Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand la bise est venue.........

Publié le par lariegeoise

Quand la bise est venue.........

Lundi soir, le soleil se couchait gentiment après avoir subi toute la journée, les assauts d'un vent violant que je souhaitais qu'il disparaisse le lendemain car je m'étais promis une sortie bosses pour changer. Toujours la variation de mes parcours. Et puis en ce lundi, je m'étais accordé un jour de repos après ma belle sortie de la veille. Comme souvent depuis quelque temps, je m'étais tracé sur STRAVA le circuit que je voulais faire. Mais j'avais vite compris qu'il valait mieux que j'opte pour un départ matinal car le dénivelé était de 846m, ce qui n'est pas si mal pour la Seine et Marne. Donc après mes répétitions théâtrales de la veille, un bon sommeil était bien utile pour attaquer en pleine forme.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

8H15 et c'était parti pour une boucle d'au moins 80kms sous un ciel clair pour l'instant. Le soleil se levait à peine par contre il y avait pas mal de voitures sur la route. Donc il valait mieux que je garde ma droite. Direction Villeneuve St Denis par le circuit habituel qui malheureusement, je ne pouvais changer. Sur le plan d'eau après Villeneuve St Denis, les poules d'eau s'amusaient comme des petites folles. Et au rond point avant Villeneuve St Denis, je réalisais très vite pourquoi il y avait autant de voitures vers chez moi. La route était plus qu'encombrée, à cause des travaux à Serris au niveau de l'A4. Bon, je savais que passé Villeneuve, je serai un peu plus tranquille. Quelques avions commençaient à amorcer leur descente vers Orly. Et pour l'instant, la route était assez plate. De quoi me permettre de m'échauffer tranquillement. Descente sur Tigeaux pour filer à gauche vers Serbonne. J'avais depuis un moment arrêté de monter vers Monthérand, la route étant plus que sale à cause de nombreux tracteurs de la ferme en bas du Morin et de toute façon l'accès était toujours interdit.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Je longeais le Grand Morin car le cours d'eau n'avait pas encore débordé malgré les pluies des jours précédents. J'arrivais derrière l'église de Crécy la Chapelle pour monter en direction de Coulommiers. Un peu de voiture mais la route était large, donc pas trop de danger pour moi. Mais la montée avait un bon pourcentage. Il fallait dire que c'était ma première véritable bosse. A la première intersection, je filais à droite en direction de Montbrieux.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Après avoir longé le terrain de golf qui était assez désert à cette heure-ci, je ressentais un vent violent de face, ce qui allait me freiner un peu dans mon parcours. Direction Guérard, j'étais encore assez prudent dans les descentes car la route était encore pas mal mouillée. A l'entrée du village, je filais à gauche pour monter une belle côte en passant par Rouilly le Bas et revenir vers La Villeneuve pour arriver au bas de la côte montant sur le centre de Faremoutiers. Encore une belle bosse. C'était la troisième de la sortie et pas trop le temps de respirer car elles allaient s'enchaîner rapidement. Après le passage à niveau, le pourcentage de la pente était moins important.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Descente sur Pommeuse mais plus exactement dans le centre pour me diriger sur Mouroux. Au niveau du collège et avant d'être sur la N87 (anciennement!), je bifurquais à droite pour rejoindre la gare de Mouroux. Et là le vent se faisait sentir de plus belle, de face. Il fallait dire que j'étais sur un plateau non protégé par des parties boisées.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Mais j'admirais à ma droite en montant, des chevaux qui étaient couverts de boue. Les malheureux n'étaient pas invités à se mettre à l'abri. Derrière moi, je voyais la ville de Coulommiers. Mais il valait mieux que j'apuye fort sur les pédales pour avancer. J'arrivais dans le centre de St Augustin. Guère de personnes dans les rues. Je filais sur Maupertuis qui serait le point extrême de ma sortie mais je n'en avais pas fini avec les bosses. Au carrefour, je filais à droite pour une petite descente avant d'arriver à la route qui allait me mener à St Aubierge.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

La route était toujours autant en mauvaise état. A ma droite coulait l'Aubetin bien connu de Régis. Un peu plus loin, j'allais monter une des dernières bosses qui allait me ramener au stop, au centre de St Augustin. Oui, j'avais un peu tourné en rond mais pour faire vraiment du dénivelé en Seine et Marne, je n'avais pas tellement le choix. Retour vers Pommeuse mais après le village, j'allais filer sur Le Poncet pour rejoindre la rue des cascades. Et oui, il y en a une qui rappelle un peu la montagne! Mais surtout une bosse de 800m avec un pourcentage à plus de 8% pour rejoindre Faremoutiers.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Je laissais filer l'Aubetin à ma droite qui se dirigeait vers Pommeuse pour retrouver le petit Morin et le grand Morin. Que d'eau, que d'eau. De toute façon avec toute la pluie qui était tombée ces temps derniers, il ne pouvait en être autrement. J'arrivais dans le centre de Faremoutiers que j'allais traverser pour rejoindre la Celle sur Morin, dans un premier temps , le Haut!

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Je parcourais une descente assez tortueuse, traversant un passage à niveau dont les barrières venaient juste de se lever pour rejoindre la Celle d'en Bas et remonter vers Guérard. Je n'arrivais pas dans le centre du village puisque j'allais au stop, tourner à gauche pour aller en direction de Dammartin sur Tigeaux.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Le ciel commençait à s'assombrir largement et c'était pour cela que je prenais la décision d'écourter ma sortie qui aurait dû me ramener vers Mortcerf mais parfois certaines décisions sont tout de même assez sages. J'allais même sentir quelques gouttes sur la tête donc au stop à droite toute et je rentrais vers la montée de Tigeaux pour rejoindre Villeneuve le Comte. Je préférais être mouillé le moins possible même si je devais gravir une dernière bosse. Villeneuve n'était qu'à moins de 10kms. J'accélérais au maximum quand je me retrouvais sur le plat.

Bref, la sortie se terminait sans être trop mouillé et après avoir parcouru 80kms au lieu de 86kms prévus mais avec un dénivelé de 890m. Pas grâve, l'essentiel n'est-il pas de se faire plaisir et revenir mouiller n'a jamais été ma passion.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Mercredi, la matinée avait largement été arrosée par des pluies éparses, ce qui aurait contenter mon ami Joel. Une bonne averse était tombée peu de temps avant que je prenne la décision de sortir. Oui, ils avaient annoncé "rares averses". Mais j'allais très vite déchanté car quand elles tombaient , elles mouillaient largement son homme. Départ vers 13H10 par un temps à peu près clément, à savoir que le vent était toujours là. Direction Favières par la forêt de Ferrières comme assez souvent. Pas trop de voiture. Un bon climat pour rouler! Et c'est là qu'arrivé à Favières me tombait sur la tête, ce qui allait m'inciter à commencer mon retour vers mon domicile, étant un peu dépité par le temps. Passage par la route toujours aussi mauvaise pour aller vers Neufmoutiers ou plus exactement "Les Lycéens".

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

J'entamais mon retour vers Villeneuve le Comte et j'étais d'un seul coup, inondé par le soleil. Comme quoi, c'était bien une averse. En conséquence, je me disais que si je ne subissais pas une autre averse, je continuerai la sortie. Et c'est ce qui se passa puisque jusqu'au retour à mon domicile, je n'allais plus la rencontrer. J'allais même sécher quelque peu. Donc à Villeneuve, je tournais à droite dans le centre du village pour aller sur Tigeaux. L'avantage de rouler seul. Ma décision suffit pour toute modification de parcours. La route était toutefois bien mouillée. J'allais partir en direction de Lumigny. Mais au passage à niveau de Dammartin, j'allais tourner à droite pour rejoindre Mortcerf.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Ne subissant pas d'autre averse et semblant avoir séché quelque peu, je décidais de revenir sur Lumigny par le bois et continuer vers Marles en Brie. Et c'est là que mon appareil photo allait me jouer des tours car il ne voulait plus prendre aucun cliché. A croire qu'il n'appréciait pas d'avoir subi cette pluie assez forte. Donc des photos que j'avais prises ou que je croyais qu'elles étaient enregistrées ne figureront pas sur le blog. Fontenay Trésigny, je continuais sur Forest. Quelques cyclos isolés qui avaient combattu les averses!

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Je décidais de continuer ma sortie et de rentrer par Tournan. Et au loin, j'allais voir quelques cyclos. De quoi me stimuler pour accélerer un peu. Liverdy et ses daims. Certains n'avaient plus qu'un bois, dans les bois, c'est le comble. Mon retour était tout tracé.

Quand la bise est venue.........

J'arrivais dans l'approche de la zone industrielle de Tournan et j'allais me perdre un peu dans les cités de la ville. Pas grave, j'allais vite me remettre sur le bon chemin. Retour par Favières sous un ciel qui commençait à s'assombrir sérieusement. Mais j'allais rentrer avant la pluie.

J'avais tout de même fait 75kms avec juste une averse et j'avais commencé à sécher.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Samedi matin, après une soirée entre amis, j'avais décidé de me faire une sortie courte et facile pour éliminer les toxines accumulées. Et puis il ne me fallait pas rentrer trop tard, devant assister aux voeux du maire de mon village, comme le veut la tradition mais surtout retrouver des connaissances que je ne vois que très peu en hiver. Et oui, chacun reste dans son coin. Donc départ au lever du jour par la forêt de Ferrières pour rejoindre Villeneuve le Comte mais là, en cette matinée, il n'y avait pas d'embouteillage. Pas trop de cyclistes à cette heure-ci!

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Par contre le soleil avait beaucoup de mal à se lever. Ce serait très certainement une sortie brumeuse. Direction Les Chapelles Bourbon pour rejoindre Marles en Brie. Des chasseurs étaient déjà à l'ouvrage et je les rencontrerai assez souvent lors de mon parcours, ne serait-ce que leur signalement.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Et à partir de Marles, la vision allait commencer à s'assombrir sérieusement ou plutôt la brume était descendue rapidement. Les ânes n'étaient même pas encore sortis dans le village. Cela allait même devenir un peu hard. L'avantage que j'avais, c'était que je connaissais parfaitement le parcours. Retour vers Hautefeuille en passant par le centre du village. Et toujours ce signalement de la présence des chasseurs mais je n'entendais pas les coups de feu. Dans Hautefeuille, je décidais de filer sur Courtesoupe pour avoir un peu plus de visibilité, passant par un endroit boisé.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Je filais directement sur Dammartin sur Tigeaux pour rejoindre la bosse de Tigeaux, me ramenant à Villeneuve le Comte. Mais je commençais à rencontrer un peu plus de cyclos. Vue l'heure, je pouvais me permettre de rallonger ma sortie en revenant sur Neufmoutiers, histoire de rencontrer d'autres cyclos dans ma direction.

Quand la bise est venue.........

Malheureusement ils étaient à chaque fois assez loin et comme ils roulaient assez bien, j'avais beaucoup de mal à refaire mon retard! Mais peu importe, cela m'avait permis de me faire une petite accélération. 4kms me séparaient de mon domicile. J'étais dans les temps.

73kms à mon actif mais je remettrai cela le lendemain certainement. Une bonne douche pour décrasser le bonhomme, et bonjour les amis pour boire un verre ou plus, de champagne avec eux.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Dimanche matin, séance de rattrapage mais plutôt objectif "rouler" car la neige est attendue la semaine prochaine. La météo n'avait prévu qu'un ciel nuageux. Mais j'y étais presque parce que le vrai soleil, je n'allais le voir qu'en fin de sortie. Il avait un peu gelé la nuit mais rien de bien méchant et sur la route, le gel ne se faisait sentir que sur les bas côtés. Donc il valait mieux se tenir pas trop près du bas côté mais Sébastien n'aura pas à s'inquiéter pour moi, car en cas de vrai gel, je ne roule pas. Fou mais jusqu'à un certain point. Pour les chutes sur le verglas, je connais. J'ai encore des marques sur les cuisses et les clavicules cassées. Départ 8H30, j'avais pris un peu de retard. Direction Villeneuve St Denis comme souvent pour rejoindre Châtres. Très peu de cyclos dehors et d'ailleurs, je ne rencontrerai pas trop de club, ce matin. Je laissais filer un cyclo isolé au niveau de Châtres car même en VTT, il allait plus vite que moi. Direction Chaumes.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Retour en direction de Fontenay Trésigny pour filer très vite sur le garage Renault (pour amuser certains lecteurs de VT!) de Rozay en Brie. Les bas côtés de la route est assez gelé et j'allais rouler un peu au milieu pour éviter toute chute. Traversée de Vilbert et j'arrivais à Rozay où je traversais le village pour aller en direction de Nesles .

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Direction Lumigny par une petite bosse et passage près du parc aux félins, puis du site où l'on peut faire sa cueillette de produits de la terre mais là, ils étaient fermés pour congés. Ah, petit détail, depuis un bon bout de temps, au passage des endroits boisés, j'entendais les coups de fusil de ces chasseurs du dimanche. Mais je passais assez loin d'eux. donc rien à craindre! Lumigny, j'allais descendre en direction du rond point de Pézarches.

Quand la bise est venue.........
Quand la bise est venue.........

Toujours quelques cyclos isolés mais toujours pas de club. Ah si un tadem de Gournay que j'avais rencontré du côté de Neufmoutiers. Il y a des rencontres.... Hautefeuille, j'allais filer directement sur Corbon pour retrouver la route Faremoutiers/Mortcerf. Mais j'allais éviter Mortcerf puisque j'allais plonger sur Dammartin puis Tigeaux. J'allais commencer à rencontrer des clubs mais pas de chance, ils allaient filer sur Crécy la Chapelle. Je remontais la côte de Tigeaux pour retrouver Villeneuve le Comte et la route que j'avais pris dans l'autre sens au départ. Plus que 10kms à parcourir.

Quand la bise est venue.........

Au dernier rond point, je retrouvais un club de Gagny mais les cyclosportifs pas les anciens compagnons de Bernard. D'ailleurs ils ont des maillots jaunes. Je me glissais dans le paquet pour me mettre à l'abri quoique le vent ne m'était plus contraire. Il fallait faire attention car il y avait beaucoup de cyclos isolés que l'on voyait au dernier moment.

Fin du parcours pour 77kms pour 436m de dénivelé. Une bonne semaine somme toute. J'avais dépassé les 500kms depuis le début de l'année mais arriverais-je aux 1000 comme l'an passé, à la fin du mois? Là est la question. La neige est attendue.

Par contre, vous ne verrez toujours pas mes parcours car j'ai toujours des soucis pour basculer les tracés que je mets sur STRAVA et comme je n'ai pas de compteur adapté, la connexion est impossible.

Commenter cet article

Gilles Caffiaux 24/01/2015 18:48

Slt JP,
Et bien Jean-Pierre c'est un vrai roman tes sorties vélo :) bravo un blog vraiment réussi, à bientôt...
Gilles.

lariegeoise 25/01/2015 07:14

Merci Gilles de ta visite
J'essaye de mettre un peu d'images à mes sorties pour donner envie aux gens de venir dans notre coin.
A plus sur ton blog à toi aussi.

Eric 20/01/2015 16:20

je ne connais pas du tout le coin mais jolies photos, bonne année 2015 !

lariegeoise 20/01/2015 17:20

Merci Eric de ton passage.
Mais le but de ce blog c'est de faire découvrir de nouvelles régions et le cas échéant proposer un circuit. Bonne année à toi aussi avec beaucoup de bonheur et de santé et je pense que tu es un cycliste, beaucoup de possibilités de rouler. Là c'est vraiment l'hiver.

l'ange blanc 19/01/2015 11:18

La "Bise" voilà un terme que l'on utilisait aussi dans le sud pour désigner un vent du nord qui n'était pas tout à fait du Mistral, moins violent et sans rafales contrairement à son "illustre" ainé. Mais de plus en plus le nom Mistral englobe tout vent qui vient du nord et d'ailleurs je ne sais même plus quand on devrait utiliser le terme Bise !!! Tu as casé plusieurs sorties je vois depuis de début du mois, la météo semble s'être un peu améliorée la semaine dernière non ? enfin tu as pu passer entre les goûtes...

l'ange blanc (gil) 19/01/2015 19:25

Oui le Mistral très présent dans la Vallée du Rhône mais heureusement sur une bande large de 25 à 30 km après si tu vas à l'est de la Drôme Provençale (vers Vaison la Romaine) là les montagnes de la DP ferme la porte à Eole, d'ailleurs quand ça souffle trop je prends la voiture et je vais à Vaison, distant de 22 bornes de chez moi puis je saute sur le vélo pour des parcours plus beau les uns que les autres. Oui en groupe c'est une approche et des plaisirs différents mais les distances pour le dimanche matin restent courtes entre 75 et 110 km.

lariegeoise 19/01/2015 13:12

Ou presque mais ce matin la neige est arrivée mais il va falloir jongler avec le temps. J'ai employé le terme bise parce que je trouvais le terme joli et évocateur. Mais je sais que chez vous le mistral est plus que souvent présent. Chez nous, ça souffle sans arrêt depuis quelques années et quand tu l'as en face et en solo, c'est l'enfer. Mais je crois que je n'arriverai pas à battre mon score de janvier de l'an dernier où j'avais plus de 1100kms ayant mais réussi à caser un 200 en solo. Et là il faut le moral. En goupe comme vous, ça doit être hyper sympa.