Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objectif : L'Ariégeoise

Publié le par lariegeoise

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Depuis mon retour de l'Ariége où j'avais vaqué à une toute autre activité, j'envisageais de poursuivre ma préparation à ce grand événement, pour moi, qui est la participation à la cyclo-sportive "L'Ariégeoise". Une montagnarde bien sûr. Donc il me fallait essayer d'engranger le maximum de kilomètres et aussi un peu de dénivelé mais en Seine et Marne, j'avouais que c'était assez difficile. Donc le gros travail serait en premier le kilométrage accumulé. Pour le dénivelé, je me mettrai plus à fond quand je serai sur place.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Départ à 7H du matin, au lever du soleil comme toujours car je préférais cette heure. Go par Favières où je rencontrais une fois de plus, un faisan qui traînait sur la chaussée. On voyait bien que la chasse était fermée. Les Lycéens et je filais sur Châtres. Mais un barrage routier allait me détourner du circuit que j'avais prévu. Et oui Strava m'avait annoncé un circuit de 110kms! Les CRS allaient m'obliger à revenir vers Tournan pour retrouver Liverdy un peu plus tard. Cela n'arrangeait pas mes affaires puisque je risquais de ne pas réaliser mon circuit dans les temps.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Forest, Chaumes et j'allais partir sur Rozay en Brie. Traversée de la ville, bien obligé pour filer sur Pécy. Un arrêt technique obligatoire en ce moment dû au froid! J'allais traverser de temps à autre des parties boisées. Jouy le Chatel n'était plus qu'à quelques encablures. Pas trop de circulation et je ne subissais pas vraiment le vent contraire. Ce serait pour plus tard.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Jouy le Chatel, je décidais de prendre la route principale qui allait me mener dans les meilleurs conditions à Chenoise qui serait mon point le plus éloigné de mon circuit. Ce n'était pas gagné car j'allais subir un vent fort de face et une circulation importante. Je ne vous dis pas quand je croisais des camions. J'étais presque plaqué au bitume. Enfin il n'y avait qu'une dizaine de kilomètres à franchir.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Chenoise, c'est là que mon circuit à vue allait commencer car je ne trouvais pas la route qui allait me mener directement à La Croix en Brie comme je l'avais prévu. En conséquence, je partais dans la direction Maison Rouge, sachant qu'à un moment j'allais pouvoir me diriger vers la droite pour revenir dans la direction souhaitée. Et puis le tracé me rappelait des routes que j'avais empruntées lors d'un 200kms vers Provins. Vieux Champagne, ça y était, j'étais sur la bonne route. Plus d'hésitation, La Croix en Brie n'était plus loin.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Et après un passage sur route déserte et assez étroite jusqu'à Châteaubleau, je me retrouvais sur la route de Gastins. Une série de montagnes russes qui se montaient presque avec l'impulsion des descentes mais en forçant un peu tout de même. Et je reprenais la direction de Mormant que je n'atteindrai pas. Au loin, à ma gauche, j'apercevais la raffinerie pétrolière de Grandpuits.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Yvernailles, j'allais tourner à droite pour me retrouver à Aubepierre. Là, cela faisait un moment que je n'étais plus en terre inconnue. Chaumes était à ma portée. Châtres, Les Lycéens et c'était le retour à mon domicile.

Belle sortie puisque j'avais parcouru 127kms pour 800m de dénivelé

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Mardi matin, j'allais repartir à l'attaque comme je savais que pour les deux jours je n'allais pas pouvoir rouler sur les routes de Seine et Marne pour garde d'enfant ou temps non propice à une sortie. Départ à peu près à l'heure habituelle soit 7H. J'allais partir vers le nord. Direction Villeneuve St Denis, Villeneuve le Comte, Tigeaux , pas de voitures comme tous les matins mais pas trop dans mon sens. L'air est un peu frais mais pour une fois le vent ne semblait pas trop fort. En bas de la côte, je tournais à gauche pour prendre la direction de Crécy la Chapelle. Le long du Grand Morin, à côté de Serbonne, j'allais m'arrêter pour surprendre un héron cendré qui était en observation. Rare car en général, ils s'envolent à mon arrivée! Mais je reprenais ma route après cette pause photo. Direction Crécy la Chapelle.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

J'allais me diriger vers la route qui pouvait me mener à La Ferté sous Jouarre mais ce n'était ma destination prévue. J'avais droit même à un soleil de face. Donc certaines photos avaient été évitées. Haute Maison, Pierre Levée et je prenais la direction de Doué. De belles lignes droites où il fallait jouer aussi avec le vent. De toute façon en ce moment il fallait composer avec lui.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Rebais n'était plus tellement loin et sera ma destination extrême. Pour l'instant, je n'avais pas eu droit à trop de voitures mais maintenant ce serait le contraire puisque je me retrouvais en direction de Coulommiers. J'étais même arrêté par des travaux. Je jonglais un peu avec les voitures qui étaient arrêtées.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Traversée de la ville avant de rejoindre la direction de Mouroux. J'entamais le retour. A l'entrée du village, j'allais tourner à gauche pour passer par le lieu dit "Coubertin".

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Passage à côté de la gare ferrovière pour repiquer dans le centre que je ne connaissais pas trop, entre autre la mairie. Et je reprenais une route plus connue pour arriver dans le centre de Faremoutiers. Et je me dirigeais sur la route de Morcerf pour rejoindre la Celle d'en haut.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Descente sur la Celle d'en Bas pour remonter vers Guérard et prendre une petite route qui allait me mener à Dammartin sur Tigeaux. A la sortie du village, je n'allais pas pouvoir prendre la route envisagée puisqu'elle était fermée pour travaux. Que cela tienne, j'allais piquer sur Tigeaux.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Et pour changer du tout au tout, j'allais aller jusqu'à Crécy la Chapelle pour me faire la montée de Voulangis que je n'avais pas escalader depuis longtemps. En haut, j'allais emprunter le court passage de la route qui allait sur Melun, passant à côté de ses petites camionnettes en stationnement tout au long de la route que certains connaissent bien! Puis je repiquais à droite pour rejoindre Villeneuve le Comte. Et le retour était tout tracé.

Belle sortie une fois de plus de 100kms avec toujours à peu près le même dénivelé de 800 mètres.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Vendredi après-midi, et oui, j'avais fait un "no-bike" pendant deux jours pour raisons diverses, entre autre la présence de ma petite fille le mercredi, donc c'était en cet après-midi que j'allais remonter sur mon bike pour une destination tout à fait différente mais calculée sur Strava. Bien entendu il était question de rester sur le systême bosse pour rester dans l'allure des prochaines joutes cyclos. Direction Lagny s/Marne pour monter sur Thorigny avec une belle bosse pour démarrage sur presque 2kms. La vraie fin de la montée se situait vraiment sur "La Violette". Et j'allais prendre la direction d'Annet pour éviter la circulation intense de camions. Car imaginez bien qu'ils nous rasaient gratis, ces Messieurs.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Mais cela me permettait de prendre une direction plus tranquille en direction de Jablines. Passage par Lesches pour descendre sur Tribaldou que j'allais traverser pour reprendre la route qui longeait partiellement la Marne. Route étroite mais tranquille.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Un peu plus loin, j'allais plutôt être près du canal de l'Ourcq où des VTTistes circulaient tranquillement. Il fallait dire que c'était un circuit assez bucolique. Précy s/Marne où Yves Duteil est toujours le maire et où Barbara a vécu ses derniers jours. Fresnes mais là il n'y avait pas de prison. Au feu, j'allais filer à droite pour me diriger en direction de St Soupplets qui serait presque ma destination extrême.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Traversée de différents petits villages tels que Charny et Le Plessis aux bois par une belle ligne droite et un passage au dessus de la ligne TGV. L'aubépine était déjà en fleurs, le printemps était vraiment là. Par contre la pollution aussi puisque étant tout proche de Roissy, je voyais à peine les avions qui passaient au dessus de ma tête.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Une belle bosse avant de plonger sur St Soupplets. Traversée de la ville et maintenant j'allais être en terrain inconnu. Marcilly n'était plus qu'à quelques encablures mais le vent je l'avais en direct. Et après j'allais filer à droite pour entamer la route du retour.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

J'allais zigzaguer un maximum pour trouver le circuit le plus cool et essayer de ne pas avoir le vent trop de face. Barcy, j'allais filer en direction de Monthyon que je traversais par la route très fréquentée de Meaux/Senlis et je ne vous dis pas le nombre de camions qui y circulaient. J'allais filer sur Iverny.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Et je revenais sur Charny pour retrouver Charmentray que j'avais sillonné à l'aller. Passage au dessous de la N3 qui était très fréquentée comme toujours. Et je relongeais le canal de l'Ourcq pour revenir sur Tribaldou.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Dans le centre du village, j'allais filer sur Esbly que j'allais traverser pour me retrouver en direction de Magny le Hongre, empruntant partiellement des routes qui allaient en direction de Disneyland. Mais auparavant j'avais droit à une belle bosse. Et j'allais serpenté pour partir en direction de Coutevroult que j'allais éviter pour aller vers Villeneuve le Comte.

Objectif : L'Ariégeoise

Et là, je n'étais plus en terre inconnue puisque j'allais filer après avoir traversé le village sur Villeneuve St Denis et plus quelques kilomètres pour arriver chez moi.

Belle sortie une fois de plus où j'allais me faire charrier sur FB parce qu'elle ne comportait que 99kms pour 800m de dénivelé.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Dimanche matin, j'allais me faire une petite boucle avec mon carbone que j'avais décidé de retrouver car le temps commençait à se stabiliser et les routes étaient à peu près propres. Quelle joie ce fut pour moi de remonter dessus car effectivement c'était plus adapté pour monter les bosses en souplesse. Bon, pour le vent, ce n'était pas gagné comme depuis plusieurs jours mais j'allais faire avec. Comme d'habitude, toujours circuit adapté à celui que j'avais tracé sur Strava. Bon le dénivelé ne serait pas très important mais rouler avec ce vent allait faire le même effet : me casser au maximum.

Départ habituel, Villeneuve st Denis, Villeneuve le Comte. Bon on était bien dimanche car il y avait moins de voiture. Le départ s'était effectué à l'heure habituelle, soit 7H. La semaine prochaine ce serait bien différent puisqu'on dormirait une heure de moins! Neufmoutiers, Châtres qui n'était plus très loin. Tiens le barrage routier au dessus de la N4 avait disparu. Une grève sans lendemain! Dans le centre de Châtres, j'allais tourner à gauche, après la bosse pour partir en direction de Fontenay Trésigny.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Par contre la route n'était pas en bon état et le vent allait m'être contraire. Traversée de la ville pour revenir sur Marles en Brie. Là aussi, pas trop de monde dans les rues. Ah si quelques piétons qui allaient voter en allant chercher leur pain ou les croissants.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Tiens les ânes, à côté de l'église, n'étaient pas encore sortis. Lumigny, même les paroissiens n'étaient pas encore arrivés. Descente vers Pézarches.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Touquin n'était qu'à quelques encablures. Je prenais la route principale qui menait directement à Amillis. Pour une fois, je ne faisais pas un détour par les étangs fleuris. Je n'allais pas pénétrer dans le village car au niveau du silot j'allais tourner à gauche pour emprunter quelque temps la route qui allait vers Coulommiers. J'allais rencontré quelques cyclos isolés mais ils n'étaient pas encore nombreux. Il fallait s'appeler JP pour partir à une pareille heure!

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

En haut de la bosse, je bifurquais à gauche pour rejoindre Bautheil. Je passais à côté d'un récolteur de miel.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Saints n'était qu'à 6Kms et toujours ce vent violent de face. Il fallait vraiment en avoir envie pour sortir pas un temps pareil. Carrefour à Maupertuis où je faisais un arrêt car la route transversale était très circulante. St Augustin allait me tendre les bras. Des cyclos mais au plus ils étaient deux.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Descente sur Pommeuse pour remonter sur l'ancienne N34 qui va à Coulommiers. Au loin, j'apercevais un groupe de cyclos mais pas de bol car dès que j'allais arriver à leur hauteur, il bifurquais à gauche pour partir en direction de Faremoutiers. La bosse que je venais de franchir avait un bon pourcentage. Maisoncelles pour rejoindre la route qui allait à La Ferté sous Jouarre.

Objectif : L'Ariégeoise
Objectif : L'Ariégeoise

Au premier rond point, j'allais tourner à gauche pour rejoindre directement Crécy la Chapelle où il y avait le marché sur la place principale mais pas beaucoup de commerçants. Le retour dans mes terres était tout tracé. Tigeaux et sa belle bosse, je me permettais même de dépasser un cyclo dans la montée. Il fallait dire qu'avec mon carbone, je grimpais les bosses plus facilement. Et là j'allais commencer à rencontrer sérieusement des groupes. Mais j'avais décidé de rentrer tranquillement. Villeneuve le Comte, Villeneuve st Denis.

Objectif : L'Ariégeoise

J'allais m'approcher une fois de plus des 100kms mais pour ne pas avoir de réflexion en annonçant mon score, j'allais l'arrondir en faisant le tour du pâté de maison. Et j'allais même pousser le vice pour avoir le kilomètre qui me manquait de la veille.

Sortie de 101kms pour 600m de dénivelé en un peu moins de quatre heures.

Ainsi s'achevait mes sorties de la semaine. Je n'étais plus loin des 1000kms depuis mon retour en un peu plus de quinze jours. Une bonne douche et j'allais faire mon devoir civique : voter!

Commenter cet article