Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon premier 200kms en Ariège

Publié le par lariegeoise

Mon challenge DODECAUDAX me demandait de parcourir un 200kms dans les premiers jours de mon arrivée en Ariège mais malheureusement, le temps allait contrarier mes projets car la pluie avait fait son apparition un peu trop souvent. Donc après avoir réalisé que le temps ne serait pas excellent pour faire le projet, avec PH_O nous avions reporté notre projet à ce lundi 4/5 mais malheureusement que pour tous les 2, puisque notre ami Serge de Toulouse ne serait pas libre. Donc adieu au challenge, mais ce n'était pas l'essentiel.

Météo impeccable mais il ne faisait que 3° comme me l'indiquait mon compteur. Mais nous avions décidé de nous vêtir de court surtout pour le cuissard puisque des 25° nous étaient promis pour l'après-midi. Mais avec nos sacs à dos respectifs, on pourrait se dévêtir à notre guise. On avait aussi emmené des provisions pour notre arrêt du midi. De plus notre ami Cathare de VT, avait envisagé de nous retrouver à Carbonne car nous ne serions pas loin de Toulouse. Un geste sympa comme l'homme que nous connaissions depuis longtemps puisqu'il était venu plusieurs fois nous voir à l'arrivée de l'Ariégeoise.

Mon premier 200kms en Ariège

J'avais planifié le parcours en prenant appui sur Openrunner et il nous avait annoncé 2500m de dénivelé, ce qui ne serait pas mal pour mes premiers grands circuits en Ariège. Pour une fois, je n'allais pas me laisser surprendre. J'avais toutes les cartes en main pour faire un beau circuit. Et j'avais prévu en fin de parcours la montée d'un vrai col, le col de Port. Philippe, allias PH_O, était revenu me retrouver à mon domicile pour un départ planifié à 7H30, heure qui sera respectée.Tout allait bien pour l'instant et nous allions descendre à fond vers Tarascon s/Ariège avant de retrouver des routes un peu plus calmes. Bon, un peu de circulation car nous étions aux heures de départ des travailleurs.

Mon premier 200kms en Ariège

Je donnais quelques explications à Philippe sur le circuit que nous allions parcourir et je lui précisais que le début ne serait pas trop difficile. Et comme d'habitude, nous ferions un arrêt tous les 50kms. Il ne mettait pas en contact avec son Internet, son compteur car il savait qu'il se déchargeait rapidement. Ce n'était pas grave car était-ce l'essentiel d'un tel événement. On passait pas loin de Mercus et je lui précisais que les amis de VT de fin mai, seraient logés au camping de l'autre côté de l'Ariège. Mais on avait déjà monté une petite bosse à 13%, histoire de s'échauffer!

Mon premier 200kms en Ariège

Bon, Philippe n'avait pas roulé depuis le début de l'année et c'était bien courageux de sa part de se lancer dans un tel challenge, surtout qu'il avait droit à ces deux bosses à la moyenne de 13%. Nous partions en direction de Foix. Je lui conseillais que l'on reste l'un derrière l'autre car il y avait pas mal de circulation.

Mon premier 200kms en Ariège

Pas question de traîner pour admirer le château, on verra plus tard. Nous avions déjà parcouru 20kms sur nos 200kms. Un bon début, non?

Mon premier 200kms en Ariège

Montée sur Vernajoul dont je vous ai parlé lors d'un dernier passage. Après le passage du centre du village, je lui précisais que nous serions tranquilles car souvent les voitures passaient par là pour arriver au nord de FOIX. En contre-bas, nous apercevions le cours d'eau, l'Ariège.

Mon premier 200kms en Ariège

Nous nous dirigions vers la rivière souterraine de Labouiche, très prisée par les estivants en été.

Mon premier 200kms en Ariège

Nous avions droit à un faux plat montant sur 5kms environ. Philippe connaissait puisqu'une fois le parcours de l'Ariègeoise était passé par là.

Mon premier 200kms en Ariège

Je lui montrais le circuit en contre-bas pour VTTistes ou randonneurs, mis en place à la place de l'ancienne ligne SNCF allant de Foix à St Girons. Un bon parcours pour MJo si elle vient dans la région l'année prochaine. Un circuit pratiquement plat sur un trentaine de kilomètres.

Mon premier 200kms en Ariège

Nous étions sur un faux plat descendant maintenant et nous menions bon train.

Mon premier 200kms en Ariège

Nous allions en direction de Loubens où nous allions traverser la route allant vers le Mas d'Azil.

Mon premier 200kms en Ariège

Une petite bosse auparavant pour franchir le Pas du Portel, col situé à l'altitude de 469m. un début!

Mon premier 200kms en Ariège

Après la traversée du village, nous aurions à nouveau une petite bosse avant de plonger sur Pamiers, lieu de notre première étape. Nous pouvions lâcher les chevaux! Mais attention, il y avait 200kms à parcourir et il était inutile de brûler toutes nos cartouches. Là, Philippe était en terre inconnue.

Mon premier 200kms en Ariège

Nous étions tranquilles car nous n'avions pas de circulation à part quelques anciens cyclos qui nous croisaient. je lui précisais qu'il valait mieux que l'on reste l'un derrière l'autre car la circulation était dense. J'allais lui faire traverser la ville sans difficulté car je connaissais bien le lieu, mon beau-frère habitant pas loin. Le premier arrêt n'était pas loin.

Mon premier 200kms en AriègeMon premier 200kms en Ariège

Nous nous arrêtions au km50 au niveau du cimetière de Pamiers où nous avions une vue superbe sur la ville. Je savais que c'était le lieu idéal pour lui faire découvrir la ville. On en profitait pour manger quelques pâtes fruitées et se dévêtir un peu. Pour ma part, j'allais enlever mes manchettes. Nous avions assez chaud!

Mon premier 200kms en Ariège

Et nous repartions à bonne allure. La route était correcte. Nous avions une moyenne de 26kms/H. Philippe me précisait qu'il faudrait peut-être qu'on lève le pied.Nous partions en direction de ST Ybars.

Mon premier 200kms en Ariège

Je lui demandais en haut d'une bosse de faire un arrêt car j'avais oublié d'appeler Eric (Cathare sur VT) pour lui préciser que nous étions sur la route. Il nous restait 35kms avant d'atteindre Carbonne qui était notre lieu de rendez-vous.

Mon premier 200kms en AriègeMon premier 200kms en Ariège

Je restais dans l'oeil de Philippe comme d'habitude mais nous avions le temps de faire causette. Sur ce terrain un peu plat, nous apercevions toujours la chaîne des Pyrénées car le temps avait dégagé complètement le ciel. Cet après-midi, la chaleur serait là.

Mon premier 200kms en AriègeMon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Nous arrivions à St Martin d'Oydes qui a été longtemps le village de vacances au château, de Tony Blear, l'ancien premier ministre anglais, du temps de notre premier ministre Lionel Jospin. Je faisais le tour de l'église qui était très typique. Depuis le village a retrouvé son calme! Et maintenant direction St Ybars.

Mon premier 200kms en Ariège

On croisait de vrais cyclotouristes. Il fallait dire qu'il faisait un temps exceptionnel après la pluie que nous avions eu la semaine précédente.

Mon premier 200kms en Ariège

Nous étions dans le village qui nous faisait éloigner de notre route principale mais nous ne fûmes pas déçus par ce panorama magnifique qui ferait une belle image de fond d'écran de mon PC. Toute la chaîne des Pyrénées s'offraient à moi.

Mon premier 200kms en AriègeMon premier 200kms en Ariège

Je m'avançais dans le village pour le découvrir un peu plus. Nous avions déjà les couleurs du sud ouest ou plutôt le rose de la région de Toulouse.

Mon premier 200kms en AriègeMon premier 200kms en Ariège

Nous nous retrouvions dans la vallée de La Lèze qui menait à Toulouse mais on tournera a gauche avant, pour rejoindre Carbonne. Nous arrivions à Lézat sur une route assez fréquentée avec cette allée de platanes si typiques à l'entrée des villages dans le sud ouest. Nous changions de département puisque nous arrivions dans la Haute Garonne.

Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Les églises étaient aussi typiques. Rien à voir avec celle de JP37. Et nous pouvions découvrir quelques couverts, que l'on rencontre dans plein de villages avec cette enseigne pour les commerçants. Nous n'étions plus qu'à 15kms de Carbonne où Eric devait déjà nous attendre.

Mon premier 200kms en Ariège

Et les difficultés commençaient à se faire sentir pour Philippe qui souffrait d'un de ses genoux. Et en plus il n'avait pas rouler de l'année. Donc un 200 en premier jet, c'était peut-être un peu juste. Mais comme c'est un guerrier, il m'avait dit avant de partir : "Même pas peur!". Et là si jusqu'à là, le dénivelé ne s'était pas fait sentir, nous serions gâtés pour la fin du parcours.

Mon premier 200kms en Ariège

Pour l'encourager, je lui précisais que nous arrivions à Carbonne mais en définitif c'était Laucagne. Carbonne était à 6kms mais il ne semblait pas qu'il y ait des difficultés pour y arriver.

Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Nous passions au dessus de la Garonne et enfin l'entrée de Carbonne. Après le pont, je repérais l'église où nous avions donné rendez-vous à Eric. Je me permettais de prendre un sens interdit. Parfois les cyclos sont étourdis.

Mon premier 200kms en AriègeMon premier 200kms en Ariège

Et voilà donc cette fameuse église! Et Eric était là avec ses deux derniers petits. Heureux de le rencontrer, notre ami fidèle. Nous étions arrivés au km 100, donc de toute façon, cela aurait été notre lieu de pause au dessus de la Garonne et à l'ombre. On mangerait quelques victuailles avant d'attaquer la suite de notre parcours.

Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

20' d'arrêt, c'est ce que nous avions prévu comme arrêt pour ne pas perdre nos ardeurs. Ah, un petit coup d'oeil sur la température!

Mon premier 200kms en Ariège

Il nous fallut revenir sur nos pas pour retrouver la direction de St Girons. Et j'avoue que j'avais pas eu trop de problème après avoir bien étudié le circuit avant et les villages traversés porteraient assez souvent le nom de Volvestre mais la direction de ST Girons y était aussi.

Mon premier 200kms en Ariège

Rieux Volvestre, nous nous trouvions sur une superbe route avec la chaîne des Pyrénées en point de mire. Il faisait 25° et à Carbonne, j'étais passé aux manches courtes qui me vaudront d'attraper de superbes coups de soleil, entre autre sur le nez! Un superbe voie pour les cyclos existait sur le bas côté de la route avec pas de gravillons, ce qui est rare.

Mon premier 200kms en Ariège

Et là, Philippe me montrait des signes de fatigue toujours à cause de son genou. Nous arrivions à Montesquieu où nous traverserions le village pour cette superbe église. JP37 va en avoir pour son argent. Et dans cette région, il aurait été gâté.

Mon premier 200kms en Ariège

Et nous allions nous retrouver sur une route plus tranquille, mais beaucoup plus accidentée avec de belles bosses. Il fallait dire que la prochaine direction était Ste Croix Volvestre. Et toujours le chemin de croix pour Philippe. Je m'arrêtais assez souvent pour l'attendre car on ne laisse jamais un ami de difficulté. Je lui proposais d'essayer d'atteindre ST Girons et après venir le rechercher. Mais fier, l'homme a dit qu'il voulait aller jusqu'au bout.

Mon premier 200kms en Ariège

J'en profitais pour me délecter du superbe paysage qui m'était offert mais des bosses assez longues et tortueuses nous étaient offerts. Pas bon pour mon ami Philippe. Et la chaleur par dessus tout cela.

Mon premier 200kms en Ariège

Lahitère, le dernier village traversé du département.Et Philippe pédalait à l'énergie.

Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Et j'allais changer de département pour retrouver l'Ariège, mon département de prédilection. Je ne pouvais que m'arrêter. Nous n'étions plus qu'à une trentaine de kilomètres de St Girons.Nous avions dépassé Ste Croix Volvestre.

Mon premier 200kms en Ariège

Je me retrouvais dans la vallée de la Volp où paissaient de magnifiques chevaux tout comme des vaches typiques des Pyrénées. La route était assez sinueuse. Donc je perdais souvent de vue Philippe.

Mon premier 200kms en Ariège

Mérigon dépassé, j'allais rencontrer différents villages où des églises typiques ne faisaient que réjouir mes yeux. Philippe ne comprenait pas pourquoi je prenais tant d'églises mais il faut avouer que dans certains endroits, il y a que cela de spécifique.

Mon premier 200kms en Ariège

Montardit, Les Gabats, petits villages avec leurs églises, St Girons n'est plus qu'à quelles encablures. Je précisais à Philippe que nous nous arrêterions à St Girons puisque nous arriverions à 150kms où sa douleur persistait.

Mon premier 200kms en Ariège

Une grande descente nous attendait pour arriver en centre ville, où un peu de repos ne serait pas de trop.

Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Un dernier regard au Salat après avoir bu chacun un coca pour reprendre un peu d'énergie et nous repartions pour nos 50 derniers kilomètres.

Mon premier 200kms en Ariège

Direction Lacourt en longeant l'Arac avec un peu de circulation et sur une route assez étroite.

Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Nous nous retrouvions dans les gorges de Ribaouto où la fraîcheur était la bienvenue. Philippe continuait à tirer un peu la jambe. Nous croisions quelques cyclos isolés. Par un temps pareil, certains avaient des fourmis dans les jambes.

Mon premier 200kms en Ariège

Passage sur le croisement qui m'emmenait directement à Massat avant de monter le Col de Port.

Mon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Quelques granges de berger à côté de l'Arac que nous longeions, je continuais à accompagner Philippe mais j'allais continuer seul car je savais que j'allais plus fatiguer à essayer de rouler à un rythme bas. Je préférais avancer et l'attendre un peu plus loin.

Mon premier 200kms en Ariège

Biert à l'horizon, on pouvait voir la neige qui subsistait au niveau col d'Agnes et du Port de Lers. Donc je ne savais ce qu'on trouverait au sommet du col de Port.

Mon premier 200kms en Ariège

Massat, j'allais faire un break pour attendre Philippe. Et il resterait 25kms environ à parcourir.

Mon premier 200kms en Ariège

Au point d'eau, j'avais le temps de tailler la bavette avec une mamie de Massat. Remplir mes bidons et appeler mon épouse pour lui dire qu'on aurait du retard car je ne savais pas combien de temps mettrait Philippe pour la montée du col, vu son état.

Mon premier 200kms en Ariège

12kms de montée nous attendaient mais à des pourcentages raisonnables.

Mon premier 200kms en Ariège

Et toujours ces paysages magiques.

Mon premier 200kms en AriègeMon premier 200kms en Ariège
Mon premier 200kms en Ariège

Nous étions à mi chemin dans la montée du col et pas question de montée vers le col de Péguère car c'est un col qui n'est pas déneigé en hiver.

Mon premier 200kms en Ariège

Arrivée en haut du col avant de descendre pour rejoindre Bedeilhac sur 13kms que nous descendrions à fond quand Philippe serait arrivé. Je me revêtais car il y avait du vent en haut. Du côté de Saurat, nous faisions un petit détour par une petite route car un peu plus loin la route était défoncée. Pas bon pour les roues.

Mon premier 200kms en Ariège

Attestation que Philippe était bien en voie de faire son 200kms!

Ce fut pour moi 209kms pour 9H 30' de route avec 2640m de dénivelé en ayant brûlé 5169kcal.

Ce fameux 200kms d'avril aura été fait début mai et adieu mon challenge DODECAUDAX. Donc vivement le projet suivant, mais j'ai déjà ma petite idée.

Mais surtout un coup de chapeau à Philippe d'avoir tenu ce 200kms dans son état. Un guerrier, quoi!

Commenter cet article

KIKI-129 06/06/2014 13:47

Superbe article et photos, ça c'est des moments de vie inoubliables, bravo à toi d'avoir pu organiser tout ça, une rencontre VT j'en ai connue une en Auvergne qui hélas s'est mal terminée (enfin après la rando VT).
ça y est j'ai été opéré du 2è oeil, mais pas de cyclo La Limousine, un décès et les obsèques demain plus trains supprimés font que je ne peux pas participer à la 25è.
Toujours pas d'Ariégeoise pour moi, à part seul quand j'irai chez mon frère en 2015.

lariegeoise 07/06/2014 06:45

Content que tu ailles mieux physiquement
Et pour 2015, si je suis encore vivant, j'espère bien qu'on pourra se rencontrer car ces rencontres sont très enrichissantes. Chacun est reparti avec de bons souvenirs et en petit comité cela n'a été que meilleur. Bon courage pour le reste.

Cricri le cyclo 09/05/2014 06:59

moi je dis bravo... Et l'ariège est plus sympa que la région parisienne pour faire du vélo non ?

lariegeoise 09/05/2014 07:41

Merci Cricri. je suis amoureux de cette région, que je sillonne depuis 40 ans l'été même si parfois les bosses sont nettement plus rudes. Il faut parfois savoir prendre son temps. Et c'est vrai que lors de cette ballade nous avons pu avoir des images somptueuses grâce au beau temps.

Régis 08/05/2014 21:47

Pas de problèmes pour toi, mais par contre, ton copain il est un peu léger mais aussi très courageux. Chapeau!

lariegeoise 08/05/2014 22:20

Un drôle de bonhomme que j'apprécie beaucoup. Un circuit que j'ai beaucoup aimé mais j'aurai préféré avoir un Philippe en pleine forme. Mais cette sortie lui a peut-être fait du bien dans sa tête même si son corps a dit non. Tu connais le sujet, non? L'amitié est parfois utile.

jp37 08/05/2014 21:06

J'oubliais, bravo à Philippe, belle leçon de courage.

lariegeoise 08/05/2014 22:18

Mais j'espère en faire d'autres avec mon ami Philippe, quelqu'un de bien . Et découvrir des paysages que j'aime. ma sortie de ce matin avec d'autres cyclos connus par internet et là c'était le top sur un terrain connu

jp37 08/05/2014 21:02

Enfin le voila ce 200 Ariégeois!! Beau programme avec ce parcours en plaine et en montagne, les paysages sont beaux et les églises vues me plaisent. Une piste pour MJ, voilà qui lui plaira, pour moi ce sera un plus de 2000, je n'en ai jamais fait!!