Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la Haute Garonne à l'Ariège

Publié le par lariegeoise

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Comme promis à mon ami Nicolas, j'avais décidé de le retrouver à son domicile et j'avais proposé cette sortie à Philippe qui était toujours prêt pour découvrir une région. Quoique ces départements que nous allions traverser n'étaient pas véritablement des inconnus. Donc départ d'Eaunes vers 14H à trois et Nicolas nous avait concocté un parcours assez bosselé. Je ne manquais pas de lui dire que je lui avais demandé un peu moins de 100kms et qu'il m'avait créé un parcours de 116kms. Pas top! De plus il allait être accidenté à souhait. Il nous avait vraiment gâté, surtout que moi je reprenais gentiment le vélo après une grosse rupture à cause de mon déménagement et les vacances scolaires de ma petite fille. Donc j'allais le payer sur la fin du parcours. Pour l'instant, je ne pensais pas à tout cela.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Et dès le départ, c'était assez pentu pour sortir du village. Pas notre truc avec Philippe! Pour ma part déjà que je ne savourais pas les sorties d'après-midi. Problème de digestion! Philippe disait que lui il ne mangeait pas dans ce cas. Au loin, on commençait à discerner les Pyrénées mais elles étaient assez brumeuses donc on ne pouvait voir distinctement les sommets; Le point extrême de cette sortie serait Carla Baye, donc traversée des départements de la Haute Garonne et l'Ariège où nous serions en grande partie. Les routes étaient assez tranquilles mais nous rencontrerions quelques cyclistes assez souvent isolés. Nous étions dans la vallée de la Lèze qui porte le nom du cours d'eau. Normalement ce n'était pas trop accidenté mais lui nous avait trouvé un circuit, style montagnes russes comme dirait notre ami Cigogne. Le soleil était de la partie après la pluie que nous avions eu tous ces jours derniers.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Beaumont sur Lèze, je pouvais encore me faire plaisir en les prenant tous les deux en photo. L'accrobatie était de mise. Mais très vite nous allions nous retrouver sur des routes plus étroites.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

St Sulpice et nous allions croiser un groupe de son club qui était à l'arrêt. Un arrêt technique certainement ou une crevaison. Je jouais déjà à l'élastique comme je me faisais souvent distancer dans les bosses.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Lezat sur Lèze et la forme était toujours là. Et toujours ce vent fort qui nous invitait à tenir sérieusement son guidon. Plusieurs intersections où l'on devait garder une certaine prudence.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Ils avaient toujours un œil sur moi, pour voir si je te tenais le coup. Et oui, un ancien ça se ménage. Lol! Pour l'instant, tout allait bien pour moi. Nicolas nous précisait que pour revenir, nous emprunterions la même route qui était très agréable, sans le vent bien sûr!

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Quelques plans d'eau sur notre parcours où des pêcheurs avaient installés leurs lignes et où des promeneurs se pavanaient. D'ailleurs nous en rencontrions quelques uns lors de notre périple puisque cela pouvait être un circuit pédestre tranquille.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Un tracteur utilisait son véhicule en remplacement d'un camion. Comme quoi, les cultivateurs ont toujours de nouvelles idées. J'allais commencer à avoir des concurrents pour les photos et même Philippe allait jouer à ce mode d'exercice.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Lors d'une bosse, mes compagnons de route allait m'attendre en haut et profiter pour prendre quelques clichés savourant la beauté de la nature. Parfois il faut savoir faire des pauses.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

J'en profitais aussi mais j'allais très vite les inciter à poursuivre notre chemin, le temps passant très vite. Et puis j'avouais que je n'aimais pas trop les pauses, sachant que parfois on a du mal à repartir.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Et le soleil nous accompagnait toujours tout comme le vent bien sûr. Le paysage était somptueux. Et pas la moindre trace de voiture. Nous étions toujours en Ariège puisque nous l'avions abordé au niveau de Lézat sur Lèze.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Nous traversions quelques petits villages où nous admirions les petites églises très pittoresques. Bon, on allait se méfier au passage des fermes, des chiens trainant toujours dans les environs! Je vous expliquerai pourquoi plus tard.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Nous arrivions dans le lieu où le pauvre Nicolas avait vu son destrier rendre l'âme à cause d'un chien qui avait traversé la route sans prévenir. Comme quoi, la vie de cycliste n'est jamais tranquille. Et nous approchions de Carla Bayle qui allait être notre étape la plus éloignée du circuit et cela valait bien un détour.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Ce village fortifié nous offrait un somptueux panorama où nous ne pouvions que nous arrêter pour prendre quelques clichés.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Pas de chance car nous avions le soleil de face et la brume au loin nous interdisait de voir la chaîne des Pyrénées.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Un dernier cliché et nous allions repartir vers le chemin du retour en empruntant encore quelques belles bosses comme nous le promettait Nicolas. Sainte Suzanne et autre...... Il valait mieux avoir un guide car j'avouais que ce n'était pas des routes que j'empruntais souvent.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Artigat qui avait défrayé la chronique ces derniers temps pour des problèmes islamiques ou détenteurs d'armes. L'Ariège serait-elle devenue un repaire de brigands! St Michel et nous allions presqu'avoir terminé avec les vraies bosses. Et ce n'était pas plus mal.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Nous allions traverser pas mal de villages dans la plaine. Lescousse, St Amans.......

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Uzent, Brie, nous attaquions la plaine et je ne le regrettais pas car j'avais les cuisses qui étaient échauffées. Imaginez le reste. J'allais demander assez souvent à Nicolas combien de kilomètres il nous restait à faire. St Martin d'Oydes, je n'étais pas en terre inconnue puisque j'avais un cousin qui n'habitait pas loin. Nous restions en file indienne car le vent soufflait encore assez fort. Bien mal pour moi quand je me faisais décrocher.

De la Haute Garonne à l'Ariège
De la Haute Garonne à l'Ariège

Et nous attaquions la route du retour par la route initialement prise, donc par conséquence quelques petites bosses à répétition. Retour Lagardelle s/Léze pour éviter des bosses supplémentaires mais la nuit approchait. D'ailleurs Nicolas et Philippe avait mis leur éclairage arrière. Moi, j'essayais de me glisser entre eux deux. On allait faire toutefois 5kms de plus. Quel plaisir quand j'avais aperçu le nom d'Eaunes mais un dernier rédillon nous attendait pour arriver chez lui.

Il était plus de 18H30. Nicolas avait prévu un trop long parcours car la nuit tombait encore assez tôt. 107kms au compteur pour plus de 1000m de dénivelé. J'allais rassurer mon épouse et je rentrais sur Toulouse après avoir salué mes compagnons de route . Et à plus...... Mais j'avais passé un bon après midi. Merci Nicolas. La prochaine j'essaierai de faire mieux!

Commenter cet article

Joël 10/03/2016 10:40

Beaux paysages, et arrête de trainer et de ralentir les cyclistes hein :D :D

lariegeoise 10/03/2016 11:25

c'est ça les vieux Joel.
Effectivement on s'est régalé et je sais que j'aurai de superbes compagnons pour une prochaine fois. Alors quand tu viens à Toulouse n'oublie pas ton bike!

@ph_o 10/03/2016 09:24

On s'est régalé :-) vent mis à part ;-) lol
Et oui JP la nutrition "sportive" c'est tout un art ;-) faut qu'on en parle :-)
Je ne part pas non plus l'estomac vide croit moi :-)
Merci Nicolas pour ce beau parcours
Go Go Go JP ça va revenir :-)

lariegeoise 10/03/2016 11:23

Avec plaisir comme disent les Toulousains pour tes conseils nutrition.
Effectivement Nicolas nous a permis de découvrir un superbe parcours mais il faudrait presque le rallonger en partant le matin et pour la journée.
J'espère bien à plus

cathare 10/03/2016 08:20

bravo pour cette belle ballade!!!

lariegeoise 10/03/2016 08:38

Et oui, c'est parti et je compte bien prolonger