Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur les traces du club.............

Publié le par lariegeoise

En ce lundi matin, j'avais envisagé de faire un parcours que le club avait fait le samedi précédent. Je savais qu'il serait bosselé à souhait et surtout que la chaleur serait de la partie. Bon, un départ à 6H du matin car je savais que j'aurai de la route à faire. Et puis je ne voulais pas rentrer trop tard. Direction Tarascon pour aller jusqu'à La Charmille.

Sur les traces du club.............

Pour l'instant, vous vous doutez bien que c'était le désert sur la route surtout qu'on était un jour férié. Et ma première vraie bosse n'était pas trop loin. Juste le temps de s'échauffer un peu.

Sur les traces du club.............

Je décidais de passer par St Paul de Jarrat, le village, par lequel je n'étais pas passé depuis longtemps. Juste pour voir ce qu'ils avaient changé avant le centre giratoire. Tiens, ils avaient mis des passages pavés au centre du village. C'est vraiment devenu à la mode mais pas terrible pour les vélos. Encore un truc pour Joel!

Sur les traces du club.............

Celles, je me défaisais de mon coupe vent que j'avais préféré mettre pour descendre la pente de chez moi et m'échauffer un peu. Et oui, la grosse chaleur n'était pas encore arrivée. Le calme régnait dans le village. Seul le bruit du ruisseau qui descendait de la montagne résonnait. C'était tout le plaisir du matin. Il ne manquait plus que le chant des oiseaux!

Sur les traces du club.............

Et déjà le panneau habituel en Ariège m'annonçait la montée vers le col de Lauze qui n'était pas vraiment difficile puisque les pourcentages étaient vers les 6% jusqu'au premier village de Freychennet qui se situait à 5kms. La montée total était de 15kms.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

La chaleur n'écrasait pas encore le bitume. Je pouvais savourer le paysage. Les seules personnes que je croisais, étaient des pêcheurs qui étaient adeptes des levers matinaux.

Sur les traces du club.............

La route jusqu'au haut du col ressemblait à des montagnes russes sans trop de difficulté étant au flan de la montagne. En haut seuls deux agriculteurs me regardaient passer de si bonne heure. Et oui, certains n'aiment pas la chaleur.

Sur les traces du club.............

Au loin, je pouvais admirer les contours du château de Montségur. La descente était très sinueuse et remplie de gravillons. J'étais assez prudent.

Sur les traces du club.............

Montferrier, premier village que je traversais avant de faire la montée vers le col de Montségur.En contre bas, coulait la Touvre.

Sur les traces du club.............

Si la distance serait moins courte puisqu'il n'y aurait que quatre kilomètres à monter, les pourcentages seraient aux alentours de 7%. La chaleur commençait à se faire sentir.

Sur les traces du club.............

La fin de la montée s'annonçait et les touristes n'étaient pas encore arrivés. En contre bas, il y avait des chemins de randonnée. Et dire qu'il y a quelques semaines, j'étais avec mes amis de VT et ils n'ont pas pu avoir le plaisir de le monter col.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

Deuxième col de la matinée. Mais la chaleur pesante commençait à être là et je ne remettrais plus le coup vent de la matinée. En contre bas, le village de Montségur où des peintres se sont installés. Quelques touristes promènent leur chien. Mais moi je descends à fond sur Fougax comme d'hab mais en étant prudent aux virages en épingle à cheveux.

Sur les traces du club.............

Après le village, je filais à gauche pour rejoindre Bélesta après avoir passé à côté du restaurant Le Pré du Bonheur où nous avions mangé copieusement avec mes amis de VT. Eh oui, à défaut de rouler, on avait bien mangé et des spécialités ariégeoises. La fontaine de Fontestorbes mais là, pas de touriste. Il était un peu tôt.

Sur les traces du club.............

A l'entrée de Belesta, je tournais à droite pour rejoindre le col de la Croix des Morts. Un bon pourcentage m'attendait au départ et je voyais un cyclo un peu plus haut. J'espérais pouvoir le rattraper mais il allait tourner à droite à mi parcours. Donc ce serait pour moi, une montée en solitaire.

Un petit clin d'oeil pour mon ami Penn de VT pour lui dire qu'ici, il y a des champignons mais qu'il faut acquérir une carte pour avoir le droit de les ramasser. Le % de la bosse était aussi intéressante puisqu'il avoisinait les 7%.

Sur les traces du club.............

Un léger faux plat montant à mi parcours pour subir une nouvelle bosse avant l'arrivée en haut du col. J'allais me retrouver sur un plateau car la descente allait être de courte durée. L'ariègeoise (la cyclo-sportive) empruntera cette route en sens inverse cette année.

Sur les traces du club.............

Le bitume était de bonne qualité et je pouvais admirer la chaîne des Pyrénées encore enneigée. Des vaches me regardaient tranquillement passer car par ici, le train ne passe beaucoup, même pas du tout!

Sur les traces du club.............

Après ces belles lignes droites où je ne subissais pas pour la première fois le vent de face, je traversais le village de Belcaire pour me diriger vers le col des Sept Frêres. Belle montée en zig-zag.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

En haut du col, je croisais un club de cyclos mais qui allaient filer sur la gauche pour rejoindre le Col du Teil qui culmine à 1627m. il faudra que j'y aille un jour pour admirer le paysage. D'ailleurs je devrais y apercevoir le village de Montaillou dont une station locale radiophonique porte le nom.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

Après avoir fait une incursion dans l'Aude, je revenais dans mon département chéri de l'Ariège pour me diriger vers le village de Prades où il y a de l'eau fraîche mais où je n'avais pas décidé de faire une pause. Le col de Marmare m'attendait.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

Col de Marmare, cinquième et dernier col de la journée. La chaleur était bien arrivée puisque j'avais 27° au compteur. 12kms de descente vertigineuse sur une route étroite m'attendait.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

Caussou, premier village que je rencontrerai sur ma route avant d'arriver à Luzenac que je pouvais apercevoir au détour d'un virage qui avait été aménagé par le Conseil Général comme site panoramique. Quelques motards s'étaient arrêtés.

Sur les traces du club.............

J'allais abandonner la route des Corniches en descendant à gauche pour rejoindre directement Luzenac et ainsi revenir sur Tarascon par la N20. Bon, je savais que j'aurai droit à la circulation mais mon périple avait déjà était assez long et la chaleur avait déjà fait son travail!

Ma sortie aura été de 137kms pour 2050m de dénivelé dont la montée de cinq cols, et correspondait au parcours que j'aurai pu faire avec le club, la semaine précédente.

J'allais prendre une bonne douche en arrivant car la chaleur avait rendu mon corps en haut et c'était là où j'allais attraper la crève de la semaine.

Sur les traces du club.............

Jeudi après-midi, le soleil était présent et j'avais envie de tester mes capacités physiques après la crève que j'avais attrapée bêtement lundi. Je me considérais encore en convalescence. Oh, j'allais faire un parcours tout simple en essayant de rouler le plus possible à l'ombre car la chaleur était là. J'envisageais d'aller me faire quelques cols du côté de Foix où ils ne sont pas encore très hauts. Au départ, je pensais finir par le Prat d'Albis mais le kilomètrage et l'orage sur les montagnes qui menaçait sur les montagnes, allaient m'inviter à rentrer directement. Ah, aussi les travaux qu'il y avait sur l'ancienne nationale 20, allait m'obliger à faire les bosses à 13% dans les deux sens et quand on rentre d'un grand circuit, ce parcours vous semble un peu hard.

Mais revenons à mon parcours du jour : direction Foix en passant par Arignac. Pour le parcours, je serai fin prêt pour La Mountagnole où ce sera le passage obligé. Toujours ce regard sur le château que l'on ne peut éviter.

Sur les traces du club.............

Passage sur le pont qui fait face au château, en direction de St Girons, pour regagner le premier col de la journée que connait bien Joël car nous l'avions franchi ensemble et sous la pluie, comme quoi, déjà à cette période, il n'avait pas de chance. Lol! Col del Bouich serait mon premier but.

Sur les traces du club.............

6kms d'ascension sur une route large, cela me changeait de mes routes habituelles et en plus d'un bon revêtement. Et après une belle descente avec une grande ligne droite en direction de Labastide de Sérou. J'avais sorti le grand plateau car je pouvais dérouler tranquillement en passant pas loin du terrain de golf, en ayant une pensée pour mon ami golfeur Bernard de mon ancien groupe de théâtre. J'allais atteindre le kms40 depuis mon départ comme quoi les kilomètres défilent vite.

Sur les traces du club.............

A l'entrée du village, j'allais tourner à gauche pour me diriger vers le deuxième col de ma sortie et je savais qu'une douzaine de kilomètres d'ascension m'attendait. Un bon moyen de remise en jambes et toujours sous la chaleur car à certains endroits le goudron commençait à fondre.

Sur les traces du club.............

Je passais à côté du haras bien connu et où j'ai emmené de multiples fois mon petit fils pour de belles ballades, il y a quelques années. Mais je n'étais pas là pour admirer les chevaux.

Sur les traces du club.............

Cela allait être tranquille jusqu'à Nescus sur trois kilomètres variant les passages ensoleillés et ombragés. Et là pas de circulation. Au passage je voyais un cyclo qui réparait une roue au milieu du village.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

Sentenac de Sérou et la véritable bosse allait commencer sur 6kms environ à des pourcentages conséquants. Le début de la montée se passera sur une route étroite mais ombragée.

Sur les traces du club.............

Loubene, fini le passage ombragé: plein soleil, donc il faudra faire attention au goudron qui fondait et les gravillons car en général les pneus n'aiment pas beaucoup. D'habitude, sur le bas côté, un ruisseau coulait mais cette année, c'était plus que sec. Il fallait dire que dans ces lieux, la neige avait fondu depuis bien longtemps.

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

Et j'avais atteint mon deuxième col de la journée. quelques cyclos arrivaient mais j'allais en rencontrer bien d'autres lors de ma descente sur 15kms environ. Et je n'allais pas me priver de mettre le grand plateau maintenant que j'avais compris comment le manipuler sans faire sauter la chaîne. La chaleur était bien là puisque le compteur m'annonçait 31°. Imaginez!

Sur les traces du club.............
Sur les traces du club.............

Et Foix m'apparaissait et j'avais décidé qu'à la moindre occasion, je ferai une pause pour boire quelque chose de frais mais surtout reposer mes pieds dont la plante me brûlait. Il fallait dire que cela m'arrivait souvent lors de grosses chaleurs. Je m'arrêtais au niveau de Ferrières au 7à8 que doit bien connaitre mon ami Patrick pour boire un coca cola frais. Hum, que c'était bon. Mais il me restait 18kms à parcourir pour rentrer chez moi mais surtout ces deux passages dont l'un des bosses à 13% et mes quatre kms à 7% pour arriver à mon domicile.

Résultat de ma sortie : j'aurai parcouru 97kms avec1220m de dénivelé. Pas trop mal pour une reprise.

Et ce sera certainement ma dernière sortie de la semaine car ce matin, je ne fus pas motivé pour retrouver des cyclos de mon club. D'ailleurs seraient-ils là puisque le club avait envisagé de faire une sortie week-end? Et en plus, le plafond était bas. Et pour cet après-midi, même dégât et pour demain matin, la pluie était annoncée. Donc.... On verra la semaine prochaine pour une prochaine sortie.

Pour information pour mes lecteurs, c'est une photo de l'Hers qui en entête de mon blog, et qui avait largement débordé cette nuit à Labastide suite aux orages de la nuit et causé de gros dégâts dans le village.

Commenter cet article

Alex 15/06/2014 20:10

que de cols !
j'ai noté celui de Montségur pour cet été ( 4 départements en 1 sortie), en espérant que la météo et ma condition physique soient bonnes le jour J

ps : tu as mis 2 fois la même photo

Alex 15/06/2014 21:24

regarde après ta photo de Belesta ;-)

lariegeoise 15/06/2014 20:33

A priori je ne vois pas deux fois la même photo mais tout le monde peut se tromper.
Demain je vais essayer d'en découvrir un nouveau à 1600m! Si le temps le permet car cela change beaucoup en ce moment. pas mal d'orages!
Bien sûr que je t'attends pour cet été.Tu viendras de Quillan, c'est le plus beau tracé. regarde déjà sur la carte! Bon courage pour la semaine, travailleur!