Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Publié le par lariegeoise

Une belle semaine m'attendait car il semblait que l'été était arrivé. Donc on allait y croire! Et à plus forte raison, mes départs à 6H allaient être plus que souhaitables pour ne pas trop souffrir des grosses chaleurs. Pas fou!

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Je décidais d'aller vers le Port de Lers où les travaux de l'ERDF devaient être terminés. Donc je devrais avoir droit à une montée tranquille. Départ par la vallée de Vicdessos où la brume était encore présente suite aux différents orages des jours derniers. La température était agréable puisqu'elle était de 14°.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

12,5kms m'attendaient avant d'arriver au sommet mais déjà ces trois premiers kilomètres assez pentus avec des pourcentages entre 8 et 9% devaient être franchis. Et arrivé à cette première maison, les pourcentages allaient plus tranquilles, de quoi, me refaire un peu et surtout boire car il vaut mieux le faire avant d'en ressentir le besoin. Des gravillons suite aux travaux persistaient encore sur la route, même que la roue arrière chassait parfois.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Au loin, j'apercevais cette magnifique cascade qui était la preuve que l'eau était bien présente dans cette montagne. Pas possible d'éviter ce cliché, non? Mais il restait encore 4kms à monter et les pourcentages allaient être plus importants mais les virages permettaient de se récupérer un peu. Quelques randonneurs montaient pour s'arrêter presqu'au sommet.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Petit coup d'oeil sur la vallée que je venais de quitter. La brume était toujours présente. Mais très vite, j'arrivais au sommet où aucun camping-car était stationné. Et Juste le temps de prendre le cliché, de boire une dernière fois et j'allais plonger vers la vallée sur 20kms.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Les troupeaux étaient bien présents sur les sommets et il fallait faire attention quand on les croisait sur la route. Un peu plus loin, ce départ de vol à voile pour cette plongée vers la vallée. Mais à cette heure-ci, personne n'était pas levé. D'ailleurs, je ne les ai pas vu de cette année. Même pas les vautours signalés dans la région.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Descente sur 5kms pour rejoindre l'étang de lers où étaient présents des pêcheurs avant de filer à droite où des vaches me regardaient comme une bête curieuse. Et oui, ici, il n'y a pas de train!

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Massat était très rapidement en vue avant remonter le col de Port. Pas de cyclo à l'horizon.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Il ne me restait plus que 12,5kms à monter mais pour l'instant la forte chaleur n'était pas encore là. Et pour cela, je persiste pour rouler tôt le matin. Après c'est une question de volonté. Mais en ce moment par ces grosses chaleurs, le bitume fond, donc à choisir...

C'était une petite sortie agréable avec 75kms pour 1290m de dénivelé. Un bon échauffement pour la grande sortie qui m'attendait le lendemain.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Mon épouse n'ayant plus son plâtre au bras gauche et pouvant à nouveau conduire, je projetais de me remettre à refaire des 200kms, soit des sorties pour une bonne partie de la journée. Fait nécessaire afin de diminuer les risques quand on peut être bloqué à une grande distance. Un chauffeur est toujours indispensable. Et mon premier projet était d'aller voir mon ami Eric qui venait d'acquérir une maison près de Toulouse et plus exactement Venerque. Je planifiais le parcours sur openrunner pour connaitre la distance à parcourir et cela me semblait rentrer dans mes cordes surtout que le parcours semblait être assez roulant.

Donc 6H du matin comme à chacune de mes sorties ces derniers temps, je partais à l'attaque de ma grande sortie, toujours en solo, à mon grand regret mais pour ce genre d'événement, je n'ai toujours pas trouvé de compagnon.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Direction Foix, puisque je devais remonter vers le nord mais en passant par l'ancienne N20 pour éviter cette grande bosse d'Amplaing. Il valait mieux s'économiser. La distance fera son oeuvre plus tard. Je projetais de m'arrêter comme à chacun de ce type de périple tous les 50kms. Jusque là, j'étais en terre connue.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Vernajoul, Labouiche et je franchissais mes premières bosses et surtout premier col : le Pas du Portel. Pas d'inquiétude car ce n'était qu'à 499m! Direction Pamiers en passant par Loubens. Une autre petite bosse avant de plonger sur la ville.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Km 50, j'étais à Pamiers et je faisais un détour à côté du cimetière pour prendre le cliché de la ville. La moyenne que j'avais fait jusqu'à là, était raisonnable puisqu'elle était de 26kms/h sans trop forcer. La température était idéale puisque j'avais eu 14° en descendant de chez moi et que maintenant elle n'atteignait que 16°. J'enlevais mes manchettes car je commençais à avoir chaud. Pause de 10' et c'était reparti.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

J'allais me retrouver sur de grandes lignes droites où il n'y avait pas trop de circulation. Villeneuve de Paréage, je décidais de m'accorder une petite pause technique car tout à l'heure en ville, c'était assez difficile de le réaliser.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Le paysage n'allait guère varier puisque c'était la plaine et je n'aurai droit qu'à des champs de tournesol ou de maïs. Des grandes rampes d'arrosage étaient au dessus des cultures. Et oui, ici, on arrose, si on veut avoir de la production. Mais elles allaient presque m'être agréables dans l'après-midi mais je vous en parlerai plus tard.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Saverdun, je passais au dessus de l'Ariège. Je traversais la ville qui se réveillait tranquillement. Et après j'allais être en terre inconnue. Mais cette fois-ci, j'avais mieux préparé mon circuit en me basant sur les départementales à franchir. Première grande destination St Quir. Bon, pour les clichés, ce sera surtout les églises car pour le reste , il n'y avait rien de vraiment pittoresque.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Lissac, petit village tranquille où seul un papy promenait son chien. Et j'étais parti sur une grande ligne droite sur un bitume de très bonne qualité.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Saint Quir, je devais escalader une rampe au milieu du village pour pouvoir avoir ce cliché car l'église était nichée sur les hauteurs. Quelques kilomètres plus loin, j'arrivais dans la Haute Garonne. je sortais le grand plateau puisque j'étais sur une route assez roulante. Caujac, j'allais laisser à droite la direction Auterive.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Miremont, Lagardelle s/lèze, je n'étais pas loin du domicile d'Eric puisque mon compteur affichait 100kms, moment d'une éventuelle pause. J'en profitais pour l'appeler et on se donner RDV à l'église de Venerque. Bon là, j'allais un peu me planter dans la direction à prendre mais j'allais retrouver le bon chemin grâce à des personnes que je trouvais sur ma route. Une fois de plus pas de panneau indicateur mais je savais que je n'étais pas loin. Je traversais la N20 par un sens giratoire. Plus facile car il y a toujours du monde sur ce passage, entre autre des camions. Je n'étais pas loin de Toulouse.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Et je retrouvais mon ami Eric qui m'attendait avec ses deux derniers. Je passais à son domicile pour faire connaissance avec sa nouvelle maison puisqu'il avait quitté les Pyrénées Orientales depuis plusieurs mois. Il m'offrait un verre de Coca. J'imitais un peu Joel pour regonfler mes batteries. Je remplissais par ailleurs mes bidons car par cette chaleur, il valait mieux boire pour éviter les crampes.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Grépiac, j'allais me diriger vers Auterive par quelques bosses, ce qui me changeait de la route de la matinée et la chaleur commençait à se faire sentir. De plus pas le moins d'ombre sur la route. Au loin, j'apercevais la chaîne des Pyrénées, restée un peu dans les nuages.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Auterive, ville un peu plus animée mais je n'allais pas trouver la route de Cintegabelle que je désirai, pour éviter la N20, sur laquelle je me retrouvais sans le faire exprès. Je l'arpenterai sur 6kms mais il n'y avait pas trop de circulation à cette heure-ci.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Cintegabelle, ancienne ville fortifiée. Il fallait dire que dans l'ariège, il y en avait pas mal. Je passais au dessus de l'Ariège, le cours d'eau.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Calmont, j'allais revenir en Ariège pour quelques temps car j'étais maintenant à la limite de l'Aude. La chaleur commençait à se faire sentir et je n'allais pas tarder à faire ma pause pique nique. J'essayais de passer sous les tuyaux d'arrosage des maïs très souvent en vain car je n'arrivais pas au bon moment.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Mazères, je rentrais en ville pour essayer de trouver un endroit sympa pour manger et essayer de trouver un point d'eau. Un square sympa m'était offert avec un jet d'eau rafraîchissant. Je m'arrêtais là car il était 12H15' et j'étais au km 150. Et bêtement je ne voyais pas un mini trottoir sur lequel butait ma roue avant. Résultat, je me retrouvais par terre. Un peu écorché mais rien de grave. Après un break de 15', je décidais de repartir vers Belpech pour avoir des routes plus tranquilles.Par contre, pas de point d'eau. La municipalité les avait supprimés à cause d'éventuelle pollution. Il ne fallait pas mourir de soif. Je me ravitaillais dans un café.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Belpech, j'étais quelque temps dans l'Aude. Je me devais m'arrêter à un petit coin d'ombre pour faire une pause technique mais surtout boire. 36° s'affichait sur mon compteur. Je commençais à me traîner un peu. La vitesse commençait à baisser. Je retrouvais l'Ariège, le département, où on nous signalait pour le 22/7, le passage du TDF qui ne fera qu'un passage éclair en Ariège avec le franchissement de Pamiers et St Girons. La tour du Crieu, je rentrais ensuite dans la banlieue de Pamiers. Avant le passage à niveau, je prenais la direction de Verniolle, pour arriver sur Varilhes. Et là, craquant une fois de plus, je cherchais un bistrot pour me rafraîchir avec un Perrier mais surtout remplir mes bidons. J'étais à une trentaine de kilomètres de chez moi. Je rassemblais mon courage pour arriver à Foix. Après La Charmille, je faisais une fois de plus une halte pour boire. Je commençais à avoir de grosses cuisses! Mais il ne me restait plus que un peu moins de quinze kilomètres à parcourir.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Tarascon était en vue car je ne passais pas le détour Mercus/Arignac ne voulant pas trop faire de la bosse. Sur l'Ariège des canoés prenaient du plaisir en cette chaude journée. Ma petite montée de 4kms pour rentrer chez moi et une bonne glace m'attendait. Ca y était, j'avais fini mon périple où j'avais un peu souffert en fin de parcours à cause de cette forte chaleur.

Résultat de la sortie : j'avais parcouru 215kms mais que pour 1000m de dénivelé.

Une belle sortie tout de même où j'avais pu revoir Eric.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Ressentant encore quelques douleurs de ma sortie de mercredi, je décidais me faire une petite sortie côte ou plus exactement je devais aller voir à un endroit de la montagne s'il y avait des myrtilles. J'ai chez moi une grande spécialiste de confiture de myrtilles et autre, et l'hiver, sur des crêpes, c'est excellent. Donc je me mettais en quête d'aller gravir la bosse de La Freyte qui au dessus de Surba/Rabat les trois Seigneurs. 8kms de montée à 8%. De quoi, pouvoir se rendre compte si les jambes tiennent la route.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Dans les premiers lacets de la montée, je pouvais déjà voir les villages que j'avais dépassés : Rabat les Trois Seigneurs et Surba. Dans le fond, les prémices de Tarascon et en face le Sodour. Le tableau était planté. Il suffisait de continuer à monter.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

8 kms montés et ma récompense au bout où j'arrivais sur un cul de sac ou départ pour des randonneurs ou des lieux pour enfants qui voulaient barboter dans l'eau. Bref, un endroit rafraîchissant. Un endroit de rêve quand il fait chaud.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Des genêts privés de leur fleur et derrière les champs de myrtille. Il n'y avait rien. Il ne me restait plus qu'à redescendre dans la vallée de Surba pour remonter sur 3kms jusqu'à mon domicile. Bref, une belle sortie sportive. A refaire quand on veut monter dans un endroit tranquille. Ah, le goudron fondait et il y avait pas mal de gravillons.

C'était une sortie de 25kms pour 590m de dénivelé.

Une bonne préparation pour demain où je dois retrouver le club. Mais m'attendront-ils?

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Samedi matin, jour de la sortie club. 8H30, pas mal de cyclos arrivaient, entre autre des cadors. Je les avais repérés depuis un moment. Donc je me posais des questions sur quel circuit j'allais faire. Mais mon ami Patrick de Foix arrivait et je lui précisais le parcours. Cela ne lui disait pas trop car il voulait monter quelques cols. Et comme je savais qu'il m'attendrait, je n'hésitais pas du tout et je lui précisais que je partais avec lui. Un membre du club me disait que le circuit prévu était roulant et qu'il m'attendrait. Mais je restais sur ma position et je leur souhaitais bonne route. De toute façon, j'avais déjà fait en semaine, le circuit. Donc je les retrouverai la semaine prochaine si le temps le permettrait.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Notre parcours était ciblé dès le départ. A savoir : Col de Port au dessus de chez moi, Col de Saraillé, Col de Port mais dans l'autre sens. Montée vers Bedeilhac avec 4kms à 7% avant de rejoindre Saurat qui sera le vrai départ de la montée précisée sur un panneau à l'entrée du village. Patrick montera le col sur le grand plateau. Bon, il était nettement plus costaud que moi, vous vous en doutez! Lol!

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

12,5kms devaient être montés comme je l'avais fait de multiples fois dans d'autres circuits. En cours de route, nous rencontrions deux autres cyclos qui ne connaissaient pas le coin et à qui nous indiquions différents itinéraires. Pour notre part, nous allions descendre vers Massat pour la même distance. Patrick faisait le plein de ses bidons à la source qui était au début de la descente. Et celle-là était pure! Au fait, j'arrivais au sommet après les autres! Etonnant, non?

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Une montée m'était offerte pour rejoindre le centre de Massat et j'invitais Patrick à ce qu'on prenne la route à gauche de la deuxième église. Il avait l'habitude de retrouver le Col de Saraillé par Biert mais je lui précisais qu'en définitive il n'arrivait pas au vrai col. Je lui précisais qu'il faudrait descendre à Cominac pour rejoindre Oust et revenir sur Massat par la route venant de St Girons.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Patrick était en admiration devant le cours d'eau mais il n'était pas au bout du paysage offert. Il fallait dire qu'il ne venait jamais dans ce coin sauf pour certaines ariègeoises. La course, bien sûr.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Le cliché devant le panneau indicateur du sommet ne pouvait être évité. Il en profitait pour faire une pause technique. Tiens, un habitué!

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Je ne pouvais ne pas rester indifférent à ce magnifique panorama qu'il m'était offert avant de rejoindre Oust où nous croisions quelques cyclos. Il faut dire qu'avec ce beau temps et le week-end présent, il ne pouvait en être autrement. A partir du croisement, il y avait encore une quinzaine de kilomètres à parcourir dans la gorge de l'Arac avant de rejoindre Massat.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

A Massat, nous faisions le plein de nos bidons. Plus prudent par cette chaleur car mon compteur affichait plus de 30°. Et on avait 12,5kms à monter avant le col.

Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine
Un 200kms à la rencontre d'Eric et autres sorties de la semaine

Patrick montait le col toujours sur le grand plateau. Et un peu plus haut des champs de myrtilles. Tiens, ça me rappelait quelque chose. La raison d'une de mes sorties précédentes!

Et il nous restait à plonger dans la vallée. Et je quittais Patrick à l'entrée de mon village. Et on se disait à plus comme d'habitude.

Sympa comme sortie qui serait pour moi de 105kms avec 1900m de dénivelé.

Ce qui clôturait ma semaine car demain je pars voir un ami près de Carcassonne mais sans vélo. Etonnant, non!

Commenter cet article

cathare 23/07/2014 10:55

ce fut un plaisir de t'accueillir et de te voir mardi a Fanjeaux

lariegeoise 25/07/2014 05:36

Merci il suffit de trouver un moment pour rouler ensemble. Surtout que j'ai vu que tu roulais vraiment!

Alex 20/07/2014 21:43

Dans un peu plus de 2 semaines, c'est moi qui vais écrire "à la rencontre de Lariegeoise" ;)
j'espère que je n'aurais pas la chaleur que tu as eue ou au moins que je supporterai mieux
je continue l'étude du parcours !
a+

lariegeoise 21/07/2014 07:47

Je prendrai grand plaisir de te revoir mais hier aussi, c'était la pluie. Et je n'ose imaginer quel temps ils ont eu sur l'EDT Pau/Hautacam. Quand je l'ai faite, c'était sous la pluie. Imagine.
Pense, dès que tu le peux, me donner ton parcours sur openrunner pour que je puisse planifier.