Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Publié le par lariegeoise

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Lundi matin, après avoir fait un break dimanche, j'allais pratiquer à un décrassage comme diraient les pros après la course de samedi. Là, c'était complétement différent car le vrai soleil était déjà bien présent et mon départ plus que matinal était fortement conseillé pour ne pas souffrir de la grosse chaleur. Pour le parcours envisagé, j'optais pour un dénivelé moyen et dans la direction qu'avait pris mon ami Patrick la veille : Le Mas d'Azil. Grand souvenir de l'an passé avec mes amis de Velotrainer. Et vers 6H, c'était parti. Je prenais la route qu'avait empruntée La Mountagnole samedi, après avoir bien gonflé mes pneus cette fois-ci et c'est vrai que je tournais mieux. Donc j'avais droit à cette belle bosse après Amplaing mais là, je pouvais me lâcher complétement puisqu'il n'y avait pas d'encombrement de cyclos. 20 kilomètres plus loin, j'étais à Foix qui se réveillait tranquillement. Direction Vernajoul pour rejoindre Labouiche, rivière souterraine que l'on peut visiter.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Direction Loubens mais que je n'atteindrai pas. Le soleil était vraiment présent en cette matinée et même je croisais un autre cycliste, comme quoi le soleil avait invité plus d'un à sortir plus tôt. Vernajoul, je pouvais voir encore le cours d'eau, l'Ariège. Je bifurquais à gauche pour rejoindre le lieu de la rivière souterraine de Labouiche. Mais pour l'instant pas trace de touriste. j'allais tourner à droite à l'embranchement de la route venant de La Bastide de Sérou. Je déroulais calmement, considérant que je devais faire un décrassage et il n'y avait plus de compétition.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

J'allais quitter la route qui menait au Pas du Portel pour prendre la direction du Mas d'Azil. La route était un peu plus étroite mais en très bon état. Je pouvais me lâcher car c'était assez roulant. Je traversais différents villages : Aigues Juntes, Gabre, pour arriver au croisement de la route venant de Pailhès. Les moissons étaient bien entamées et l'odeur du foin fraîchement coupé était très agréable. Pas de rapace dans le ciel. Seules quelques voitures de temps à autre. J'allais me permettre une pause technique.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Je distinguais au loin les premiers sommets du Mas d'Azil que j'allais atteindre sans problème. Je me permettais même de faire un petit détour pour mieux admirer l'église du village. C'était assez calme pour l'instant car la saison touristique n'était pas encore commencée. Petite montée vers la grotte à la sortie du village.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Je m'offrais le passage dans la grotte alors qu'il était interdit de le faire sans lumière. Mais en roulant vite! Et le spectacle était toujours magnifique. Cela faisait partie des sites classées de l'Ariège. Et j'allais prendre une route que je n'avais pas l'habitude de suivre. Encore une innovation! En conséquence, je tournais tout de suite à gauche à la sortie de la grotte pour partir sur Allières, me rapprochant ainsi de La Bastide de Sérou.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Une belle montée allait m'être offerte et je la conseillais à mon ami Patrick sur FB, malgré qu'il devait connaître la région. De l'autre côté s'offrait à moi la chaîne des Pyrénées. Mais en contre bas une superbe vue de la vallée. Et avec un grand soleil, il n'y avait pas photo!

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

J'allais me retrouver quelque temps sur un plateau où la quiétude régnait sur cette route étroite. Tiens, un espèce de château, une merveille que je ne connaissais pas. Parfois il y a de belles découvertes quand on ose.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Après une superbe descente où j'allais rencontrer d'autres cyclos, je retrouvais la route qui venait de St Girons. Et je me retrouvais à quelques kilomètres de La Bastide de Sérou que j'atteignais assez rapidement. Contrairement à mes intentions premières, je filais directement sur Foix pour éviter de ne trop faire de kilomètres pour l'instant.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Bon j'allais me retrouver sur une route à grande circulation où je devais être assez prudent pour atteindre le Col Del Bouich avant de plonger sur Foix. La route du retour était toute tracée.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Je prenais l'autre versant de l'Ariège, un peu moins accidenté. J'allais repasser par le centre de Tarascon avant de remonter chez moi. Toujours autant de cyclos dans la région à cette heure!

Sortie de 103kms pour 1800m de dénivelé. Une bonne sortie de décrassage et j'avouais que je me ressentais bien, prêt à affronter d'autres circuits.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Mercredi matin, j'allais partir toujours à la même heure pour ne pas trop subir les grosses chaleurs et cette fois-ci, j'attaquais directement la montée vers le col de Port. J'apercevais petit à petit le lever du soleil sur la vallée. Très vite, je m'élevais et je commençais à apercevoir le village de Saurat. Et très peu de voiture et cela me convenait bien. Les pourcentages étaient assez élevés jusqu'à la sortie du village Port Communal. Pour arriver en haut, je devais parcourir une quinzaine de kilomètres.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Dans les derniers kilomètres, je pouvais tour à tour voir le sommet du col, tout comme la vallée que je venais de quitter. Les sommets étaient encore plongés dans les brumes de chaleur. Plus que trois kilomètres à monter!

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et je commençais à entendre les cloches des vaches qui étaient en train de brouter dans les fougères. Mais j'en rencontrais une qui semblait être perdue. Elle ne voyait plus ses copines. Je la dépassais tranquillement car je me méfiais de son éventuelle réaction. Puis je franchissais le col et j'attaquais une descente de plus de douze kilomètres.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et là je rencontrais d'autres vaches tout comme leur chef de file! Une belle bête! Là aussi je me méfiais en les dépassant car leurs petits veaux étaient sur la chaussée et quelquefois les mères ont de mauvaises réactions de protection. Je commençais à voir, au loin la vallée mais j'allais faire une bonne descente surtout qu'il y avait quelques voitures qui étaient présentes. Et même je croisais d'autres cyclos qui montaient, à croire qu'eux aussi ils avaient compris qu'il valait mieux rouler tôt.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Massat en vue, je décidais de monter le col de Saraillé que j'aurai pu prendre à partir de l'église à la sortie du village mais je me rappelais que la descente était souvent remplie de gravillons, donc je préférais prendre la route de St Girons pour le monter dans l'autre sens. Mais j'allais plus tard regretter cette décision.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas emprunté cette vallée que j'appréciais toujours autant surtout par grosse chaleur car la fraîcheur apportée par l'Arac qui coulait tout le long de la vallée était bien agréable et toujours des cyclos. J'arrivais très vite à Biert mais je n'allais pas rejoindre le col de Saraillé par la route au centre du village. Je filais tout droit. La route était assez roulante car assez descendante.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Je croisais aussi quelques travaux pour assurer les virages où parfois le bas côté qui s'était effondré, tout comme le renforcement des petits murets le long de la rivière. Et encore un cyclo qui ne manquait pas de me saluer. Castet d'Aleu dernier village avant l'embranchement de St Girons.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Kerbarnac où il y avait une stèle à l'attention des résistants de la dernière guerre car la frontière n'était pas loin. Et je quittais la route de St Girons pour prendre la direction de Vic D'oust. Et ce soleil qui baignait les montagnes.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et au niveau du rond point, je changeais de cours d'eau puisque j'allais suivre le Garbet et tourner à gauche laissant Seix où les coureurs de la cyclo-sportive l'Ariégeoise avaient traversé le samedi d'avant en descendant le col de La Core. Moi j'allais à gauche vers Oust en direction du col d'Agnes mais que je quitterai très tôt la route pour monter vraiment la bosse du col de Saraillé. Et très vite, j'allais m'élever pouvant admirer la vallée. Un paysage que l'on n'avait pu voir samedi à cause du brouillard.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et j'arrivais au village de Cominac avec ses granges assez caractéristiques. Et là je continuais ma route en prenant quelques photos pour montrer à ceux qui n'avaient pas eu le plaisir de voir le paysage, samedi à cause du brouillard.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Je comprenais que les Toulousains soient amoureux de cette région du Couserans si belle par temps clair. Une maison à la toiture caractéristique de la région.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Un dernier regard sur la vallée où les randonneurs peuvent faire une halte en mangeant leur pique nique. Et je traversais une partie en grosse partie, boisée. Pour l'instant, la route était à peu près correcte. Mais après..........

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

J'arrivais au col de Saraillé qui n'était pas trop haut. Et au lieu dit Saraillé, j'allais commencer à rencontrer une route assez gravillonneuse et j'allais me montrer assez prudent dans la descente pour rejoindre Massat.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et sur le côté, je pouvais apercevoir ou plutôt deviner la montée vers le col par Biert. Quelques kilomètres, j'atteignais Massat en ayant en premier lieu, une vue sur le sommet que je devais passer après douze kilomètres d'ascension.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Après une heure de grimpette, je franchissais à nouveau le col de Port pour descendre sur douze kilomètres pour arriver à mon domicile.

Encore une sortie sympa de 93kms pour 1800m de dénivelé. Et sous une très bonne chaleur.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Vendredi matin, 6H10', j'étais prêt pour faire une belle randonnée, entre autre celle qui était prévue par le club pour le samedi comme je savais que je n'irai pas avec celui-ci le lendemain. Et oui, ils vont trop vite et je suis vraiment à la traine. Donc aucun plaisir pour moi, donc je préférai faire des circuits en solo. Et de plus mon ami Didier n'avait pas prévu de venir, cela avait conforté ma position. Dommage qu'un club ne soit que pour les champions! Je comprends aussi pourquoi les filles ne viennent pas se frotter à ces rouleurs.

Donc départ par Tarascon pour rejoindre Bompas, Mercus. Quelques voitures mais rien de méchant. Il fallait dire qu'il était encore tôt. La Charmille ne serait plus très loin et mon compteur affichait 15 kilomètres. St Paul de Jarrat, j'étais en direction de Lavelanet. Le soleil commençait tout juste, à se lever.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

La route avait juste été goudronnée et c'était un vrai boulevard. Je pouvais me lâcher un maximum malgré un faux plat montant jusqu'à Nalzen. Et belle descente sur Lavelanet. Je commençais à avoir un peu de brume de chaleur qui entourait les agglomérations à partir de Lavelanet. C'était très amusant car c'était assez local.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et cette brume persistait jusqu'à Belesta après être descendu sur l'Aiguillon où c'était limité à 70kms/h mais j'en étais loin. C'était le lieu où il y a une usine du peigne à corne. Je rentrais dans le village de Belesta et je prenais la direction de Montségur pour une direction connue.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et juste à la sortie de Belesta, j'allais prendre la route à gauche pour prendre la direction de Belcaire. 7kilomètres d'ascension avec des pourcentages assez conséquents au début. Et comme me l'avait précisé un cyclo dernièrement, il valait mieux que je tire moins gros et là je passais le petit plateau sans problème. Un petit clin d'œil à mon ami Penn de Velotrainer en lui montrant la forêt de Belesta où l'on peut ramasser de magnifiques ceps à la bonne période. Mais je ne pense pas qu'il descende de sa Bretagne pour si peu!

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et j'arrivais au premier vrai col, celui de la Croix des Morts. Et je me retrouvais sur le plateau du Pays de Sault qui culmine à 1000mètres. Pas trop de vent et une température très agréable en cette période de canicule. Je ne manquais pas de m'alimenter en solide comme en liquide. Au loin, je pouvais voir quelques massifs.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Belcaire était en vue et par chance pas trop de vent de face car là pas de possibilité de m'abriter. Tiens, mon premier cyclo. Il descendait en direction de Quillan. Et j'avais fait une petite incursion dans l'Aude.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Arrivé dans le village, la route commençait à s'élever pendant 4 kilomètres pour un nouveau col. Je pouvais de temps à autre voir la vallée, la montée serpentant.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Les pourcentages de la montée n'étaient pas trop importants et j'arrivais en haut du col des Trois Frères. J'allais descendre quelque peu mais à un taux pas très important.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Au loin, je pouvais voir le village de Montaillou où ile ne reste que les vestiges de l'ancien château. Je revenais dans mon cher département de l'Ariège. Et go, pour mon dernier col, celui de Marmare.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Et le dernier village avant le col s'offrait à moi. J'avais prévu de me recharger en eau avant d'attaquer la descente sur la N20. Prades en vue.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

J'en buvais autant que j'en mettais dans mon bidon tellement la chaleur se faisait sentir. En gauche je pouvais deviner le col de la Chioula où il y a une station de ski de fond l'hiver. La pente n'était pas difficile.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Col de Marmare franchi, il ne me restait plus qu'à amorcer la descente qui allait être vertigineuse. Sur la droite et dans les hauteurs, je pouvais apercevoir la carrière de Talc.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Une bonne descente assez boisée allait m'être offerte, me donnant un peu de fraîcheur.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Des vues magnifiques sur la vallée allait m'être offertes aussi bien le dernier village de Caussou où les wagonnets de talc descendaient. Et je continuais à descendre.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Après être passé le village de Caussou, j'allais quitter la route des corniches pour descendre jusqu'à Luzenac et retrouver la N20.

Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......
Quelques sorties après La Mountagnole mais sous le soleil.......

Luzenac et son usine de talc, il ne me restait plus qu'une vingtaine de kilomètres à parcourir pour arriver à mon domicile.

Résultat, j'aurai parcouru 119kms pour 1700m de dénivelé en 5H20

Commenter cet article