Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017, et c'est reparti!

Publié le par lariegeoise

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Après quelques passages sur le HT, faute de véritable temps et de températures négatives, je trouve un rayon de soleil un peu plus chaud pour faire une sortie d'après-midi. Ne croyez pas pour autant que je me résigne à sortir tous les après-midi, mais je m'adepte en cet hiver qui commence à être rigoureux. Je décide de faire une sortie pas trop longue, le jour disparaissant encore assez vite. Direction les bords de la Garonne pour me faire la montée de Vieille-Toulouse. La pente m'avait bien plu lors d'une dernière sortie et je la monte avec grand plaisir. J'arrive à la gravir plus facilement, l'HT ayant parfois des bienfaits pour se remettre en jambes. Le soleil est bien là et le compteur annonce un 7° de température. Le top, quoi! Et très vite je peux dominer Toulouse.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Une fois sur le plateau, j'ai droit à quelques montagnes russes mais surtout je domine les prémices du Lauragais. La circulation est assez tranquille. Tout ce qu'il faut pour faire une sortie agréable car le vent, cette fois-ci souffle à peine.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Corronsac, une descente s'offre à moi pour arriver au croisement de la route venant de Lacroix Flagarde. Je me demande si je pars en direction de Clermont le Fort mais apercevant un cyclo au loin, je décide de filer à gauche pour partir vers Montbrun Lauragais. Ne voyant que je ne pourrai le rattraper, pratiquement en haut de la bosse, je bifurque à droite pour partir vers Venerque. Dernièrement j'avais fait le parcours en sens inverse, et je me dis que ce serait sympa de tester dans l'autre sens.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Quelques bosses me sont offertes comme souvent dans le Lauragais et j'arrive sur Espanès et Venerque. Une pensée pour mon ami Eric qui est certainement au lit en ce dimanche matin. Direction Le Vernet pour arriver au croisement de la D820, anciennement N20 pour partir sur Lagardelle sur Lèze.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Lagardelle avec son église typique, que j'admire toujours et je commence à croiser des groupes de cyclos. Et oui, le jour de sortie club. Et très vite, je quitte la route qui va à Eaunes pour bifurquer à droite et arriver sur Labarthe sur Lèze.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Dans le centre ville de Labarthe, je file à droite pour prendre la première route à gauche qui longe quelque temps Lhers pour partir en direction de Clermont le Fort. Petit passage difficile au sens giratoire de la D820 qui est l'ancienne N20 allant vers l'Ariège. Et puis la bosse que j'avais déjà jugée, il y a quelques jours. Passage au dessus du cours d'eau de l'Ariège. Et la bosse se fait sentir sur plus de 2kms.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Et en haut de la bosse, je continue à croiser quelques groupes. Il faut dire que le temps est propice pour rouler, même des féminines. En haut de la bosse, je ne préfère pas filer sur la gauche pour rejoindre directement Lacroix Falgarde mais je plonge sur Aureville pour rejoindre la route habituelle venant de Montbrun Lauragais. La boucle est presque bouclée et je file vers Toulouse en revenant sur Lacroix.

Fin de la sortie de 64kms pour 750m de dénivelé.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Jeudi matin, devant être célibataire une bonne partie de la journée, je décide de manger pas trop tard pour me permettre de faire une belle randonnée. Le soleil est bien présent et de plus la température annoncée est de 3°. De quoi rouler dans de bonnes conditions. Je me lance le défi de rouler plus de 100kms, une première pour 2017. Mais je me dis que je risque de terminer avec les cuisses dures comme je ne fais actuellement que des parcours au plus de 80kms. Bon pas trop de dénivelé pour commencer et je me trace comme souvent le parcours sur Strava. Bon après, je connais à peu près le circuit à prendre mais cela me permet d'évaluer véritablement la distance et le dénivelé. Je prépare dans la matinée mon vélo pour pouvoir partir à midi pour ne pas être pris par le coucher de soleil, quoiqu'en ce moment les jours rallongent. Je pars comme prévu en direction de l'Ariège en longeant les bords de la Garonne jusqu'au passage qui surplombe l'Ariège mais le cours d'eau. Pins Justaret, Labarthe sur Lèze et j'arrive à Eaunes pour filer à gauche pour aller en direction Lagardelle sur Lèze.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Lagardelle sur Lèze, je file en direction d'Auterive que j'attendrai plus tard car je bifurque très rapidement à droite pour rejoindre Miremont et retrouver la route qui va à Saverdun. Je sais que je vais avoir de belles lignes droites sur une route en bon état, l'ayant prise l'an passé. Pas trop de circulation

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Grazac, Caujac, Saint Quirc et je change de département. Tiens les gamins d'une école qui ont lancé par mégarde un ballon sur la route principale! Saverdun n'est plus tellement loin. Je sais que dans cette ville, je serai à peu près à mi parcours. Et là, je n'ai qu'à réguler ma vitesse car c'est assez plat et je ressens pas trop le vent qui est pratiquement absent cet après midi.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Encore quelques villages à traverser. Lissac, Labatut, Canté, des villages qui sont à droite de ma route. Mais Saverdun n'est plus loin quand je passe au dessus de la voie ferrée.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Saverdun, une ville un peu plus importante. Je la traverse rapidement en repassant au dessus du cours d'eau L'Ariège et je remonte en direction de Calmont, direction que je quitte rapidement pour prendre une route beaucoup plus bucolique allant sur Picarrou. J'avoue que je ne connais pas du tout, cette route mais je roule en suivant mon instinct. Il me faut rejoindre Cintegabelle, ancien fief de Jospin. Vous connaissez?

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

La route est un peu plus bosselée et assez sinueuse. Cintegabelle, là encore, je roule selon mon inspiration car je sais que je dois rejoindre Auterive sans prendre la D820 où la circulation est toujours dense. Je rentre dans le village et bingo, je trouve la direction d'Auterive.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Et là, c'est un peu plus bosselé. Je me doutais que j'y aurai droit sachant qu'un dénivelé de 800m m'était annoncé sur mon tracé. Je suis pratiquement aux prémices du Lauragais. Et j'arrive après quelques montées au dessus d'Auterive.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Une belle descente m'est offerte pour rejoindre le centre d'Auterive et je trouve la direction de Venerque. Et très vite, je sens une présence dans ma roue en apercevant une ombre. Le cyclo n'a pas l'intention de prendre un relais, roulant toujours à bonne allure. Arrivé à Grépiac, il prend un sens giratoire en sens inverse pour se retrouver devant moi. Conséquence, il a pris un peu de distance. Je le rejoins au train et je repasse devant lui. Sachant qu'il arrive chez lui, il accélère ne me passant sans me dire un mot, comme quoi il n'y a pas toujours des cyclos sympas sur la route. Pas grave, j'en ai vu d'autre. A l'entrée de Venerque, il file à gauche au feu tricolore et moi je remonte sur Venerque.

2017, et c'est reparti!
2017, et c'est reparti!

Venerque, haut lieu de mon ami Eric mais là, il doit être au boulot. Changement de programme, commençant à avoir les cuisses qui chauffent, je change de direction en ne prenant pas celle de Clermont le Fort comme prévu et sa bosse, pour revenir sur Labarthe sur Lèze, sachant que j'aurai beaucoup moins de bosses à monter. Le retour est tout tracé quand j'arrive à Pins Justaret.

2017, et c'est reparti!

Et je termine ma sortie en longeant la Garonne comme à l'aller. Le soleil est toujours là comme la circulation car la ville de Toulouse n'est plus très loin.

Fin de la sortie de 109kms pour 630m de dénivelé au lieu de 830 prévu au départ.

Et l'année cycliste est bien commencée en espérant que le temps permettra de faire de belles chevauchées.

Commenter cet article