Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la découverte de la forêt de Buzet

Publié le par lariegeoise

A la découverte de la forêt de Buzet

Vendredi matin, je décide de partir toujours à l'aurore pour une randonnée qui devrait ne pas être loin de celle effectuée par Jean Michel ces jours derniers. J'avais tout planifié au départ comme à chaque fois et cette fois-ci encore, j'emporte une carte de la région qui me servira certainement, ne connaissant pas encore par coeur la région mais il y a du progrès. Il faut dire qu'en ce moment, je fie mon orientation par rapport à la chaîne des Pyrénées qui est visible. Départ 7H pour passer malheureusement par ces 4 kilomètres de ville. J'avoue qu'en Seine et Marne, je n'avais pas ce souci mais pas les bosses du Lauragais. Mais à choisir, je préfère cette région de Toulouse. Quint Fonsegrives, je dois passer à côté du domicile de Jean Michel qui doit bosser en cette journée. Je replonge vers Balma avant de tourner très vite à droite pour remonter sur Mons. J'ai à peine le temps d'être chaud pour affronter la première bosse.

A la découverte de la forêt de Buzet

Malheureusement dans l'entrée du village, je tourne à droite par erreur, n'ayant pas exactement assimilé le véritable tracé. Je sais que je dois m'éloigner de Lavalette, d'où ma tromperie! Bof, pas grave, je vais bien me retrouver. Il faut dire qu'en ce moment, je roule beaucoup à l'instinct. Et après avoir passé d'autres travaux qui coupaient véritablement la route, je me retrouve à Drémil Lafage. Et là je ne suis pas déçu car je me retrouve confronté à deux bosses à 9% que je pensais gravir sur mon deuxième plateau. Et là je ne suis pas bon sur la fin, étant suivi par une horde de voitures et par le passage du petit plateau qui ne s'effectue pas. Résultat à 2mètres du sommet je préfère mettre le pied à terre. Inutile de vous dire que j'ai fini à pied! Je vois la direction Gauré et la suit, sachant que je devais passé à ST Pierre. Et là, les bosses se succèdent à des longueurs plus ou moins importantes.

A la découverte de la forêt de Buzet

Je me retrouve plus ou moins sur un plateau et je ne suis pas gêné par les voitures car je n'en rencontre aucune. Inutile de vous dire qu'il en est de même des cyclos! Et là, coup de bol, je croise une pancarte m'indiquant St Pierre. Inutile de vous dire que je vais la suivre, mais en m'offrant d'autres bosses sur des routes assez étroites.

A la découverte de la forêt de Buzet

Et là, je roule un peu au flanc, me basant que je dois passer non loin de Verfeil. Malheureusement, je suis obligé d'emprunter sur un kilomètre la route de Lavaur qui elle, est bien fréquentée. Donc la prudence est de rigueur et je mets même pied à terre avant de tourner à gauche.

A la découverte de la forêt de Buzet

A un croisement, j'ai même un ouvrier qui me demande si je connais un habitant de la région. Comme quoi il y a des comiques! Lol! J'avais déjà accompli une quarantaine de kilomètres. Je laissais le village de Montpitol à ma droite pour continuer ma route vers le nord pour rejoindre cette fameuse forêt de Buzet dont m'avait parlé Jean Michel.

A la découverte de la forêt de Buzet

Roquesière, je traverse quelques villages bien tranquilles où les églises sont toujours aussi typiques et n'existent que dans le sud ouest. Les routes même si parfois sont étroites, sont en bonne état. Et là, je m'aperçois que je prends des routes que j'avais emprunté lors d'une autre sortie en sens inverse.

A la découverte de la forêt de Buzet
A la découverte de la forêt de Buzet

Buzet sur Tarn, je suis bien au village souhaité mais où est cette fameuse forêt. Je passe auprès de ce calvaire assez typique car c'est la première fois que je vois un coq juché sur une croix. Et cette fontaine avec sa grande roue. Bon, je n'ai pas besoin de remplir mon bidon, car je ne subis pas encore les grosses chaleurs. Je croise un ouvrier à qui je demande où se trouve cette fameuse forêt et comment y accéder. Il me met sur la bonne direction.

A la découverte de la forêt de Buzet
A la découverte de la forêt de Buzet

Je préfère la traversée, m'offrant deux bosses sympas dans le sens avant de revenir vers La Magdeleine sur Tarn. Mais ne voyant pas la pancarte, je file tout droit pour rejoindre Paulhac. Je sais à ce moment que j'amorce mon retour vers Toulouse.

A la découverte de la forêt de Buzet

Paulhac, je mets pied à terre pour consulter ma carte IGN. Toujours préférable pour ne pas trop m'égarer. Et je décide de couper à travers les petites routes afin d'éviter le grand axe qui rejoint Toulouse. Plus sympa et d'ailleurs je commence à reconnaître certains bleds.

A la découverte de la forêt de Buzet

Lapeyre, un nom qui m'évoque quelque chose, donc je suis bien sur la bonne direction, faisant partie des points que j'avais prévus de passer. Mais voyant que je suis trop près de Toulouse et étant sur une route trop fréquentée, je décide de partir plus à l'ouest de Toulouse.

A la découverte de la forêt de Buzet
A la découverte de la forêt de Buzet

Au loin, j'aperçois la chaîne des Pyrénées qui me sert de point d'orientation et toujours ces champs de colza. La fleuraison est bien là dans les champs comme dans les jardins des villages. Les cerisiers se sont parés de leurs plus belles fleurs. Même si parfois, je dois me battre dans les montées, j'apprécie ce paysage superbe et bien loin de la pollution. Et sur les sommets, j'ai une vue magnifique.

A la découverte de la forêt de Buzet
A la découverte de la forêt de Buzet

Montrastruc La Conseillère, un village beaucoup plus important, je ne vais pas prendre la route directe de Toulouse pour revenir sur St Jean comme j'avais envisagé au départ mais continuer toujours vers l'ouest, sachant que très vite, je remonterai sur Toulouse.

A la découverte de la forêt de Buzet

Et les bosses vont continuer à se succéder, me permettant d'apercevoir pas mal de villages. Et toujours ce ciel bleu.

A la découverte de la forêt de Buzet

Grangagne, si j'avais évité le village à l'aller, je le traverse sachant que je ne suis pas loin de Lavalette, avec sa bosse dont m'a tant parlée Jean Michel, lieu mythique d'entrainement des Toulousains.

A la découverte de la forêt de Buzet

Au loin, j'aperçois le village de Lavalette en empruntant quelque temps la route de Lavaur. Je traverse que partiellement le village pour revenir sur Mons qui m'évoque la fin ou presque de ma sortie.

A la découverte de la forêt de Buzet

Je m'arrête quelque temps pour apprécier le paysage. Ca ne vous donnerait pas envie de venir rouler dans cette région? Mons ne sera plus loin après une nouvelle bosse, vous vous doutez!

A la découverte de la forêt de Buzet

Et je rencontre mon premier cyclo de la matinée. Je papote un peu avec lui pour filer sur Balma qui est la banlieue de Toulouse.

A la découverte de la forêt de Buzet

Et là, je retrouve le flot de la vraie circulation et la montée de Blama, avant de plonger vers le Canal du Midi. Mon domicile n'est plus tellement loin.

Belle sortie de 106kms pour 1300m de dénivelé.

Et ce matin, j'ai une grande pensée pour la famille d'un compagnon de route de Jean Michel qui a perdu la vie samedi lors de la reconnaissance pour la rando de Balma du lendemain en heurtant la roue arrière d'un tracteur. Paix à son âme. Comme quoi la vie de cycliste n'est pas toujours un chemin tranquille. Mais la passion du vélo sera plus forte pour nous qui aimons gravir ces bosses.

Commenter cet article

Laurent 18/04/2016 21:19

Salut JP,
Ça roule en ce moment. Tu accumules les kilomètres.
Bravo.
De belles photos et je vois que tu t'acclimates à ta nouvelle région.
Bonne route et fait attention à toi.
Laurent.

lariegeoise 19/04/2016 08:06

Oui tout va bien et je fais des incursions en ariège avant de faire l'aspet demain avec des potes.
Comme tu dis "attention" car tu as vu l'accident dont a été témoin mon pote. Terrible!