Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernières sorties ariégeoises

Publié le par lariegeoise

Et oui, tout a une fin et mon séjour ariégeois touchait à sa fin. Donc j'allais rouler au maximum pour engranger le plus possible d'images de la région que j'aime et en plus, si le soleil était de la partie, ce serait le top.

Lundi, une sortie plaine pour faire une variante avec les cols, s'imposait. J'avais tracé plus ou moins dans ma tête les orientations à prendre pour rester dans un créneau raisonnable de 90/100kms. Pour le dénivelé, je savais que ce serait aux alentours de 1000/1500m, donc un bon compromis. Quand je serai en Seine et Marne, je serai loin d'atteindre rapidement ce chiffre. Et en plus, je prévoyais de faire de nouveaux clichés même si j'empruntais des routes déjà utilisées de multiples fois.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

7H5' le soleil se levait à peine et je partais en direction de Foix par Tarascon, histoire de me réveiller tranquillement musculairement. Quelques voitures de travailleurs mais rien de bien méchant. Les touristes étaient déjà plus ou moins rentrés chez eux. Bompas, Mercus, Garrabet, La Charmille, Foix et je montais le premier et seul col répertorié de ma sortie en la matière du Col Del Bouich sur un tracé de 6kms à 5/6% tout au plus. A gauche, je pouvais voir un arc en ciel.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Direction La Bastide de Sérou, route que je quittais avant le village pour prendre la direction de Cadarcet où je coupais la voie verte Foix/St Girons. Bellle montée en zi-zag sur une route assez étroite et très rugueuse. Je m'élevais très vite pour quitter la plaine. Je pouvais commencer à discerner la chaîne des Pyrénées puisqu'elle n'était pas encore baignée par le soleil.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Je m'élevais jusqu'à une altitude de 600m. Des petits monts qui à répétition faisaient du dénivelé. A droite le terrain de golf d'Unjat et à gauche une antenne de transmission. Tout était bien vert. J'étais sur un plateau, tranquille. J'en profitais pour faire une pause technique.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Au loin, je pouvais apercevoir le sommet du Mont Valier où la neige était encore partiellement présente. Mais j'allais redescendre vers La Bastide de Sérou que j'apercevais, pour remonter sur l'autre mont. Descente assez rapide mais sans trop de risque car cette fois-ci les gravillons n'étaient pas présents comme les autres années.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Dès l'entrée du village, je filais à gauche en direction du haras mais la trace de cheval dans les prés environnants. Après le camping, je quittais la route principale pour monter en direction d'Alzen. Montée que j'avais découvert cet été et que j'appréciais toujours autant. 6kms à gravir sur des pourcentages allant de 7 à 8%.

Dernières sorties ariégeoises

Coucou, c'était moi. En faisant une pause au sommet à 724m, je m'amusais à essayer de faire des photos à la JP.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Une descente rapide sur Serres s/Arget avant de retrouver La Mouline qui était l'intersection avec la route venant des Marrous en direction de Foix. J'allais repartir sur l'autre bosse.

Dernières sorties ariégeoises

Re moi mais en plus sérieux! Je me rapproche des clichés JP. Lol!

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Après une ascension pas trop longue prise dans le centre de St Pierre de Rivière, j'arrivais à Brassac pour me diriger à gauche vers Foix ou plus exactement Cadirac. Un petit arrêt à Ganac pour prendre le cliché de la vierge pour le jeu de FB avec mon ami Patrick.

Dernières sorties ariégeoises

Foix, j'allais emprunter mon parcours de l'aller mais en faisant un passage à Mercus par Arignac. J'avais les jambes donc je pouvais me permettre un écart.

Retour vers mon domicile sans problème.

Parcours du jour : 93kms avec 1205m de dénivelé à une moyenne supérieure à 23kms/h

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Jeudi matin, en pleine forme, je me lançais dans une belle sortie vers une montée que je n'avais pas encore découvert. Direction Tarascon pour rejoindre Bompas où je prendrais la route des corniches. Arnave, Cazenave qui me faisait monter jusqu'au Pas de Souloumbrie où il y avait une bosse de 5kms à 7% de moyenne. De quoi s'échauffer avant les autres bosses.

Dernières sorties ariégeoises

Après Cazenave, crevaison de la roue arrière. Que cela tienne, j'allais réparer. Et en démontant la roue arrière, je m'apercevais que le pneu était complément rappé et que la réparation d'une nouvelle chambre ne servirait à rien. Erreur de jeunesse comme dirait mon ami Bernard. Et oui, pas de chance, j'avais regardé la pression du pneu et l'usure ne se voyait pas. Bon, il avait fait 5000kms sans crevaison et je pouvais considérer que c'était normal. En conséquence, j'appelais mon épouse pour qu'elle me récupère. Donc matinée perdue mais je retenterai ma chance l'après-midi après réparation. J'avais un stock de pneu!

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Jeudi après midi, après réparation je remontais mon bike pour un nouveau parcours. La chaleur était là puisque le compteur m'indiquait 27°! Direction le col de Port pour essayer de monter vers le col de la Crouzette. En passant à Saurat, je dépassais deux randonneurs largement chargés. Quel courage par cette chaleur. Petit coup d'oeil sur la vallée au niveau de Prat Communal. Photo que je n'ai guère l'occasion de prendre à cette heure. Le Calamès s'offrait à moi. Pas trop de gravillons sur la chaussée mais j'étais un peu trop accroché au bitume. Il faudra faire attention au retour.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Col de Port, je remontais la fermeture de mon maillot car après avoir bien transpiré, c'était plus prudent surtout que j'avais le vent de face. D'ailleurs je n'allais pas freiner beaucoup tant le vent était fort.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Km 25, je crevais de la roue arrière. Décidément ce n'était pas mon jour. Je remontais sur 50 mètres pour réparer au calme. Je prenais la décision de rebrousser chemin, comprenant que ce n'était pas mon jour et j'avais peur de la rumeur "jamais deux sans trois"!

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Col de Port, je basculais vers Massat et retour à mon domicile pour une courte sortie Des motards en pagaille mais surtout beaucoup d'allemands. J'étais prudent, pour une fois dans la descente. J'arrivais à bon port à mon domicile mais en ouvrant ma boîte aux lettres, je découvrais une contravention. Comme quoi! C'était mon troisième mauvais moment de la journée. Mais je continuerai d'ici la fin de la semaine à sillonner les routes.

Sortie que de 50kms pour 1120m de dénivelé.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Samedi, jour de la sortie club, mais comme le groupe de la troupe étant actuellement en stage à Saragosse, je décidais de sortir en solo de bonne heure ce matin (7H), toutefois sur une sortie qu'avait prévu le club. Pour sûr, que la chaleur actuellement étant très forte, il valait mieux faire une randonnée le matin. J'allais faire une montée que je n'avais jamais faite jusqu'à là.

Départ par Tarascon pour rejoindre Bompas pour monter la route des Corniches. J'allais sur la route du crime où j'avais fait cette fameuse crevaison jeudi matin. Montée en souplesse sous une température assez fraîche de 12°. Personne pour l'instant, mais les cyclos seraient présents en fin de matinée. Une belle montée entre les deux villages d'Arnave à Cazenave sur 5kms à 7%de moyenne.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Pas de Souloumbrie, j'étais déjà à l'altitude de 804m dominant un peu la vallée. Après j'avais droit à des montagnes russes mais qu'on pouvait passer facilement, entre autre quelques villages. Au loin, j'apercevais la fin de la montée sur Beille. Et le soleil commençait à inonder les montagnes, chassant quelque peu la brume qui était encore présente.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Au loin, je commençais à apercevoir les montagnes de la montée sur le col de Marmarre. Au loin, la N20 n'était pas encore trop chargée de voitures. Les embouteillages se verraient un peu plus tard. J'arrivais à la hauteur du château de Lordat qui sera le site qui me poursuivra sur ma sortie matinale.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Luzenac apparaissait à mes yeux, village qui avait défrayé la chronique ces derniers jours avec leur équipe de foot à qui on a refusé une montée en Division 2. Encore un problème de fric! Les wagonnets étaient à l'arrêt comme nous étions samedi. Et oui, il faut bien qu'ils se reposent les ouvriers. Je continuais la route des corniches jusqu'à l'embranchement de Caussou/Luzenac.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

J'apercevais aussi le village d'Unac où j'allais descendre pour me diriger sur Luzenac. A Bestiac, j'avais une vue plus ou moins précise du village de Caussou car il était inondé par le soleil brumeux.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Comme prévu, à l'embranchement, je quittais la route des corniches pour rejoindre Luzenac que j'allais quitter au niveau de l'église pour effectuer la montée que je n'avais jamais faite en direction du château de Lordat en passant par Vernaux.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

La montée me laisserait en point de mire le château comme précisé précédemment. Plus il grossirait à mes yeux, plus je m'en approcherais, ça coulait de source. Quelques voitures descendaient sur cette route étroite mais ralentissait à mon niveau. Comme quoi il y a des automobilistes sérieux! Par contre au niveau du village, deux voitures s'étaient arrêtées pour permettre de discuter depuis leur véhicule. Ils ne bougeaient que quand j'arrivais à leur niveau, de quoi casser mon élan!

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

5kms de montée où les pourcentages oscillaient entre 8 et 10%. Mais je n'avais pas trop de peine à franchir la bosse. Je commençais à être rodé pour celles-ci. J'aurai engrangé 6000kms en montagne cette année!

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Le parcours que je montais vers la carrière de talc après le croisement de la route des corniches mais je ne connaissais pas du tout la distance, tout comme le dénivelé. Mais je voyais une indication sur ces données dès le début de la montée. Ce serait 10kms avec des pourcentages allant jusqu'à 8%, tout comme la montée de Beille que j'apercevais partiellement sur l'autre versent.

Dernières sorties ariégeoisesDernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Arrivé à la barrière de la carrière, je ne pouvais avoir une vision de celle-ci. Des visites ne pouvaient être faites que sous réservation. Dommage car depuis la descente de Beille, je pouvais en avoir une vraie vision. J'allais redescendre comme je n'avais pas d'autres possibilités. En montant, j'avais croisé un cyclo qui descendait à fond les gamelles! J'étais à l'altitude de 1500m.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Mes copines, les vaches allaient m'obliger à freiner dans le premier kilomètre avant que je descende à mon tour assez rapidement car j'allais atteindre à un moment le 63kms/h, mais JP c'était de courte durée. Je coupais les virages quand j'en avais la possibilité, c'est à dire la vision, mais pas l'ombre d'une voiture.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Je reprenais la route des corniches à l'envers au niveau de Lordat. Montagnes russes avant d'avoir droit à une dernière descente jusqu'à l'ancienne N20, ou Bompas exactement.

Dernières sorties ariégeoises
Dernières sorties ariégeoises

Une dernière route assez ombragée puisque mon compteur ne m'indiquerait que 23°. Chaleur encore supportable.

95kms avaient été parcourus lors cette randonnée avec 1850m de dénivelé pour une moyenne de 20,5kms/h sans trop être tué!

Mais une dizaine jours me restaient où je sillonnerais encore quelques routes.

Une bonne semaine en définitive avec quelques malheurs mais avec du franc soleil.

Commenter cet article

jp37 14/09/2014 15:40

C'est bien, malgré tes nombreuses sorties effectuées depuis tant d'années en Ariège, tu arrives encore à trouver de nouveaux parcours et de nouveaux cols!! C'est ce que je préfères dans le vélo, découvrir de nouveaux lieux. Tu utilises quoi comme pneus pour avoir une telle usure au bout de 5000km, perso je suis en Conti GP 4000S sur tout mes vélos, ceux de mon DK ont fait plus de 8000km sur route avec une seule crevaison et ils finissent leur vie sur le HT. Celui qui tourne en ce moment à fait 1300km de plus et semble pouvoir encore en faire pas mal. Profites des dernières sorties en montagne, la plaine t'attend.

lariegeoise 14/09/2014 20:49

Heureux des nouvelles sur votre santé respective.
Pour les pneus, ce sont Lithion 2 de Michelin mais tu sais qu'en montagne les routes sont très abrasives donc assez rugueux. Donc usure plus rapide!
Pour les nouvelles routes d'ariège c'est grâce aux parcours du club que je compulse avant de partir et que je fais en solo