Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Publié le par lariegeoise

Après le passage de mes amis de VT, j'avais fait une petite pause bike, histoire de faire retomber la pression. Non, non, je ne m'étais pas mis à la bière! Mais c'est vrai que j'avais tout de même,eu grand plaisir d'organiser cette rencontre. Et le soleil, le vrai, étant revenu, j'avais décidé de remettre au goût du jour, des sorties mais l'après-midi, comme mon épouse s'étant fracturée le poignet, avait plus besoin de moi le matin. Et pour l'instant la grosse chaleur n'était pas tout à fait arrivée donc je ne souffrirai pas trop.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

13H départ vers le premier col de la journée. Et oui, je reprenais la route que j'empruntais l'an passé pour retrouver mon ami Philippe mais le matin. Malheureusement, lui ayant de sérieux problèmes de genou, nous gambadons ensemble beaucoup moins souvent sur les routes ariégeoises. Un coup de c.. juste pour démarrer pour une petite descente avant de faire une montée de 9kms ayant des passages à 7%, en passant par le village de Saurat. La montée du col de Port était à ma portée.Mais ce serait une sortie solo comme je le fais souvent et cela me permettrait de faire une pause photo quand je désirerai. Tu vois Régis, je prends le temps de réfléchir aux clichés.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Il y avait encore des traces ne neige sur les sommets. Elle va bien fondre un jour celle-ci! Mais le goudron ne fondait pas et pour les pneumatiques, c'était encore top. Je croisais quelques cyclos isolés car certains profitaient de cette température clémente. Le nombre de kilomètres que j'avais accumulé depuis le début du mois en bosses soit 1500kms me permettait de monter sans trop de difficulté.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Dans le village de Prat Communal, je prenais toujours le plaisir de jeter un coup d'oeil sur la vallée et le village de Saurat. Elle n'est pas belle ma montagne! Bon, là, c'était le passage dure de la montée mais je savais que dans quelques kilomètres et plus exactement pour les trois derniers kilomètres, les pourcentages de la pente attendraient un chiffre plus raisonnable de 5%.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Le sommet était en vue avec quelques chevaux pour l'instant. Les estives de vaches n'étaient pas encore montées mais cela ne saurait tarder et là, il faudrait faire attention quand je descendrais le col car elles sont parfois au milieu de la chaussée. A droite, un superbe restaurant de montagne où l'on peut prendre un repas copieux en se faisant bronzer au soleil. Pour l'instant, les randonneurs n'étaient pas encore présents mais l'été approche, pour les revoir.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Plongeon sur la vallée de Massat avec ce regard que peut avoir certains habitants de ce chalet. Mais bon nombre sont fermés et parfois même à vendre. Il faut dire que même si le cadre est admirable, l'endroit est bien désert l'été, encore plus l'hiver. Donc il faut apprécier et en plus si vous avez une voiture, il est très difficile de la garer sans danger qu'un autre véhicule ne vous l'écorne en passant. La route est très étroite et assez tournante.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Traversée du village de Saurat pour me diriger rapidement sur la montée du prochain col de Saraillé. Pas beaucoup de temps pour récupérer même si j'avais parcouru 12kms en descente, tout en moulinant pour éviter les crampes. Et tout de suite, la pente était assez conséquente.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!
Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

La route serpentait, me permettant d'admirer la vallée qui allait vers le village de Biert. Mais j'allais être en grande partie dans une partie boisée qui est très appréciable en cas de grosse chaleur. Et le paysage était bien vert suite aux nombreuses pluies (éparses!) qui étaient tombées ces derniers temps. Et puis j'étais dans la vallée où le climat était atlantique, donc pluvieux.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Embranchement de la route qui va au col et celle qu descend vers Biert. Mais là, pas de problème de circulation, simplement une voiture de gendarmerie. J'allais me retrouver sur une route bordée de sapins de chaque côté, assez agréable en cas de grosse chaleur.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Et j'arrivais en haut du col qui est un rare col qui se franchit en descente. J'allais arriver à cette plate forme panoramique qui était signalée à gauche de la route. J'allais me faire piéger comme d'autres marcheurs qui pensaient que le lieu était situé bien plus haut. J'allais monter par une route assez étroite pour rien. Ce n'était pas grave car cela me ferait un peu plus de dénivelé! Je commençais à sentir la chaleur car je me retrouvais sur une route découverte.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!
Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Je plongeais dans l'autre vallée en atteignant le village de Cominac assez typique avec ses toits en espalier. Quelques cyclos isolés.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Intersection qui allait soit vers Ercé, soit vers Oust. Je choisissais la deuxième route pour rejoindre la vallée qui allait me ramener à Massat. Descente assez rapide mais j'allais toutefois faire attention car elle était recouverte de pas mal de gravillons à certains endroits. Par contre, pas la possibilité de faire un super cliché de la vallée car le plafond était encore bas en ce moment.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Je me retrouvais dans les gorges où coulait l'Arac. J'en profitais pour faire le cliché et une pause technique pour remonter plus léger le prochain col. L'eau coulait abondamment car la neige situait en hauteur commençait à bien fondre. Pas trop de circulation sur ces routes étroites et pas toujours en bon état.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Passage par Biert où l'Arac était bien connu par les pêcheurs de truite. Ils pêchaient à la mouche. Sur le bas côté, il y avait aussi un terrain remplis de caravanes mais ce n'était pas les gens du voyage!

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Massat, j'en profitais pour faire le plein d'eau car la montée du col de Port m'en réclamerait certainement! Il vaut mieux hydraté son corps pour gravir la pente sans trop de difficulté. En même temps, photo de la source pour alimenter le blog des points d'eau.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Et c'était reparti pour 12,5kms à 5/6% de moyenne. Pas trop difficile mais en période de grosse chaleur, moins évident. Et là, il valait mieux faire attention car les camping cars circulaient nombreux sur cette route.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

En haut du col, dernier regard sur la vallée que j'allais rejoindre rapidement, soit un quart d'heure plus tard, sortant le grand développement. J'avais trouvé la combine pour ne pas faire sauter ma chaîne.

Une belle sortie en définitive de 91kms avec 1825m de dénivelé. Une belle entrée en matière pour une reprise sous le soleil.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Jeudi après-midi, j'allais reprendre la route et toujours sous le soleil. J'allais faire un parcours que j'aurai dû faire à mon nouveau club qui m'emmènerait au plus loin à Chalabre qui se trouve dans l'Aude. Départ par Tarascon car je n'avais pas envie de me faire une vraie bosse pour commencer mon parcours. Donc un départ tranquille vers La Charmille pour prendre la direction de Lavelanet. Nalzen petit village perchée en hauteur. Bon, là, la circulation était présente mais la route étant large, il n'y avait pas trop de danger.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Bien avant l'entrée de Lavelanet, j'allais bifurquer à droite pour rejoindre Villeneuve d'Olmes pour contourner la ville et me retrouver sur la route de Belesta. J'aurai droit à de petites routes assez étroites et jouant les montagnes russes mais dont les remontées auront un pourcentage assez important. Donc il me fallait relancer sans arrêt. Bénaix, encore un village en hauteur.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

J'aurai aussi droit à des descentes dont les virages seront bien prononcés. Donc pas question de trop se lâcher. Mais ce serait un parcours assez ombragé. St Jean d'Aigues Vives, je me laisserai glisser jusqu'au centre de l'Aiguillon, village où il y avait une usine de peignes à corne. A l'intersection, je filais vers La Bastide sur l'Hers.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Et j'allais longer une rivière paisible : L'Hers où des canards faisaient du sur place mais il n'y avait pas de femelle! C'était peut-être la raison. Ils attendaient la belle! Après la Bastide , Peyrat qui allait me faire passer dans un autre département. Et la chaleur était vraiment là.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!
Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

St Colombe, j'allais tourner à gauche après le village vers une route que je ne connaissais pas mais qui allait me mener à Chalabre comme je le désirais. J'avais le vent de face jusqu'ici mais il n'était pas trop fort. Une bosse à monter mais rien de vraiment méchant. Des cyclos étaient devant moi mais ils allaient tourner à gauche en haut donc la route opposée à la mienne.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Et j'allais passer auprès du plan d'eau de Montbel qui était admirable. Quelques pêcheurs taquinaient le poisson mais moi je devais continuer ma route. Chalabre était en vue.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Chalabre et je découvrais ce fameux château que connait bien Alex. Il fallait dire que pour prendre le cliché, il valait mieux avoir un peu de recul. Dans le village, je trouvais quelques personnes pour m'indiquer la direction de Camon que j'avais ratée plusieurs fois, lors de mes anciens passages.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!
Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

10kms plus loin, j'admirais Camon qui est splendide lors de la fête de la rose. Petit détail le maire a offert à chaque habitant un rosier grimpant pour faire pousser devant chaque maison. L'abbaye, qui fait partie de cette ville fortifiée était transformé en maison d'hôte. J'arrivais un peu tard pour les roses car la première fleuraison commençait à se te terminer. J'avais consulté la carte sur open-runner du circuit, ce qui fit que je ne me trompais pas sur le circuit comme je n'étais jamais venu par là.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Quatre kilomètres plus loin, j'allais prendre la direction de Belloc pour me rapprocher de Laroque d'Olmes. Je traversais une partie boisée, me permettant d'être un peu à l'ombre.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Quand j'arrivais en haut de la bosse, j'avais une vue magnifique sur la chaîne des Pyrénées. Je n'avais plus tellement la notion de la direction à prendre mais je savais que je devais aller vers les sommets.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Léran, je demandais à un cantonnier la bonne direction car ce n'était guère indiquée dans le village. Mais très vite, je me disais que j'allais me retrouver sur des routes connues.

Deux petites sorties bosselées et sous le soleil!

Laroque d'Olmes, j'étais revenu en Ariège dès l'entrée de Camon. J'arrivais par une route que je n'avais pas l'habitude de prendre. Maintenant je filais sur Lieurac, Rappy, Foix et Tarascon était à ma portée, Arignac et la belle montée pour arriver chez moi.

Cette sortie découverte m'aura permis de rouler sur 127kms avec 1189m de dénivelé mais je savais que cela serait moins important que d'habitude pour le dénivelé car je n'étais pas vers les massifs. Et en plus, je terminais avec pratiquement le vent dans le dos. Ca aide!

Et le prochain parcours sera plus bosselé!

Commenter cet article