Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la rencontre des Bosses de Régis en Seine et Marne

Publié le par lariegeoise

100 1867 (Large)

 

Par un bel après-midi d'octobre, j'avais décidé d'aller faire quelques nouvelles bosses avec une connaissance à Cigogne, notre ami Régis de Villiers S/Morin, à deux pas de Crécy La Chapelle, et le tout dans notre chère Seine et Marne. Et je n'allais pas être déçu. Tout d'abord, Régis était et est un très bon ancien cyclo, plus que sportif et fort sympathique. Tout cela ne pouvait qu'emplifier mon plaisir pour cette sortie dans de nouveaux paysages.

 

100 1868 (Large)

 

 

Mais très vite, il allait me mettre dans le bain puisqu'avant l'entrée de Crécy, il me faisait tourner à gauche et monter une belle bosse qui allait nous emmener en direction de Bouleurs. Pour information, lors de cette sortie, j'allais à arriver à atteindre la pulsation maxi de 163 mais la moyenne pour le circuit serait de 123. Un petit effort n'est parfois pas inutile.

 

100 1869 (Large)

 

Et j'allais passer par des routes que je connaissais et d'autres pas, dont Bouleurs. C'était vraiment un circuit "découverte". Mais on se retrouvait dans un endroit pas trop mouvementé pour l'instant. Mais la suite allait être bien différente.

 

100 1870 (Large)

 

Vaucourtois, Régis faisait un arrêt pour remettre dans l'axe sa roue arrière qu'il avait désaxé le matin en la remontant. Il valait mieux que les vélos soient au top pour ce qui nous attendait. D'ailleurs, pour ma part, j'avais repris Madone, mon carbone pour être plus à l'aise dans les bosses à venir. On pouvait admirer un exemplaire et vestige d'un appareil pour puiser le pétrole qui existe dans la région. On a aussi du pétrole dans la Seine et Marne, en plus des champignons!

 

100 1871 (Large)

 

Nous allions reprendre des routes que nous avions faites en sens inverse lors de la randonnée de Thorigny quelques semaines avant, en prolongement de l'A4.

 

100 1873 (Large)

 

Là, les routes étaient encore propres car les agriculteurs n'avaient pas ramassé les betteraves qui se trouvaient à gauche du cyclo. Cela fait partie des cultures qui existent beaucoup dans la région. Et là, on sentait déjà le vent mais ce n'était rien par rapport à ce que nous allions subir au retour.

 

100 1874 (Large)

 

Nous attaquions la belle descente de St Jean les Deux Jumeaux. Un boulevard et là, la route n'était pas trop humide. Donc on pouvait se lâcher. Descente en direction de la Marne.

 

100 1875 (Large)

 

Traversée de Changis S/Marne et nous allions prendre la direction de La Ferté S/Jouarre. Nous n'étions pas trop ennuyés par les automobiles, une chance.

 

100 1876 (Large)

 

Petit arrêt technique pour Régis (Ah, ces foutus médicaments!)  mais bref, pour reprendre notre circuit. Au loin, on apercevait de temps en temps des silos car la Brie fait partie des mamelles de la France, n'est-ce-pas!

 

100 1877 (Large)

 

Nous rentrions dans La Ferté avec un passage au dessus de la Marne. Les choses sérieuses allaient commencer. Notez que Régis mettait son clignotant personnel de temps à autre.

 

 

100 1878 (Large)

 

Déjà la vraie pente "Les Bondons" se profilait à l'horizon. Un arrêt au feu, et hop, c'était partie!

 

Lariegeoise 001 - Copie (Large)

 

Et c'en était terminé de la bosse. Nous avions une superbe vue sur la vallée. Et après cela on ne peut pas dire que la Seine et Marne soit plate.

 

100 1879 (Large)

 

Un peu de répis après la bosse n'était pas supperflu. Mais on commençait à trouver des traces humides. Et la prudence devait être de mise car cela glissait un peu, surtout avec les feuilles mortes qui jonchaient les routes.

 

100 1881 (Large)

 

Nous allions trouver les bords de la Marne en suivant ses méandres. Au loin, on pouvait apercevoir quelques plants de vigne. Dommage que le vrai soleil n'était pas de la partie.

 

100 1882 (Large)

 

Passage au dessus de la Marne pour partir en direction Saacy. Là, le point culminant nous attendait.

 

100 1883 (Large)

 

Et ça grimpait toujours un peu à Saacy. Il fallait penser à s'alimenter et à boire un peu même si on n'avait pas droit à de grosses chaleurs.

 

100 1884 (Large)

 

Régis s'amusait avec moi à faire l'arroseur arrosé en photographie. Cela me rappelait mes sorties avec @Ph_o cet été, à croire que les cyclos sont tous les mêmes.

 

100 1886 (Large)

 

Et nous attaquions le gros morceau : "la Montapeine". Cette bosse qui porte le nom d'une rando de 200kms organisée par un club de Meaux au printemps et qui est assez dur. Nous pouvions presque admirer la vallée.

 

Lariegeoise 003 - Copie (Large)

 

Nous pouvions même admirer les bovins dans les champs. De belles bêtes! 2kms de bosse qu'on se farcissait! Mais on avait la forme et se trouvait à moitié de notre circuit.

 

100 1887 (Large)

 

 

Montapeine, mon oeil! Même Régis montait en danseuse! Bon, après nous aurions droit à une série de montagnes russes jusqu'à St Cyr Sur Morin.

 

100 1888 (Large)

 

Et Régis allait me faire découvrir le vrai "Petit Morin" que j'avais confondu dernièrement avec l'Aubetin, si je ne me trompe pas cette fois-ci.

 

100 1889 (Large)

 

Un ancien moulin avec cette batisse recouverte de lierre qui a pris les couleurs le l'automne. Une belle saison, non?

 

100 1890 (Large)

 

Mais dieu que le Petit Morin était sale, ayant subi toutes ces pluies des jours précédents. Mais il nous fallait reprendre le court de notre circuit.

 

100 1891 (Large)

 

Elle n'est pas belle, cette église JP. Cela valait bien un arrêt photo. Régis cavalait toujours.

 

Lariegeoise 004 - Copie (Large)

 

Et sur notre route, nous allions découvrir un lieu classé, chargé d'histoire : L'auberge de l'Oeuf dur et du Commerce. En pleine rénovation par le Conseil Général.

 

100 1893 (Large)

 

L'Auberge de l'Œuf dur et du Commerce était un établissement situé sur le commune de Saint-Cyr-sur-Morin dans le département de Seine-et-Marne. Maison créée en 1760, elle a été très fréquentée au début du XXe siècle. Julien Callé, garçon de café au cabaret montmartrois le Zut devient propriétaire des lieux vers 1903. La bande du Lapin Agile, dont Roland Dorgelès et Francis Carco, fréquente régulièrement cette auberge. Elle débarque du train venant de Paris à la gare de Saint-Cyr-sur-Morin, et organise l'« attaque du train par les Apaches », surnom de cette faune montmartroise. Frédéric Gérard, dit Frédé, propriétaire du Lapin Agile possède une habitation dans un hameau voisin.

L'entrée en guerre de la France en 1914 amena la fermeture de l'établissement. Le bâtiment, aujourd'hui occupé par plusieurs propriétaires, possède encore des façades rappelant le souvenir de l'auberge. On peut encore voir l'enseigne en bois polychrome de l'Œuf dur, représentant une femme très légèrement vêtue, rappelant les fantaisies des habitués.

 

Frédéric Gérard, dit Frédé, avant de devenir propriétaire du Lapin Agile, était marchand ambulant et à travers Montmartre vantait sa marchandise accompagné de son âne fidèle, Lolo. L'âge venu, il trouva refuge dans la propriété que son maître avait achetée à Saint-Cyr-sur-Morin. Il vivait là, tranquille, jusqu'au jour où on le repêcha dans le Morin. Lolo était une vedette. Roland Dorgelès et une partie des habitués du Lapin Agile décident de ridiculiser certains critiques. On installe une toile vierge près du postérieur de Lolo, on lui attache à la queue un pinceau que l'on trempe dans la peinture. L'âne, en remuant sa queue laisse des traces sur la toile. Le tableau appelé Coucher de soleil sur l'Adriatique est exposé au Salon des Indépendants avec la signature d'un peintre italien, Joachim-Raphaël Boronali, anagramme d'Aliboron. Plus tard Roland Dorgelès révèlera la supercherie.

 

100 1894 (Large)

 

Un peu de culture ne nuit jamais , mon cher Régis. Mais j'avouais que je n'en avais jamais entendu parlé.

 

100 1895 (Large)

 

Mais on n'était pas venu que pour faire de la photo. Une belle montée nous attendait : celle du Gouffre au km 54 avant Jouarre qui est entre Coulommiers et La ferté S/Jouarre.

 

100 1896 (Large)

 

Jouarre, Régis me promettait de m'emmener un autre jour voir l'abbaye. Eh, oui, l'heure avançait et il fallait peut-être rentrer.

 

100 1897 (Large)

 

Un peu plus loin, nous passions auprès d'un magnifique étang dont les arbres qui le bordaient, arboraient leurs couleurs d'automne. Un futur endroit à pique nique ou pour pêcheur. A recommander.

 

100 1899 (Large)

 

Et toujours quelques rampes nous attendaient sur "Les Perdriets". Relance sans arrêt mais le périple allait toucher à sa fin. Et là, le vent de face, nous allions y avoir droit. Un peu hard en fin de parcours.

 

100 1900 (Large)

 

Après un court passage à Pierre Levée, nous allions essayer de prendre une route qui nous éviterait cette circulation de la route qui allait de La Ferté à Crécy pour rejoindre Maisoncelles en Brie km75.

 

100 1901 (Large)

 

Cela nous permettait de voir les céréaliers en plein ramassage de maïs. La saison le faisait que commencer. Encore une raison pour avoir les routes sales.

 

100 1902 (Large)

 

Nous étions obligés de retrouver la route évitée quelques temps plus tôt pour rejoindre Crécy. Les affaires reprenaient pour Régis qui répondait à un appel de sa belle. Ah, l'amour.....  J'allais d'ailleurs faire la connaissance de cette belle, sportive en plus. Quelle chance! Voilà notre périple de 85kms allait s'achever.

 

Numériser0002 (2) (Large)

 

 

Un aperçu de la courbe de notre circuit. Pas mal, non? avec 790m de dénivelé pour une moyenne de 24,5kms/h sous une température de 12°/17°.

 

Numériser0003 (2) (Large)

 Notre circuit en clair mais je risque fort d'avoir des critiques. Tant pis!

Après consultation de Régis et pour avoir un circuit plus clair allez sur:

 

openrunner.com

chercher parcours

code avecmonvelo

 

Ce sera plus clair!

 

 

Merci encore Régis de m'avoir fait connaitre ce circuit qui était magnifique et bosselé à souhait. A refaire avec grand plaisir. Maintenant quand on y a goûté, on a envie d'en faire d'autres. Alors quand tu veux!!!!

Cigogne sait maintenant ce qui l'attend au printemps.

Commenter cet article

Cigogne 21/10/2012 14:27

Une belle sortie que j'aurais plaisir à faire, moi aussi, au printemps prochain. Youpi youpi

lariegeoise 21/10/2012 17:41



Je compte bien t'y entrainer. Et puis si cette fois-ci tu es là pour la Montapeine, ce sera au programme!



Joël 20/10/2012 18:51

Franchement cela ressemble pas mal à certains coins du Brabant ou j'habite. Bonne route JP.

lariegeoise 20/10/2012 19:48



Alors tu peux revenir nous rejoindre. Merci de ton passage.



Régis 20/10/2012 17:41

Pour avoir le parcours, il faut aller sur "Openrunner.com", "chercher un parcours" et le mot clé est: avecmonvelo
A demain.

lariegeoise 20/10/2012 19:49



Merci du tuyau Régis. J'aurai du le préciser!


A demain en espérant que ce ne soit pas le déluge! Lol!



jp37 20/10/2012 16:48

Superbe l'église JP, elle dans le style que je préfère.
C'est sympa de découvrir des coins que l'on ne connait pas alors qu'ils sont dans notre département, comme quoi le bonheur est souvent à deux pas de chez nous.
Aujourd'hui pas de vélo, mais des achats à LM en prévision des travaux de tapisserie à faire dans l'entrée et le couloir. Mais avant je veux arriver à mes 7000km, j'y suis presque!!

lariegeoise 20/10/2012 17:37



Ben je croyais que tu les avais dépassés. J'ai dû mal lire une fois de plus.


Mais pour découvrir un peu plus loin, j'ai dû faire appel à un autre cyclo Régis car Cigogne ne veut pas s'éloigner. Il n'a pas d'éclairage! Lol! Et en plus Régis est très sympa. Ce qui gâche
rien. Mais pour bien faire il faut que je m'approche de son domicile en voiture. Demain, j'espère pouvoir aller rouler avec son club. Mais pas évident avec le temps en ce moment mais il y a de
l'espoir pour la semaine prochaine.


Tu as vu que je te réserve à chaque article une église. Quel saint homme! Dixit MJo. Et d'ailleurs je l'ai dit à Régis qu'elle te plairait! Lol!


Pour la tapisserie je vais attendre le printemps car je fais du feu dans la cheminée pour l'hiver alors... Bon courage tout de même.


Et surtout bon WK.