Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Publié le par lariegeoise

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Pas facile de trouver des journées où l'on peut rouler au sec. Donc j'ai encore droit à pas mal de séance HT. Je m'y oblige car je n'aime toujours pas cela. La monotonie n'est pas ma favorite. Donc lundi matin, c'est top, le soleil est là et le jour commence à se lever de plus en plus tôt. La veille, j'ai jeté un œil sur le parcours que je pourrai faire et là, je sais que je vais faire du dénivelé. Je pense que je serai au top quand je serai en Ariège pour commencer à arpenter quelques sommets.

Direction les bords de la Garonne où la circulation est dense en sens inverse comme tous les matins. Et très vite, je veux commencer par la belle pente de Vieille Toulouse où il y a un passage à 18%. Je commence à être roder car je l'ai déjà monté. Pas question de mettre le petit plateau. Bon, tout est à gauche quand même! Et j'arrive à voir les premiers rayons sur Toulouse. Et en haut, je bifurque à droite pour partir en direction de Venerque en passant par Aureville. Inutile de vous dire que je ne rencontre pas de cyclo pour l'instant. Et la circulation commence a se faire rare quand je passe le giratoire de la route de Lacroix Falgarde. Mais ça remonte très vite.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Bon, tout compte fait, je ne prends pas la direction de Clermont le Fort car je désire rallonger au maximum mon parcours. A la sortie du village, je file tout droit pour aller sur Espanes. Mon ami Jean-Michel doit certainement connaître ces bosses. Au loin, j'aperçois l'église de Clermont le Fort. Et en cette matinée, le vent est déjà présent mais il ne m'est pas trop contraire pour l'instant.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Je me rappelle la route que j'avais prise lors d'une dernière sortie et je plonge sur Venerque avec une pensée pour mon ami Eric  qui doit être bien occupé avec sa marmaille à la maison. Moi, c'est le calme qui règne autour de moi. Et je reprends après le village, la D19 qui va à St Léon. Belle route assez large, ce qui est préférable car il y a de la circulation. Et très vite, je prends une route à droite pour aller sur Auragne. Et là, ça remonte mais quel spectacle en haut de la bosse. Une auto s'arrête même à mon niveau pour me demander son chemin. C'est le monde à l'envers qui va bien faire rire Jean-Michel. Et là, la route est très accidentée et assez étroite. On ne peut pas tout avoir.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Et j'arrive à Auragne par une belle descente avant d'en remonter une autre. Pas tellement utile de freiner car j'ai le vent qui me ralentit au maximum. Auragne c'est une direction que j'avais vu en prenant la route allant d'Auterive pour rejoindre Venerque mais je ne pensais pas qu'elle est si bosselée et tortueuse. Et après le village, je commence à avoir une vue sur Auterive.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Passage en ville avant de rejoindre la route qui va à St Sulpice sur Lèze. Et oui, ce n'est plus le terme "Lauragais" que je trouve à la fin des noms de chaque village mais "Lèze" qui est le cours d'eau qui traverse la vallée. Mais avant d'arriver sur cette vallée, j'ai droit à une belle bosse avec un vent fort, contraire. Un vrai supplice. Imaginez! Mais après les bosses seront presqu'inexistantes. Par contre, j'allais retrouver de la circulation car c'est la route de Toulouse/ Saint Gaudens.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Et direction Toulouse pour amorcer le retour vers mon domicile. J'aperçois quelques villages bien connus : Beaumont sur Lèze, Lagardelle sur Lèze. Mais cette fois-ci, je file directement sur Labarthe. La fatigue commençant à se faire sentir, je préfère ne pas rallonger mon parcours. Et toujours pas de cyclo.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

J'aborde juste l'entrée du village de Labarthe sur Lèze pour retrouver Pins Justaret, Lacroix Falgarde. Et j'arrive sur les bords de la Garonne. Et je croise une des routes qui monte à Vieille Toulouse mais ce n'est pas celle que j'ai prise à l'aller.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Et là, je retrouve le parcours que j'ai eu au début de ma sortie. Plus que 10kms à parcourir. Et j'arrive dans les faubourgs de Toulouse.

Résultat de la sortie : 84kms pour 1007m de dénivelé.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Jeudi après-midi, jour de sortie club mais moi c'est sortie solo et de plus le soleil est vraiment là, il serait bête de s'en priver. Donc j'ai décidé de partir vers le nord est de Toulouse pour varier les plaisirs comme toujours. Je fais un détour par Balma car du côté de Mautaudran, il y a des travaux et on est obligé de faire un détour. Bon, je longe quelques temps les bords du Canal du Midi pour m'attaquer à la côte de Balma pour rejoindre Mons. De quoi m'échauffer rapidement. Pas de problème et les jambes répondent bien, contrairement à mes sorties précédentes. J'atteins rapidement plus de 100m de dénivelé. Commençant à bien connaître le circuit de départ, je déroule tranquillement. Tiens, un cyclo! Je ne suis pas le seul à apprécier la température ambiante.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Premiers châteaux, style de la période Henri IV, il a laissé ses traces dans la région Occitane. Les bosses sont là aussi et d'ailleurs la plus grosse partie du dénivelé de ma sortie sera fait en ce début de parcours. Et j'avoue que j'ai droit parfois à de sacrés pourcentage. Pas grâve, ça me conditionne pour mes prochaines sorties montagne.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Mondouzil, je continue à croiser des cyclos isolés. Et dire que j'aurai pu aller retrouver le groupe de Pechbonnieu mais je me réserve de meilleurs moments au printemps pour les rejoindre. Beaupuy, la route n'est pas trop encombrée par des voitures et je peux rouler tranquillement. De plus, le vent est assez faible en cet après-midi. Bon le printemps n'est pas encore annoncé car les arbres sont plus que dénudés. Une belle côte m'attend et je suis obligé de mettre presque tout à gauche. Pas grave, l'essentiel est d'arriver en haut!

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Direction Castelmaurrou, là cette fois-ci je ne me plante pas dans le tracé car j'ai bien étudié le parcours avant de partir et je commence à bien me diriger par rapport à Toulouse. Tiens un cyclo devant moi, je rattrape assez vite mais il roule pépère, conclusion, je le dépasse, tout en le saluant au passage. Le respect du cyclo! Et là, où je m'étais perdu, il y a quelques temps, je file sur la D77 (j'ai noté les départementales, et ça facilite le bon déroulement de ma sortie) pour passer près de Lapeyrouse. Là c'est devenu beaucoup plus plat et je vais arriver dans la vallée du Tarn.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

St loup-Cammas, Pechbonnieu, j'ai parcouru plus de 25 kms pour arriver à ce lieu de rendez-vous du groupe de cyclos avec qui j'ai roulé l'an passé. Bon, je me doute que je ne vais pas les retrouver car ils partent à 14H pile! Mais mon but, n'ait pas de rouler avec eux aujourd'hui, m'ayant déjà fait le tracé du jour. Dans le centre du village, je bifurque à droite pour rejoindre Montberon.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Après avoir traversé Montberon, je retrouve la D20 comme prévu et pour amorcer le retour vers mon domicile. Traversée de la D828 qui est assez fréquentée car c'est la route qui mène directement à Toulouse mais moi, j'ai très envie de trainer encore un peu dans la campagne.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

J'aborde Gragnague avant de partir vers Verfeil. Au loin, avant d'arriver à Bonrepos, j'aperçois le château de Riquet qui est le fondateur du Canal du Midi, déjà vieux de 300ans , cette année. Mais l'ayant déjà approché, il y a quelque temps, je continue ma route. Toujours des cyclos isolés. Je ne suis pas le seul à avoir envie de m'ébattre dans la campagne.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Verfeil, et là je vais rouler à l'instinct, voulant prolonger au maximum ma sortie. Je prends comme point de repère Lanta et je sillonne sur les petites routes qui ne sont pratiquement fréquentées que par des cyclos.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

St Pierre, Roques, Vallesvilles, des petits villages bien tranquilles. J'évite la direction Gauré qui me ramènerait sur les hauteurs de Mons où je suis passé au début de mon parcours. Même à un moment, je me permets de faire demi-tour pour reprendre une route en direction de Lanta que je n'atteindrait jamais!

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Et arrivant en direction de Dremil Lafage, je décide enfin de prendre la route du retour vers Toulouse. Par contre je suis servi par le pourcentage de la bosse qui doit avoisiner les 10% au moins car je n'ai pas un compteur qui me l'indique. Mais je ne dois pas en être loin car je dois m'arracher au maximum pour arriver au sommet.

L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!
L'hiver n'est vraiment pas fini.......... Et pourtant!

Un petit tour à l'église et go pour aller sur Quint Fonsegrives. Et le retour se fait en douceur car la circulation est là.

 

Résultat de la sortie : 85kms pour 950m de dénivelé

Commenter cet article

Jean-Charles 12/02/2017 09:39

Plutôt bouché le matin, le ciel s'est bien dégagé en fin de parcours donnant de belles couleurs à la campagne et aux villages que tu as traversés !!! Bonne sortie tout de même !!!

lariegeoise 12/02/2017 09:49

Effectivement le matin, c'est hard pour faire des photos de qualité et le démarrage est parfois difficile. D'anciennes toxines qui sont restées dans les muscles! Et aujourd'hui impossible de mettre le vélo dehors, le vent étant trop violent. De quoi se retrouver par terre rapidement. Mais c'est tout de même plus agréable quand le temps le permet de rouler dans cette région et j'ai beaucoup plus de possibilité de varier mes sorties et en faisant du dénivelé. Bon dimanche Jean-Charles.