Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après la pluie......

Publié le par lariegeoise

Après la pluie......
Après la pluie......

Jeudi matin, j'avais attendu que la pluie cesse vraiment depuis dimanche car pour moi, toujours pas question de sortir quand il y a des risques d'averse. Et oui, c'est l'avantage des retraités. Bon, départ beaucoup plus tardif que cet été puisque qu'il allait se situer aux alentours de 8H mais j'allais surtout prendre ma revanche sur dimanche où le brouillard épais était de rigueur. Je partais aux retrouvailles avec mon château de Blandy les Tours mais n'en parlez à personne sinon les contrôleurs du fisc vont me tomber sur le dos! Lol! Toutefois les petits matins un peu frais allait m'obliger à me vêtir un peu plus chaudement, soit à mettre un cuissard long. Mais j'étais loin de la fraîcheur que les sudistes supposent lors de leurs sorties. Un petit 7°, c'était largement supportable. Direction Favières au lever du soleil. Mais diantre qu'il y a de la voiture le matin. Je n'avais pas intérêt à m'éloigner du bord de route. D'ailleurs par deux fois, un automobiliste allait dépasser un autre alors que j'arrivais en sens inverse sur une route étroite. Je n'avais juste qu'à ralentir mon allure pour que ça passe. Grrrr......... Tournan, je passais à côté du Lycée de Gretz où tous les élèves attendaient l'ouverture des portes. Et moi, j'allais m'ébattre dans la nature. Mais eux, ils avaient toute la vie devant eux.

Après la pluie......
Après la pluie......

Preles en Brie, Courquetaine, des routes que j'avais pris de multiples fois. Pour l'instant ces villages ne bougeaient pas trop. Je préférais passer par Courquetaine pour rejoindre Soignolles car je n'appréciais pas trop les secousses en passant au dessus de la ligne TGV, trains que j'allais apercevoir de multiples fois lors de mon parcours.

Pas de cyclo pour l'instant maalgré la journée club en général.

Après la pluie......
Après la pluie......

Solers, j'allais passer à côté du cimetière allemand que je n'ai jamais eu l'occasion de visiter, avant de plonger sur Soignolles. Tiens des éboueurs qui étaient arrêtés pour aller boire leur café au bistrot du coin.

Après la pluie......
Après la pluie......

J'arrivais dans des villages plus que tranquilles à cette heure-ci comme toute la journée certainement car ils étaient souvent inconnus de tout commerce juste à la limite d'un boulanger. Un petit cours d'eau qui plairait bien à mes amis Max, Benoît et bien d'autres. J'allais remonter sur le plateau en direction de Melun mais j'allais prendre des routes beaucoup plus tranquilles, évitant la grande circulation.

Après la pluie......
Après la pluie......

Sur les hauteurs de Soignolles, je m'arrêtais pour prendre le cliché d'usage. Je passais au dessus d'une ancienne ligne de chemin de fer qui servait de voie verte pour VTTistes ou CAP. Je passais au dessus de l'Yerres pour rejoindre à gauche en direction de Melun, Barneau. Je ne passais pas loin du gué que l'on pouvait passer au sec, uniquement pour les cyclistes, un passage ayant été aménagé. Pas de crue pour l'instant dans la région.

Après la pluie......
Après la pluie......

Et j'allais me retrouver sur de grandes lignes droites où il valait mieux qu'il n'y ait pas de vent de face, car là il n'y avait guère de culture pour nous protéger. Champdeuil, Crisenoy, je traversais différentes routes qui menaient à Melun ou sa direction. La prudence devait être de rigueur car elles étaient assez fréquentées et surtout par des camions. Je n'étais plus loin de Blandy les Tours.

Après la pluie......
Après la pluie......

Après la dernière intersection de Crisenoy, j'allais tourner à Gauche pour retrouver Fouju. Tiens un VTTiste. En Seine et Marne, les villages étaient très souvent pourvus de pigeonniers typiques car dans les temps anciens, c'était signe de richesse. Blandy n'était plus qu'à quelques kilomètres.

Après la pluie......
Après la pluie......

Blandy les Tours allait très rapidement être en vue après trois kilomètres de route et je trouvais comme à chaque fois, cet endroit merveilleux. Mais je n'allais pas m'attarder, juste pour prendre le cliché d'usage. Bon, il était toujours à sa place. Et j'allais entamer la route du retour.

Direction Saint Mery qui n'était qu'à quelques kilomètres.

Après la pluie......
Après la pluie......

Saint Mery, petit village bien tranquille où il y avait encore des maisons typiques de la Seine et Marne. Mais je ne pouvais voir à l'œil nu le magnifique château qui se cachait derrière des portes cochères. Seul internet pouvait enfin me le faire découvrir. Dommage pour mes yeux! Je poursuivais ma route me retrouvant sur la route Melun/Mormant. J'avais pris une route plus ou moins loin de la direction que je m'étais fixée. Mais qu'importe!

Après la pluie......
Après la pluie......

Je découvrais encore quelques maisons typiques à Champeaux après être passé à côté une semie-raffinerie. J'admirais l'abbatiale du XIII ème siècle avant de bifurquer au centre du village vers la droite. Là, il valait mieux avoir le sens de l'orientation.

Après la pluie......
Après la pluie......

Andrezel, village toujours aussi tranquille, où la trace de la période du moyen âge était encore présente par cette ferme plus ou moins fortifiée et toujours ces pigeonniers. À la sortie du village je filais sur Verneuil l'Etang, traversant la route principale Guignes/Mormant et là ça circulait un max!

Après la pluie......
Après la pluie......

Dans les champs, les agriculteurs étaient à l'ouvrage pour préparer leurs terres avant le gel de l'hiver. Au loin, j'apercevais les silos, le long de la voie ferrée. Je traversais la ville car là, c'était déjà un gros village pour arriver sur Beauvoir.

Après la pluie......
Après la pluie......

Je ne faisais que passer à côté du village où l'école était encore accolée à l'église. Plus loin, la trace d'une ligne de chemin de fer, passant au dessus d'un cours d'eau. Et j'allais arriver à Chaumes que je n'avais pas vu depuis bien longtemps. Comme quoi, le temps passait très vite.

Après la pluie......
Après la pluie......

Dans la montée dans le centre du village, j'apercevais le château qui avait été rénové dernièrement. Splendeur du passé. En haut, j'allais virer à gauche pour attaquer mon vrai retour vers des routes plus connues des cyclos.

Après la pluie......
Après la pluie......

Belle petite montée pour arriver à Châtres, rencontrant d'autres cyclos. Et le soleil était toujours là. Passage au dessus de la N4, pour rejoindre Neufmoutiers.

Après la pluie......
Après la pluie......

Villeneuve le Comte, Villeneuve Saint Denis n'étaient plus qu'à quelques encablures et je retrouvais des groupes de cyclos.

Fin de mon périple pour ma reprise qui se sera soldé par une sortie de 89 kilomètres.

Après la pluie......
Après la pluie......

Samedi matin, deuxième sortie de la semaine, à la même heure et par un temps un peu voilé. Plus de compteur, la pile ayant rendu l'âme. Donc repérage sur Strava pour me rendre compte de la distance à parcourir tout comme sa difficulté. Direction Villeneuve le Comte, je commençais à rencontrer quelques cyclos isolés. La Houssaye, je passais à la sortie du village à coté du plan d'eau où l'autre fois, j'avais aperçu pas mal de pêcheurs mais cette fois-ci personne. Direction Mortcerf. Non Anne, il n'y avait pas de cerf dans le coin. Donc tout était silencieux à part quelques voitures qui passaient mais bien moins que dans la semaine.

Après la pluie......
Après la pluie......

Mortcerf, go pour Faremoutiers, un peu de vent de face mais rien à voir avec l'intensité des jours derniers. Traversée de la ville, et surtout du marché où je me ferai accosté par une marchande qui voulait m'offrir des gâtteries (non, non, en tout bien, tout honneur!), des sucreries quoi, pour la semaine du goût. Mais je refusais et je filais sur ma route prévue.

Après la pluie......
Après la pluie......

Descente rapide vers le centre du village de Pommeuse où je pouvais voir la brume qui l'envahissait encore. Dans le centre, je filais sans admirer au passage le viaduc pour la voie ferrée passant au dessus de l'Aubetin. Direction St Augustin, à droite dans le centre, tout près de l'église comme quoi, voilà pourquoi les églises sont souvent sur ma route. Mais rassure toi Penn, je reste Champiman et non pas curé ET breton. Je ne veux pas polluer ta région!

Après la pluie......
Après la pluie......

Belle remontée pour arriver dans le centre du village à Monperthuis où je pouvais voir les vestiges d'une ancienne source. Le passé laisse toujours des traces, c'est ce qui s'appelle le patrimoine! Au carrefour, je filais à droite sur Ste Aubierge. J'attaquais la route du retour.

Après la pluie......
Après la pluie......

J'apercevais à travers les arbres, ce superbe moulin de Milous où passait l'Aubetin que je retrouverai de l'autre côté de la route.

Après la pluie......
Après la pluie......

Une route paisible mais pas en très bon état, m'était offerte pour retrouver la route de Faremoutiers. Une belle bosse m'était offerte.

Après la pluie......
Après la pluie......

Je pouvais apercevoir ce lieu pieux des gens du voyage où les femmes dans le passé trouvaient un mari. Comme quoi cela a bien changé. Montée sur la route pour rejoindre Faremoutiers.

Après la pluie......
Après la pluie......

La vue d'un haras sur cette route et j'arrivais sur les hauteurs. Tranquillement je traversais Faremoutiers pour descendre sur La Celle sur Morin et arriver à Guérard où j'allais tourner à gauche au niveau du stop pour partir Dammartin sur Tigeaux.

Après la pluie......
Après la pluie......

Dammartin, au stop, je prenais la route de gauche pour remonter sur Mortcerf où je décidais de filer tout droit au stop pour rejoindre Crévecoeur par une route que j'avais empruntée dernièrement.

Après la pluie......
Après la pluie......

La Houssaye et j'allais filer directement sur Neufmoutiers. La route était toujours en mauvais état mais j'avais le vent dans le dos. Il parait que ça aide.

Après la pluie......
Après la pluie......

Les Lycéens et la route m'était toute tracée pour arriver à Favières. Un cyclo me dépassait mais sur qui j'allais revenir au train.

Après la pluie......

Et la touche finale m'était offerte pour 10 kilomètres à franchir avant mon domicile.

Belle sortie tranquille de 84 kilomètres

Après la pluie......
Après la pluie......

Dimanche matin, j'avais décidé de faire court comme j'étais sorti la veille mais le fait que j'avais de grandes chances de me retrouver avec des groupes m'avait un peu incité à choisir une nouvelle sortie. Départ comme les autres jours vers 8H, toujours désirant être rentré avant midi. J'allais prendre une direction totalement opposé des autres jours mais je ne voulais toujours pas faire trop de dénivelé, étant encore gêné avec ma cuisse droite dont je souffrais encore.

Direction Val d'Europe, je pouvais me lancer sur cette route car un dimanche et de bonne heure, j'avais peu de chance de trouver du monde. Montevrain, j'allais passer par la voie circulaire de Disney pour rejoindre Chessy.

Après la pluie......
Après la pluie......

Par contre, j'allais subir les ralentisseurs une bonne partie de la route. Je n'apercevais que le sommet du château de la Belle aux Bois Dormants. Je bifurquais sur Chessy, Chalifert.

Après la pluie......
Après la pluie......

J'allais filer sur Jablines, bien au contraire des circuits que je faisais souvent. Simplement pour faire un peu de kilomètre. Jablines et son plan d'eau mais à cette heure-ci, il n'était pas encore ouvert.

Après la pluie......
Après la pluie......

Direction Annet, j'allais passer au dessus de la Marne. Mais pas de péniche! Par contre quelques cyclos isolés. Et oui, c'était encore un peu tôt pour rencontrer des clubs de cyclos. Je remontais vers la N3 que j'éviterai pour rejoindre Fresnes mais ce n'était pas celui où il y avait des prisonniers. Je précisais cela pour mon ami Michel. Je retrouvais le canal de l'Ourcq et aussi beaucoup d'habitations car le village avait bien grossi. Des villages dortoirs car pas de commerce à l'horizon! Direction Pécy sur Marne, célèbre par son maire, Yves Duteil.

Après la pluie......
Après la pluie......

Passage au dessus du canal et je pouvais apercevoir des chasseurs qui partaient à l'attaque. Comme quoi, j'allais très vite les éviter pour partir sur Charmentray.

Après la pluie......
Après la pluie......

Et je repassais sur le canal apercevant au passage un pêcheur qui était en poste. Petite pensée pour mes amis Max et Benoît qui sont de grands pêcheurs devant l'éternel. Retour près la Marne pour revenir vers Tribaldou. Et toujours que des cyclos isolés.

Après la pluie......
Après la pluie......

Dans le centre du village, je filais en direction d'Esbly et j'allais être rattrapé par un premier club. 9H30/10h, logique! Je me glissais dans le groupe pour les suivre sur 4 kilomètres et j'allais me laisser décramponner comme je savais que j'avais une bosse qui m'attendait. Mais j'allais retrouver un cyclo isolé avec qui j'allais tirer la bourre jusqu'à l'intersection qui me mènerait vers Condé Ste Libiaire.

Après la pluie......
Après la pluie......

Je repassais sur le canal pour monter sur cette belle montée tant dépeinte par mon ami Cigogne. Et oui 3,5kms de montée, ce qui est rare en Seine et Marne pour arriver dans le centre du village. Et j'allais filer en direction de Coulommes, laissant Bouleurs sur la droite. Là aussi, c'était un lieu pour les chasseurs.

Après la pluie......
Après la pluie......

Je remontais jusqu'au village où il restait un derrick signe qu'en Seine et Marne il y a du pétrole. On va y croire! Je revenais en arrière pour partir sur Sarcy et regagner Bouleurs que j'avais évité un peu plus tôt.

Après la pluie......
Après la pluie......

J'allais croiser un club mais ils montaient tranquillement : des cyclotouristes. Bouleurs, j'allais me planter comme à chaque fois quand je traverse ce village. Et j'allais tourner un peu en rond pour enfin trouver la route qui me mènerait à Crécy la Chapelle. Et dans la descente, encore un autre club mais un peu plus actif.

Après la pluie......
Après la pluie......

Crécy la Chapelle atteint, je n'allais pas comme à l'habitude regagner Villeneuve le Comte par Voulangis mais par Villiers sur Morin en ayant une grande pensée pour mon ami Régis qui s'était exilé au pays basque et comme je le comprends.

Après la pluie......
Après la pluie......

Et j'allais commencer à me tirer la bourre avec quelques cyclos isolés. Je pouvais me le permettre car je savais que je n'étais plus tellement loin de mon domicile. Coutevroult et avant Bailly, j'allais tourner à gauche pour rejoindre Villeneuve le Comte. Il ne me restait plus que 10kms à faire que j'allais parcourir en partie avec des clubs. De quoi m'amuser un peu.

Bref ma sortie s'était limité à 74kms pour 720m de dénivelé et j'avais dépassé les 25kms/h. Un bon challenge , non?

Commenter cet article

Michel ROBLIN 13/10/2015 16:22

Tu as fait de belle sorties Jean-Pierre. Bravo !

lariegeoise 13/10/2015 17:27

Merci Michel. J'essaye d'en faire autant soit peu avant que le mauvais temps s'installe mais j'ai du kilomètrage à rattrapper car j'ai eu beaucoup d'arrêt forcé cette année entre autre le coincement de mon nerf sciatique. Mais j'ai toujours une douleur au niveau de la aine droite et je me demande ce que c'est. La vieillesse me diras-tu? A plus.
JP

Joël 13/10/2015 15:05

Belle reprise JP, tu es encore plus matinal que moi, en plus avec le froid qui commence à revenir c'est pas évident de se lancer si tôt. Chapeau !
Apparemment on à +/- les mêmes conditions météo ici plus au nord. Et ton dos ? tout s'est remis en place ? ces vielles bécanes sont inusable :D

lariegeoise 13/10/2015 17:26

Merci Joel de prendre des nouvelles de ma santé. Mon nerf sciatique semble être décoincé puisque je roule mais par contre j'ai une douleur au niveau de l'haine et il y a un mouvement qui me coince la jambe; Je me demande ce que c'est. La vieillesse me dira ma femme. Pour partir de bonne heure le matin, ça ne me gêne pas quoique ça y est le froid commence à arrive et les premières gelées ne sont pas loin. Mais quand je serai à Toulouse je serai plus au chaud, normalement. Tu sais que j'ai hâte d'y être. La RP commence à me peiner car sur la route il y a de plus en plus de voiture et ça devient hard. Roule bien de ton côté et à plus.
JP