots en bouche! Ah cette jeunesse!

 

100 3332 (Large)

 

 

Mercredi matin, profitant d'une belle matinée, je suis parti pour une sortie tranquille en solitaire comme je le fais souvent en admirant les forêts qui commencent à prendre les couleurs de l'automne. 86kms sans véritablement de bosse pour une moyenne de 27kms/H. Je me modére comme qui dirait mon ami JP 37. Et j'admire! Dommage que je n'ai pas de VTT car un petit tour dans les bois en ce moment devrait être sympa. Bon, d'accord , il y a des champignons mais en VTT, on n'a pas le temps de les voir!

Commenter cet article