Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la rencontre du TDF et plus........

Publié le par lariegeoise

Le tour de France passant en Ariège, je me devais d'aller à sa rencontre comme tout bon cyclo, surtout qu'il est assez ouvert pour les français cette année et en plus intéressant.

Je calculais en premier, la distance que je devais parcourir pour aller le voir à la côte de Fanjeaux, où je pouvais espérer le voir pendant quelque temps, puisque c'était une côte classée 4ème catégorie. 74kms m'étaient indiqués, donc je considérais que je pouvais y arriver dans les temps sans trop forcer.

A la rencontre du TDF et plus........

Départ à 6H15' comme lors de mes dernières sorties matinales pour réaliser ce périple en trois heures environ, le vent n'étant pas néfaste. Départ prévu par La Charmille pour prendre la direction de Lavelanet, La Roque d'Olmes, Mirepoix et finir mon périple matinal à Fanjeaux qui se trouve sur la route allant à Carcassonne. La route était tranquille jusqu'à Lavelanet. Une simple bosse au niveau de Nalzen, juste de quoi m'échauffer. J'étais parti avec mon sac à dos pour transporter plus facilement quelques victuailles pour un repas à midi comme la caravane du tour passerait vers 10H et les coureurs vers 11H40. Je ne rentrerai qu'en début d'après midi. Mon ami Eric m'avait prévenu qu'il serait au même endroit que moi pour voir ces coureurs, avec deux de ses enfants.

A la rencontre du TDF et plus........

J'allais avoir droit à quelques belles lignes droites en passant par Laroque d'Olmes pour prendre la direction de Mirepoix. Mais par contre, un peu plus de voitures sur la route. Pas de cyclo en vue pour l'instant. Ils étaient peut-être déjà arrivés!

A la rencontre du TDF et plus........

Petite pause technique au niveau d'Aigues Vives, à côté du circuit international de karting. Le jet d'eau que vous voyez un peu plus loin, ce n'était pas moi qui l'avait provoqué mais les agriculteurs qui arrosaient leurs cultures de maïs, très utilisé dans cette région.

A la rencontre du TDF et plus........

Km 55, j'arrivais à Mirepoix où je me décidais d'aller en ville pour aller me chercher un sandwich chez un boulanger. Et oui, à cette heure, ils devaient être bien ouverts!

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Les couverts n'étant pas trop envahis par les touristes, je pouvais me permettre de prendre quelques clichés. Et les noctambules de la nuit prenaient tout de même un petit déjeuner sur les terrasses. Mirepoix est très prisé par les anglais et autres étrangers. Il y a aussi beaucoup d'ateliers de peinture. Bon, la boulangerie du coin pouvait me vendre un bon sandwich avec du pain frais. Mais je ne devais pas trop m'attarder.

A la rencontre du TDF et plus........

A la boulangerie, je rencontrais un petit jeune qui portait le même maillot que moi et qui devait aller à Fanjeaux pour le même motif . Je lui proposais de me suivre mais il avait un peu de mal à suivre le vieux briscard que je suis. Il fallait dire que j'avais mis le grand plateau et que je roulais à bonne allure.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

J'allais changer de département pour passer dans l'Aude et j'apercevais un peu plus loin deux cyclos que j'allais rattraper sans trop de problème. J'allais avoir droit à quelques montagnes russes sur une dizaine de kilomètres où l'un des cyclos allait jouer le yoyo en me dépassant en haut des bosses, laissant son compagnon seul. Il avait certainement envie de me montrer sa puissance. Mais je restais imperturbable!

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

L'entrée du village était fermé comme il se doit puisqu'en haut un sprint pour le prix de la montagne était proposé aux coureurs. Je descendais de mon vélo pour arpenter quelques fossés et retrouver le bitume pour rejoindre ce virage où j'avais des chances de les voir un peu plus longtemps. Il y avait déjà pas mal de monde installé. Un événement pour la région!

A la rencontre du TDF et plus........

J'appelais au téléphone, mon pote Eric qui était pratiquement au virage où j'avais envisagé d'attendre les coureurs. Un peu de papotage avant l'arrivée de la caravane. Ses enfants espéraient bien récupérer quelques objets. 10H leur passage était prévu.

A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........

Un agent de la force publique étant là pour la sécurité des coureurs ramassaient assez souvent des objets jetés des voitures de la caravane pour les donner aux enfants. Et oui, il y a des flics sympas.

A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........

Une bonne demie-heure de passé et cela amusait les enfants. Mais le but de mon déplacement n'était pas la caravane. Les coureurs, bien sûr. Mais je craignais que leur passage soit de courte durée surtout en début d'étape puisqu'ils n'auraient parcouru que 25kms. Bof, on est content de les applaudir surtout qu'il faut avouer, que cette année, les petits français sont à l'honneur. Mais il me restait à attendre une heure. Il faut parfois avoir la volonté!

A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........

Qu'est-ce que je vous avais dit! Un éclair, même pas le temps de voir le maillot jaune. La prochaine fois, j'irai plutôt dans un col pour mieux les voir. Mais cette année, ils ne faisaient qu'un passage éclair dans la région. Les choses sérieuses étaient pour eux, bien plus tard.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Ah quand même un blessé! Au moins celui-là, j'avais le temps de le voir. Et suivaient après toutes les voitures des managers. Du beau matériel sur les voitures.

A la rencontre du TDF et plus........

Bon la fête était finie, il me fallait songer à rentrer, après avoir récupéré mon vélo que j'avais posé délicatement sur la voiture du policier. Mais je lui avais demandé l'autorisation. J'allais bien rencontrer quelques cyclos sur le retour. Je me faisais applaudir en remontant la côte. N'étais-je devenu populaire? Lol! Eh, on peut y croire, ça ne fait pas de mal!

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Je reprenais la direction de Mirepoix, accompagné par un cyclo qui était venu voir l'événement. Nous faisions un bout de chemin ensemble mais je le quitterai à Laroque d'olmes puisque lui, allait sur Bélesta et moi vers Foix par le col de Py. Je m'arrêterai un peu plus loin pour manger tranquillement mon sandwich et faire une pause technique. Après la route était toute tracée par Foix, Tarascon et ma petite côte de 4kms pour arriver chez moi. J'allais voir la fin de la course à la télévision. C'était plus facile et moins fatiguant!

J'aurai parcouru pour voir le tour 156kms pour 1290m de dénivelé. Enfin j'aurai fait une belle sortie.

Maintenant ma prochaine sortie serait avec Jean-Michel de VT. Il venait faire une découverte rapide de l'Ariège avant de filer sur Cauterets où il passe généralement ses vacances.

A la rencontre du TDF et plus........

La veille, j'avais eu Jean-Michel au téléphone et nous avions convenu de nous retrouver aux Cabannes, lieu mémorable pour les cyclos de l'ariègeoise puisque c'est le lieu de départ de la montée vers Beille, vers 8H. Je lui avais signalé ce que j'envisageais de lui faire parcourir : passage par la route des Corniches que je je n'avais pas eu le plaisir de montrer à mes amis de la rencontre VT, fin mai. Mais là, il y aurait du soleil et non des pluies éparses. Non, ce serait pour le lendemain! Comme quoi, je n'ai pas de chance avec mes invités cyclos.

Montée par Verdun sur la route des Corniches, Col de Marmare, Col de la Chioula, remontée sur la route des Corniches après un passage dans le centre d'Ax. Un beau programme, non?

Je partais de chez moi en vélo en passant par la N20 vers 7H. Là, il n'y avait pas encore beaucoup de circulation. 15kms à faire tranquillement pour m'échauffer car on escaladera un peu, vous vous en doutez!

A la rencontre du TDF et plus........

J'avais juste le temps de poser mon vélo contre un platane que Jean-Michel arrivait en voiture depuis Ax où il était logé. Le pauvre, lui qui comptait s'échauffer avant de franchir une première bosse que je lui réservais. Vous me connaissez!

A la rencontre du TDF et plus........

Une montée de 8kms l'attendait après le village de Verdun pour rejoindre la route des Corniches. On s'échauffait vite malgré que Jean-Michel n'appréciait pas trop pour démarrer un parcours. Mais on n'avait pas le choix pour trouver une route tranquille. Et cette bosse, je l'aime particulièrement. Mais je ne pensais pas qu'il serait déçu par mon choix.

A la rencontre du TDF et plus........

Un petit coup d'oeil en passant au château de Lordat où je lui expliquais qu'on faisait régulièrement les lachers de rapaces. Très agréable à voir.

A la rencontre du TDF et plus........

Je lui précisais qu'on aurait droit à des montagnes russes le long de la montagne mais le spectacle qu'il nous attendait, en valait le coup.

A la rencontre du TDF et plus........

Passage très agréable au dessus de la vallée de Luzenac où je lui expliquais l'existence de l'usine de Talc, mondialement connue. La carrière à ciel ouvert était situé un peu plus haut à notre gauche. D'ailleurs on pouvait voir les wagonnets descendre de la montagne.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Vision lointaine du village de Caussou qui sera le dernier village traversé avant la montée régulière vers le col de Marmare où les pourcentages ne seront en général de 5/6%. Jean Michel déroulait tranquillement. Des pentes plus rudes seront au programme plus tard.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Je suivais Jean Michel à distance, le laissant avancer à son rythme. Moi, je connaissais bien cette route tranquille, l'ayant sillonné de multiples fois. Jean Michel appréciait cette route étroite et absente de toute circulation.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Dernier regard possible sur la vallée avant l'intersection de la route qui venait d'Ax les Thermes. Je précisais à Jean Michel que nous reviendrions sur la route des corniches par celle-ci. Col de Mamare après avoir parcouru une vingtaine de kilomètres sur la route des Corniches. Nous allions bifurquer à droite pour rejoindre le col de la Chioula.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

2 kms nous séparaient des deux cols que nous franchissions rapidement. Je lui narrais que c'était une station de ski de fond, tranquille l'hiver. Nous allions plonger sur Ax, voyant au lointain la station d'Ax les trois Domaines. Pour ma part, j'y serai fin février pour faire du ski avec mes petits enfants. Un peu de circulation dans AX, normale puisque c'était le passage obligé pour aller en Andorre.

A la rencontre du TDF et plus........

En face du terrain de camping d'AX, nous passions en dessous d'un pont de chemin de fer pour rejoindre la route des Corniches que Jean Michel préférait reprendre pour être plus tranquille. Si les premiers pourcentages de la pente étaient aux environs de 7%, on serait plus gâté un peu plus tard après Vaychis. Bon souvenir peut-être pour mon ami Has Been de VT qui était passé par là pour me rejoindre avant de monter Beille.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........

Et là, nous attaquions le vif du sujet avec des pourcentages de 9% sur 3kms. Intéressant, non? Mais la vue était magnifique.Et en plus, le soleil nous accompagnait. Quoi demander de plus?

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Un dernier coup d'oeil pour Jean Michel pour apprécier la vue sur la vallée au dessus de Luzenac, avant de poursuivre notre route sur celle des Corniches, montant ce que nous avions descendu et vis versa.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

10kms plus loin, nous descendions vers Verdun et je promulguais à Jean Michel d'être prudent car c'était une descente difficile et que nous pourrions faire parfois des rencontres curieuses. Justement, nous étions obligés de nous arrêter pour laisser passer des chevaux. Et là, il valait mieux avoir de bons freins.

Au parking, je laissais Jean Michel qui était heureux de sa ballade. Par contre il envisageait de faire la montée de Beille le lendemain. Je lui précisais que malheureusement de la pluie avec des orages étaient prévus. On se contacterait si nous la faisions éventuellement. Et mes pronostics se réaliseront malheureusement.

Jean Michel me proposait de me ramener en voiture, gentiment. Je préférais rentrer par mes propres moyens puisqu'il ne me restait que 15kms à parcourir.

Résultat de la sortie : 110kms pour 1950m de dénivelé.

Maintenant je lui proposais de lui servir de guide s'il revenait dans la région.

A la rencontre du TDF et plus........

Samedi matin, sortie club comme chaque semaine. J'avais regardé le tracé depuis bien longtemps et je savais que je ne pourrai pas suivre les cadors ou les autres. En conséquence, j'avais prévu de couper au niveau de Biert et monter le col de la Crouzette par cet endroit. Et puis ce serait un petit clin d'oeil pour mes copains de VT que je n'avais pu emmener à cet endroit suite aux pluies.....éparses. Quelques clichés sur cette pente exigeante. Je passais tout de même au lieu de rendez-vous et je ne rencontrais qu'un cyclo. Je lui précisais que je partais devant comme je savais qu'ils me rattraperaient facilement et me dépasseraient. Mais je lui précisais que je couperai au niveau de Biert car comme à chaque fois l'heure de départ ne me convenait pas pour un tel tracé. Et c'était parti. Mais les potes du club ne viendraient jamais à ma hauteur. Donc à savoir ce qu'ils avaient dû décider.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Plusieurs cols étaient prévus : Col de Port incontournable puisqu'il est au dessus de chez moi, Col de la Crouzette, Col du Portel, Col de Péguére, Col de Caougnous, puis retour par le col de Port. Un bon programme, non? J'allais traverser au niveau de Bedeilhac un passage assez nuageux que l'on verrait en s'élevant. Je faisais une pause technique au niveau de Saurat car il valait mieux s'alléger avant ces bosses qui m'attendaient.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Passage par le col de Port comme prévu où quelques cyclos étaient déjà présents, tout comme les camping-cars. Et hop, je plongeais sur Massat. 12,5kms à pleine vitesse. Mais connaissant par coeur, le tracé, je pouvais me lâcher pourtant je devais faire attention car en ce week-end, il y avait de la voiture.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Traversée de Massat, Biert n'était plus qu'à quelques kilomètres. Un arrêt, juste le temps de prendre le cliché. Quelques touristes papotaient le long du cours d'eau.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Premier kilomètre assez pentu puisque j'avais droit à un pourcentage de 7%. Et après sur 3kms, j'aurai droit à une montée plus tranquille avec des pourcentages de 5/6% environ. J'en profitais pour m'alimenter en solide et liquide.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Et là, j'arrivais sur les trois derniers kilomètres difficiles où les pourcentages moyens étaient de 12,4%. Je me faisais dépasser au début par deux jeunes. Je n'essayais pas de les suivre, sachant ce qui m'attendait. Ne vous inquiétez pas, les photos avaient été prises au profit d'un virage car sinon, je ne serai pas reparti. J'arrivais vite à 8 jusqu'à 14%. Imaginez et il fallait tenir jusqu'en haut. Un club qui m'avait dépassé, redescendait. A croire que certains ne faisaient qu'une montée lors de leur sortie.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Arrivée au col de la Crouzette où je faisais un break pour admirer le paysage qui me séduisait comme à chaque fois. Et surtout m'alimenter un peu.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Pourcentage à 7% pour arriver au col de Portel. Pas de quoi me reposer comme le faisait un cyclo au niveau du panneau, pendant qu'une famille pique niquait au soleil. Et j'allais plonger pratiquement jusqu'au col de Péguère. 3,5kms séparaient les deux cols.

A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Et là, je devrais plonger à des pourcentages fous jusqu'au col de Caougnous. Une descente que je crains énormément car il ne faut pas se laisser entraîner par la vitesse. Et le tout sur 3,5kms, on l'appelle le mur de Péguére dans l'autre sens.

A la rencontre du TDF et plus........A la rencontre du TDF et plus........
A la rencontre du TDF et plus........

Et oui, il fallait la descendre cette bosse! Mais c'est mieux dans l'autre sens car les pourcentages atteignaient à leur fin le 18%. Il vaut mieux avoir de bon frein. Même une voiture montait par cette route étroite. Au milieu, je pouvais voir Massat au loin que je n'atteindrais pas puisque je remonterai vers le col de Port. Un cyclo montait mais je n'arriverai pas à le rejoindre.

A la rencontre du TDF et plus........

Il me restait à monter 6kms à 5/6% pour atteindre le col de Port où les vaches reposaient au milieu de la route. 12,5kms à descendre jusqu'à mon domicile pour une bonne douche.

Résultat de la sortie : 82kms pour 1980m de dénivelé.

Une belle sortie pour clôturer la semaine que j'offre à mes amis de fin mai de cette année, de VT : les Philippe, Michel, Joel, Daniel et Eric qui nous avait rejoint à Daumazan pour partager un repas ensemble. C'est ça les copains de VT.

Commenter cet article

jp37 31/07/2014 18:17

Sur que ce n'est pas la meilleure solution pour voir passer le tour, nous avons eu la chance de les voir lors du CLM entre Bordeaux et Pauillac en 2010, c'était génial pour les photos, j'ai pu les avoir tous. Maintenant l'ascension d'un col est une autre alternative, mais il y a souvent une foule importante.

lariegeoise 31/07/2014 18:42

Je suis d'accord avec toi. Je suis allé dans un col dernièrement et c'est bien aussi. Mais c'est sûr que la CLM est la meilleure solution. Enfin cela m'a permis de faire une belle ballade avec un objectif.

Joel 28/07/2014 09:06

Merci pour la dédicace, c'est toujours un peu frustrant de devoir attendre pour les coureurs et de les voirs passer comme des flèches ! mais bon, ce n'étais qu'un pretexte pour une belle sortie non ?
Tu fais également guide touristique pour cyclo apparament, JM à du se régaler.
A bientot
Joël

lariegeoise 28/07/2014 14:35

Tout à fait d'accord avec toi Joel pour les coureurs du TDF mais c'est vrai que c'était pour me faire une sortie et retrouver Cathare.
JM a été enchanté. J'espère qu'il reviendra car là, il est parti à Cauterets où il va tous les ans.
Le mois prochain Xeland vient me retrouver pour une partie d'une sortie commune et en fin de mois, Cathare va rouler un peu avec moi. Mais tout cela me plait bien.
A plus Joel et repose toi après ton grand périple.
JP

eric 27/07/2014 20:07

très belle ballade et superbe photos comme d'habitude
je pense être prêt a te suivre l'été prochain lol et profiter de tout ses beaux paysages

lariegeoise 27/07/2014 20:39

J'y compte bien et après je serai largué....comme un vieux! Lol!
Bon déjà on a RDV fin août! N'oublie pas.