Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Mountagnole 2017

Publié le par lariegeoise

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Vendredi après-midi, je retrouve mes copains de VT au niveau des stands de l'ariégeoise, sur les hauteurs de la ville de Tarascon sur Ariège, pour récupérer mon dossard comme tous les ans. Et cette fois-ci, j'ai la joie d'accueillir mes deux potes, un angevain et un belge, Georges et Joel! Il faut dire que cette cyclo attire toujours autant de monde puisque cette année encore 5058 s'y sont inscrits. Depuis plusieurs jours avec mes copains du club, nous avions préparé les sacs publicitaires. Une belle organisation grâce aux nombreux bénévoles qui sont heureux de servir à cet événement. D'ailleurs merci mille fois à eux pour leur participation. Maintenant il faut espérer que le ciel nous fera pas trop souffrir car depuis plusieurs jours la canicule sévit. La météo prévoit un ciel chaotique avec risque de pluie. En conséquence il faut prier les cieux pour que tout se passe bien au niveau météo. Mais déjà en cet après-midi, la température a bien baissé. Après récupération du fameux sésame, chacun repart à son domicile temporaire et on se donne rendez-vous au lendemain, quoique tout le monde ne participe pas aux mêmes parcours. Joel a choisi "L'Ariègeoise" , Georges "La Mountagnole" tout comme moi mais pour ma part, ayant l'avantage d'être au club de Tarascon, je partirai avec les dossards prioritaires. Donc on se dit à demain.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Tarascon sur Ariège, ville qui s'agite pendant une belle journée pour le bonheur du département. Auzat, ville d'arrivée de la cyclo et depuis l'an passé, un parcours XXL est mis en place et cette année, la fin sera la montée vers la station de Goulier Neige qui est toujours une des arrivées de la course "La ronde de l'Isard", réservée à de futurs pros qui aiment la montagne. Par contre, cette année, un événement bien triste s'est produit lors d'un énorme orage qui a sévi au dessus du site thermale d'Aulus les Bains, le bitume de la route qui monte au col d'Agnes a été arraché sur 800m. Donc impossible de passer par là, en conséquence le parcours initial a été totalement modifié. Pas de montée du col de Latrape, dommage car la vallée est splendide, ni du col d'Agnes. Le parcours de l'Ariègeoise conserve la montée du col de La Core, descente sur Seix pour retrouver le parcours commun à Oust. En conclusion, la Mountagnole fera en parcours la montée du Col de Port, Massat, Oust, Ercé, Col de Saraillé, Massat, Etang de Lers, Port de Lers et arrivée à Auzat et pour la XXL montée sur Goulier. Bref, toujours de beaux parcours modifiés à cause des caprices du ciel. Maintenant espérons que pour l'étape du TDF, le col d'Agnes sera ré-ouvert. Mais on aura peut-être l'occasion d'y passer lors de "La Casaterlli" autre cyclo de septembre à partir de St Girons.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Descente en vélo de chez moi comme toujours et déjà l'effervescence est là par ces multiples voitures dans la ville. Certains automobilistes sont étonnés de cette agitation car ils ne passent par là que pour aller en Andorre. Le ciel est plombé. Espérons simplement qu'il ne pleuvra pas. 22° , la température idéale pour rouler. Montée vers Vicaria pour replonger vers la rue qui longe le cours d'eau l'Ariège. Ca grouille de partout. Mon dossard prioritaire m'évite de me retrouver coincé avec tous les autres cyclos. Je retrouve mes potes du club. Didier, Claude qui va filer vers le départ de l'ariégeoise, Alain qui a perdu son pote Jean-Pierre. Tic et Tac comme ils disent mais je les reverrai sur la ligne de départ.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

L'agitation commence à être à son comble et on nous libère pour s'approcher de la ligne de départ dès que les cyclos de l'Ariégeoise sont partis. C'est impressionnant! Et il y a toujours un peu d'excitation. 8H30, le top départ est donné après diverses recommandations du président. Prudence, car des cyclos veulent se frayer un chemin pour rejoindre la tête du flot des coureurs. Pour ma part, pas question de jouer des coudes car mon seul but est de faire cette compétition avec plaisir.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Traversée de la ville pour retrouver la N20 où les voitures sont bien canalisées pour éviter tout incident. Et 2kms plus loin, la route commence à s'élever. Et déjà sur 4kms, le peloton va s'étirer naturellement. Et j'arrive dans le centre de mon village où je salue quelques têtes connues. Et on plonge sur 200m pour remonter très vite vers Saurat. Et après la bosse va continuer jusqu'au sommet du Col de Port. Tout va bien pour moi. Je récupère mon pote Serge qui avait envie de m'aider dans ma progression mais fidèle à mes habitudes, je garde mon rythme sans me mettre dans le rouge.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Dans la traversée du village de Saurat, un petit répit pour en profiter pour prendre quelques gorgées d'eau et hop, c'est parti pour 9kms avec les 6 premiers kilomètres assez pentus. Nous passons dans le village de Prat Communal.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Fin de la traversée du village , et je retrouve une pente beaucoup moins importante, de quoi récupérer un peu. Et un peu plus haut, on commence à apercevoir le plafond du ciel assez bas. Et  nous commençons à retrouver quelques virages, permettant de progresser tranquillement. Je commence à avoir bien chaud. Et toujours ces voitures suiveuses qui sont parfois une plaie. D'ailleurs dans un virage, je râle après une qui me serre un peu trop. Comme quoi, il faut être vigilant à tout moment.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Très amusant de voir ce flot de cyclos lors d'un virage en regardant derrière moi. Et oui, je ne suis pas seul sur la route. Devant moi, j'aperçois un cyclo du club. Je m'en approche et je vois que c'est notre amie Gertrude qui roule très bien. Elle a perdu son homme. Le pauvre a crevé un peu plus bas. Il se fait aider par un accompagnateur de Cyclo Passion car il s'est pris un silex. Gertrude l'attendra plus haut. Et là, ça y est, on est dans la brume mais il ne fait pas froid. Les vaches, sérieuses, sont sur les hauteurs de la montagne. On entend leurs cloches.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Et j'arrive en haut du premier col, celui de Port. Pas mal de cyclos ont déjà mis pied à terre. J'en profite pour mettre mon coupe vent car je suis déjà trempé et je ne veux pas prendre un coup de froid. Je décide de le garder jusqu'à la fin de la descente. Ca descend à fond et je me permets d'en dépasser quelques uns connaissant bien les pièges de la route. Il vaut mieux être prudent car la route n'est pas exclusive. Mais les voitures qui montent ont mis leurs feux clignotants. 12kms de descente avant d'arriver au village de Massat. Une pente pour arriver dans le centre et partir en direction de St Girons.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Biert, le village suivant et ça file très vite. Des petits groupes se forment mais pas question de se cramer. Il vaut mieux en profiter pour boire et prendre un tube de gel. D'ailleurs, je compte bien ne pas faire de pause lors du parcours, pensant que ces gels me suffiront. Je longe le cours d'eau l'Arac sur 11kms. Et la connaissance du parcours m'aide quelque peu.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Castet d'Aleu, dernier village avant d'arriver à l'embranchement de Kercabanac qui me fait quitter la route de Foix. Ceux du parcours auront continué jusqu'à St Girons pour partir vers la montée du Col de La Core. Je préviens Serge que je désire enlever mon coupe vent. Direction Oust pour partir vers Ercé. Si le parcours initial avait été maintenu, il aurait fallu partir tout droit pour rejoindre Seix pour monter le Col de Latrape.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Oust et c'est un faux plat montant qui m'est réservé. 8kms avant d'atteindre Ercé. La distance entre chaque groupe commence à devenir de plus en plus important. Mais je garde mon rythme. Serge continue à me servir de guide. Ne connaissant pas le parcours, je lui indique que d'ici quelques temps, nous bifurquerons à gauche pour monter vers Cominac.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Nous longeons le cours d'eau "Garbet" et ça monte toujours. La route est de bonne composition, granuleuse comme dirait mon ami Bernard! Hé! Nous sommes en montagne. Naudou, quelques enfants nous applaudissent sur le bas côté. St Pierre, Ercé n'est plus loin.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Je ne suis pas le seul à m'alimenter car la pente qui suit va être rude. Bien passer les bons développements dès le virage à gauche, sinon on reste planté car de plus il y a un peu de gravillons. Là encore, la connaissance du terrain aide!

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Un bénévole est là pour faire la circulation et je peux tourner à gauche sans difficulté. Et très vite la pente s'élève au niveau de cette église assez typique. Et je commence à entendre les sirènes de la voiture ouvreuse de l'ariégeoise annonçant l'arrivée des premiers cyclos. Ils me dépassent au niveau de Cominac. Deux seulement arrivent. Et de plus en plus de spectateurs sur le bas côté des routes. Et après la pente va être moins sévère dès que je tourne à droite, laissant à gauche la route qui vient directement d'Oust. Pour sûr que certains auraient pu mieux apprécier le paysage s'il y avait eu le soleil.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Et toujours ces maisons typiques du Couserans, des granges restaurées par quelques Toulousains. Et je vais arriver en haut du col de Saraillé par une route assez sinueuse et assez trempée comme boisée. Oh, il n'est pas haut 942m.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Et après plongeon vers Massat par une route assez étroite. Il vaut mieux être prudent car ça tourne pas mal et il y a toujours des passages avec gravillons. Les travaux qui avaient fait sur ce tracé venaient juste de se terminer depuis deux jours. Quelques hameaux qui m'obligent à donner quelques petits coups de cul mais dans l'élan. Ces lieux dits s'appellent souvent des Tourons. Arrivée à Massat où je me permets de faire une pause au stand de ravitaillement pour faire le plein d'eau, ayant peur d'en manquer dans la montée de la dernière bosse. Au passage, je retrouve deux motards qui ne sont plus cyclos pour l'occasion.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Et hop, je redémarre pour les 15kms de bosses et toujours pas de pluie. Une bonne chose car je me dis que la descente rapide après le col ne sera pas trop dangereuse. Dernier panneau indiquant les difficultés du col, une petite pente sur 800m avant de retrouver un replat sur 2kms pour arriver au village "Le Port" qui sera le dernier avant le sommet. Bon, la vitesse que j'ai en ce moment est accepté par le panneau!

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Et là, la pente commence à être plus importante et j'ai souvent du 8%. Ma connaissance du terrain m'aide encore car je sais que depuis Massat, il y a 12kms pour atteindre l'étang de Lers. Et la distance entre chaque cyclo commence à être de plus en plus importante.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Sur les derniers kilomètres le pourcentage va être de plus en plus important. Et certains virages me montrent qu'il y a encore au moins deux kilomètres à parcourir avant d'atteindre l'Etang de Lers. Il me reste encore un tube de gel et je n'arrive pas à l'ingurgiter en roulant. Je décide de m'arrêter pour le prendre. Je ne suis plus à une minute près. L'essentiel est de finir en bonne condition. Etang de Lers que je laisse à droite et toujours des spectateurs qui font sonner des cloches en nous encourageant. Les vaches sont restées sur les hauteurs.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

3,5kms à franchir avant d'atteindre le Col, le début n'est pas trop dur. La route est étroite. Mon pote Patrick me salue en passant, lui vient du circuit de l'Ariégeoise. j'ai droit à quelques encouragements de cyclo. Ils encouragent l'ancien! Et je retrouve le brouillard sur le sommet. Et un contrôle.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Et ça y est le plus difficile est franchi. Une plongée sur 12kms m'attend. Au premier  virage je suis ralenti par une ambulance qui est en train de donner les premiers soins à un cyclo qui venait de se scratcher! Prudence était pourtant recommandée par des panneaux car les virages sont assez serrés sur les premiers kilomètres. Je garde ma ligne car les cyclos de l'ariégeoise dépassent n'importe comment. 3 derniers kilomètres assez rapides où j'arrive à atteindre les 63kms/H mais là la route est large. Je me permets d'en dépasser quelques uns. Et au croisement où les cyclos de la XXL devront filer à gauche pour monter Goulier, je bifurque à droite pour remonter sur Auzat. Je me dresse sur mes pédales pour finir en beauté!

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Je ne me gêne pas d'en dépasser quelques uns. Auzat qui avait subi un gros orage ces derniers temps, je traverse le village pour filer à gauche pour rejoindre le site sportif.

La Mountagnole 2017
La Mountagnole 2017

Ca y est l'arrivée est là. Quel bonheur quand on arrive à cet endroit. Toujours des applaudissements au passage. Passé la ligne, un bénévole m'ôte ma carte de dossard. Une bouteille d'eau m'est offerte. Mais je file vers le lieu de dépôt des vélos pour aller ensuite manger car je commence à avoir les "crocs"! Je retrouve Gertrude et Jean-Pierre  avec qui je vais manger. Et après je file chez moi mais toujours en vélo, donc j'aurai encore une bosse de quatre kilomètres à parcourir. Et une bonne douche et après repos!

Bon circuit où j'ai pris du plaisir avec un bon classement :

1905 au scratch 2305 au classement compensé et 123 dans ma catégorie des 65/69 ans pour un parcours de 6H15'. Dommage que je ne sache combien nous étions dans ma catégorie.

Et maintenant à l'année prochaine! 

Commenter cet article

Jean Michel 28/06/2017 08:08

Sur l’ariégeoise cette année, je me suis régalé. Je n'ai pas pu te rattraper pour manger tes gels :-) 521 en 7h17. A plus sur les routes ariégeoises ou du lauragais.

lariegeoise 28/06/2017 11:30

Bravo Jean-Michel. Je suis loin de ton niveau! Content que le circuit t'ait plus. Là je suis rentré sur Toulouse mais je vais être bien occupé avec mes petits enfants qui arrivent. Le vélo risque d'être en stand by mais j'ai de la réserve. Ce sera avec grand plaisir de pouvoir te saluer un jour prochain. Ton prochain objectif : la Jalabert?

Laurent 26/06/2017 21:26

Bonsoir JP,
Une belle cyclo avec un classement qui reflète les kilomètres parcourus cette année ;)
Le plus important c'est que tu ais pris du plaisir.
De bien belles photos encore une fois.
N'avez-vous pas eu trop froid avec le brouillard ?
Bonne soirée,
Laurent

lariegeoise 27/06/2017 05:42

Merci Laurent. la température était de 22°, ce qui est idéal pour rouler. Mais c'était préférable à la canicule qui sévissait depuis plusieurs jours. Et toi bravo pour ton Ventoux

l'Ange Blanc 26/06/2017 18:40

magnifique organisation qui a depuis une réputation bien méritée, je vois que le nombre d'inscrits a encore dépassé les 5000 !!! C'est une des plus importantes de France sur une journée. Avec des paysages et parcours pareils ça ne m'étonne pas, à cela s'ajoute un beau travail des organisateurs et de leurs bénévoles. Bravo à toi pour ton joli temps et ta forme.

lariegeoise 27/06/2017 05:45

Merci. Mais c'est vrai que pour passer cette épreuve dans de bonnes conditions il faut déjà avoir une bonne préparation. L'ariégeoise se mérite mais je n'ai pas vu trop de gens avec des crampes comme les autres années. C'est sûr que c'est une belle course bien huilée aussi avec les bénévoles qu'avec les organisateurs. Et on attend toujours la suivante avec impatience. Et pour rêver aux cols montés il faudra voir l'étape du TDF 2017 du 14/7 100% ariège