Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un petit tour dans le Lauragais

Publié le par lariegeoise

Un petit tour dans le Lauragais

Mercredi après-midi, je mets en application mon projet d'aller refaire un tour dans le Lauragais en vélo, bien sûr. J'avais planifié mon parcours sur Strava pour rester dans une limite raisonnable de kilomètres comme de dénivelé. J'avais envisagé de sortir avec mes potes de la région de Toulouse, Nicolas et Philippe, mais malheureusement ce projet a été avorté à cause pour l'un de son travail et pour l'autre, une motivation inconnue, peut-être des problèmes physiques. Je pars vers 13H30 environ, ce qui est une limite d'horaire pour ne pas rentrer trop tard et éviter le flot de voiture sur la région toulousaine. Direction Fonsegrives où j'emprunte la piste cyclabe, rare pour moi! Bon j'ai la change de sortir de la ville et de sa circulation au bout de quatre kilomètres, ce qui n'est pas trop mal dans cette agglomération. J'avoue que je suis moins craintif que mon ami Nicolas! Lol!

Un petit tour dans le Lauragais

Je dois partir beaucoup plus dans le nord pour essayer de découvrir d'autres routes. Et oui, je suis toujours à la recherche de circuits nouveaux. J'essaye dans la mesure du possible de suivre mon circuit projeté en me basant sur mes notes que j'ai mises dans une pochette plastique pour éviter qu'elles se détruisent à cause de la transpiration. Je suis au nord de Balma. Je contourne Flourens pour me faire ma première véritable bosse pour rejoindre Mons.

Un petit tour dans le Lauragais

Mondouzil, les bosses se suivent comme à chaque fois que je suis dans le Lauragais. Une bonne préparation pour L'Ariégeoise car il faut relancer sans arrêt et cette fois-ci, je peux m'éclater au maximum dans les descentes car le vent est plus ou moins de face. Mais je reste toujours prudent, craignant un coup de vent inattendu. Je vois une superbe demeure mais pas de chance, je ne peux pas prendre correctement le cliché, le domaine étant caché par des arbres. Mais l'ensemble des demeures garde l'aspect de constructions en briques rouges. Cela me change bien de la Seine et Marne.

Un petit tour dans le Lauragais

Beaupuy n'est plus loin mais je reste toujours admiratif des églises de la région. Et oui Alex, le panorama ne change pas beaucoup pour l'instant car seul, le colza est en fleurs dans les champs.

Dans le centre du village, je dois filer tout droit pour arriver au dessus de l'autoroute, mais ne voyant pas exactement la bonne direction, je prends la décision de filer sur Verfeil. Pas grave, je ne m'éloigne guère de la route que je m'ai tracée. Je sais que certains me diront que je devrais m'équiper une bonne fois pour toute d'un Garmin ou tout autre GPS. Allez, j'y viendrai bien un jour.

Un petit tour dans le Lauragais

Et comme à chaque fois, je fais une incursion rapide dans le Tarn. L'ancienne borne délimitant le passage d'un département à un autre est toujours existante. Comme quoi, on sait conserver parfois des vestiges! Dans le centre du village, je bifurque à droite pour me diriger vers Bourg Saint Bernard. Petite anecdote, dans la région, beaucoup de lieux portent des noms de saints. Des apôtres ont dû passer par là!

Un petit tour dans le Lauragais

Et très vite, je vais me retrouver sur une route à grande circulation, la D20. Je décide de m'en écarter en filant un peu plus loin à gauche sur Teulat, me permettant de récupérer les kilomètres que j'ai escamotés. Ce n'est qu'un détour très court me faisant passer dans le village de Montcabrier par une route assez étroite mais beaucoup plus tranquille.

Un petit tour dans le Lauragais

Et je recoupe très vite cette fameuse D20 que je viens d'éviter pour monter directement sur Bourg St Bernard. Imaginez bien que ce village est situé sur une bosse.

Un petit tour dans le Lauragais
Un petit tour dans le Lauragais

Dans le village, je croise quelques cyclotouristes qui roulaient gentiment. On a certainement pas le même but. Prochain grand point de passage Caraman que j'avais raté la dernière fois que j'étais passé dans la région.

Un petit tour dans le Lauragais

Saussens et là je vais encore m'écarter de ma route suite à des travaux signalant une rue barrée. Comme quoi parfois le destin est contre moi. Inutile de vous dire que je vais encore m'éloigner de ma route prévue. Mais aussi, j'ai tellement peur de rater la bonne direction de Camaran donc dès que je vois sa direction signalée, je la suis. Pas de chance, je rate un peu le lieu de pause technique de Jean-Michel. Ce sera pour une autre fois! Et là, je vais amorcer le retour vers Toulouse. Maintenant, il me semble bien avoir ciblé la direction de Toulouse, donc je ne dois pas trop m'éloigner.

Un petit tour dans le Lauragais

Je reconnais des passages que j'avais parcourus avec Jean-Michel. Donc je suis le bon chemin. Maureville, Tarabel, je suis sur la bonne route. Et puis cette bosse où j'avais dû m'arracher lors de ma ballade avec Jean-Michel, je la monte un peu plus facilement.

Un petit tour dans le Lauragais

Mais hésitant à prendre des routes détournées mais certainement plus tranquilles, je file tout droit pour regagner la D2, route que j'avais empruntée pour aller à Villefranche De Lauragais. Je suis près de Labastide Beauvoir. Inutile de vous dire que je vais avoir de la circulation jusqu'à Toulouse qui est signalé à 27 kilomètres. C'est très roulant. Heureusement car cette fois-ci, j'ai vraiment un vent violent de face.

Un petit tour dans le Lauragais

Fourquevaux, Odars, seuls les feux tricolores me ralentissent sur mon chemin du retour. Bon les voitures à 1m 50 ce n'est pas toujours le cas. La prochaine fois, j'essaierai de trouver des routes plus tranquilles. Mais je joue pour l'instant, la sécurité de prendre une bonne direction.

Un petit tour dans le Lauragais

Saint Orens de Gameville, ça y est je suis bien dans la circulation et j'essaye de me faufiler parfois, entre les voitures. Toulouse, le panneau me signale que je ne suis plus qu'à un peu plus de 10 kilomètres de chez moi.

Un petit tour dans le Lauragais

La ligne SNCF de Saint Agne et le Pont des Demoiselles franchis, je ne suis qu'à un kilomètre de mon domicile où je rencontre d'autres cyclos mais pas le même style que moi.

Fin du périple : mon 86kms se sera transformé en 91kms pour 1100m de dénivelé dans un temps raisonnable. Prochain parcours sur le Lauragais , un peu plus haut comme je le voulais au départ. Je vais essayer de suivre celui indiqué et emprunté ces jours-ci par Jean-Michel. Lui a retrouvé ses potes de route qui roulent beaucoup plus vite que moi! Et oui, un problème d'âge certainement!

Commenter cet article

cestdurlevelo 12/04/2016 11:51

Ca en fait, des vieilles (et belles !) pierres... magnifiques clochers et autres petites placettes des villages locaux. Quelle belle région !

lariegeoise 12/04/2016 13:54

effectivement belle région et dans le Lauragais tu peux trouver des routes sympas. Je commence à progresser dans la découverte. Et je commence à me lancer en solo. Bon je me plante encore mais il y a de l'espoir!!!!!!!!! Lol!

L'ange blanc 12/04/2016 09:34

Tu commences à te familiariser avec tes nouvelles routes, tu es bien courageux pour rouler au début et à la fin dans cette circulation, perso je pense que je prendrais la voiture même pour 3 ou 4 km histoire de sortir de la ville car j''ai plutôt peur des grands axes que je ne prends quasiment jamais.

lariegeoise 12/04/2016 13:57

tu as encore raison mais jusqu'à je n'ai pas à me plaindre des voitures qui ont du respect pour les cyclos. Ce matin, j'ai un conducteur de car qui m'a encouragé en me croisant alors que je montais une belle bosse. Parfois il y a de sérieux pourcentages. Je prends la voiture quand je vais retrouver des potes un peu éloignés.

Alex 08/04/2016 10:05

Pour les clochers , tu vas trouver surtout des clochers-murs et des clochers octogonaux, c'est la mode locale !
La D20, c'est la route Castres-Toulouse, donc normal de trouver un peu plus de circulation, même s'il m'est arrivé de la prendre du côté de Castres/Mazamet, il vaut mieux l'éviter quand les camions sont de sorties et de prendre les routes de campagnes (qui sont moins plates).
St Orens : tu peux dire que tu es dans la banlieue de Toulouse, à partir de là, fini les routes tranquilles.
Je vois qu'il y a une piste cyclable de long de l'Hers et de la Saune (un peu au nord de St Orens), je ne sais pas si ça pourrait t'aider à rentrer ou sortir de Toulouse ?

lariegeoise 12/04/2016 14:00

Je commence à m'y faire mais les pistes cyclabes je n'ai jamais vraiment aimé car parfois elles sont très sales et j'ai toujours peur des crevaisons. Donc je compose mais sur de grands axes, il y a souvent le bas côté qui est réservé aux cyclistes. Pour les clochers effectivement je me limite un peu à cela car le paysage est encore un peu nu mais la nature se réveille