Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BBB (Belge de Bruxelles à Beille!)

Publié le par lariegeoise

100 1521 (Large)

 

Depuis plusieurs mois, j'avais proposé à Joël de VT de faire lors de son tour de France,  quelques parcours avec moi et plus particulièrement lors de son passage à Toulouse, dans l'Ariège bien sûr.

 

Deux circuits étaient réfléchis par mes soins et plus particulièrement la montée de Beille par la Route des Corniches. Circuit mythique pour moi et cela lui permettrait de mieux apprécier les coureurs du TDF quand il la monte.

 

Etant logé à St Pierre de Rivière, village à côté de Foix, je lui ai demandé de s'approcher jusqu'à Mercus afin que l'on puisse démarrer notre randonnée vers 7H30. Ce qui fut chose faite de sa part et moi je descendais de chez moi en bike. Il faut dire que je n'avais que 10kms à faire.

 

Je le prévenais que nous serions rentrés avant 13H comme mon principe était toujours de ne rouler que le matin. Le ciel était chargé mais ce ne serait que mieux pour escalader Beille qui était notre objectif principal. Donc départ de Mercus pour rejoindre la route des Corniches à Bompas que nous emprunterons jusqu'à Verdun et plongerons sur Les Cabannes pour escalader cette bosse mythique , empruntée de multiples fois par le TDF. Retour par la même route mais en sens inverse. Donc ce que nous avions monté, nous le descendrons et vis versa.

 

100 1523 (Large)

 

Et c'était parti à l'heure prévue et nous avions à peine le temps de nous échauffer que nous étions dans le vif du sujet. Cela allait le changer de sa Belgique.

 

100 1526 (Large)

 

5 beaux kilomètres à 8% de moyenne entre Cazenave et Arnave. Un bon entrainement avant la montée de Beille. Après ce serait une suite de montagne russe jusqu'à l'embranchement.

 

100 1527 (Large)

 

Joël m'empruntait mon appareil pour prendre quelques clichés personnels car il avait oublié le sien. Mais j'en ferai assez de lui pour lui laisser quelques souvenirs. Petite rencontre après cette belle montée : un petit veau qui trainait sur la route et qui s'était mis à courir devant nous. Joêl se demandait s'il devait le dépasser! Lol! Imaginez le tableau.

 

100 1528 (Large)

 

Quinze kilomètres de faits et nous dégringolions vers Les Cabannes via Verdun. Ce nom n'existe pas que dans l'Est. Impressionnant ce panorama, non? Je prévenais Joël qu'il y avait eu un gros orage la veille et qu'il risquait d'y avoir des gravillons dans les virages. Je lui ouvrais la route car il n'était pas fan des descentes à grande vitesse.

 

100 1529 (Large)

 

Eh oui, mon petit Joêl, nous étions au pied du mur. 16kms d'ascension 8% de moyenne avec un passage à 10%, le 9ème kilomètre, pour 1200m de deénivelé.

 

100 1530 (Large)

 

Mon belge de service avait peur d'avoir trop chaud et pratiquait un petit strep-tease bien normal. Pour ma part, j'enlevais mes manchettes.

 

100 1531 (Large)

 

Je l'avais invité de mettre tout à gauche pour monter en souplesse car la route allait être longue. Moi, cela faisait déjà un moment que j'avais adopté le 30X25. Question d'habitude! Un hollandais nous dépassait mais nous le retrouverions pas à l'arrivée. Pourvu qu'il ne lui ait rien arrivé!

 

100 1532 (Large)

 

Pareil à Voeckler, je montais pratiquement en danseuse pour ressentir une certaine souplesse. Notre vitesse moyenne allait aux alentours de 10kms/h, ce qui me semblait être raisonnable. Nous avions prévu de rester ensemble car pas question de montrer qui serait le plus fort. C'était le plaisir simplement de rouler ensemble.

 

100 1535 (Large)

 

Petit appel de Joël à sa chère et tendre épouse pour un réveil en douceur. Cela me rappelle quelqu'un. Ils sont mignons ces hommes. Mais costaud tout de même ce belge de rouler tout en discutant tranquillement. Et puis nous n'étions pas dérangé par les voitures.

 

100 1536 (Large)

 

Le bitûme était de bonne qualité pour une montée en souplesse mais il souffrait toujours l'hiver. Les pourcentages oscillaient entre le 7 et 9%.

 

100 1537 (Large)

 

Nous allions arriver à mi parcours et la récupération ne pouvait se faire que dans le peu de virages qui nous étaient offerts.

 

100 1538 (Large)

 

Quelques voitures de fonction nous dépassaient. Joêl me précisait que cette montée n'avait rien à voir avec l'Alpe d'Huez qui était un véritable autoroute de cyclos. Je lui précisais qu'ici on ne rencontrerait pas de cyclos pas avant 10H.

 

100 1539 (Large)

 

Ah, mon ami Joël venait de faire une pose technique et cela me permettait de le prendre en plein effort. Pour info, il était dans le pourcentage le plus fort de la bosse, soit au 9ème km avec 10% de moyenne.

 

100 1540 (Large)

 

Nous commençions à être dépassé par un flot de voitures , des randonneurs certainement. En général, ils sortent en groupe. Mais c'était tout autre chose que je vous conterais plus tard.

 

100 1541 (Large)

 

Nous atteignions le passage un peu plus facile de la montée au 11ème kilomètre où le pourcentage était que de 5% mais ce n'était que passagé. Il fallait en profiter pour s'alimenter et boire.

 

100 1542 (Large)

 

 

Il n'était pas beau ce paysage et cela malgré le temps sombre que nous avions. 11° au démarrage, c'était parfait pour ne pas trop souffrir.

 

100 1543 (Large)

 

Nous avions le temps de converser de temps en temps malgré que parfois, le souffle était court mais mon rythme cardiaque ne dépassait pas le 144. Petite info au jeune JP! LOL!

 

100 1544 (Large)-copie-1

 

Les voilà, tous ces gens qui nous avaient dépassé avec leurs véhicules quelques temps avant. En admiration devant une estive.

 

f 55680d9c-d2f7-4d6f-88b4-39a01599fe34 134 (Large)

 

Mais très vite, nous comprenions que c'était un groupe emmené par des responsables du restaurant " A la Montanha - La Maison Lacube" que nous avions vu à la télévision quelques jours avant.

 

100 1548 (Large)

 

Petite info, le restaurant est en bas de Beille aux Cabannes.

« A LA MONTANHA »- LA MAISON LACUBE

NOUVEAU ! OUVERTURE EN JUIN 2012

e Château de Montségur est bien connue
il fait partie de l'épopée Cathare
Restaurant de terroir, bar à vins/tapas, exposition permanente "dans les pas d'un éleveur transhumant"

Restaurant de produits locaux ariégeois, tapas et goûters de produits locaux ariégeois.
Spécialités
: grillades de bœuf gascon et de veau cadet gascon de notre ferme, plats mijotés et tapas fermières à base de produits locaux d'Ariège.
Toute notre carte est élaborée à partir des produits des agriculteurs et producteurs ariégeois : viandes du Plateau de BEILLE, canard gras, truites, fromages, charcuteries, vins, apéritifs...
Nous vous proposons également un
parcours découverte "dans les pas d'un éleveur transhumant"
: notre espace thématique vous invite à comprendre et à mieux connaître la vie et l'environnement de notre troupeau de vaches gasconnes : exposition multimédia, sentier d'interprétation, livret-jeu enfant... Entrée libre et gratuite. Information et documentation à l'accueil du restaurant.
Et découvrez aussi en été, nos journées
transhumance avec Philippe, éleveur de vaches gasconnes sur le plateau de BEILLE.

 

 

 

 

 

100 1545 (Large)

 

Et nous, nous finissions notre montée avec des pourcentages qui atteignaient encore le 7% sur les trois kilomètres suivants.

 

   

 

 

100 1546 (Large)

 

Joêl finissait le dernier km en souplesse escortait par une haie d'honneur faite par mes copines. Je lui précisais qu'elles étaient ariègeoises. Mais il les regardait assez inquiet car il se souvenait que dans les kilomètres avant où ce veau s'était mis à courir devant nous.

 

100 1547 (Large)

 

Nous trouvions un randonneur qui traînait pour nous prendre en photo. On n'était pas beau? Je lui parlais un peu de la station l'hiver mais lui, n'avait pas droit au cliché.

 

800px-Plateau de Beille (Large) (2)

 

 

Le plateau de BEILLE est un massif montagneux pyrénéen situé dans le département de l'Ariège. Il se trouve au sud de la vallée de l'Ariège entre Tarascon et Ax-les-Thermes au-dessus des villages des CABANNES, d'ALBIES et de VEBRE. L'accès routier au plateau (D 522) part des CABANNES.

Longtemps, ce plateau a seulement été un lieu d'élevage, surtout bovin. Il est récemment devenu le site d'une importante station de sports d'hiver des Pyrénées, principalement vouée à la pratique du ski de fond, avec des pistes situées entre 1650 et 2000 m d'altitude. Par ailleurs, le plateau de BEILLE est un point de passage du sentier de grande randonnée GR 10 qui parcourt les Pyrénées d'est en ouest.

Enfin, depuis 1998, l'ascension depuis les CABANNES jusqu'au plateau constitue régulièrement l'ascension finale d'une étape du Tour de France. Le plateau de BEILLE  présente d'ailleurs la particularité que tous ceux qui ont remporté l'étape à son sommet ont par la suite gagné le Tour à Paris, sauf depuis cette année 2011.

100 1550 (Large)

 

Après une petite respiration et une petite alimentation, je l'invitais à prendre le chemin du retour mais là, cela allait descendre un max comme d'hab et pour moi, le compteur affichait un peu plus de 60kms/h. Juste une pensée pour JP qui devinera pourquoi.

 

100 1551 (Large)-copie-1

 

 

Petit arrêt devant ce panorama magnifique, dépourvu de tous ces randonneurs. En face, nous voyons la carrière de talc de Luzenac.

 

100 1552 (Large)

 

 

J'avais le temps de prendre mes distances pour prendre le cliché de Joël en pleine descente. Il m'avouait qu'il n'aimait pas du tout les descentes, étant pris de panique dès que le vélo s'emballait.

 

100 1553 (Large)

 

Voilà, il se sentait mieux, une fois la longue descente faite. Nous prenions la direction de Verdun où nous allions remonter vers la route des Corniches.

 

100 1554 (Large)

 

Il s'arrêtait au panneau pour touriste pour situer l'endroit où nous étions. Verdun.....

 

100 1555 (Large)

 

Je l'invitais à reprendre la route car il nous restait encore 6kms à monter. Les randonneurs avec qui nous avions discuté au sommet de Beille nous dépassait avec un petit coup de klaxon au passage avec son 4X4. 

100 1556 (Large)

 

Le dernier cliché carte postale avec au fond la N20 mais surtout le village des Cabannes, début de la montée de Beille.

 

100 1557 (Large)

 

 

Et nous arrivions sur cette route des Corniches où rencontrions des flamands en perdition. Nous effectuons la grande dégringolade pour rejoindre l'ancienne N20.

 

Joêl jugeant qu'il pouvait encore faire des kilomètres, m'accompagnait jusqu'à Tarascon et pourtant nous avions fait un belle sortie.

 

Résultat des courses :

88kms pour un dénivelé de 2205m mais pour une vitesse de 19kms/h. Peut faire mieux!

Température 16°/23°. L'automne approche!

Altitude maxi 1743m avec pent maxi de 18%

 

Nous prenions RDV pour vendredi pour une sortie que j'avais déjà concocté dans ma tête en espérant qu'il y ait du soleil mais ce n'était pas gagné d'après la météo. Mais pour sûr qu'il ne serait pas déçu. Ph_o serait peut-être des notres.

Commenter cet article

jp37 01/09/2012 08:41

Beau programme pour Joël qui arbore un maillot qui me rappelle les grandes heures de son illustre compatriote, Eddy Merkx. A tous les trois avec Cigogne nous ferrions une belle triplette dans les
descentes, c'est rassurants de savoir que je ne suis pas le seul à rouler prudemment dans ses portions descendantes.
Comme je me suis remis à la course à pieds, je compte bien faire descendre ma fréquence cardiaque, je t'envie de rester au alentours de 144 bpm!!
Profites bien de ta dernière semaine avant de retourner dans la S&M.

lariegeoise 01/09/2012 13:33



Et en plus sur nos parcours, on a rencontré d'autres belges et même un Hollandais. Il faut savoir faire la différence!


Pour les descentes, tu vas bien arriver à vaincre la peur. Avec l'âge peut-être!!!!


Pour les pulsations, c'est possible que la course à pied te soit profitable car pour monter un col c'est plus cool.


Bon, je vais encore pouvoir faire trois ou quatre sorties avant de rentrer, j'espère. Je vais essayer d'imiter Cigogne mais dans les bosses. Et peut-être vais-je voir des vautours comme l'an
dernier ou des ours.


Merci de tes encouragements.



Cigogne 31/08/2012 21:20

Sympa, Joël, que je ne connais pas mais avec qui je partage l’aversion des descentes. On ferait une belle équipe.
Toujours un peu surpris par l'emplacement de son bidon. Doit pas être très facile d'aller le chercher en roulant et de plus, il risque fort, en cas de route mouillée, d'être vite très sale. Non
?
Cela étant, une belle rando avec un D+ très respectable et, une nouvelle fois, de belles photos (tu as changé d'appareil ?)

lariegeoise 01/09/2012 13:27



JP a proposé que vous formiez le trio de VT : sympa comme proposition. Mais la peur desdescentes se vaint rapidement quand on connait bien le terrain et c'est bien mon avantage.


Pour le bidon, sa position est celle des VTTiste. Pour la salissure, je ne sais pas et en plus il le ferme en s'aidant de sa cuisse. Bizarre mais peut être belge! Lol!


Non, je n'ai pas changé d'appareil photo mais j'essaie maintenant de prendre le temps pour faire les photos par un arrêt pas technique. Lol!  Par contre, le temps joue un peu car celles
d'hier ne sont pas au tip top. Tu verras. Donc maintenant j'en fais beaucoup plus pour trier après.


Les circuits sont faits plusieurs fois et après je sais quel angle sera excellent. Mais je voudrais bien battre JP sur la qualité des clichés. Pas gagné!



kiki03 31/08/2012 19:28

Belle rando et coucou à Joël, moi aussi je n'aime pas trop les descentes.

lariegeoise 31/08/2012 20:00



Mais le pauvre était un peu bloqué. Mais il s'est régalé par le panorama!