Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une semaine plus soft

Publié le par lariegeoise

Après un week-end tranquille car je n'avais pas participé au Paris Roubaix, j'allais me faire une petite ballade pour découvrir un nouveau château du côté de Mormant, histoire d'agrémenter mon blog.

6H50 départ à la fraîche car mon compteur me signalerait qu'il ne faisait que 3°. Heureusement, j'avais remis mon équipement long mais pas tout à fait celui de l'hiver car je gardais le blouson de printemps de VT. Mais j'espérais rester dans le créneau kilométrique que je m'étais fixé pour maintenir un certain effort, soit 100kms minimum.

Une semaine plus soft

J'avais droit à un superbe lever du soleil. La nature allait s'éveiller. Bon pas trop de circulation encore car il était assez tôt pour les travailleurs! Direction Favières pour rejoindre Tournan. Je refaisais une petite boucle par la ville pour éviter Presles. Courquetaine, Solers et j'arrivais sur Soignolles que j'allais parcourir partiellement car à mi descente vers le centre, je filais à gauche vers Barneau, un lieu dit, et son Guès D'ailleurs de plus en plus, je rencontre cette concentration de maisons.

Une semaine plus soft

J'allais passer au dessus du gué de l'Yerres, petite rivière tranquille car cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas plu. C'était un circuit que je n'avais pas fait depuis longtemps. J'avais décidé de revenir vers Champeaux pour me rapprocher de Mormant. Le vent ne me gênait pas trop pour l'instant car je l'avais encore de côté mais je sentais qu'il soufflait. Donc j'allais souffrir quand j'allais le retrouver de face.

Une semaine plus soft

Champdeuil, Crisenoy, Foujou, des routes bien tranquilles et avec un bitume de bonne qualité. De quoi pouvoir faire une petite poussée de vitesse comme dirait Alex. Et je me retrouvais en face de Blandy les Tours que je découvrais sous une autre face. J'avais évité Champeaux car je savais que j'allais retrouvé une route très fréquentée venant de Melun et en plus ce vent fort. Je prenais la direction de St Mery en passant à côté du château où l'animation était encore présente. Direction St Mery pour me rapprocher de Mormant. Je me permettais une petite pause sanitaire. Avec l'âge et le froid!!!! No comment!

Une semaine plus soft

Cela allait me permettre de passer à côté d'une belle bâtisse , le Domaine de Chaunoy. C'était certainement un site avec une grosse ferme, car j'étais dans un domaine à consonnance agricole. Un patou m'aboyait dessus à mon arrivée. Mais il était derrière la grille donc aucun risque pour moi.

Une semaine plus soft

St Mery, je découvrais l'existence de ce château dont je n'avais pas décelé l'existence lors d'un précédent passage. Comme quoi! Mais il était bien caché. Et je me retrouvais sur la route principale qui allait à Mormant. Mais la galère allait commencer car je me retrouvais avec ce vent violent de face. J'étais pratiquement planté et en plus la route était granuleuse. Imaginez! Bref, j'arrivais à Mormant. J'avais situé en gros le château dont la visite que je m'avais fixé. Direction Grandpuits et là je me retrouvais sur la route de Nangis, très fréquentée par de gros camions. Mais très vite, j'allais bifurquer à gauche.

Une semaine plus soft
Une semaine plus soft

Et je me retrouvais à Bisseaux où je pouvais admirer le château. Je me permettais de pénétrer dans la cour à l'arrière de la batisse mais j'allais me faire interpeller par un gardien. Interdiction de pénétrer! Trop tard, j'avais pris ma photo. Dans ce cas, il faut être très rapide. Et je repartais en direction de Quiers pour retrouver une route dont j'avais l'habitude.

Une semaine plus soft

Je passais tout près de la raffinerie de Grandpuits. Aubepierre, et je retrouvais ce vent de face. Chaumes, Châtres, un cycliste me rattrapait et allait me protéger du vent sur deux kilomètres. Il m'avouait que lui aussi en baver. Il me quittait au croisement, filant directement sur Tournan. Moi je continuais vers Neufmoutiers, jugeant que j'arriverai au score fixé. Les Lycéens, Favières, l'arrivée habituelle.

Sortie tranquille de 101kms pour 350m de dénivelé. Mais une belle randonnée en solo.

Une semaine plus soft

En ce jeudi matin, j'avais donné RDV à mon copain Alain qui me réclamait depuis un moment de venir faire une petite sortie avec moi. Je l'avais mis au parfum en lui disant que je démarrais à 7H. Donc il valait mieux pour lui de s'approcher de chez moi en voiture. D'ailleurs, il savait que je préférais faire 30kms dans la campagne que dans la ville. En conséquence tout allait être ciblé pour que cela se réalise. J'avais prévu de lui faire un circuit que j'avais l'habitude de faire sachant qu'il se situait aux alentours de 100kms.

Démarrage comme souvent vers Villeneuve le Comte mais par le moulin de Jossigny. Il s'était habillé en corsaire mais il était un peu gelé car il ne faisait que 3°. Moi j'avais préféré m'équiper de long. Une question d'habitude quand on part tôt le matin. Et on allait faire quelques bosses en démarrant soit vers Tigeaux. Pour l'instant, il connaissait.

Une semaine plus soft

Je lui conseillais que l'on reste l'un derrière l'autre tant qu'on n'aurait pas atteint la montée vers Monthérand. A cette heure-ci, la circulation était encore dense. Eh oui, il y en a qui bosse!Il allait se montrer prudent en descendant vers Tigeaux car il avait eu des frayeurs ces jours-ci en faisant un 200kms sur Chateau Thierry. Nous roulions toutefois à bonne allure car nous étions à peu près de la même force cycliste. Et après cette descente de Villeneuve le Comte, nous attaquions la montée vers Monthérand qui était de 2kms environ. De quoi se réchauffer un peu.

Une semaine plus soft

Montée en souplesse sur une route parfois qui n'était pas en bon état. Et là aussi il fallait se montrer assez prudent, le soleil étant de face et on avait du mal à distinguer les voitures qui arrivaient en face et les trous sur la route. Cela aurait été bête de casser une roue en démarrant. Descente sur Guérard pour remonter sur Pommeuse. J'allais lui éviter la montée sur Farmoutiers, bosse que je fais régulièrement sur ce type de parcours, histoire de faire un peu plus de dénivelé. Donc en haut de la côte de Villeneuve, nous filions à gauche pour atterrir directement sur le centre de Pommeuse. Direction Mouroux et au feu, nous filions à droite pour remonter sur la gare. Nous passions sans encombre le passage à niveau. Pas trace de train en vue.

Une semaine plus soft

Là aussi, nous allions nous diriger sur Les Courrois pour arriver sur Saints. J'avais pris l'habitude de passer par là, jugeant qu'il était plus facile et sans risque de traverser la route de Coulommiers. Il me réclamait un arrêt sanitaire que nous faisions après le sens giratoire. Il hésitait à me le réclamer car il savait que je n'étais pas enclin à ce genre d'arrêt qui casse souvent les jambes. Mais moi aussi, toutefois, je sens la chose nécessaire. C'est humain! Et là, nous étions sur un circuit qu'il ne connaissait plus. Donc ce serait une première pour lui.

Une semaine plus soft

J'aime beaucoup ce passage car on se trouve sur un plateau et où la circulation est plus que tranquille. Simplement quelques oies que nous rencontrions près d'une ferme. Cette fois-ci elles étaient dehors, Alex. Bautheil, passage auprès de la maison de l'apiculteur du coin, traversée de la route de Coulommiers, une autre!

Une semaine plus soft

Amillis, nous traversions le village sans s'arrêter au bistro car pour le café je lui promettais de le prendre chez moi à l'arrivée. Montée vers la grotte que Régis connait bien mais sans y déposer un cierge. Nous avions de la route à faire et je lui avais promis que nous rentririons avant midi. La route de ce côté était plus que tranquille et en bon état, ce qui était loin le cas quand on voulait rejoindre directement Dagny.

Une semaine plus soft

Nous arrivions après le village, toujours aussi tranquille. On allait se diriger vers Jouy le Chatel. Je l'avertissais qu'il faudrait se montrer prudent en traversant la N4 très fréquentée surtout par des camions.

Une semaine plus soft

Alain commençait à avoir un peu moins froid mais nous n'avions que 9° au compteur. Nous allions prendre la direction de Mormant en traversant le village. Il me faisait confiance sur le tracé du parcours car il n'arrivait pas tellement à se situer.

Une semaine plus soft

Pécy était en vue avec sa carrière et son puits de pétrole. Et oui en S/M on a parfois plus que des idées. A la sortie du village, nous n'allions pas nous diriger pour écourter le parcours vers Rozay mais on continuait en direction de Mormant. Gastins en vue, je lui précisais qu'il y avait un moulin du 15ème siècle. Il le découvrira plus tard en solitaire. Je lui parlais aussi de la Halle de la Chapelle Iger du 13ème siècle dont je vous ai montré quelques photos lors de mon dernier reportage. Des futures découvertes pour lui. Toujours direction Mormant. Il me réclamait une deuxième pause sanitaire qu'il fera bien plus loin. Après La Fermeté, nous allions bifurquer de la route de Mormant pour aller sur Aubepierre où nous ferions notre arrêt réclamé. Au loin, je luis montrais la raffinerie de Grandpuits. Direction Beauvoir où il me faisait le jeu de mot bien connu : "Connais-tu Simone?". Comprendra qui voudra bien le comprendre.

Une semaine plus soft

Chaumes, cela allait être un terrain connu pour lui puisque nous reprendrions la direction de Châtres au milieu du village. Mais il me manquait la photo d'une église pour plaire à JP37 mais elles sont beaucoup moins belles que les siennes.

Une semaine plus soft

La chose était réparée à Châtres où devrions faire un détour à cause de travaux en cours. Le retour était tout tracé puisqu'il nous restait qu'une vingtaine de kilomètres à faire. Et là nous avions le vent dans le dos. Je continuais à diriger les débâts. Les Lycéens, Favières et nous arrivions à notre point de départ vers 11H30.

Bilan de notre ballade : 110kms avec 655m de dénivelé en à plus de 25kms/h

Mais je savais que ceux de la fin du mois seront plus hards car le dénivelé serait plutôt de l'ordre de 2500m sur des grands parcours, au minimum, en Ariège bien sûr.

Ah au fait, je lui offrais un café!

Une semaine plus soft

Samedi matin 19/4, dernière sortie de la semaine et cool ou presque car le vent violent était toujours là et je l'aurai une bonne partie du parcours.

6H45, le Trek est prêt mais que les futurs adeptes de la rencontre VT de l'ascension se rassurent , nous partirons plus tard. Simple habitude de partir à la fraîche car il ne faisait encore pas plus de 3° et j'ai continué à me parer de long.

Ce sera un circuit classique car il fallait que je sois rentré assez tôt pour aller chercher ma nièce qui passait par Paris pour prendre un avion en partance pour la Mauritanie. Une semaine sous 36°. De quoi rêver, non!

Donc direction Favières, Tournan, Gretz, Coubert et la petite montée pour rejoindre Solers. Et le vent se montrait toujours violent. Parfois on regrette de rouler seul. Mais je ne me sentais pas de la fatigue de m'être couché tard la veille suite à un restaurant argentin avec des amis avec qui j'ai fait de beaux voyages. On a rêvé ensemble et on s'est promis que le prochain ce sera la Birmanie. De grands projets, quoi. Mais j'étais à rouler en rêvant encore un peu. Courquetaine, Ozouer le Voulgis, et encore une montée pour rejoindre Forest mais rien à voir aux prochaines montées ariégeoises qui m'attendent. Fontenay Trésigny, je passais par le centre comme d'habitude.

Une semaine plus soft

Marles en Brie, je me demandais quel circuit j'allais faire. En définitive, je filais sur les Ormeaux pour rejoindre Touquin. Après j'aurai un peu le vent dans le dos. Hautefeuille, je passais par Bonnesoupe pour retrouver Morcerf par des routes plus tranquilles. Les agriculteurs travaillaient dans les champs pour mettre un peu d'engrais. la sécheresse était en train de sévir dans la région. D'ailleurs dans le jardin, le muguet était déjà presque fané. A croire qu'on n'a plus de saison. Mais nous, amis cyclistes, on ne va pas s'en plaindre. Dammartin sur Tigeaux, Tigeaux et j'allais me faire la montée pour retrouver Villeneuve le Comte. Et là je commençais à rencontrer des cyclos mais pas dans mon sens. Effectivement on approchait de 11H et eux ne faisaient que commencer.

Une semaine plus soft

Villeneuve le Comte, je m'apercevais que je serai peut-être un peu juste pour réaliser mon 100kms comme d'abitude. Villeneuve St Denis, je décidais de faire un détour par la Dénicherie pour faire ce fameux 100kms. Et retour en flêche vers domicile.

101kms avec que 355m de dénivelé mais dans peu de temps, les choses seront plus sérieuses.

Déjà j'ai planifié mon 200kms pour ce mois-ci avec pour final la montée du col de Port. Mais ce n'est qu'un projet que j'espère réaliser.

Commenter cet article

jp37 22/04/2014 22:10

Encore un article que j'ai raté!! Décidément rien ne va plus! Des semaines soft comme cela j'en voudrais bien. En plus le week-end ne s'annonce pas terrible, dire que j'envisagais de faire un second BRM de 200 samedi, c'est raté.

lariegeoise 23/04/2014 08:11

C'est vrai que tu n'as pas de chance avec le temps. Malheureusement c'est le sort des travailleurs. Allez courage, le soleil va bien revenir un jour pour que tu nous montres ta belle région. Bon là je fais mes derniers tours de roue en S/M et après à moi, la montagne. J'avoue que j'ai hâte!

lariegeoise 21/04/2014 05:06

Salut JP37
Désolé j'ai moi aussi quelques soucis avec les commentaires pour y répondre.
Bref, je pense que tu auras passé un bon WK de détente et que le temps n'aura pas été trop mauvais.
Ici, nous subissons la sécheresse actuellement car pas une goutte de plus. Les agriculteurs vont se plaindre. Mais pendant ce temps là les cyclos roulent mais il fait un peu frais le matin