Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut d'adapter au temps..........

Publié le par lariegeoise

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Et oui, en cette saison, on adapte nos sorties avec le temps. Si on part tôt le matin, on risque de subir les gelées. Si on le fait l'après-midi, c'est le vent violent qui est là. En conclusion, il faut vraiment en vouloir pour sortir. Enfin, en Haute Garonne, on ne souffre toutefois pas trop de la neige, puisqu'elle n'est pas là. Tandis que mes amis d'Ariège en ont continuellement depuis plusieurs semaines et bien courageux, celui qui met le vélo dehors, au risque de se retrouver par terre. Donc je peux dire que je suis un chanceux, pouvant m'hasarder sur les routes dès que le soleil sort et l'après-midi assez souvent. C'est ça l'avantage d'être retraité! Mais on ne peut pas toujours pas et en plus, on n'a plus les jambes des jeunots! Et puis, nous sommes très occupés, donc il faut trouver l'occasion.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Alors j'ai donc trouvé l'occasion de sortir un matin de la semaine, la météo étant clémente et les routes sèches. Direction le Nord Est de Toulouse en me faisant quelques petites bosses. Le gel est bien présent sur les bas côtés mais je sors très vite de la ville comme souvent et au lever du jour. Fonsegrives, Mons. Quelques bosses pour m'échauffer et très vite, je suis dans le rythme. Par contre, inutile de vous dire que je verrai pas trop de cyclo de la matinée. Lavalette est vite rejoint. Il parait que c'est le lieu d'entrainement des Toulousains avant des compétitions. Mais pour ma part, je monte à mon train. Pas trop de vent pour l'instant. C'est l'avantage de sortir le matin

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Tiens, je me suis trompé car j'en rencontre quelques uns mais isolés et bien couverts. Souvent certains ont mis un passe montagne. Je traverse la route principale de Lavaur Pour prendre la direction de St Marcel.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Pratiquement pas de voiture, c'est vraiment top de rouler sur ces routes. J'ai très vite mémorisé le parcours que je peux faire car c'est une route que j'avais prise en sens inverse , il y a quelque temps. Granague et je me dirige vers Montastruc La Conseillère que je longe sur plusieurs kilomètres.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Mais très vite, je suis obligé de traverser la ville qui m'offre une belle bosse de plusieurs kilomètres. Belle surprise car cela monte un bon bout de temps avant que je retrouve la route de Gaillac que je vais quitter  très vite pour tourner à droite en direction de Montpitol. Une fois là-haut, un superbe paysage m'est offert. C'est ça le Lauragais, où des bosses successives nous offrent leur difficulté. J'amorce le retour vers Toulouse. Et oui, Jean-Michel, je commence à bien connaître le Lauragais.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Je ne vais pas jusqu'à Montpitol, trouvant des routes beaucoup plus calmes pour rejoindre Verfeil qui est beaucoup plus animé mais encore de la bosse. Je croise certains coureurs à pied qui profitent de la nature.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

St Pierre, Gauré, des routes tranquilles et le soleil est toujours là. Mais je me fais toujours piégé pour trouver la bonne route pour retrouver celle allant directement sur Mons. Pas grave, je suis dans les temps. Et j'aperçois au loin l'église de Lavalette.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Je prends la décision de bifurquer bien avant à gauche mais je me vois revenir dans une autre direction avant de retrouver la direction de Balma. Ca y est, je vais reprendre le circuit que j'avais pris au début de ma sortie.

Il faut d'adapter au temps..........

Mons et ses quelques bosses et je retrouve Fonsegrives et l'entrée sur Toulouse. Là, je joue les cascadeurs à travers les voitures qui sont largement plus nombreuses. Difficulté beaucoup plus différente que quand je prends la direction d'Eaunes où je longe la Garonne.

Fin du périple de 82kms pour 1200m de dénivelé.

C'est tout de même plus agréable que sur le HT mais parfois on ne fait pas ce que l'on veut!

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Jeudi après-midi, la douceur est revenue mais aussi le vent. Et je dois me bagarrer sérieusement avec lui. Et comme me disait mon ami "Cigogne", ça vaut bien un dénivelé! Direction les bords de la Garonne comme très souvent pour rejoindre Pins Justaret en passant par Lacroix Falgarde. Pour l'instant, pas trop de difficulté. Villate, des gamins dans une cour de récréation m'applaudissent au passage. Cela ne peut que me motiver. Eaunes et cette fois-ci je file tout droit au lieu d'aller sur Lagardelle sur Lèze comme je fais souvent.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Et là, je roule un peu à l'aveugle car je décide de prendre la route qui va à Muret. Je me rencontre très vite qu'en définitive je reviens un peu sur Toulouse. J'avais pensé trouver une route qui aller m'emmener à La Fauga. Conclusion, je suis obligé de traverser la ville et je vais prendre la direction de St Gaudens pour revenir sur cette fameuse route que j'espérais trouver avant. Bon là, il y a pas de circulation puisque la route, longe l'autoroute.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Ox, je croise un groupe de cyclos. Normal, on est jeudi et c'est souvent le jour des sorties club.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Dans les sens giratoires, je me plante un peu et je suis obligé de revenir sur mes pas. Mais promis la prochaine fois, je ferai mieux. Toujours l'utilité de connaître les lieux de destination. Le Fauga, je rentre dans le village, pensant trouver un passage pour traverser la Garonne comme le signalait le plan mais il ne me disait pas que ce n'était qu'un bac qui aurait pu me permettre cette traversée. Je rencontre des gens du village qui me précise qu'il faut aller jusqu'à Mauzac pour le faire , par la route. Demi tour et go sur Mauzac.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Mauzac, je me reconnais cette fois-ci, ayant emprunté cette route avec le club de Seysses. Je sais qu'après la traversée de la Garonne une belle bosse allait s'offrir à moi. Même si je roule avec mon mulet actuellement, je gravis la pente sans trop de difficulté. Tiens d'autres cyclistes mais ceux là ne daignent pas me saluer. Pas grave, c'est la région qui veut peut-être cela.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Une fois la bosse passée, je me trouve sur une belle ligne droite et très vite, je sens la présence d'un cyclo dans mes roues. Avant d'arriver à l'intersection qui va sur Beaumont sur Lèze , le lieu que j'avais prévu au départ de traverser, je le laisse passer mais pas un signe de sa part en me dépassant. Je le récupère très vite à un feu tricolore mis en place par des gens de la DDE qui élaguent les arbres bordant la départementale allant sur St Sulpice. Pas un mot de sa part! Au loin je vois le village de Beaumont mais contrairement je décide de ne pas y passer pour revenir sur Lagardelle. Et chose comique, le cyclo reste planté derrière moi. A croire que ma vitesse lui plait. Mais dès que j'accélère, chose dont je ne me prive pas, il décroche. Je déteste ces suceurs de roue qui ne disent rien!

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Très vite au loin, j'aperçois Lagardelle. Je pense y passer avant d'atteindre Labarthe mais je suis obligé de bifurquer à droite pour pouvoir reprendre une route beaucoup moins fréquentée pour atteindre Labarthe. Traversée du village pour revenir en direction de la D820 pour monter vers Clermont le Fort.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Une belle bosse m'attend avec un long passage à 9% et en plus ce vent qui est un peu contraire. Maintenant que je la connais bien, elle m'est moins pénible car on a l'impression de ne pas en voir la fin.

Il faut d'adapter au temps..........
Il faut d'adapter au temps..........

Une fois la bosse passée, une belle descente s'offre à moi jusqu'à Aureville. Je croise un cyclo qui s'arrache pour monter mais pas un signe de sa part. Je vais finir par ne plus faire le geste du "bonjour"! Et je me retrouve au sens giratoire qui me conduit à Lacroix Lafargue et je reprends ma route du début. Et au bout d'une dizaine de kilomètres, j'arrive dans Toulouse , longeant toujours la Garonne. Le flot de voitures est aussi bien là.

Fin de la sortie de 92kms pour 620m de dénivelé. Et beaucoup de vent!

Commenter cet article

Laurent 27/01/2017 21:13

De belles photos et un suceur de roue...
Les joies du vélo ;)
A+

lariegeoise 28/01/2017 06:27

Le soleil est déjà un peu là. Alors il faut en profiter. C'est l'avantage du sud, loin de la pollution!
Pour el suceur de roue , pas grave. J'ai su le faire lâcher