Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes ballades entre pluie et soleil......

Publié le par lariegeoise

En ce lundi matin, j'espérais faire faire quelques tours de roue à mon vélo en souhaitant que le soleil serait présent comme me l'avait indiqué météo-france. Parfois, il faut croire à leurs prévisions mais dans d'autres cas, on peut être trompé.

J'avais dans ma tête l'envie de monter le col d'Agnes par Aulus les Bains que je n'avais pas escaladé depuis l'an passé. Et oui, je n'ai pas cette année, la chance d'être accompagné par mon ami Philippe. Au pire, je ferai le circuit qui avait été prévu par le club, samedi dernier. Je ne l'avais pas encore parcouru la semaine passée. Et hop, 6H30' et c'était parti. Et oui, le jour se lève de plus en plus tard.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Et très vite, je me rendais compte que je devrais limiter mes projets. Le brouillard était présent sur les sommets. Oui, j'étais parti par la montée directe du col de Port. Il n'y avait sur la route que quelques voitures de touristes, des vaches et leur veau, et des camping-cars stationnés sur le sommet. Je revêtais un coupe vent pour éviter le coup de froid, juste le temps de la descente.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Je traversais les gorges de l'Arac puis celles de Ribaouto, toujours agréables à parcourir. En période de grosse chaleur, c'est le top. Mais là, j'en étais bien loin malgré que mon compteur affichait la température de 16°. J'étais en direction de St Girons. Je passais au dessus du Salat au niveau de Lacourt pour prendre la rive droite. Bizarre pas de pêcheurs en vue.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Un kilomètre plus loin, je prenais la route à droite pour me diriger vers Rivenert mais je faisais en premier une pause technique. Je suis un peu comme JP au petit matin, et puis il valait mieux que je m'allège avant la grande montée vers le col de la Crouzette. Une ou deux figues, un peu d'eau et j'allais repartir. Tiens, une indication pour randonneur!

Mes ballades entre pluie et soleil......

Une route tranquille jusqu'à Rivenert assez déserte avec une montée en douceur de 2% sur 2kms. Plusieurs lieux dits avant la vraie bosse.Ils avaient même mis un panneau indiquant le degré de difficulté. Toujours utile, non? Il me restait 11kms à parcourir.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Je restais toujours séduit par ce jardin bien ordonné près d'une maison isolée. Des canards nageaient sur le plan d'eau. Mais je n'étais pas là pour rester en admiration devant le paysage. Les deux premiers kilomètres étaient assez faciles avec des pourcentages à 5%.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Lauch, j'étais amusé par cette maison où les habitants avaient inscrits : "Attention Retraités au travail". De toute façon j'avais dû mettre pied à terre car un camion descendait du sommet. A se demander ce qu'il faisait par là. Mais une montée à 9% de moyenne m'attendait.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Las Cabesses, une vraie maison de montagne. Je m'inquiétais par contre du ciel qui était assez plombé, au dessus de ma tête. J'entendais même le tonnerre gronder. J'avais tout à craindre.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Km 8 de la bosse, l'orage faisait tomber sur moi un vrai déluge. Je m'abritais sous des arbres. J'allais en profiter pour faire une pause technique. Mais j'avais droit à des cordes, bon pas de grêle tout de même. Je restais là pendant au moins 20' mais je me disais que je ne pourrai rester ici éternellement. Tiens à mes pieds, je voyais une magnifique russulle. Ce qui me faisait dire qu'il devait y avoir d'autres champignons dans les bois.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Un kilomètre plus loin, j'arrivais au col de Rille qui était l'intersection avec la route qui montait de Daumazan. La pluie continuait à tomber mais moins violemment. Un sanctuaire à la gloire des résistants de la dernière guerre. Et oui, nous n'étions pas loin de l'Espagne.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Et j'arrivais au sommet du col de la Crouzette. Spectacle encore plus triste que lors du passage de Michel de VT. La purée de pois. Il fallait redescendre dans la vallée avec des pourcentages à 14%. Je faisais un test sur les premiers mètres et je me rendais vite compte que mes freins ne réagissaient pas trop. Je prenais la décision de commencer à descendre mais à pied. C'était plus sûr car il y avait des autos qui montaient. Je marchais sur deux kilomètres avant que je ne chevauche à nouveau mon vélo. Mais je ne cliptais pas ma chaussure gauche au cas où il faudrait que je mette vite pied à terre. Ouf Biert après une descente de 8kms. Je prenais la direction de Massat pour remonter le col de Port. A mi chemin, j'appelais mon épouse pour lui dire où j'étais comme le temps avançait et que j'avais perdu beaucoup de temps sur l'horaire envisagé. Elle me proposait de venir me chercher, ce que je ne refusais pas car j'étais trempé comme un petit canard. Je remontais le col sur 6kms à une vitesse que je n'avais jamais faite. A croire que le temps me donnait des ailes. Et au col de Caougnous, je montais dans ma voiture après avoir installé mon vélo. Je protégeais le siège avant. Imaginez! Mon épouse était vraiment mon ange gardien.

Mais j'avais tout de même franchi 1780m de dénivelé pour 86kms. Tout compte fait, j'avais bien roulé.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Jeudi après-midi, j'avais décidé d'aller découvrir le col de Légrillou qui avait été annoncé par le club pour l'un de ses circuits. Je savais qu'il était du côté de Foix, pas tellement loin du Prat d'Albis. Pour une fois, le climat était devenu clément et j'allais le parcourir avec grand plaisir. Et oui, le soleil existait encore. Mon ami Pierre de Foix m'en avait parlé en disant que le bitume n'étant pas au top après le franchissement du col. Mais je préférais me faire une idée moi-même, de visu.
Départ comme d'habitude par Tarascon pour rejoindre Foix avec un passage à Mongailhard. Pas trop de circulation et même à cette heure, les cyclos étaient assez rares.

Mes ballades entre pluie et soleil......

A Foix, je parcourais Vilotte et je tournais à gauche au dernier rond point comme pour me diriger vers le Prat d'Albis. La pente se faisait déjà sentir mais rien à voir avec ce qui m'attendait. Au feu, je tournais à droite pour rejoindre Ganac. Seules quelques voitures avec remorques étaient de passage. Ils montaient dans les alpages.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Brassac, deuxième village de montagne et j'apercevais à ma droite la vallée du village de St Pierre de Rivière. Très beau spectacle quand le soleil est là. La direction du col était assez bien indiqué. De toute façon, il fallait monter. Donc je ne pouvais pas me tromper.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Pas question de s'arrêter pour rêver devant ce magnifique paysage. La route était assez étroite et assez granuleuse. De bons pourcentages s'offraient déjà à moi.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

En passant, je voyais une ferme qui permettait de cueillir des myrtilles. Moi, je savais que j'irai plutôt les chercher en montagne. Le plaisir est différent. Tiens, un troupeau de moutons noirs. Assez rare, car souvent il n'y en a qu'un seul parmi les troupeaux. Et ça montait toujours.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Je pouvais à nouveau voir la vallée avant d'arriver au sommet. Oh il n'était pas tellement haut mais intéressant à monter. Je le conseille et je crois que j'y retournerai. Après la route était interdite à tout véhicule motorisé. Enfin je pourrai rouler tranquillement.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

J'essayais de deviner où la route devait atterrir pour rejoindre le col des Marrous qui était indiqué. J'allais parcourir une route assez étroite et à travers un paysage assez boisé. A priori, je devais contourner la montagne car je situais le col qui était tout à fait de l'autre côté de la montagne. Un panneau pour randonneurs annonçait une distance de 12kms.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Tiens des cueilleurs de champignons. La photo est floutée pour ne pas qu'on les reconnaissent! Non, c'est une photo, où il ne devait pas y avoir assez de temps de pause. Mon ami JP devrait me donner quelques conseils. Et j'apercevais à gauche, plein de cascades, très rafraîchissantes par la chaleur et aussi un panorama magnifique. Le plaisir de la montagne.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Je pouvais à nouveau apercevoir la vallée à travers les passages boisés. La route ne présentait pas pour l'instant de dénivelé, ce qui était très agréable. Par grosse chaleur, ce devait être le top. Et pour les amateurs de VTT, ce devait être le top car pour les pneus, il y avait mieux.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Quelques arbres avaient été abattus par les orages de ces derniers temps et toujours ces magnifiques cascades. Pour celui qui aime se balader en solitaire, c'était une route idéale.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Tiens, j'avais parlé trop vite car j'avais droit à quelques grimpettes à 9% mais rien de dramatique. J'avais l'impression d'être dans des endroits désertiques. Une rambarde sur le côté me protégeait d'une éventuelle chute dans la vallée car l'endroit était assez escarpé.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Et je commençais à voir dans la vallée, la ville de Foix et son château. Et je me demandais toujours où j'allais déboucher sur la route du col des Marrous. Un cycliste passait à contre sens. A croire que certains pratiquaient. Des voitures aussi car la route était un peu plus large. Des touristes qui voulaient apprécier le paysage. Ils m'encourageaient en passant.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

L'intersection de la route col de Péguére/col des Marrous se situait à 3kms au dessus du deuxième. Une belle descente m'attendait jusqu'à Foix sur une route beaucoup plus large et là, je pouvais lâcher les chevaux! Pas question de m'arrêter pour manger une tarte aux myrtilles au restaurant.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Foix, j'avais achevé ma descente vers la vallée. Il me restait une vingtaine de kilomètres pour rejoindre mon domicile que j'allais faire tranquillement.

C'était une belle sortie d'après midi qui m'aura fait faire toutefois 101kms avec 1285m de dénivelé pour une seule véritable bosse, ce n'était pas mal.

A conseiller pour les amateurs d'espace tranquille et voulant respirer l'air pur. Mais pour les randonneurs, c'est hyper sympa. Sans oublier les VTTistes!

Mes ballades entre pluie et soleil......

Jeudi matin, j'avais décidé de faire un circuit qu'avait programmé le club pour un samedi prochain. Et c'était en plaine ou relativement car ici, il y a toujours un endroit pour monter. Cela devait être dans mes cordes et je ne connaissais un peu le terrain. Donc départ 6H30' comme assez souvent l'été pour ce nouveau périple.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Départ vers Tarascon pour rejoindre Foix et pour une fois, j'allais continuer sur l'ancienne N20 jusqu'à Varilhes. Et là, je prenais une route plus tranquille où je pouvais voir les champs dont la fenaison avait été faite. Une température de 14° mais j'appréciais cette relative chaleur surtout en roulant. J'arrivais à Rieux de Pelleport que connait bien mon ami Eric où habite sa fille. Mais malheureusement, je ne connais pas encore cette charmante jeune fille! St Victor Rouzaud, la route montait toujours un peu mais rien de dramatique.

Mes ballades entre pluie et soleil......

Escosse, j'allais croiser la route qu'avait pris les coureurs du TDF sur l'étape Carcassonne/Bagnères de Luchon. Mais là il y avait beaucoup moins de monde sur les routes et toujours pas de cyclo.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Les champs m'offraient les cultures de la région en dehors des vaches qui étaient derrière leur clôtures. C'était préférable pour la circulation. Tournesol, maïs, blé, orge, les champs étaient superbes.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

J'allais pousser jusqu'au centre de St Martin d'Oydes pour le cliché mais aussi pour faire une entrée dans la demeure qu'utilisait Tonny Blear quand il venait passer quelques vacances en France. Ils appelaient cette résidence : le château.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Je revenais sur mes pas pour prendre la direction du Fossat. Une petite montée en perspective car la région est faite de vallons continuels. Comme je précisais à mon petit fils, ce sont les pré-montagnes! Au loin je commençais à apercevoir la cité fortifiée de Carla Bayle. Site classé dans la région qui était en période de festivités en ce moment.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Bajou où une église très typique de la région se montrait à son entrée. Km 60, je décidais de faire une pause technique, alimentaire, enfin une pause quoi, loin des regards. J'apercevais un peu plus Carla Bayle.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

J'empruntais une partie de D9 où la circulation était plus intense pour arriver au centre du Fossat avant de bifurquer en direction de Carla Bayle. Une belle côte à 9% s'offrait à moi sur 800mètres. Et la principale difficulté était un peu plus loin car j'avais décidé de rentrer dans la ville.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Et là, c'était du 15% qui m'était proposé mais j'avais décidé d'entrer dans la ville, donc il fallait bien gravir cette pente sur 300m. Mais cela en valait le coup car j'avais droit à une vue magnifique sur la vallée. Autrefois, ils pouvaient voir l'ennemi de loin!

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Petit coup d'oeil sur l'église du village. JP a raison de s'attarder sur ce type de construction puisqu'il est la mémoire des temps anciens. Petit tour dans les différentes rues étroites ainsi faites pour garder la fraîcheur en période d'été. Longeant le belvédère, je rencontrais un autre cyclo que j'allais retrouver sur ma route. Un touriste, quoi!

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Dernier coup d'oeil sur la vallée avant de replonger sur la route de Sabarat. Tiens, je retrouvais mon cycliste mais c'était un vrai cyclotouriste comme dit si bien mon ami Bernard. Moi, me trouvant assez en forme, je mettais l'accélérateur pour franchir la bosse avant de replonger dans la vallée. J'allais être dépassé par un tracteur. Et oui, il roulait entre 25 et 30kms/h, pas encore dans mes cordes ne voulant pas me mettre dans le rouge.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Au loin, j'apercevais la chaîne des Pyrénées car elle était plus ou moins dans les brumes. Je passais dans le village de Sabarat au dessus de l'Arize qui n'est jamais un cours d'eau important l'été, sauf au moment des orages que nous subissons en ce moment. Direction le Mas d'Azil.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Je n'atteindrais jamais le site du Mas d'Azil où les coureurs du TDF sont passés en juillet pour rejoindre St Girons puisque je prenais avant l'entrée du village, la direction Gabre pour revenir vers Foix. La route était tranquille et j'entendais au dessus de ma tête quelques ULM voler. Il fallait dire qu'il y avait un ciel bleu et que le panorama devait être beau, vu du ciel.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Aigues Juntes, un cyclo-touriste en ballade mais j'allais me faire dépasser par deux jeunes cyclos comme je m'étais arrêté pour prendre en photo des ULM que je n'aurai pas car j'avais le soleil en plein les yeux et je ne distinguais pas les engins. A l'intersection de la route de Labouiche, je les retrouvais arrêtés. Je filais sur Foix pour terminer mon périple.

Mes ballades entre pluie et soleil......
Mes ballades entre pluie et soleil......

Baulou, Labouiche, j'arrivais par Vernajoul pour admirer le château de Foix sous un autre angle. Il me restait 20kms à parcourir pour arriver à mon domicile et finir le parcours que j'avais prévu.

Résultat de ma sortie : 136kms à une moyenne supérieure à 25kms/h, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps mais avec que 1125m de dénivelé.

Et ce serait la fin de mes sorties de la semaine puisque le temps allait se mettre à l'orage et que j'allais être occupé par différents événements familiaux. Lundi je reprendrai le flambeau puisque le soleil devrait revenir.

J'aurai parcouru ce mois-ci presque 1700kms, ce qui est un record pour moi et en plus, la plupart du temps en montagne.

Prochaine grande rando ce sera les retrouvailles avec Alex qui sera en vacances à Castres.

Commenter cet article

jp37 02/08/2014 22:14

Quel temps pour les grenouilles!!! Du coup les pauses techniques se succèdent. Enfin tu as eu du soleil et la chance de pouvoir rouler. De mon côté je jette un œil sur les vélos pour remplacer le mien, je pense que je vais rester Français cet fois, je lorgne vers un Lapierre Sensium 300, compact ou triple, je ne sais pas encore. Joli mois de juillet, pour les km, mais par pour l'ensoleillement.

jp37 03/08/2014 12:01

Pas de vélo pour le moment, j’attends les résultats de mon scanner de jeudi. Pour commencer ce sera des séances de HT et des sorties calmes avec MJ. Le VTT je verrais plus tard, je ne tiens pas à me secouer. Je poursuis mes recherches pour remplacer mon ROSE, j'ai d'autres modèles en vue chez Trek, BMC et Cannondale.

lariegeoise 03/08/2014 08:44

Je confirme ton propos mais je fais quand le temps le permet de belles ballades. Et toujours heureux dans mes montagnes. Normalement je devrais aller rouler avec Alex cette semaine. J'irai à sa rencontre vers Castres et on montera Montségur. Tu connais!
J'espère que tu vas mieux et que ton dossier assurance avance. Ne précipite pas pour reprendre le bike malgré qu'on a parfois tendance à faire avancer trop vite les choses. Le HT t'aidera à t'y remettre un peu ou le VTT mais pour des circuits tranquilles. Bon courage